Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
13.06.2008

Les jalons posés à Yabassi 

Les états généraux de développement du Nkam se sont déroulés les 30, 31 mai et 1er juin 2008 à Yabassi. Partis de tout le Cameroun, les fils et filles souches ont décliné la feuille de route de l’essor de ce département.

« Lorsque je partais de Yaoundé, je n’étais pas certaine de la tenue de ces états généraux. Il y a eu une importante campagne de sabotage. C’est la curiosité qui m’a décidé de faire le déplacement. Et aujourd’hui, je me rends compte que j’allais rater ce tournant de l’histoire de mon Nkam natal», déclare Mme Fanny. Lorsque les lampions se sont éteints, dimanche 1er juin sur les états généraux de développement du Nkam, les doutes se sont évanouis. En revanche, il est né un grand espoir au sein de tous les fils et filles du département le plus enclavé du Cameroun. «Le pari a été tenu, non sans beaucoup de difficultés », affirme l’honorable Gaston Komba, président du comité d’organisation. Il va ajouter : « Les pessimistes ont presque toujours raison, mais ne font rien, alors que les optimistes ont toujours tort, mais c’est eux qui font avancer le monde ».

Pendant ces trois jours, plus de 2000 participants à ces assises ont affiché un engagement, un volontariat sans nul autre pareil pour œuvrer au développement du Nkam. « Cette grande mobilisation démontre simplement la soif que nous avions tous de nous retrouver, Nkamois de l’intérieur et de l’extérieur, d’agir ensemble pour l’intérêt de notre département », dit le ministre Pierre Titti, artisan de ce grand rendez-vous. Ces propos sont tenus à la suite des travaux en commission (affaires culturelle et sociale – affaires administrative et foncière – éducation et santé – infrastructures de base – affaires économique et financière – stratégie de développement) et des différentes forums (des chefs traditionnels – des élites extérieures et intérieures – des femmes – des jeunes) où les débats ont été vifs, intenses, passionnés, contradictoires, mais surtout constructifs et positifs, à en croire les délégués.

Un rêve, une vision, un avenir

Dans ce climat, tous les problèmes qui concourent au frein du développement du département du Nkam sont passés au peigne fin. Et des solutions concrètes ont été ébauchées. Ce qui a permis d’élaborer une feuille de route détaillée et précise où apparaissent les besoins, les projets, les montants et les délais d’exécution. « Au terme de ces assises, nous disposons d’un recueil de doléances, mais également de solutions de manière à ce que nous puissions savoir quel est le chemin à suivre pour que la réalisation se fasse dans un calendrier qui aura été convenu», avoue le ministre Pierre Titti. Le but étant de faire en sorte « que demain soit meilleur qu’aujourd’hui et aujourd’hui meilleur qu’hier », poursuit-il.

Si on a vu participer des personnalités comme le professeur Ebenezer Njoh Mouelle, celui-là même que Titti Pierre a succédé au gouvernement, ou encore Naah Robert, premier fils du Nkam à être membre du gouvernement, on ne peut pas taire les clivages et les batailles politiciennes qui ont justifié l’absence de certaines élites intérieures et extérieures. A l’instar du maire de Yabassi, Désiré Kwedi, qui avait solennellement affirmé que la mairie ne s’impliquerait pas dans ces assises. Ou encore celui toujours pas justifiée de Moukoko Mbonjo. Un appel à la réconciliation et à l’unité, a été lancé par les chefs traditionnels. « Réunis ce jour sur les berges du Nkam… Exhortons toutes les élites et populations du Nkam à la réconciliation, au pardon et à la collaboration. Exigeons de tous les filles et filles du Nkam une union sacrée pour le développement du Nkam quels que soient les problèmes qui existent ». Allant dans la même lancée, Pierre Titti a prêché pour la dépersonnalisation des questions du développement du Nkam, rappelant que cette action n’est ni pour des ambitions politiques, ni pour un positionnement personnel. « Il nous appartient aujourd’hui et maintenant de transformer cet essai en succès. Pas en succès individuel, mais en succès collectifs, afin que les batailles et les victoires de demain soient des victoires communes, collectives et durables ». Rendez-vous dans deux ans pour faire le bilan.



Par Mathieu Nathanaël NJOG
Le 11-06-2008
 

Source: Le messager | Hits: 14911 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 15123 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 16863 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 17836 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 15420 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 13661 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 13499 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 12689 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 12597 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 80906 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 24419 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 18924 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 15575 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 21937 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 23209 hits  | 1 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 12056 hits  | 0 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 12004 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 17714 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 16450 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 17201 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 20941 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 23810 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 17377 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 13516 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 14784 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 11605 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 23505 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 40293 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 13601 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 23903 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 16282 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 16260 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 14702 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 19638 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 17623 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 14884 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 14779 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 12175 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 12610 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 15292 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 15245 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 13536 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 13117 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 13077 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 12643 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 12545 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 12418 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 11565 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 19033 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 18579 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 16804 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks