Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
04.12.2005

Accident à l´HOTEL SAWA - Les rescapés racontent le cauchemar 

Alors que la polémique s’enfle sur le nombre de morts, les survivants, plus ou gravement blessés doivent de surcroît apprendre à vivre avec le choc psychologique.

“A mon avis, médicalement parlant, il y a eu beaucoup plus de peur que de mal. Les services de santé ont réagi promptement par le Samu. Les blessés ont été conduits à l’hôpital militaire, à l’hôpital Laquintinie, la clinique de Koumassi et à l’hôpital général. Mais quand on a fait l’évaluation rapide des lésions, ces malades ont été dispatchés en fonction de la gravité de leur cas respectif. Tous ceux qui étaient à l’hôpital militaire ont été par la suite transférés à l’hôpital Laquintinie et trois cas relativement graves ont été adressés à l’hôpital général de Douala. L’hôpital Laquintinie a reçu 23 cas parmi eux un décédé et 22 malades. Pour l’autre décès qui est survenu sur place, le corps se trouve à l’hôpital militaire de Douala ”.

Ntonè Ntonè Fritz, directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala, fait un état des lieux de la situation des sinistrés de l’hôtel Sawa, quelques jours après l’explosion et l’écroulement d’une dalle de la cuisine de cet établissement. C’est cet hôpital public qui a reçu le plus gros des victimes du sinistre qui s’est produit vendredi 16 décembre à 7h 45. Pour le directeur de l’hôpital Laquintinie, les blessures et traumatismes sont variés : “ Les blessures partent des simples contusions aux fractures. Six cas vont nécessiter d’une intervention soit chirurgicale ou orthopédique, deux vont être opérés et quatre des plâtres. Les dix-huit autres vont relativement très bien. Il y a même des sorties qui sont prévues aujourd’hui (le 20 décembre Ndlr). ”

Nuits sans sommeil

Les blessés ont été répartis entre la Petite chirurgie, le Haut standing et surtout les services Orl et stomatologie. C’est dans ces deux derniers services que nous les avons rencontrés. Edouard Nyassokè raconte comment, alors qu’il travaillait à la cuisine, un bruit assourdissant d’une violence indescriptible l’a projeté avec ses collègues de travail. Il ajoute que “ C’est un de mes chefs qui m’a sorti des gravats. Je me souviens avoir vu mon collègue Hans, mourir sur place. Et par la suite, alors que l’on me transportait à l’hôpital militaire, on m’a dit que M. N. Thomas, le boucher de l’hôtel, a lui aussi trouvé la mort ”. Même témoignage émouvant de M. Onana Owona qui se trouvait derrière la cuisine de l’hôtel : “ Je sers dans la salle. Il y avait beaucoup de gens à l’entrée de l’hôtel où je me trouvais. Le choc a été très fort, j’ai perdu connaissance que je n’ai retrouvée qu’à l’hôpital militaire. Je sais qu’il y a eu quatre morts. Depuis, nous vivons avec les images du drame ”.

Une autre victime, Mme Djoukou Edith, tente de retracer le film de ce vendredi noir : “ J’étais en cuisine centrale, tout près de la plonge. J’ai entendu une explosion et j’ai perdu connaissance. Je me suis réveillée avec un déboîtement du genou droit. Je sais que mon collègue et ami Hans y a laissé la vie. Je remercie le seigneur de m’avoir sauvé la vie, même si j’ai tout le temps peur du moindre bruit maintenant ”. Une autre rescapée, âgée d’une vingtaine d’années, relate son cauchemar : “ J’étais adossée sur le mur. L’explosion m’a projetée et je suis tombée à la renverse. Après, on m’a transférée à l’hôpital de garnison, puis à l’hôpital Laquintinie de Douala. Même si c’est un accident, je pense également qu’on pouvait l’éviter. Si on avait changé les installations, on n’en serait pas arrivé là. C’est regrettable. On nous a affirmé que les installations vont enfin être changées ”, explique à son tour Mendomo Française, salariée de l’hôtel Sawa. Et de poursuivre : “ Je ne parviens pas à fermer les yeux la nuit. Je me réveille tout le temps en sursaut, le bruit de l’explosion, des cris et des pleurs hantent désormais mon existence. C’est horrible à vivre ”.
Ainsi donc les rescapés de l’hôtel Sawa sont encore sous le choc d’un traumatisme psychologique. Ce choc sera beaucoup plus difficile à guérir que les blessures visibles.



Par Jean-Célestin EDJANGUE
Le 21-12-2005
Le Messager


--------------------------------------------------------
GRAVE ACCIDENT A L´HOTEL SAWA DE DOUALA CE JOUR

Aux environs de 8 heures ce matin, un grave accident consécutif à une explosion s´est produite dans le sous-sol de la cuisine de l´hotel Sawa de Douala, sis au quartier Bonanjo.

D´après les informations glannées auprès des personnes rencontées dans les environs des lieux, l´explosion ce serait produite à la fosse sceptique qui assurément, contenait une importante quantité de gaz longtemps imprisonné dans ladite fosse.

L´explosion d´une très forte puissance a soufflée un pan du mur arrière de la cuisine qui s´est effondré, engloutissant dans la fosse, quelques employés en service à la cuisine d´une part et certains clients de l´hotel installés non loin de làd´autre part.

Les secours arrivés sur le lieu du drame ont pu sortir des décombres quelques sinistrés. Sur le coup, un mort et plus de 20 bléssés graves conduits de toute urgence dans les centres hospitaliers environnants.
Au moment où l´équipe de Peuplesawas´est déportée sur le terrain, un cordon de sécuritaire dressé par les forces de l´ordre et des agents de sécurité d´une entreprise de gardiennage de la place, empêchaient toute entrée.
Chose qui n´a pas rendu possible un reportage en images de ce paysage de désolation consécutif à ce sinistre.

Ce qu´il convient de dire c´est que, les internautes de Peuplesawaseront informés de l´évolution des choses du côté de l´hotel Sawa.
Au moment où l´équipe de Peuplesawaquittait les lieux dans les coups de 13h 30mn, les secouristes (pompiers, gendarmes et militaires) s´activaient encore au moyens des grues deployées sur le terrain de tirer des décombres des accidentés.

Le souhait c´est que le bilan de ce matin ne puisse pas s´alourdir.

Marcel Bouanga Epoh à Douala pour Peuplesawa
 

Source:  | Hits: 11219 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Manu Dibango
( | 30.01.2006 | 15611 hits  | 0 R)

  Dédicace: KUKUTETE NYA NGUM
( | 25.01.2006 | 14961 hits  | 0 R)

  Extrait du discours (KOUPE 98) de sa MAJESTE EMILIEN DOUALA BELL
( | 22.01.2006 | 17503 hits  | 0 R)

  François SENGA KUO, le poète
( | 20.01.2006 | 23520 hits  | 0 R)

  Richard Ekoka Sam Ewandè: l´un des premiers hommes de medias au Cameroun
( | 20.01.2006 | 16539 hits  | 0 R)

  Arbogaste Mbella Ntoné: PPS rend hommage à l´artiste
( | 18.01.2006 | 12651 hits  | 0 R)

  SAWANITE - LE GRAND SAWA SE MET MARCHE.
( | 13.01.2006 | 21190 hits  | 1 R)

  Le BANEKA comme langue standard MBO par...... ETAME EWANE
( | 12.01.2006 | 20006 hits  | 0 R)

  SAWANITE - LES BASES DU FUTUR
( | 12.01.2006 | 13245 hits  | 0 R)

  Identité Culturelle NGOH.........par André LAM
( | 11.01.2006 | 14338 hits  | 0 R)

  HISTOIRE DU PEUPLE BATANGA ....... (par Ntonga Mpeke)
( | 06.01.2006 | 30374 hits  | 0 R)

  Raymond Kalla Kongo
( | 03.01.2006 | 12322 hits  | 0 R)

  Jean-Joel Doumbè perrier
( | 02.01.2006 | 10008 hits  | 0 R)

  Apprendre le MBO
( | 01.01.2006 | 26520 hits  | 3 R)

  PROBLEMATIQUE DE L´IDENTITE CULTURELLE NGOH et NSONGO .........Par Professeur Richard PENDA KEBA
( | 01.01.2006 | 16948 hits  | 0 R)

  La Problématique de l´Identite Culturelle "NGOH et NSONGO" ............Par M. KOUOH SONGUE
( | 01.01.2006 | 14127 hits  | 0 R)

  SAWANITE - Le concept originel
( | 31.12.2005 | 19241 hits  | 2 R)

  Problématique de notre Identité Culturelle dans le grand SAWA........Par Professeur KANGUE EWANE
( | 31.12.2005 | 16915 hits  | 0 R)

  Jacky Kingue en concert à Essen - Allemagne
( | 31.12.2005 | 12056 hits  | 0 R)

  Mariage de TOM YOM’S & DINALY
( | 30.12.2005 | 25949 hits  | 0 R)

  Interview accordée à Peuplesawa (PPS) par Prince Ndedi Eyango & Vivianne Etienne
( | 24.12.2005 | 23331 hits  | 0 R)

  L´Origine des Peuples NGOH ET NSONGO ...........Par Pr. Vincent Ngoula
( | 20.12.2005 | 21398 hits  | 0 R)

  Vivianne Etienne : meilleur vidéo clip Africain
( | 19.12.2005 | 11069 hits  | 0 R)

  Koupe 98: Discours du Prince MANGA MANGA
( | 16.12.2005 | 15483 hits  | 0 R)

  Mot de bienvenue du Président de l´amicale des Chefs Traditionnels BAN BI NGOH et NSONGO du MOUNGO
( | 15.12.2005 | 14299 hits  | 0 R)

  NGOH et NSONGO : Retour sur le KOUPE 98
( | 14.12.2005 | 15698 hits  | 0 R)

  KOUPE 98: Mot de bienvenue de l´Honorable NGOLLO NGAMA
( | 14.12.2005 | 15590 hits  | 0 R)

  Marathon à Baré-Bakem et Ekom-Nkam
( | 14.12.2005 | 14627 hits  | 0 R)

  NGONDO 2005: Course de Pirogues
( | 09.12.2005 | 17395 hits  | 0 R)

  NGONDO 2005: Natation
( | 06.12.2005 | 14112 hits  | 0 R)

  DU NGONDO ET DE SON MYSTICISME
( | 06.12.2005 | 13010 hits  | 0 R)

  Miss NGONDO 2005: And the Winner is ...
( | 05.12.2005 | 19447 hits  | 1 R)

  Ngondo 2005: Message de paix et d’espoir pour le peuple Sawa
( | 05.12.2005 | 14318 hits  | 0 R)

  HENRY NJOH & DINA BELL en concert à Essen (Allemagne 03.12.05)
( | 04.12.2005 | 16032 hits  | 0 R)

  NGONDO 2005: A POSITIVE ASSESSMENT
( | 04.12.2005 | 15516 hits  | 0 R)

  Chant de ralliement des NGOH
( | 04.12.2005 | 13558 hits  | 0 R)

  Retour sur le KOUPE 98: Le Programme
( | 04.12.2005 | 13107 hits  | 0 R)

  NGONDO 2005 : LE PROGRAMME
( | 03.12.2005 | 14290 hits  | 0 R)

  Compte rendu de la visite du NGONDO au canton BONAMBELA
( | 03.12.2005 | 12693 hits  | 0 R)

  Les Sawa de l’Extrême-Nord dans la pirogue
( | 02.12.2005 | 19083 hits  | 1 R)

  MISS NGONDO 2005: La Tolè élue ce samedi soir
( | 02.12.2005 | 12839 hits  | 0 R)

  Les propriétaires de stand marchent sur le Mukanda
( | 01.12.2005 | 12022 hits  | 0 R)

  Mouvement de foule à la foire du Ngondo
( | 30.11.2005 | 11858 hits  | 0 R)

  Abel MBENGUE : une interview du plus celèbre journaliste sportif du Cameroun moderne.
( | 25.11.2005 | 11774 hits  | 0 R)

  NGONDO 2005: Que la fête commence
( | 24.11.2005 | 12301 hits  | 0 R)

  Mise au point du prince René Douala Manga Bell
( | 23.11.2005 | 19071 hits  | 0 R)

  Duala ethnic groups
( | 23.11.2005 | 18764 hits  | 3 R)

  Où apprendre le Duala
( | 23.11.2005 | 17553 hits  | 0 R)

  Finale de la Coupe du Cameroun des courses de pirogues et des avirons
( | 22.11.2005 | 10923 hits  | 0 R)

  The JENGU Cult
( | 14.11.2005 | 28768 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks