Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
10.09.2008

André Ngangué : Le patriarche a définitivement rangé son micro 

On le savait malade, depuis quelque temps. Mais à son domicile sis au quartier Akwa Douala le patriarche Sawa faisait encore montre de sa grande capacité à surmonter le mal et continuait à recevoir. Etudiants, jeunes chercheurs et autorités traditionnelles n`avaient de cesse à venir auprès de cette source intarissable. Cet homme aussi solide qu`un roseau qui reflétait déjà parfaitement bien, il quelques années, à un portrait que l`on faisait de lui. "André Ngangué est un vieillard exquis et comblé. Un infatigable vieillard.

Il le sait et n`a de cesse de remercier le créateur de l`avoir fait ainsi ", soulignait un magazine In Mag dans son édition de décembre 2004. Malgré cette solidité physique, ses forces commençaient à lui faire défaut. " Voilà pourquoi nous lui avons demandé d`aller se reposer chez l`un de nos frères du côté de Buéa ", raconte un membre de la famille rencontré hier, lundi 08 septembre, au domicile du défunt. Un cadre qui ne désemplit plus depuis l`annonce de sa mort dans la l`après midi de dimanche dernier, 07 septembre. Tout le mois de mai dernier, il le passera donc à Buéa. Mais à son retour à Douala, la " fatigue " de celui qui était jusqu`à sa mort le porte parole des patriarches Sawa ne l`a visiblement pas quitté.

Il sera interné alors à l`hôpital général de Douala, pendant au moins deux semaines. C`est ici qu`il rendrait malheureusement rendra l`âme. Aussitôt, l`onde de choc n`a donc pas tardé à se répandre sur la capitale économique et même sur tout le pays. A la dimension de l`homme qui s`en est allé. Parce que nul n`a besoin de chercher pour comprendre que André Ngangué n`était pas n`importe qui. A 88 ans, l`homme était la dernière voix vivante de la toute jeune radiodiffusion du Cameroun, connue aujourd`hui sous l`appellation de station régionale.

A travers sa voix de stentor, il a tenu en haleine plusieurs générations de Camerounais. Avec son fils, l`ancien ministre de l`Information et de la Culture, Henri Bandolo, il avait fini par former le duo familial le plus célèbre de la radio au Cameroun. Cette passion du journalisme qu`il aura exercé pendant plus de quarante ans à la radio nationale va d`ailleurs se réveiller, il y a quelques années au sein de la radio privée Equinoxe. Les auditeurs de cette Fm basée à Douala et notamment les inconditionnels des courses hippiques ont été particulièrement marqués par les combinaisons qu`il proposait chaque matin, à une certaine période.

Mais André Ngangué n`était pas seulement une star de la radio. Il était aussi un grand commis de l`Etat. Après avoir été moniteur à la mission catholique de Douala, commis des Postes et Télécommunications, il devient pigiste à la radiodiffusion du Cameroun. Ses supérieurs français le trouvant très doué, lui obtiennent, en 1950, une bourse du ministère du Travail pour l`Ecole de journalisme de Paris. Il obtient son diplôme et devient ainsi le tout premier Camerounais à être consacré. C`est grâce à ce parcours académique qu`il gravit les échelons au niveau de la radio avant d`être nommé Délégué provincial de l`Information et de la Culture du Littoral et de l`Ouest, pendant six ans. Un cas unique de cumul de deux provinces dans l`administration camerounaise. Pendant ces années, André Ngangué a la chance et le privilège d`être de certains événements majeurs dans la marche du monde. En 1959, par exemple, il est le seul Africain accrédité au palais de l`Elysée pour couvrir la passation de service entre René Coty et Charles De Gaulle.

La même année, rapporte le défunt dans des confidences faites aux journalistes, il est reçu par le pape Jean XXIII. " Impressionné par ma verve et mon sens intellectuel, il m`a invité à déjeuner ", rapporte le magazine In Mag de décembre 2004. Cerise sur le gâteau, il s`enorgueillit d`avoir réalisé, la même année, l`interview du Secrétaire général de l`Onu Dagama. Autant de faits d`armes qui le placent au dessus de la mêlée des autres journalistes camerounais, tant de sa génération que ceux d`aujourd`hui. Un corps de métier contre lequel André Ngangué nourrissait quelques appréhensions. " Les journalistes d`aujourd`hui, sont trop attirés par le gain, au détriment de la déontologie, alors que leurs conditions de travail sont très favorables ", pensait t-il il y a quelques années. Et Eboa Lotin, célèbre chanteur avait quant à lui parfaitement compris l`homme : "André Ngangué a kwala lo`o Sengué…" (vous ne comprenez pas ce que André Ngangué vous dit, Ndlr), indiquait-il dans l`une de ses chansons.

Lazare Kolyang
 

Source: Mutations | Hits: 13778 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Espoir en l´Afrique !! Par Francis Bebey
( | 19.09.2006 | 15443 hits  | 0 R)

  HOMMAGE AU PROFESSEUR NJOH MOUELLE
( | 19.09.2006 | 15288 hits  | 0 R)

  UPC: Union des Populations du Cameroun
( | 15.09.2006 | 14536 hits  | 0 R)

  UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES
( | 13.09.2006 | 14937 hits  | 0 R)

  La crise du Muntu (Monga-Mbembé-Eboussi Boulaga)
( | 07.09.2006 | 15404 hits  | 0 R)

  UM NYOBE, héros national, Assassiné ce 13 Septembre 1958
( | 06.09.2006 | 27732 hits  | 8 R)

  Me Black Yondo parle
( | 06.09.2006 | 15874 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobe
( | 06.09.2006 | 15711 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobè, Précurseur des Indépendances Africaines Avait Prévenu !
( | 06.09.2006 | 15599 hits  | 0 R)

  11 SEPTEMBRE 2001 : CINQ ANS APRES (par Sam Ekoka Ewande)
( | 06.09.2006 | 15536 hits  | 0 R)

  Cameroun : la guerre d’indépendance oubliée
( | 06.09.2006 | 14927 hits  | 0 R)

  Le " NGOSO " : Origines de l´" ESSEWE "
( | 01.09.2006 | 13937 hits  | 0 R)

  Les racines africaines de la musique noire d’aujourd’hui.
( | 30.08.2006 | 25086 hits  | 1 R)

  JO TONGO
( | 29.08.2006 | 20140 hits  | 0 R)

  The Highlife Music, predecessor of modern African Music
( | 29.08.2006 | 22142 hits  | 1 R)

  The story of Highlife
( | 29.08.2006 | 16276 hits  | 0 R)

  The Rebirth of Highlife
( | 29.08.2006 | 9785 hits  | 0 R)

  ETIENNE MBAPPÉ - another great Cameroonian bass player
( | 28.08.2006 | 12031 hits  | 0 R)

  BAKASSI, GUERRE OU PAIX ?
( | 24.08.2006 | 16608 hits  | 0 R)

  BAKASSI: LA FIN DE L’OCCUPATION MILITAIRE (Sam Ekoka Ewande)
( | 23.08.2006 | 12910 hits  | 0 R)

  Hommage: Un film sur la vie de Samuel Eboua
( | 21.08.2006 | 18961 hits  | 0 R)

  TRAGEDIE DU LAC NYOS - 20 ANS APRES : NE PAS OUBLIER
( | 20.08.2006 | 18550 hits  | 0 R)

  KEMIT Conference: SURVIVANCE DE L’EGYPTE PHARAONIQUE DANS LA TRADITION AFRICAINE
( | 20.08.2006 | 16730 hits  | 0 R)

  1986: Hundreds gassed in Cameroon lake disaster
( | 20.08.2006 | 10052 hits  | 0 R)

  Le Nigeria remet officiellement la péninsule de Bakassi au Cameroun
( | 15.08.2006 | 16400 hits  | 1 R)

  Tradition, invention and history The case of the Ngondo (Cameroon)
( | 11.08.2006 | 11530 hits  | 0 R)

  Germany pays for colonial errors in Namibia
( | 10.08.2006 | 16081 hits  | 1 R)

  Le “ Ngondo ” et la “ Civilisation de la croix ”
( | 09.08.2006 | 23055 hits  | 1 R)

  Evocation de la vie et de l´exécution du nationliste camerounais
( | 09.08.2006 | 15550 hits  | 0 R)

  Résistance Sawa : La force du souvenir
( | 08.08.2006 | 15145 hits  | 0 R)

  Georgette L. Kala-Lobè en Solo pour Douala Manga Bell
( | 07.08.2006 | 22665 hits  | 1 R)

  Bialati ba 1500 Mina. Dictionnaire des noms propres Sawa
( | 07.08.2006 | 17807 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo n´est plus
( | 05.08.2006 | 22091 hits  | 2 R)

  Douala: Ville et Histoire - René GOUELLAIN
( | 31.07.2006 | 21048 hits  | 0 R)

  Rudolf Douala Manga Bell, premier opposant à l´Apartheid
( | 31.07.2006 | 17861 hits  | 0 R)

  Rudolf Doualla Manga Bell: propriété familiale?
( | 31.07.2006 | 15927 hits  | 0 R)

  Douala autrefois - Michel Viallet
( | 29.07.2006 | 23814 hits  | 0 R)

  Douala un siècle en images - Jacques SOULILLOU
( | 28.07.2006 | 19415 hits  | 0 R)

  Vivre à Douala L´imaginaire et l´action dans une ville africaine en crise - Gilles SERAPHIN
( | 27.07.2006 | 19972 hits  | 0 R)

  Douala: Croissance et servitudes - Guy MAINET
( | 26.07.2006 | 23481 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolf Duala Manga Bell,martyr de la liberté ...Joël KONDO
( | 25.07.2006 | 25223 hits  | 1 R)

  Ngum’a Jéméa ou foi inébranlable, de David Mbanga Eyombwan
( | 22.07.2006 | 33518 hits  | 0 R)

  Sawanité: l’appel du large ou la rencontre avec nos cousins d’outre Campo
( | 19.07.2006 | 20608 hits  | 1 R)

  Hommage à Rudolf Duala Manga Bell
( | 19.07.2006 | 16252 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo
( | 19.07.2006 | 15127 hits  | 0 R)

  SAWANITE: LA PART DES FEMMES
( | 18.07.2006 | 16831 hits  | 1 R)

  Ce fut le 12 juillet 1884
( | 14.07.2006 | 16555 hits  | 2 R)

  La Renaissance Panafricaine par Thabo Mbeki
( | 14.07.2006 | 15286 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: AVANT PROPOS
( | 14.07.2006 | 13230 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: Demande de participation
( | 14.07.2006 | 13069 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks