Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
07.10.2006

Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun 

Né en 1881, Adolf Lotin Same reste une des figures emblématiques de la lutte contre la suprématie Blanche au Cameroun. Il s´est battu pour le développement d´une église locale autonome...

Par Samuel Nelle
- Relayé de Bonaberi.com -


Depuis 1849, les populations côtières du Cameroun qui ont été converties par le missionnaire anglais Saker en 1845 à la suite de la visite de J. Clarke et Prince en 1841, ont fondé la Native Baptist Church (N.B.C), Eglise Baptiste des Natifs du pays, sous la protection spirituelle de la Mission Baptiste de Londres.

Ses premiers pasteurs qui ont pour nom Thomas Horton (1855), Georges Nkwe (1866), Josué Diboundou (1876) sont très jaloux de l´autonomie de leur Eglise.

Lorsque Saker qui encadre cette Eglise rentre définitivement en Angleterre en 1876, il laisse derrière lui une Eglise solide, autonome. En 1886, deux ans après la signature du traité germano-douala, les missionnaires baptistes de Bâle, soutenus par l´administration allemande, viennent prendre en main la direction de l´évangélisation du Cameroun.

La NBC sous la direction de Josué Diboundou refuse de se soumettre à l´autorité spirituelle des missionnaires baptistes de Bâle. Elle entend être autonome. Le corps des missionnaires de Bâle va alors créer son Eglise à Bonalembé disctincte de la NBC. Cette Eglise est appelée le nouveau Bethel. Le nouveau Bethel est péjorativement appelé par les autochtones, Eglise Baptiste des Blancs (Baptist Ba Bakala).

En 1914, les Allemands quittent définitivement Douala et l´espace Sawa. Ils sont remplacés par les Français. En 1917, trois ans après le départ des Allemands de Douala, la société des Missions Evangéliques de Paris reçoit de la France, nouvelle administratrice du Cameroun, la charge de superviser les activités de toutes les églises protestantes du Cameroun.

Une fois de plus, la NBC refuse de se soumettre à l´autorité spirituelle de la Société des Missions Evangéliques de France (SME) et se déclare autonome.

Adolf Lotin Same le futur réorganisateur de la NBC, naît le 9 Octobre 1881 à Bonamouti Akwa Douala, de Same Moulobe et de Ndongo Anna. Le jeune Lotin Same entre dans l´une des nombreuses écoles créees par les missionnaires du nouveau Béthel. Entre temps, il s´est marié avec la nommée Engome Barla Cathérine.

Après avoir exercé pendant longtemps comme pasteur sous l´autorité du pasteur Bender du nouveau Béthel, Lotin Same rejoint en 1915, la Native Baptist Church qui convient mieux à son tempérament et à ses aspirations. Il en devient le président le 17 Mai 1921.

Aussitôt installé comme président de la NBC, la SME exerce des pressions sur lui pour l´amener à placer la NBC sous son autorité. Lotin Same refuse. Il prêche pour une Eglise locale autonome, libérée de toute inflluence liturgique étrangère. Il engage en outre son sacerdoce dans un combat de libération de l´homme noir contre la domination du blanc.

Il est violemment combattu par les missionnaires français de la SME, mais aussi par quelques uns de ses propres frères noirs dont les pasteurs Tobbo Deido, Ngando Nsangue et Nyambé, anciens animateurs de la NBC qui ont rejoint la SME. En Mars 1922, Lotin Same est exclu de l´Eglise Baptiste et dépossédé de son titre de pasteur. Les autorités coloniales françaises s´en mêlent. Pour elles, une Eglise qui n´a pas de blancs parmi ses guides est subversive et dangereuse. La NBC est interdite.

Les lieux de culte de la NBC sont tous fermés sur ordre des autorités. Le pasteur Lotin Samé est d´abord placé en résidence surveillée puis enfermé à la prison de New-bell. Libéré, Lotin Same cotinue à prêcher dans la clandestinité malgré la fermeture de ses lieux de culte.

Il entraîne avec lui de nombreux fidèles authentiques patriotes qui se réunissent sous les manguiers; dans les cases abandonnées.




Marcus Garvey avec qui Lotin Same noua des relations




Notes des Peuplesawa.com :
Marcus Garvey devant son UNIA (United Negroes Improvement Association), la plus grande mobilisation Panafricaniste qui ait jamais existée. Jusqu´à ce jour, aucune organisation pareille n´a été mise sur pieds. L´ampleur de ce mouvement, relayé au Cameroun par Lotin Samè était tellement grande que les colons Francais l´on interdit et brutalement combattu.

 
Il noue des relations avec le prédicateur noir américain Marcus Garvey qui prêche que la race noire libérée est celle qui libérera le monde du pêché. A partir de 1922, le pasteur Lotin Same connaît une traversée du désert de dix ans jusqu´en 1932. Il profite de cette période pour composer une oeuvre musicale colossale de quatre cents chanson, toutes composées sur le rythme du Ngosso qu´il regroupe sous un même titre : « Essewe ya Bosangi. » (Saints cantiques)

Ces cantiques sont de véritables cris de révolte de l´homme noir à la quête de sa libération.


En 1925, l´épouse de Lotin Same Engome Barla meurt. En 1928, Lotin Same met fin à son veuvage et épouse Lilly Ndoumbè Kum. En 1929, toujours actif, Lotin Same crée un groupe de pression chargé d´amener les autorités françaises à autoriser les activités de la NBC.

La NBC est finalement rétablie en 1932, après un long procès, toujours sous la présidence de Lotin Same; il crée alors la fameuse chorale « Tapita ». Le célèbre pasteur dont on dit qu´il possède le don d´ubiquité est présent partout. Il participe avec ses fidèles à toutes les veillées funèbres où ses chants ngosso entrecoupés de prédications, glorifient la race noire et entretiennent la flamme patriotique.

A partir de cette date, ses adeptes implantent des lieux de culte partout dans le littoral camerounais, malgré l´opposition d´autres pasteurs tels que John Esobè.

Après l´arrivée de Hitler au pouvoir en 1934 en Allemagne, les autorités françaises soupçonnent le pasteur Lotin Same de germanophile, oeuvrant pour le retour de l´Allemagne au Cameroun. Elles le jettent à nouveau en prison en 1940. Défendu par maître Jules Ninine, Lotin Same est libéré de prison en 1941.

A sa sortie, il regroupe les débris de la NBC et continue à prêcher pour la libération de l´homme noir.

Par Samuel Nelle
- Relayé de Bonaberi.com -



Lire aussi un de nos articles sur le Pasteur Lotin Samè.

Le Pasteur Lotin Samè

 

Source:  | Hits: 31486 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 13078 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 15061 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 15831 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 13615 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 11984 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 11810 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 11045 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 11004 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 74382 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 22202 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 17155 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 13417 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 19921 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 21172 hits  | 1 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 10662 hits  | 0 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 10593 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 15597 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 14618 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 15357 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 18575 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 21605 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 15272 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 11744 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 12940 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 10226 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 21477 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 37987 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 11878 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 21505 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 14417 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 14451 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 12841 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 18058 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 16010 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 13091 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 12758 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 10500 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 10976 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 13620 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 13188 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 11859 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 11523 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 11427 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 11063 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 10975 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 10843 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 10113 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 17326 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 16952 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 14481 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks