Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
19.04.2006

Gardien de l’Oryx de Douala : Tokoto Rodolphe n’est plus 

Son imposante silhouette dans les cages du club Bellois a fait le bonheur du canton à l’époque des Mbappè Lépé, Maurice Epété et autres Elémé Ricardo. Le légendaire gardien, vainqueur de la première coupe d’Afrique des Clubs champions est décédé vendredi 7 avril dernier à son domicile à Bali-Douala. De suite de maladie.

“ Il était venu à l’Oryx pour jouer comme avant-centre. Mais alors qu’il était titularisé pour la première fois à ce poste, en 1963 lors du match Oryx-Tonnerre de Yaoundé au stade Akwa, à Douala, Rodolphe est monté très haut pour frapper le ballon de la tête. Malheureusement, à sa descente, il s’est mal réceptionné et s’est fait une hématose au niveau du genou gauche ”, raconte Elémè Ricardo, ex-sociétaire du club Bellois. Pour lui, Rodolphe Tokoto, décédé vendredi dernier, 7 avril à son domicile à Bali juste derrière l’Immeuble Hogmeni, est devenu gardien de but par hasard : “ Mais comme à ce moment-là, nous avions d’énormes difficultés à avoir un vrai gardien de but... ”.

En ce début des années 60, Arnopoulos a gardé les cages de l’équipe des Mbappè Lépè, Maurice Epété et autres Makembè jusqu’en 1962. A son départ, ni Elessa Denis ni Essomba Samuel alias Bell, n’entendent être pris pour des gardiens de but de prédilection. Et pour cause ! A cette époque, le dernier rempart est souvent accusé de tous les maux qui arrivent à l’équipe, autant d’ailleurs qu’il est déifié en cas de bons résultats : “ Un jour, alors que personne ne voulait garder nos buts, Mbappè Lépé s’est proposé d’être notre portier. Et il s’est plutôt bien acquitté de cette tâche ”, se souvient encore Ricardo.

Dans ce contexte, la venue de Tokoto Rodolphe dans le club du canton Bell et surtout, sa blessure alors qu’il postulait à jouer avant-centre, ont fini par faire le bonheur de “ Jemea ”.Un autre témoignage, d’un joueur qui évoluait alors chez les Bana ba Njoh, celui de Sosso : “ J’ai connu Rodolphe d’abord comme un frère, avant même le footballeur. Je l’appelais affectueusement “ Araignée ” parce qu’il arrêtait tout ce qui gravitait autour de ses buts. Et lui m’appelait “ Biche ”, faisant allusion à ma vitesse de course. Bien sûr pendant le match nous étions adversaires. Mais aussitôt le coup de sifflet final donné, nous nous retrouvions dans l’un

desbars les plus en vogue de l’époque. Soit à Catherine bar à Deido, à Mermoz bar à Akwa ou encore à Oryx bar à Bali. Là c’était la fête, la joie d’être entre nous joueurs, sans les dirigeants. Nous avions tellement de chaleur entre nous... ”, poursuit Sosso.

L’homme d’Accra
Homme chaleureux, Rodolphe Tokoto, le légendaire goal-keeper aux jambes si particulières de l’Oryx club de Douala, était un passionné du chant choral. Une autre manière sans doute de s’exprimer, lui qui, même sur les terrains de football parlait si peu : “ Il est entré très jeune à la chorale de Dipita Bali et deviendra plus tard ancien de l’Eglise. ”, témoigne-t-on encore dans son entourage. Mais l’une des images que Ricardo conserve de celui que ses coéquipiers surnommaient “ Kata Hum ”, du fait de la force et de la puissance de son coup de poing, c’est sa prestation lors de la rencontre contre Ashanti Kotoko de Kumassi, un certain dimanche de décembre 1965 : “ Toute l’équipe avait été au même niveau, soudée, volontaire. Mais, l’omniprésence de Rodolphe nous a permis de revenir avec le trophée au Cameroun ”. D’ailleurs, le mythique portier des jaunes et noirs va être appelé à l’équipe nationale de football du Cameroun dès son retour triomphant. Il servira ainsi le sport roi jusqu’en 1974, date à laquelle il raccrochera définitivement les crampons. Mais comme il était de ses rares joueurs qui voyaient au-delà du factuel, il avait préparé sa reconversion.
C’est ainsi qu’il passera quelques années au port, chez Soaem (1971-76), puis chez Socopao (1977-93), Stc (1993-95) et à Sdv (1995-2003). Dans ces entreprises, comme dans l’Oryx club de Douala, il appliquait la même philosophie : “ C’était un papa simple, peu bavard, mais tellement généreux. Il aimait offrir le peu qu’il avait. Pour lui, la vie était comme le sport. Faite de respect de soi et des autres, de fraternité et de solidarité ”, pense son beau-fils, Daniel, qui a toujours été aux côtés de Tokoto Rodolphe, particulièrement durant ces trois dernières années où la maladie a fini par le vaincre, vendredi 7 avril matin. Le programme des obsèques n’est pas encore arrêté. Le gardien des buts de la grande époque de l’Oryx de Douala laisse une veuve et un fils de 23 ans. Il avait 61 ans.


Par Jean-Célestin EDJANGUE
Le Messager
13.04.06
 

Source:  | Hits: 12620 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  ETO´O Samuel: Cet enfant de New-Bell, Douala
( | 17.05.2006 | 20006 hits  | 0 R)

  Interview: Sergeo Polo
( | 15.05.2006 | 12315 hits  | 0 R)

  Rigobert Song
( | 13.05.2006 | 13526 hits  | 0 R)

  Bonne fête Maman! Ngand´a bwam a Muto !!!
( | 13.05.2006 | 9732 hits  | 0 R)

  SAMUEL EBOUA : UNE DECENNIE AVEC LE PRESIDENT AHIDJO
( | 12.05.2006 | 17744 hits  | 0 R)

  la paix, la paix, la paix. MUSANGO, MUSANGO, MUSANGO
( | 11.05.2006 | 11886 hits  | 0 R)

  LA DIGNITE HUMAINE....par Pr. Ebenezer Njoh Mouelle
( | 09.05.2006 | 15094 hits  | 0 R)

  Les Descendants des Pharaons à travers l´Afrique
( | 07.05.2006 | 17182 hits  | 0 R)

  COMPRENDRE L´ENJEU DE L´EGYPTE PHARAONIQUE
( | 07.05.2006 | 12911 hits  | 0 R)

  Sawa & Réligion Chrétienne
( | 06.05.2006 | 25814 hits  | 3 R)

  Grand Sawa : La sawanité d’abord, le pansawanisme ensuite, le sawatriotisme toujours.
( | 03.05.2006 | 19249 hits  | 2 R)

  SAWANITE : LE PRACTICISME COMMUNAUTAIRE ET DU PEUPLE
( | 01.05.2006 | 12917 hits  | 0 R)

  3e assemblée générale du grand mouvement des ressortissants Grand Sawa
( | 27.04.2006 | 15281 hits  | 0 R)

  L’idée du Grand Sawa ravivée au Cameroun
( | 25.04.2006 | 15848 hits  | 1 R)

  PEUPLE SAWA: APRES LA PLUIE LE BEAU TEMPS
( | 22.04.2006 | 16875 hits  | 1 R)

  Programme des Activités du 15 ème Anniversaire du CESA
( | 19.04.2006 | 9607 hits  | 0 R)

  LES MALIMBA AUJOURD´HUI
( | 15.04.2006 | 14896 hits  | 0 R)

  LES MALIMBA : CONCLUSION
( | 15.04.2006 | 14716 hits  | 0 R)

  LANGUE ET CULTURE
( | 15.04.2006 | 14117 hits  | 0 R)

  ORGANISATION SOCIALE
( | 15.04.2006 | 14017 hits  | 0 R)

  Organisation de la Communauté Traditionnelle
( | 15.04.2006 | 13646 hits  | 0 R)

  Les MALIMBA et la réligion chrétienne
( | 14.04.2006 | 25145 hits  | 1 R)

  L´HISTOIRE ET LES HOMMES
( | 14.04.2006 | 14236 hits  | 0 R)

  BONA SAWA O BOHO ou LA LUTTE CONTRE LA DIALECTIQUE DE L’INERTIE
( | 11.04.2006 | 17405 hits  | 1 R)

  ASSOCIATION DES SAWA A DES ICONOGRAPHIES INADEQUATES AU CONTEXTE DU SITE INTERNET.
( | 11.04.2006 | 13111 hits  | 0 R)

  SAWANITE : LES RAISONS D´ESPERER
( | 10.04.2006 | 11751 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA POINT DE PANIQUE: NOUS VAINCRONS
( | 09.04.2006 | 18540 hits  | 2 R)

  La guerre de résistance
( | 08.04.2006 | 19112 hits  | 0 R)

  LA SAWANITE EN PANNE
( | 06.04.2006 | 12641 hits  | 0 R)

  Le déclenchement de hostilités
( | 04.04.2006 | 13721 hits  | 0 R)

  INTOLERANCE: La véhémence des passions est parfois mauvaise conseillère.
( | 01.04.2006 | 12135 hits  | 0 R)

  Repères de la Communauté
( | 30.03.2006 | 13863 hits  | 0 R)

  LES SAWA NE SONT PAS ENDORMIS, ILS VEILLENT
( | 27.03.2006 | 11065 hits  | 0 R)

  ORIGINES & MIGRATIONS
( | 22.03.2006 | 18574 hits  | 0 R)

  Les Malimba au Cameroun
( | 16.03.2006 | 18073 hits  | 0 R)

  SAWANITE: NOUVELLES PROPOSITIONS
( | 15.03.2006 | 13028 hits  | 0 R)

  The Origins of the Isubu of Bimbia
( | 06.03.2006 | 14513 hits  | 0 R)

  Adalbert Mangamba
( | 28.02.2006 | 13047 hits  | 0 R)

  Ndoumbé Léa : libéro malgré lui !
( | 28.02.2006 | 12713 hits  | 0 R)

  Mbappé Leppé : le Maréchal
( | 24.02.2006 | 21054 hits  | 0 R)

  Patrick Mboma: Le Médiateur
( | 24.02.2006 | 11540 hits  | 0 R)

  Jean-Pierre TOKOTO
( | 21.02.2006 | 13924 hits  | 0 R)

  Gladys Epangue
( | 19.02.2006 | 17043 hits  | 1 R)

  Francoise Mbango Etone, The Bulldozer
( | 19.02.2006 | 10796 hits  | 0 R)

  Isaac Sinkot : la révélation d’Abidjan 84
( | 17.02.2006 | 16856 hits  | 0 R)

  Charles LEA EYOUM
( | 17.02.2006 | 14990 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com Sport !
( | 17.02.2006 | 9923 hits  | 0 R)

  Interview accordée à Peuplesawa (PPS) par NGANDO
( | 12.02.2006 | 16474 hits  | 0 R)

  REUNION DES SAWAS DU MONDE ENTIER
( | 07.02.2006 | 19617 hits  | 1 R)

  Manu Dibango
( | 30.01.2006 | 15020 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks