Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
25.07.2009

Prince René Douala Manga Bell : « Ngondo Ô Canada 2009 » 

Prince René Douala Manga Bell : Il n´y a pas que les Duala qui vont au Ngondo
Le chef supérieur du canton Bell annonce la célébration de la fête traditionnelle des Sawa à Montréal le mois prochain.

Comment est née l´idée de célébrer le Ngondo en dehors du Cameroun ?

Tout d´abord, j´ai installé le Ngondo à Paris il y a plusieurs années. C´est en effet la seconde fois que je suis président de cette institution traditionnelle. Dix ans auparavant, j´étais président du Ngondo. J´ai constaté que mes successeurs à ce poste ont quelque peu négligé la fête de Paris. Un autre fils Sawa, qui vit depuis longtemps au Canada, a lancé l´idée du Ngondo dans ce pays. Il est, de ce fait, venu me voir pour en parler. Nous avons ensemble préparé trois billets d´avion pour le départ au Canada le mois prochain, pour y séjourner pendant moins d´une semaine. Dès que les gens en ont entendu parler, ils ont émis l´idée d´aller au Canada, oubliant que dans ce cas, ils devront eux-mêmes payer leur billet d´avion. Les passeports sont prêts. L´idée m´a plu dès le départ. J´ai ainsi accepté le principe. Quand j´aurais fait un tour au Canada, je pourrais en dire plus. Toutefois, je souhaite que ça marche. Et je souhaite que les Sawa qui sont aux Etats-Unis d´Amérique aient, eux aussi, une section de Ngondo.

Pensez-vous que le Ngondo, tel qu´il est célébré et organisé ici à Douala, sera pareil au Canada ?

Ce sera le même Ngondo. Je tiens à préciser que le Ngondo existe chez nous depuis 1814. D´après les récits et les écrits dont nous disposons, en 1813 il n´y avait qu´un seul roi nommé Ndol´a Makongo, King Joss. C´est un touriste anglais qui, en 1813, a trouvé un seul chef à Douala. Mais lorsqu´il revient l´année suivante, il retrouve deux chefferies, notamment les Akwa, qui ont quitté Bona Dooh pour créer la chefferie de Bona Bella qui comprenait les Akwa actuels et les Deido. Il fallait une cour d´arbitrage entre ces deux chefferies, c´est pourquoi l´on a créé le Ngondo.

Le fait de délocaliser ainsi le Ngondo ne va-t-il pas lui faire perdre son essence ?

Ça va se passer tel que ça se passe ici à Douala, avec la seule différence que, ici, nous avons la présence des six principaux cantons duala, à savoir le canton Bell, le canton Bèlè Bèlè, le canton Akwa, le canton Deido, le canton Bakoko et le canton Bassa. Les chefs de ces cantons se succèdent à la présidence du Ngondo tous les deux ans. A Paris par contre, on élit quelqu´un, si bien qu´on peut élire plusieurs fois la même personne, à condition qu´elle soit intéressante. Je ne sais exactement comment la cérémonie va se dérouler au Canada. Il y aura sûrement un problème de pirogue. Normalement, la pirogue ne doit pas circuler en ville. Or traditionnellement, lors du Ngondo il y a une longue pirogue avec 80 pagayeurs. Par ailleurs, nous travaillons avec les sirènes, les "miengu". Je ne pense qu´il y en a là-bas (sourire).

Mais je compte me renseigner pour savoir comment cela pourrait se passer. Est-ce qu´ils ont fabriqué une pirogue, ou ils se sont contentés de manger et de boire ensemble ? D´autre part, en me rendant au Canada, je ne pense pas uniquement aux Sawa, cela doit intéresser tous les Camerounais qui vivent là-bas. D´ailleurs, même lorsque le Ngondo a lieu ici au Cameroun, il n´y a pas que les Duala qui y vont…

Propos recueillis par Monique Ngo Mayag

====================================


LE MARIAGE CHEZ LES SAWA (CAMEROUN)

***Première étape: JUMBA LA JOMBE (frapper à la porte)

Ici, le futur fiancé se rend chez les parents(père et mère uniquement) de sa future fiancée en compagnie de quelques membres de sa famille(6 au trop) pour se présenter comme le futur fiancé. A ce niveau rien ne lui est exigé. IL vient avec ce qu´il possède; cela peut être une bouteille de whisky et quelques bières. Après sa visite le père informe sa famille des futur fiançailles.

***Deuxième étape: TELE L´EWANDE (ouverture des fiançailles)

Le futur fiancé annonce une date à laquelle il vient pour se présenter à toute sa belle-famille. Le Jour-J toute la belle-famille se présente, elle reçoit le fiancé et sa famille. tout se passe chez la fiancée. Le fiancé entre temps a reçu la liste des produits qu´il doit offrir à sa fiancée. cette liste dépend de chaque famille, du niveau d´instruction de la fille, plus elle est instruite, plus elle est élevée; de la chasteté de la fille; plus elle est vierge, plus elle revient chère; plus elle est issue d´une famille bourgeoise ou noble, plus sa dot vaut de l´or. mais comme pour chaque règle il y a des exceptions, il existe des familles où rien n´est exigé, sauf 1 franc symbolique. Mais en règle générale, la dot commence à cette étape.Une deuxième liste lui est donnée.

***Troisième étape: EKWAD´A DIBA (pourparlers pour le mariage (DIBA)

A ce niveau, le futur mari revient à une date qui lui convient et de commun accord avec la belle-famille, donner les produit s de la deuxième liste, maintenant, tout se passe dans la famille du fiancé qui est tenue de recevoir la belle-famille qui emporte ces produits évalués à près de 4000 euros au total au bas mot.A ce stade le mariage coutumier est scellé. Un contrat de mariage est remis au fiancé qui peut à tout moment décider de son mariage civil et non religieux. Pour le mariage religieux il doit encore se soumettre à quelques rituels à savoir le consentement de la mère de la marié: c´est une étape qui a lieu nécessairement avant sinon la veille du mariage religieux, le futur époux est tenu d´apporter à sa belle-mère du sel (WANGA) pour obtenir son consentement. Cette cérémonie est préparée par les femmes de la belles famille sans les hommes et fait appel à la donation d´un certain nombre de produits parmi lesquels le sel, de l´huile, du savon , allumettes, les don en numéraire etc.... Il est à noter que pendant ces étapes, les choses ne se passent pas comme une lettre à la poste, il y a des embûches auxquelles doit faire face la famille du futur époux sous peine d´amendes, mais c´est pour amuser l´assistance , pour ne pas rendre la cérémonie monotone.

*** Mariage civil puis religieux

Tout ce passe ici au Cameroun comme partout dans le monde, dans les règles de l´art. Au Cameroun, nous appliquons le même code civil que celui des français, tout ce passe à la mairie, après publication des bans, en présence des témoins et devant le public. Chez les Sawa le mariage religieux a lieu à l´église de la mariée, sauf quelques exceptions. Ce jour là , l´ABELE (danse d´animation publique) accompagne les mariés qui sont libres de s´habiller en tenue traditionnelle ou moderne donc un longue traîne pour la mariée et un costume pour le marié.
 

Source:  | Hits: 28803 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  International Women´s Day 2011 (Sister Nyangon is honoured)
( | 11.03.2011 | 23020 hits  | 0 R)

  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 21050 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 21669 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 20121 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 20483 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 23362 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 27281 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 23352 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 23828 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 23802 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 22125 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 25652 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 23456 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 24598 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 21814 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 20228 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 21573 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 26970 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 19659 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 18015 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 25367 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 27903 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 25286 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 24626 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 23786 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 20161 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 27897 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 19105 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 21317 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 23436 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 23289 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 21899 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 21570 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 19979 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 22836 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 22535 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 18247 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 23770 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 18240 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 23798 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 20784 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 27536 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 22662 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 18770 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 22398 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 21003 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 31628 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 23580 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 27617 hits  | 2 R)

  LE PEULE DUALA
( | 15.02.2010 | 35153 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks