Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
25.07.2009

Prince René Douala Manga Bell : « Ngondo Ô Canada 2009 » 

Prince René Douala Manga Bell : Il n´y a pas que les Duala qui vont au Ngondo
Le chef supérieur du canton Bell annonce la célébration de la fête traditionnelle des Sawa à Montréal le mois prochain.

Comment est née l´idée de célébrer le Ngondo en dehors du Cameroun ?

Tout d´abord, j´ai installé le Ngondo à Paris il y a plusieurs années. C´est en effet la seconde fois que je suis président de cette institution traditionnelle. Dix ans auparavant, j´étais président du Ngondo. J´ai constaté que mes successeurs à ce poste ont quelque peu négligé la fête de Paris. Un autre fils Sawa, qui vit depuis longtemps au Canada, a lancé l´idée du Ngondo dans ce pays. Il est, de ce fait, venu me voir pour en parler. Nous avons ensemble préparé trois billets d´avion pour le départ au Canada le mois prochain, pour y séjourner pendant moins d´une semaine. Dès que les gens en ont entendu parler, ils ont émis l´idée d´aller au Canada, oubliant que dans ce cas, ils devront eux-mêmes payer leur billet d´avion. Les passeports sont prêts. L´idée m´a plu dès le départ. J´ai ainsi accepté le principe. Quand j´aurais fait un tour au Canada, je pourrais en dire plus. Toutefois, je souhaite que ça marche. Et je souhaite que les Sawa qui sont aux Etats-Unis d´Amérique aient, eux aussi, une section de Ngondo.

Pensez-vous que le Ngondo, tel qu´il est célébré et organisé ici à Douala, sera pareil au Canada ?

Ce sera le même Ngondo. Je tiens à préciser que le Ngondo existe chez nous depuis 1814. D´après les récits et les écrits dont nous disposons, en 1813 il n´y avait qu´un seul roi nommé Ndol´a Makongo, King Joss. C´est un touriste anglais qui, en 1813, a trouvé un seul chef à Douala. Mais lorsqu´il revient l´année suivante, il retrouve deux chefferies, notamment les Akwa, qui ont quitté Bona Dooh pour créer la chefferie de Bona Bella qui comprenait les Akwa actuels et les Deido. Il fallait une cour d´arbitrage entre ces deux chefferies, c´est pourquoi l´on a créé le Ngondo.

Le fait de délocaliser ainsi le Ngondo ne va-t-il pas lui faire perdre son essence ?

Ça va se passer tel que ça se passe ici à Douala, avec la seule différence que, ici, nous avons la présence des six principaux cantons duala, à savoir le canton Bell, le canton Bèlè Bèlè, le canton Akwa, le canton Deido, le canton Bakoko et le canton Bassa. Les chefs de ces cantons se succèdent à la présidence du Ngondo tous les deux ans. A Paris par contre, on élit quelqu´un, si bien qu´on peut élire plusieurs fois la même personne, à condition qu´elle soit intéressante. Je ne sais exactement comment la cérémonie va se dérouler au Canada. Il y aura sûrement un problème de pirogue. Normalement, la pirogue ne doit pas circuler en ville. Or traditionnellement, lors du Ngondo il y a une longue pirogue avec 80 pagayeurs. Par ailleurs, nous travaillons avec les sirènes, les "miengu". Je ne pense qu´il y en a là-bas (sourire).

Mais je compte me renseigner pour savoir comment cela pourrait se passer. Est-ce qu´ils ont fabriqué une pirogue, ou ils se sont contentés de manger et de boire ensemble ? D´autre part, en me rendant au Canada, je ne pense pas uniquement aux Sawa, cela doit intéresser tous les Camerounais qui vivent là-bas. D´ailleurs, même lorsque le Ngondo a lieu ici au Cameroun, il n´y a pas que les Duala qui y vont…

Propos recueillis par Monique Ngo Mayag

====================================


LE MARIAGE CHEZ LES SAWA (CAMEROUN)

***Première étape: JUMBA LA JOMBE (frapper à la porte)

Ici, le futur fiancé se rend chez les parents(père et mère uniquement) de sa future fiancée en compagnie de quelques membres de sa famille(6 au trop) pour se présenter comme le futur fiancé. A ce niveau rien ne lui est exigé. IL vient avec ce qu´il possède; cela peut être une bouteille de whisky et quelques bières. Après sa visite le père informe sa famille des futur fiançailles.

***Deuxième étape: TELE L´EWANDE (ouverture des fiançailles)

Le futur fiancé annonce une date à laquelle il vient pour se présenter à toute sa belle-famille. Le Jour-J toute la belle-famille se présente, elle reçoit le fiancé et sa famille. tout se passe chez la fiancée. Le fiancé entre temps a reçu la liste des produits qu´il doit offrir à sa fiancée. cette liste dépend de chaque famille, du niveau d´instruction de la fille, plus elle est instruite, plus elle est élevée; de la chasteté de la fille; plus elle est vierge, plus elle revient chère; plus elle est issue d´une famille bourgeoise ou noble, plus sa dot vaut de l´or. mais comme pour chaque règle il y a des exceptions, il existe des familles où rien n´est exigé, sauf 1 franc symbolique. Mais en règle générale, la dot commence à cette étape.Une deuxième liste lui est donnée.

***Troisième étape: EKWAD´A DIBA (pourparlers pour le mariage (DIBA)

A ce niveau, le futur mari revient à une date qui lui convient et de commun accord avec la belle-famille, donner les produit s de la deuxième liste, maintenant, tout se passe dans la famille du fiancé qui est tenue de recevoir la belle-famille qui emporte ces produits évalués à près de 4000 euros au total au bas mot.A ce stade le mariage coutumier est scellé. Un contrat de mariage est remis au fiancé qui peut à tout moment décider de son mariage civil et non religieux. Pour le mariage religieux il doit encore se soumettre à quelques rituels à savoir le consentement de la mère de la marié: c´est une étape qui a lieu nécessairement avant sinon la veille du mariage religieux, le futur époux est tenu d´apporter à sa belle-mère du sel (WANGA) pour obtenir son consentement. Cette cérémonie est préparée par les femmes de la belles famille sans les hommes et fait appel à la donation d´un certain nombre de produits parmi lesquels le sel, de l´huile, du savon , allumettes, les don en numéraire etc.... Il est à noter que pendant ces étapes, les choses ne se passent pas comme une lettre à la poste, il y a des embûches auxquelles doit faire face la famille du futur époux sous peine d´amendes, mais c´est pour amuser l´assistance , pour ne pas rendre la cérémonie monotone.

*** Mariage civil puis religieux

Tout ce passe ici au Cameroun comme partout dans le monde, dans les règles de l´art. Au Cameroun, nous appliquons le même code civil que celui des français, tout ce passe à la mairie, après publication des bans, en présence des témoins et devant le public. Chez les Sawa le mariage religieux a lieu à l´église de la mariée, sauf quelques exceptions. Ce jour là , l´ABELE (danse d´animation publique) accompagne les mariés qui sont libres de s´habiller en tenue traditionnelle ou moderne donc un longue traîne pour la mariée et un costume pour le marié.
 

Source:  | Hits: 28855 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Entretiens avec Aimé Césaire 2
( | 12.04.2008 | 17110 hits  | 0 R)

  Entretiens avec Aimé Césaire 3
( | 12.04.2008 | 16633 hits  | 0 R)

  Discours sur le Colonialisme de Aimé Césaire: Plaidoyer intemporel …contre la Domination et le Racisme
( | 07.04.2008 | 28334 hits  | 0 R)

  Meinrad Hebga : " Emancipation d`églises sous tutelle ou Essai sur l`ère post-missionnaire "
( | 06.04.2008 | 19644 hits  | 0 R)

  MAMI WATA: TRUE ORIGINS OF THE VODOUN RELIGION
( | 02.04.2008 | 23357 hits  | 0 R)

  AFRICOM et EUFOR : le quadrillage en douceur de l’Afrique
( | 02.04.2008 | 22545 hits  | 0 R)

  Religions et Spiritualité du monde Noir: Partie 1 : Catholicisme, Protestantisme et Islam
( | 01.04.2008 | 20760 hits  | 0 R)

  Religions et Spiritualité du monde Noir: Partie 2 : Vaudou, Candomblé, Santeria et syncrétisme religieux.
( | 01.04.2008 | 21119 hits  | 0 R)

  GRAND SAWA: Du bon usage de la SAWANITE
( | 16.03.2008 | 23080 hits  | 0 R)

  Mamy wata: arreter la déraison capitaliste qui tue la mer
( | 15.03.2008 | 17855 hits  | 0 R)

  Crise sociale : Le peuple camerounais révolté et les deux bourgeoisies
( | 15.03.2008 | 22966 hits  | 2 R)

  Emeutes au Cameroun: le rapport de l’ACAT Littoral et de la MDDH (à lire impérativement)
( | 11.03.2008 | 15678 hits  | 0 R)

  50 Years After Chinua Achebes "Things Fall Apart"
( | 09.03.2008 | 21635 hits  | 0 R)

  Nécrologie: Meinrad Hebga fut honoré de son vivant
( | 08.03.2008 | 26838 hits  | 1 R)

  EPEE MOUDIO - né le 25 avril 1934, décédé le 17 Mai 2006
( | 07.03.2008 | 29610 hits  | 0 R)

  What is behind the unrest in Cameroon?
( | 07.03.2008 | 15635 hits  | 0 R)

  Bilan des émeutes: plus d´une centaine de tués (d´après ACAT)
( | 02.03.2008 | 16814 hits  | 0 R)

  Yaounde Elite Declare Ethnic Cleansing
( | 02.03.2008 | 15295 hits  | 0 R)

  PENDA EKOKA interpelle les chefs SAWA….
( | 22.02.2008 | 29404 hits  | 2 R)

  Esclavagisme et racisme anti-Noir; Par Ambroise KOM
( | 17.02.2008 | 22064 hits  | 0 R)

  Hommage: Michel Kingue, Auteur–Compositeur–Interprète (1933 - 2007)
( | 10.02.2008 | 24105 hits  | 1 R)

  Succession Soppo Priso : Un empire de 1000 milliardrs Fcfa dans la brousaille
( | 07.02.2008 | 35267 hits  | 0 R)

  NSA´A du WOURI: ORIGINE, MIGRATION ET INSTALLATION
( | 02.02.2008 | 27629 hits  | 0 R)

  RAPPORT SUR LE MAQUIS OSENDE AFANA : Sud-Est Cameroun: 1er Septembre 1965 – 15 Mars 1966
( | 31.01.2008 | 29820 hits  | 1 R)

  Présentation de deux ouvrages : TETEE et NTÔÑ DISEE
( | 25.01.2008 | 25993 hits  | 1 R)

  1962, écrits prophétiques d’Ernest Ouandié: Citoyens libres ou esclaves?
( | 15.01.2008 | 20734 hits  | 0 R)

  Technology is the Root of All Evil - by Dr. Philip Emeagwali
( | 14.01.2008 | 22339 hits  | 0 R)

  Say No to AFRICOM - by Danny Glover
( | 14.01.2008 | 21572 hits  | 0 R)

  Nimele Bolo (version en ligne / Online version)
( | 08.01.2008 | 23609 hits  | 0 R)

  Sawa people on the move ...
( | 07.01.2008 | 28304 hits  | 0 R)

  Bebe Manga, Were-Were Liking Gnepo, Isnebo Fadah Kawtal et le Ballet national du Cameroun enflamment Kumasi
( | 07.01.2008 | 21716 hits  | 0 R)

  NKAM - Pierre Titi plaide pour le développement
( | 07.01.2008 | 20742 hits  | 0 R)

  Ambroise Mbia: Le festival mondial des arts nègres (Fesman)
( | 07.01.2008 | 18821 hits  | 0 R)

  LIVRE: Le Défi-Ecrins de vie de Ngand´a Kwa par Honoré Njimé
( | 07.01.2008 | 18347 hits  | 0 R)

  January 15, 1971- UPC Leader, Ernest Ouandie executed
( | 06.01.2008 | 27075 hits  | 0 R)

  Les LIONS dans la peau de l’ORYX en 1965
( | 06.01.2008 | 25029 hits  | 0 R)

  Sawa Mboa Report: News from an Afrocentric View
( | 06.01.2008 | 17693 hits  | 0 R)

  Mort de Antoine Logmo Nnyb. Décès de David Bernard Diwah Wondjamouna
( | 05.01.2008 | 23024 hits  | 0 R)

  CAN 2008, le Ghana et le Panafricanisme
( | 03.01.2008 | 21632 hits  | 0 R)

  André EYOUM EYOUM, wumse na mussango, na dube na di mende pete o jenene
( | 27.12.2007 | 24266 hits  | 0 R)

  Tom Yom’s est mort
( | 26.12.2007 | 22139 hits  | 0 R)

  Manu Dibango, Massao à "l´enfant prodige", de retour au Mboa.
( | 25.12.2007 | 17582 hits  | 0 R)

  Manu Dibango: Le cinquantenaire de musique du père du "Soul Makossa" célèbré au Cameroun
( | 14.12.2007 | 24916 hits  | 1 R)

  Francis Kinguè, îcone de la musique camerounaise. Manu aime les bonnes choses…
( | 12.12.2007 | 30575 hits  | 0 R)

  SAWANITE: Pr Njoh Mouelle ou le refus des usages compassés
( | 10.12.2007 | 21021 hits  | 0 R)

  Remember Simon Tchobang Tchoya "Tcho-Tcho"
( | 07.12.2007 | 26522 hits  | 0 R)

  François Doumbè Léa : Ex Lion Indomptable
( | 07.12.2007 | 24411 hits  | 0 R)

  Pourquoi le système éducatif occidental est inapproprié pour les enfants d’origine africaine
( | 05.12.2007 | 20022 hits  | 0 R)

  Ngondo 2007 prolongé au 08.Dec : Les Miengu recommandent l´unité Sawa
( | 03.12.2007 | 23733 hits  | 0 R)

  Peuple Sawa, Tous à L´unisson. Sawa Ancestors Predict Blessings For 2008
( | 03.12.2007 | 20409 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks