Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
10.06.2006

Elizabeth EWOMBE-MOUNDO 

Biographie

Elizabeth Ewombé Moundo est née à Douala au Cameroun. Après des études primaires au Cameroun, secondaires à l´île de la Réunion et supérieures à la Sorbonne, elle est devenue Docteur d´Etat en Psychopathologie /Anthropologie culturelle et religieuse. Elle a par ailleurs un Diplôme d´Etudes Approfondies en Psychologie clinique et en Sciences de l´Education. Elle entre en service à l´UNESCO en 1990 d´abord au Tchad, puis au Rwanda comme Représentante de l´UNESCO, et ensuite en Guinée où elle résidait en 2002. Dans la postface de son roman "Analua" (2005), on peut lire : « Elizabeth Ewombe Moundo, Camerounaise d´origine et Citoyenne du Monde de cœur et d´engagement, entretient une relation charnelle avec le Cap-Vert. Son premier roman témoigne de cette attirance organique et néanmoins lucide pour cet archipel aussi économiquement déshérité qu´il est humainement généreux. ».

Ouvrages publiés

Little toe, le petit orteil et Pebble, le petit caillou

Dans un pays non loin d´ici, vivait un petit orteil nommé Little Toe. Il vivait dans une famille simple et harmonieuse avec un papa, une maman nommés gros orteils et sept frères et sœurs de tailles différentes. Ils appartenaient tous à la très grande tribu des TOES. Durant des siècles, les Toes avaient vécu à l´air libre, au bout des pieds des hommes et des animaux. Ils étaient heureux, les Toes ; jusqu´au jour où l´homme eut l´idée d´inventer la chaussure. Depuis lors, les Toes des humains ont dû s´habituer à vivre enfermés dans les chaussures.
Pebble le petit caillou venait d´une famille beaucoup plus grande. Les Pebbles vivaient dans les montagnes, dans les jardins, au bord de la mer et même au fond de l´océan. Ils ne se comptaient plus, tant ils étaient nombreux. En fait, personne n´a jamais su combien il y a de Pebbles dans le monde
Rien ne présageait que Little Toe et Pebble se rencontrent un jour et deviennent les meilleurs amis du monde. Rien, sauf le destin.


Les coups ont sonné

Les coups ont sonné
à l´horloge de l´absurde
des coups inexorables
ont martelé le silence
cette nuit encore
des âmes innocentes
se teindront d´immortalité
dans les mémoires à jamais
seront gravés les maux
les maux de la guerre fratricide
les mères perdront leurs enfants
les femmes perdront leurs époux

Femme,
devant ta porte se feront les adieux
alors que l´odeur de la poudre
se répandra sur les vies
seule tu resteras
les yeux hagards
à demander pourquoi ?


Titres des nouvelles

L´attente
La figure analogue
Le châtiment des mots
Exit
Zénula
L´emmurement
La révélation
Le chat
Persona
Le café Bellini
La lettre
9, rue du Repos


Analua. Paris: L´Harmattan, 2005. (156p.). ISBN: 2 7475 8329 5. Roman. [Dessins d´Hélène Cuny].

L´homme, assis sur la varangue, regardait l´achada1 s´endormir doucement au rythme de la pluie. Il aimait cette terre et l´embrassait du regard, avec un vif sentiment d´accomplissement. C´était dit. Ce serait une fille. Il ne pouvait en être autrement. Elle s´appellerait Analua. Ana car sa signification aurait une bonne influence sur l´enfant. Ana rendait grâce à Dieu dans Hosannah et composait le prénom Anatolio. Lua parce qu´elle avait été conçue une nuit de pleine lune. Les femmes avaient été conviées à préparer la fête de cette naissance unique. Il n´aurait que cet enfant-là. La jeteuse de cauris l´avait prédit. Elle ne se trompait jamais. Tout le monde le sait, aimait-elle à dire : « Les cauris ne mentent pas. Ce sont ceux qui ne savent pas "lire" leur agencement qui racontent n´importe quoi ». Dans l´achada San Felipe, chacun avait vu naître, grandir, vieillir les autres. Ensemble, ils avaient affronté tous les heurs et les malheurs. Ils étaient si soudés que tout événement individuel devenait collectif. Toute la communauté aimait Anatolio et priait depuis des années pour qu´un enfant naisse dans son humble demeure. Maintenant que l´enfant tant espéré allait venir au monde, on entourait d´attentions Jandira, son épouse.


L´attente

Une grande bâtisse grise. La nuit. Les couloirs vides. Nus, les murs. Des bouts de textes découpés dans un vieux journal. Un train siffle. Un homme marche d´un pas lourd vers le quai. L´unique quai de l´unique gare d´Itonda. Sa veste tient sur un ventre tendu. Un képi maladroitement posé sur une touffe de cheveux cotonneux. Nus, les pieds. Il porte un sifflet à sa bouche. Les joues gonflent. Son nez s´ouvre comme pour mieux humer les odeurs du monde. Le train ne s´est pas arrêté. Les mains agrippent le sifflet. Il prend l´air satisfait de l´homme ayant rempli sa mission.
— À quelle heure passe le train pour Pemba ?
Un doigt boudiné indique une horloge. Akupendi, machinalement, lève les yeux sur les aiguilles figées dans le temps. Ses oreilles ont capté le bruit d´un train. Une ombre apparaît dans le brouillard. La gare embaume la fatigue et l´oubli. Akupendi range son parachute. Il faut attendre. L´attente, toujours la même, vague, vide et monotone.

arts.uwa.edu.au/aflit/EwombeMoundo.html
 

Source:  | Hits: 11126 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 13243 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 11849 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 11657 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 11802 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 13894 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 11797 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 14958 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 12071 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 11367 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 15623 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 13800 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 11398 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 18786 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 16071 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 10748 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 18671 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 16322 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 17023 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 12775 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 20770 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 24877 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 23338 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 12854 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 12739 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 17741 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 16633 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 15608 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 28725 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 22749 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 25589 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 13977 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 32471 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 28116 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 18827 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 18432 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 17774 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 17720 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 16880 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 16703 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 16494 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 16330 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 10507 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 17815 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 22489 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 14664 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 12867 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 19431 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 15622 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 9021 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 12286 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks