Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
21.06.2006

Sawanité : Le vade-mecum du bâtisseur Sawa 

On ne le dira jamais assez le monde ne va pas sans utopies. Certaines utopies sont même le moteur des énergies intellectuelles.
Lorsque nous en venons à nous posez des questions existentielles telles :
Quels sont les futurs possibles et souhaitables pour notre Sawaland ?,
Quelle est l´orientation que nous souhaitons donner à nos rapports sociaux ?...
Nous comprenons aisément que le menu que nous propose la Sawanité est bien plus  dense que toutes les férules que nous assènent ceux qui nous jalousent haineusement.
 
Frères et soeurs nous sommes avant tout des créatures suspendues entre ciel et terre, à qui nous devons à chaque tierce notre souffle et notre sang. Et tout comme un enfant ressemble à ses parents, il semble logique que le produit de la lignée commune que nous partageons  implique quelques télépathies entre nous. Dans la paix et la sérénité qui vous anime j´espère aujourd´hui, j´y associe volontiers mon allégresse à venir vers vous.

Monè, Musango mu bè na binyo !
 
A bona bam autant le dire d´emblée : la Sawanité est un chance pour les côtiers du Cameroun. Le frère Paul Menessier Ngalle, auteur incontesté de la proposition, la lui-même brillement dit, la soeur Laurence Ndedi Priso l´a clairement expliquée : il serait prétentieux pour quiconque de s´approprier unilatéralement le sens et la quintessence de ce vaste chantier. Mais en revanche il serait méritoire pour tout enfant sawa de récolter les dividendes d´un tel engagement.
 
Mboa su, ce qu´il est juste de considérer comme le pointe avancée de cette Sawanité en construction c´est probablement  ce cachet d´authenticité qui confère son originalité à l´identité d´une très grande famille appelée Sawa. L´originalité des proposions qui nous sont faites par les frères et soeurs  de ce site revêtent déjà un caractère baptismal et hautement innovant pour  la démarche que nous entreprenons. On pourrait même dores et déjà parler de vade mecum, de mémento du bâtisseur Sawa.
 
A la faveur d´un dîner bien arrosé en date d´hier, un ami non Sawa du Cameroun, admirateur de notre Sawanité, qui continue à faire des émules, la même été prise microcosme de ce qui pourrait être la Camerounité dans sa déclinaison nationale. C´est flatteur me diriez-vous mais c´est surtout gratifiant. Qui s´en plaindra.
 
Bona tétè c´est maintenant ou jamais qu´il nous appartient de déplacer le centre de gravité de nos exigences matérielle et égoïste vers les profondeurs de la culture populaire Sawa. Il nous revient ensuite de faire cette sawanité une école autrement dit une véritable matrice l´esprit au-delà de la pluralité des avis. Ma soeur Ndei Priso l´a lucidement rappelé c´est dans nos esprits  que devra d´abord se construire le Grand Sawa. Tenons en compte.
 
C´est donc une véritable pensée de la diversité que nous devons étaler. Evidement, il est à noter que nous ne pouvons accéder à la pensée de la diversité sans assumer toutes les composantes de cette même diversité. La sawanité présuppose donc le vivre ensemble de demain. C´est un concept de la relation, une prospective de la cohésion fraternelle dans le droit à la différence et dans la différences des droits. C´est même une réflexion de l´identité mosaïque sawa. Véritable Manifeste de la cause et de la richesse Sawa, la Sawanité refuse donc tout appauvrissement de la symbiose entre enfants Sawa de tous les ailleurs. C´est en cela qu´elle milite contre le rétrécissement de la conscience côtière du Cameroun.
 
Chère famille rien ne doit donc être omis ou oublié. A tous les instants, la prise en compte scrupuleuse des propositions est une exigence à la fois morale et intellectuelle de chacun de nous. La victoire est peut-être pour demain. Cependant, pour le guerrier respectueux du code de l´honneur, la fin de la bataille (s´il y en a une) ne justifie jamais les moyens. C´est pourquoi son courage, n´étant plus exclusivement soumis à la finalité du combat se rapporte à la fidélité du coeur. Les bornes de notre chantier se situent donc les frondaisons de linfini.
 
Pourquoi je me suis engagé à servir ?
 
Il y a quelques temps la création en ligne de certaines officines de destruction de la grande famille Sawa a été perçue à juste titre pour la plupart d´entre nous comme un non évènement. Il était d´ailleurs difficile q´uil en soit autrement au regard des basses besognes et des motivations clientélistes qui ont précédé ce bricolage à la va-vite. La prétendue mission de ces portillons en ligne était de corriger  les oppressés sawa. Seulement, le remède fut pire que le mal qu´elle prétendait  guérir : aujourd´hui la mise en ligne de ces supports à vocation pamphlétaire et réactionnaire serait restée anecdotique si elle ne mettait pas en cause l´honorabilité de certain animateurs de pauplesawa.com. Le frère Paul Menessier  et la soeur Laurence Ndedi Priso ont dailleurs trouvé les mots adéquats pour fustiger cette forme d´intégrisme cousue main que les auteurs prennent imprudemment pour intégrité. Les chefs d´orchestre clandestins de cette oeuvre impie ne servent pas nos intérêts mais les leurs. Bien plus, c´est même un attentat contre le progrès et l´éclosion encore convulsive de la  convivialité entre Sawa.
 
En ce qui me concerne et en toute indépendance, je refuse d´adhérer tout discours de l´hostilité envers l´autre. Parceque lorsqu´on est toujours imbibée dans la haine et le bellicisme viscéral, on pratique une forme d´irresponsabilité. Je refuse d´être dans une position d´irresponsable parce que j´estime que ce qui fonde l´homme c´est justement sa responsabilité. Responsabilité envers soi même mais aussi envers la société et même l´humanité. Et comme il n´existe pas encore d´humanisme à l´écart du monde, je refuse donc toute forme d´autarcie extravagante. La grégarité est une composante naturelle de mon milieu d´origine. Et je m´y fais.
 
Pour cela donc, je veux pour ma part rester parmi vous comme un modeste récolteur de la parole ancestrale sawa et en même temps, si vous me le permettez, un humble jardinier des espoirs nouveaux pour ma communauté. C´est plus constructif me semble t-il !
 
Je ne voudrais donc pas être, comme certains l´auraient souhaité, l´agitateur des consciences que je ne peux satisfaire. Plutôt que de mettre de l´huile dans le feu j´ai préféré le mettre dans les rouages. Voila le sacerdoce de mon engagement à servir peuplesawa.com.
Frères et soeurs,  je voudrais simplement m´enrichir de vous avec le souci premier d´écouter, d´échanger avec vous autant que notre nature humaine nous le permettrait. Dans mon engagement avec vous, je voudrais simplement acquérir un esprit davantage bon, là où certains plus chanceux l´ont déjà excellent.
 
A toi Paul Menessier Ngalle , à toi Dikobe, à toi Hugues Mbedi Ebongue, à toi aussi mon frère Ngomè et aux autres frères et soeurs sawa n´ayons point peur, ne vacillons pas devant cette tempête des verres d´eau . Nous le savons: nos opinions à nous n´ont pas l´inaltérabilité de lairain, ne nous enfermons donc pas  dans le carcan de la critique injurieuse que nous impose les satires  de ceux qui sarc-boutent dans la platitude du maquis . Dans ces certitudes bien souvent vaines de leur cénacles pseudo révolutionnaires et de leurs fanfaronnades intellectuelles, laissons leur mythe de l´infaillibilité afin qu´ils  renouvellent sans cesse la fable de la paille et de la poutre.
 
Taisant leurs impairs ces Sawa, que je voudrais pourtant appeler frères, n´ont cessé de vilipender et de déconsidérer les autres dans la facilité de l´insulte gratuite. Les propos et les identités de certains intervenants ont même été volontairement estropiés dans le flot des diatribes. Parcequ´ils sont à la peine, englués dans l´amertume et la rancur, ils foudroient d´injures ceux qu´ils ont naguère soutenus dans le combat des valeurs. Ils savent pertinemment que l´embrouille, voire l´ambiguïté, constitue une excellente tactique, et qu´à défaut d´avoir des convictions, il faut sembler en posséder.
A tous ceux là,  je leur concède volontiers tout ce qu´ils veulent dans l´évanescent mirage des vanités.
 
Ma sawanitude à moi m´autorise cette forme de tolérance face cette salissure irraisonnée. Je revendique d´abord pour la vie présente l´effort du devoir envers ma famille Sawa du Cameroun et de la diaspora plutôt que l´abdication devant l´obscurantisme et le zèle de mauvais aloi. Car la sawanité, c´est aussi un concept qui oeuvre pour le dépassement de soi, le dévoilement de la vérité, la mise en lumière des forces élévatrices; c´est une herméneutique.
 
Elle n´est pas simplement une  banale histoire de fraternité mais une fraternité dans l´Histoire. Elle ne nourrit pas l´hostilité mutuelle, elle élargit le champs du débat entre Enfants Sawa.
Elle nous apprend à ouvrir ensemble et sans complaisance l´album de famille.  Je militerai sans cesse pour l´évolution de la fonction sociale et pédagogique face à résurgence d´un néo apartheid.
 
S´il est nécessaire dans les best Pratices  (que nous propose le frère Paul Menessier dans son communiqué ) d´observer quelques règles coercitives dans lesquive de la provocation, il est tout aussi urgent d´établir des espaces incitatifs à l´explication de la richesse de la Sawanité comme antithèse de la haine. C´est pourquoi le frère Paul Menessier ne s´est pas seulement contenté de dire ce qu´est la Sawanité mais  a surtout tenu à réaffirmer ce qu´elle n´est pas. Face à l´adversité de la calomnie l´urgence de la précision et de la mise au point est une arme imparable.
 
Dans sa tenue de route le frère Paul Menessier Ngalle ne s´excentre pas de la chaussée pas plus qu´il ne fait de  zigzag . Il garde le cap et l´allure. La sawanité ne sera donc pas une cacophonie ni un concert aux sons dissonant.
 
Dans sa chasuble de modérateur il a le souci de garder la chapelle au centre du village. Ni partial, ni parcellaire, il est tout au plus paternaliste au sens bienveillant du terme. La Sawanité ne sera donc pas un rapport à géométrie variable pas plus qu´elle ne développera des pratiques oligarchiques entre parties.
 
Dans les rapports ontologiquement  inégalitaires qui séparent fondamentalement le savoir des uns, le pouvoir des autres et le devoir de tous, Il propose méthodiquement le consensus voire le compromis. La sawanité ne sera donc pas un champs de bataille ou un théâtre des frustrations.
Ce n´est donc que justice si Paul Menessier Ngalle  récolte aujourdhui la palme (même virtuelle) du coeur et de la raison. Et ce n´est pas ma soeur Laurence Ndedi Priso qui m´en démentira.
 
Mota kwang nda kwadi na : Welissanè ndé di wan tombwanè
 
A suivre
 
R. Mandjombe

 

Source:  | Hits: 16811 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(1)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 13218 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 11824 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 11623 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 11772 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 13871 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 11770 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 14929 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 12040 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 11344 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 15594 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 13776 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 11371 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 18747 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 16040 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 10718 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 18631 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 16288 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 16992 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 12745 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 20737 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 24841 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 23300 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 12825 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 12710 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 17707 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 16601 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 15569 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 28678 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 22711 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 25549 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 13953 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 32428 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 28078 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 18792 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 18396 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 17736 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 17687 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 16844 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 16668 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 16462 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 16297 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 10481 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 17776 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 22454 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 14627 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 12832 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 19393 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 15589 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 8996 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 12258 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks