Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
05.06.2005

Grand Sawa : Les chemins de l’Union 

“C’est une grande idée, une œuvre majeure, une entreprise titanesque dans un environnement dynamique et évolutif. Ce qui nécessite et mérite qu’on lui consacre du temps, de l’énergie et même du fric”. M. Ngollo Ngama, délégué du gouvernement près de la commune de Nkongsamba, dans le Moungo, peut être content de voir le Grand Sawa se réunir de nouveau presque au grand complet. Dimanche, sous la présidence du prince René Manga Bell, plus de 700 personnes représentant cette association ont répondu à l’appel lancé le 26 janvier dernier, à Nkongsamba, par M. Ngollo Ngama.

L’occasion de faire le point sur la situation actuelle du Grand Sawa, dont les dissensions internes ont toujours miné cette association dans son fonctionnement, bloquant de fait son épanouissement et son développement. Symbole de la lutte d’influence qui se déroule à l’intérieur du Grand Sawa, l’absence remarquée du tout nouveau président du Ngondo, Claude Essaka Ekwalla, à la réunion de dimanche chez le prince René Doualla Manga Bell. Une politique de la chaise vide que le chef supérieur Bellois a qualifiée à sa manière : “Les Français disent souvent que les absents ont tort… Moi je vais plus loin en pensant que tous ceux qui ne sont pas venus sont des “Minushabens”.” Donc de petites gens. Il faut dire que la veille, samedi, lors de l’Assemblée générale du Ngondo dans le gymnase du collège de la Salle à Douala, Claude Essaka Ekwalla avait appelé au boycott de la réunion du Grand Sawa.

De Mamfe… à Campo !

Pour cette relance des activités du Grand Sawa, à Douala, après 7 ans de léthargie (la dernière réunion avait lieu en juin 1996 chez le prince René Bell) chacun a voulu mettre du sien pour gommer le plus possible les erreurs du passé, souligner les potentialités de l’espace du Grand Sawa et apporter sa contribution à l’édifice pour le développement de l’association.
Le prince René, le premier, répondant à l’opinion du président de l’Oryx club de Douala qui avait cru bon de rappeler que le Grand Sawa et le Ngondo étaient complémentaires, a mis un terme à la polémique : “La rencontre d’aujourd’hui n’a rien à voir avec le Ngondo. Je pense que le Mpo, le Loupé et le Ngondo, sont des gouttes d’eau dans l’océan du Grand Sawa.” Et toc ! Au diable les questions de préséance et le débat pour savoir qui de l’une des associations prime sur l’autre. L’important visiblement, était de réfléchir autour des richesses économiques, géographiques, culturelles et humaines de ce vaste ensemble, avant d’entrevoir les pistes pour les mettre en valeur. Après tout, comme l’a si justement souligné le chef du canton Bell, ce n’est pas par hasard que “Lorsque Dieu a crée le Cameroun, il y a frappé une large bande qui va de Mamfe à Campo… Tout comme, le missionnaire Alfred Saker, en traduisant la Bible, a voulu qu’elle soit en langue Douala”, une langue du Grand Sawa.

Recherche sur la culture Sawa

Parmi les nombreuses situations retenues lors du meeting du 30 mars, au parc des princes à Douala, il y a le soutien apporté à l’équipe de Recherche sur la culture Sawa qu’anime Thérèse Bellè Wangue à l’université de Douala. Un encouragement qui va dans le sens de ce qu’une bonne partie des participants souhaitait : “On a beaucoup parlé de culture. Une culture ne peut se projeter vers l’avenir que si elle se nourrit pour se développer. Actuellement dans le monde, ce sont des sciences et techniques qui favorisent ce développement. Deux domaines préoccupants dans la culture sawa”, a noté le mathématicien Moukoko Priso.

Pour sa part, le chantier Ekambi Brillant a déploré le peu de cas dont les Sawa en général ont fait preuve quand de brillants artistes comme Eboa Lottin et Francis Bebey sont morts : “Alors qu’ils sont de ceux qui ont le plus contribué à faire connaître la culture sawa dans le monde entier, par le biais de leurs chansons et leurs écrits.”

Finalement, quand tout le monde s’est séparé en fin d’après-midi, après avoir mangé un morceau et bu un verre, les mines semblaient réjouies : “Je suis finalement content d’avoir honoré à cette réunion. Car la notion de Sawa n’a pas toujours été comprise dans ma région. Sa nouvelle définition me rassure et m’encourage pour l’avenir”, souhaitait le député du Nyong et Kellé, le Dr Pierre Sendé. Il traduit l’état d’esprit qui a prévalu au retour du Grand Sawa sur la scène politique camerounaise.
 

Source: Le messager | Hits: 10930 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 14629 hits  | 0 R)

  Saviez-vous que BAKASSI, aujourd´hui occupé par les Nigérians signifie en Douala "ils ont accueili" ?
( | 17.07.2005 | 18435 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2002 sur les berges du Wouri
( | 15.07.2005 | 12890 hits  | 0 R)

  UNE ETUDE SUR LES PIROGUES DOUALA
( | 13.07.2005 | 15662 hits  | 1 R)

  CONTEXTE HISTORIQUE GÉNÉRAL DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 1890-1960
( | 12.07.2005 | 15582 hits  | 0 R)

  Léopold Moume Etia n’est plus
( | 12.07.2005 | 14867 hits  | 0 R)

  SAWA TOURISME !
( | 11.07.2005 | 10204 hits  | 0 R)

  Masosomanambè” : Le calendrier qui déterre l’histoire des Sawa
( | 10.07.2005 | 23516 hits  | 4 R)

  Ngondo : Deux nouveaux hommes pour de nouveaux défis
( | 06.07.2005 | 13806 hits  | 0 R)

  Sam Mbende : le spectacle… contenu
( | 30.06.2005 | 11720 hits  | 0 R)

  Traité germano-duala : 120 années de controverse. Reflexions Kum-mouelle-nsame-ntone.
( | 18.06.2005 | 25655 hits  | 3 R)

  Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol
( | 09.06.2005 | 18853 hits  | 2 R)

  Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III
( | 09.06.2005 | 16407 hits  | 0 R)

  Massao 2005 : On attend Coco Mbassi…
( | 06.05.2005 | 13599 hits  | 0 R)

  Le Mpooh
( | 01.05.2005 | 15450 hits  | 2 R)

  Recit du sacre du roi Dika Akwa III
( | 09.04.2005 | 13578 hits  | 0 R)

  André Nganguè : Un patriarche à l’antenne
( | 18.01.2005 | 17276 hits  | 0 R)

  Tradition: Le Ngondo dévoile son calendrier
( | 01.01.2005 | 10274 hits  | 0 R)

  Ngondo: Sous le vase sacré
( | 28.12.2004 | 11047 hits  | 0 R)

  Musique : Le bon jus de Coco
( | 06.12.2004 | 13694 hits  | 0 R)

  Miss Ngongo 20XX
( | 26.10.2004 | 14276 hits  | 0 R)

  Spectacle en vue :Coco Mbassi revient
( | 22.10.2004 | 13348 hits  | 0 R)

  Léopold Moume-Etia, 1913-2004 :Une page de l’histoire du Cameroun est tournée
( | 16.07.2004 | 18871 hits  | 0 R)

  Littoral : Moukoko Mbonjo reçoit l’onction du ngondo
( | 18.03.2004 | 21424 hits  | 1 R)

  Africavenir: Un trésor culturel à Bonabéri
( | 17.01.2004 | 18579 hits  | 2 R)

  Grandeurs et travers du Ngondo.
( | 05.12.2003 | 10423 hits  | 0 R)

  ACTIVITES & PROGRAMME
( | 25.11.2003 | 11964 hits  | 0 R)

  LETTRE DU PRESIDENT DU NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 11792 hits  | 0 R)

  BILAN du NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 11745 hits  | 0 R)

  Ngondo : La délégation de Douala fait escale à Yaoundé.
( | 10.11.2003 | 11653 hits  | 0 R)

  African Cults: Sangoma & Nganga
( | 01.01.1970 | 36691 hits  | 0 R)

  Charismatique: René Douala Manga Bell
( | 01.01.1970 | 20197 hits  | 0 R)

  Dits et écrits de UM NYOBE
( | 01.01.1970 | 17274 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 16810 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Message de Prospérité et de Fécondité
( | 01.01.1970 | 15644 hits  | 0 R)

  Pierre Valéry Lobé Békombo est allé rejoindre Doumbe Djengué
( | 01.01.1970 | 15300 hits  | 0 R)

  Programme NGONDO 2008
( | 01.01.1970 | 12968 hits  | 0 R)

  Haïti : Souffrance, chaos et dignité !
( | 01.01.1970 | 11308 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks