Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
13.09.2006

UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES 

ANICET EKANE
“UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES”

Le président du Manidem (Mouvement africain pour la nouvelle Indépendance et la démocratie) fait une lecture de l’anniversaire de la mort de Ruben Um Nyobé, le 13 septembre 1958.

Que représente, à vos yeux, la date du 13 septembre ?

Le 13 septembre 1958, j’avais à peine 7 ans. Donc, je n’ai pas pu mesurer, en tant que jeune garçon, l’importance de cette nouvelle qui est tombée dans le pays. Mais, puisque je me suis engagé à l’Upc assez jeune, à 22-23 ans, chaque fois qu’on évoque Um Nyobe, on évoque la ténacité, le courage, l’esprit d’initiative, le don de soi et le patriotisme. Et tous ceux qui aiment ce pays, qui se battent pour qu’il change, pour que les richesses reviennent en priorité à ses populations, pour que le pays soit plus juste sur le plan social, pour qu’il soit libre, indépendant véritablement, cette date représente en fait la consécration de la mauvaise politique de la France vis-à-vis de notre peuple. D’une façon systématique, la France a adopté une ligne de conduite qui consiste à décapiter le mouvement révolutionnaire par le sommet. Ça a été le cas avec Um Nyobe, Ouandié, Moumié, etc. avec bien sûr l’aval des dirigeants camerounais. Cette date consacre en fait la démarche de la France qui, au contraire d’autres puissances colonisatrices comme l’Angleterre, n’a jamais voulu que vivent les chefs révolutionnaires. Même quand le rapport de force était en faveur de la France, elle les a éliminés. Ils sont allés tuer Moumié à l’étranger ; ils ont arrêté Ouandié en 1970, le maquis était pratiquement fini, mais ils l’ont quand même fait fusiller.

Où en est le combat de Um Nyobé 48 ans après sa mort ?

Je dis souvent qu’un peuple ou une jeunesse ne peut pas vivre sans repères. Nous avons la chance que les Um Nyobé et les Ouandié sont des repères pour nous. C’est-à-dire des lumières qui nous éclairent par rapport à ce que nous faisons aujourd’hui. Et Um Nyobé est l’un de ces repères fondamentaux de toute la lutte des patriotes camerounais. Jusqu’à aujourd’hui, l’on se réfère à lui, Ouandié et consorts pour voir l’immensité du don de soi que ces dirigeants révolutionnaires ont donné par rapport à notre pays. Donc, le combat de Um Nyobe continue, puisque nous sommes là. Nous sommes de dignes successeurs de cet illustre héros ; et nous disons dans le dernier journal du parti que les hommes et les femmes qui ne revendiquent pas leurs droits n’ont que des devoirs. Et celui qui n’a que des devoirs est un esclave. Et les Um Nyobe nous ont appris à refuser d’être esclaves et nous invitons les Camerounais à se soulever face à ce régime pour arrêter d’être des esclaves. Pendant la campagne électorale de 2004, nous disions et nous continuons à dire que tout dépend d’eux. S’ils veulent être comme des moutons qu’on mène à l’abattoir et qui présentent leur tête, tant pis. Par contre, s’ils veulent en sortir, voyez le prix de notre libération et de notre développement, il faut qu’ils se soulèvent contre ce régime de mafieux et de braqueurs des caisses de l’Etat.

Propos recueillis par
Publié le 12-09-2006
La Nouvelle Expression

----------------------------------------------------------------

IL Y A 48 ANS, RUBEN UM NYOBE

Le 13 septembre est le jour où le Cameroun a perdu en 1958, la plus grande figure de son histoire de l’après-guerre. Et s’il y a un jour qui mérite d’être porté sur le calendrier républicain comme Journée nationale, c’est bien le 13 septembre. Mais, cela ne se fera pas sous le régime néocolonial en place, allergique à la véritable histoire nationale de notre pays. Les patriotes et les citoyens avertis de ce pays peuvent envisager d’ores et déjà les choses dans ce sens.

Nous nous sommes organisé ce jour à Ebolowa, sur invitation de La Nationale, pour nous retrouver dans le cadre d’un dîner souvenir, à la mémoire du grand disparu. Nous serons avec Um puisque les invités auront le privilège d’entendre sa voix, je veux dire un extrait de son discours du 17 décembre 1952 à l’Onu. La première fois qu’un Camerounais s’adressait au monde entier pour exposer nos principales revendications nationales, à savoir la Réunification et l’Indépendance du Cameroun. Pendant ce temps, la plupart de ceux qui dirigent ce pays depuis l’indépendance s’alignaient lâchement derrière le colonisateur pour chanter sa chanson hostile à notre autodétermination.

Notre pays marche sur la tête depuis l’indépendance puisque sa gestion a été confiée à des individus qui n’y ont jamais réfléchi, après qu’aient été écartés de la scène, par la violence, des personnes comme Um Nyobé qui non seulement ont posé le problème, mais se sont battues pour notre autodétermination. Ces patriotes ont été assassinés les uns après les autres comme Um Nyobé en 1958, comme Félix Moumié en 1960, comme Ernest Ouandié en 1971. Elles ont bien mérité de la patrie et c’est la raison pour laquelle nous devons notre reconnaissance et notre respect.

Abel Eyinga
Publié le 12-09-2006
La Nouvelle Expression
 

Source:  | Hits: 15687 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Peuple Sawa, Tous à L´unisson. Sawa Ancestors Predict Blessings For 2008
( | 03.12.2007 | 14559 hits  | 0 R)

  Les Elog Mpo’o (Mpoo) se ressourcent à Edéa
( | 01.12.2007 | 18593 hits  | 0 R)

  Exclusif ! Entretien avec le Pr. NJOH MOUELLE
( | 30.11.2007 | 19126 hits  | 0 R)

  MANGA BEKOMBO Priso: Conflits d´autorité au sein de la société familiale chez les Dwala du Sud-Cameroun
( | 27.11.2007 | 18798 hits  | 0 R)

  Remember Manga Bekombo Priso (1932-2004)
( | 26.11.2007 | 16894 hits  | 0 R)

  Cet enfant de NEW-BELL NKONGMONDO: MBOM EPHREM, ancien Lions Indomptables
( | 23.11.2007 | 23007 hits  | 0 R)

  Hommage : Elle s’appelait Else Ekindi
( | 21.11.2007 | 25024 hits  | 0 R)

  "Du racisme français, Quatre siècles de négrophobie" par ODILE TOBNER
( | 21.11.2007 | 16786 hits  | 1 R)

  Et si Nkongsamba vous était contée
( | 20.11.2007 | 28554 hits  | 0 R)

  Alucam - les manifestations du cinquantenaire lancées à Edéa
( | 20.11.2007 | 18803 hits  | 0 R)

  Nkongmondo - Le miroir de la misère ambiante
( | 20.11.2007 | 16430 hits  | 0 R)

  Le Ngondo s´ouvre au Grand Sawa
( | 20.11.2007 | 14420 hits  | 0 R)

  Richard Bona parle
( | 20.11.2007 | 11879 hits  | 0 R)

  Sawanité: le pari de l’alliance
( | 12.11.2007 | 12299 hits  | 0 R)

  Bakassi Enquête: Affairisme, trafic d’armes, convoitisme du Nigeria... la tuerie
( | 11.11.2007 | 16692 hits  | 0 R)

  Fritz Dikosso-Seme : Interview "Le Ngondo en plein Sahel"
( | 11.11.2007 | 13045 hits  | 0 R)

  Entretien avec Marcien Towa
( | 11.11.2007 | 12589 hits  | 0 R)

  Bakassi: Sanglante attaque des Nigerians; 21 militaires camerounais tués et 6 blessés
( | 10.11.2007 | 17087 hits  | 0 R)

  Festival : Douala accueille le SUD (Salon Urbain de Douala)
( | 09.11.2007 | 16523 hits  | 0 R)

  Manu rend Hommage aux Tirailleurs Sénégalais
( | 09.11.2007 | 12769 hits  | 0 R)

  BlackExploitation videos & movies
( | 05.11.2007 | 15047 hits  | 0 R)

  Fête du NGUMA MABI 2007
( | 05.11.2007 | 14299 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2007 - les Sawa se préparent
( | 31.10.2007 | 14438 hits  | 0 R)

  Athlétisme : Françoise Mbango rompt le silence
( | 31.10.2007 | 12288 hits  | 0 R)

  EMOTION - Comment capitaliser nos ressources à cette veille du NGONDO
( | 30.10.2007 | 9702 hits  | 0 R)

  Clubs mythiques SAWA: « CAIMAN AKWA CLUB DE DOUALA »
( | 25.10.2007 | 40690 hits  | 0 R)

  Le Peuple Sawa salue la montée de Caïman en D1
( | 25.10.2007 | 11480 hits  | 0 R)

  FAKO Mountain Race of Hope 2008
( | 23.10.2007 | 15818 hits  | 0 R)

  LIMBE - Fishermen Accuse Chinese Trawlers Of Destructive Fishing By Francis Tim Mbom
( | 23.10.2007 | 10506 hits  | 0 R)

  Ebénezer Njoh Mouellé, le philosophe et la vie quotidienne
( | 19.10.2007 | 25613 hits  | 0 R)

  Ekambi Brillant et Valère Epée “ ressuscitent ” la culture camerounaise
( | 19.10.2007 | 14388 hits  | 0 R)

  TOKOTO ASHANTY, L’homme de chèvre, revient
( | 14.10.2007 | 14411 hits  | 0 R)

  EBOA LOTIN: UN POETE BANTOU
( | 08.10.2007 | 16050 hits  | 0 R)

  Quelques mélomanes parlent de ce qu’ils gardent de Samuel Eboa Lotin
( | 08.10.2007 | 16009 hits  | 0 R)

  Discours de Ruben Um Nyobe a l´ONU le 17/12/1952 et Hommage d´Achille Mbembe
( | 20.09.2007 | 19983 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobe : modèle d’homme de culture
( | 13.09.2007 | 18111 hits  | 0 R)

  Steve Bantu Biko: Your memories - 12 September 1977.
( | 12.09.2007 | 18787 hits  | 0 R)

  Le Prince Alexandre
( | 09.09.2007 | 17086 hits  | 0 R)

  Les Ibos de la diaspora appellent à "l’union de tous"
( | 06.09.2007 | 15275 hits  | 0 R)

  France-Afrique: the idiocies that divide us
( | 01.09.2007 | 15104 hits  | 0 R)

  Une Television Africaine (LCA1 TV) en ligne
( | 29.08.2007 | 11225 hits  | 0 R)

  Henri Bandolo : Hommage manqué à un virtuose de la plume
( | 27.08.2007 | 22010 hits  | 0 R)

  Les descendants des Pharaons à travers l´Afrique (Extrait page.62-63)
( | 26.08.2007 | 24548 hits  | 0 R)

  Prince Bétotè DIKA AKWA nya BONAMBELA
( | 21.08.2007 | 26069 hits  | 0 R)

  FELA - a Commommeration
( | 17.08.2007 | 23994 hits  | 0 R)

  Fela Anikulapo kuti… for ever !
( | 17.08.2007 | 14774 hits  | 0 R)

  A Great Loss: The Passing of Dr. Asa Grant Hilliard III (Amankwatia Baffour II) (1933-2007)
( | 16.08.2007 | 21134 hits  | 1 R)

  l’héritage de Rudolph Douala Manga Bell
( | 16.08.2007 | 15514 hits  | 0 R)

  Valère Epée : Duala Manga Bell, un exemple de patriotisme
( | 12.08.2007 | 16116 hits  | 0 R)

  Photos Souvenir des funerailles de Duala Manga Bell
( | 11.08.2007 | 24437 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks