Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
13.09.2006

UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES 

ANICET EKANE
“UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES”

Le président du Manidem (Mouvement africain pour la nouvelle Indépendance et la démocratie) fait une lecture de l’anniversaire de la mort de Ruben Um Nyobé, le 13 septembre 1958.

Que représente, à vos yeux, la date du 13 septembre ?

Le 13 septembre 1958, j’avais à peine 7 ans. Donc, je n’ai pas pu mesurer, en tant que jeune garçon, l’importance de cette nouvelle qui est tombée dans le pays. Mais, puisque je me suis engagé à l’Upc assez jeune, à 22-23 ans, chaque fois qu’on évoque Um Nyobe, on évoque la ténacité, le courage, l’esprit d’initiative, le don de soi et le patriotisme. Et tous ceux qui aiment ce pays, qui se battent pour qu’il change, pour que les richesses reviennent en priorité à ses populations, pour que le pays soit plus juste sur le plan social, pour qu’il soit libre, indépendant véritablement, cette date représente en fait la consécration de la mauvaise politique de la France vis-à-vis de notre peuple. D’une façon systématique, la France a adopté une ligne de conduite qui consiste à décapiter le mouvement révolutionnaire par le sommet. Ça a été le cas avec Um Nyobe, Ouandié, Moumié, etc. avec bien sûr l’aval des dirigeants camerounais. Cette date consacre en fait la démarche de la France qui, au contraire d’autres puissances colonisatrices comme l’Angleterre, n’a jamais voulu que vivent les chefs révolutionnaires. Même quand le rapport de force était en faveur de la France, elle les a éliminés. Ils sont allés tuer Moumié à l’étranger ; ils ont arrêté Ouandié en 1970, le maquis était pratiquement fini, mais ils l’ont quand même fait fusiller.

Où en est le combat de Um Nyobé 48 ans après sa mort ?

Je dis souvent qu’un peuple ou une jeunesse ne peut pas vivre sans repères. Nous avons la chance que les Um Nyobé et les Ouandié sont des repères pour nous. C’est-à-dire des lumières qui nous éclairent par rapport à ce que nous faisons aujourd’hui. Et Um Nyobé est l’un de ces repères fondamentaux de toute la lutte des patriotes camerounais. Jusqu’à aujourd’hui, l’on se réfère à lui, Ouandié et consorts pour voir l’immensité du don de soi que ces dirigeants révolutionnaires ont donné par rapport à notre pays. Donc, le combat de Um Nyobe continue, puisque nous sommes là. Nous sommes de dignes successeurs de cet illustre héros ; et nous disons dans le dernier journal du parti que les hommes et les femmes qui ne revendiquent pas leurs droits n’ont que des devoirs. Et celui qui n’a que des devoirs est un esclave. Et les Um Nyobe nous ont appris à refuser d’être esclaves et nous invitons les Camerounais à se soulever face à ce régime pour arrêter d’être des esclaves. Pendant la campagne électorale de 2004, nous disions et nous continuons à dire que tout dépend d’eux. S’ils veulent être comme des moutons qu’on mène à l’abattoir et qui présentent leur tête, tant pis. Par contre, s’ils veulent en sortir, voyez le prix de notre libération et de notre développement, il faut qu’ils se soulèvent contre ce régime de mafieux et de braqueurs des caisses de l’Etat.

Propos recueillis par
Publié le 12-09-2006
La Nouvelle Expression

----------------------------------------------------------------

IL Y A 48 ANS, RUBEN UM NYOBE

Le 13 septembre est le jour où le Cameroun a perdu en 1958, la plus grande figure de son histoire de l’après-guerre. Et s’il y a un jour qui mérite d’être porté sur le calendrier républicain comme Journée nationale, c’est bien le 13 septembre. Mais, cela ne se fera pas sous le régime néocolonial en place, allergique à la véritable histoire nationale de notre pays. Les patriotes et les citoyens avertis de ce pays peuvent envisager d’ores et déjà les choses dans ce sens.

Nous nous sommes organisé ce jour à Ebolowa, sur invitation de La Nationale, pour nous retrouver dans le cadre d’un dîner souvenir, à la mémoire du grand disparu. Nous serons avec Um puisque les invités auront le privilège d’entendre sa voix, je veux dire un extrait de son discours du 17 décembre 1952 à l’Onu. La première fois qu’un Camerounais s’adressait au monde entier pour exposer nos principales revendications nationales, à savoir la Réunification et l’Indépendance du Cameroun. Pendant ce temps, la plupart de ceux qui dirigent ce pays depuis l’indépendance s’alignaient lâchement derrière le colonisateur pour chanter sa chanson hostile à notre autodétermination.

Notre pays marche sur la tête depuis l’indépendance puisque sa gestion a été confiée à des individus qui n’y ont jamais réfléchi, après qu’aient été écartés de la scène, par la violence, des personnes comme Um Nyobé qui non seulement ont posé le problème, mais se sont battues pour notre autodétermination. Ces patriotes ont été assassinés les uns après les autres comme Um Nyobé en 1958, comme Félix Moumié en 1960, comme Ernest Ouandié en 1971. Elles ont bien mérité de la patrie et c’est la raison pour laquelle nous devons notre reconnaissance et notre respect.

Abel Eyinga
Publié le 12-09-2006
La Nouvelle Expression
 

Source:  | Hits: 15234 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Alexandre DOUALA MANGA BELL
( | 10.08.2007 | 20191 hits  | 0 R)

  Que represente le roi-martyr Duala Manga Bell pour le Peuple Sawa ?
( | 06.08.2007 | 14030 hits  | 0 R)

  Achille MBEMBE démonte le mensonge de Sarkosy sur l´Afrique (suite)
( | 01.08.2007 | 14123 hits  | 0 R)

  Achille MBEMBE démonte le mensonge de Sarkosy sur l’Afrique
( | 01.08.2007 | 14183 hits  | 0 R)

  Portrait: Kaïssa Doumbe Moulongo Sylvie
( | 01.08.2007 | 19421 hits  | 0 R)

  "Appel à la Jeunesse Africaine" par Théophile Obenga
( | 30.07.2007 | 17668 hits  | 0 R)

  EDEA: Menace sur le projet d’extension d’Alucam
( | 18.07.2007 | 11086 hits  | 0 R)

  Franklin Boukaka, le poète assassiné en 1972. Immortel Boukaka: Rumba engagée, Poésie musicale et Panafricanisme
( | 16.07.2007 | 27210 hits  | 0 R)

  Ebenezer KOTTO ESSOME : l’homme et son rêve d’Afrique
( | 16.07.2007 | 21442 hits  | 0 R)

  Portrait: Laurent ESSO
( | 16.07.2007 | 13128 hits  | 0 R)

  Douala: une Exposition de 8 Photographes
( | 15.07.2007 | 10711 hits  | 0 R)

  Nguéa Laroute démarre sa tournée européenne. Videos et Interview
( | 09.07.2007 | 21544 hits  | 0 R)

  La Pagode: Le palais royal transformé en centre d’affaires
( | 09.07.2007 | 13275 hits  | 0 R)

  Juillet 1902. Mpondo Akwa, chef de la délégation du NGONDO au Reich Allemand
( | 07.07.2007 | 16136 hits  | 0 R)

  Ngondo 1991: Remember EKE EBONGUE
( | 03.07.2007 | 16187 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : une chaîne d’unité à redorer
( | 03.07.2007 | 12233 hits  | 0 R)

  Um Nyobé: Cet autre hommage à Mpondol
( | 01.07.2007 | 22370 hits  | 1 R)

  Manu Dibango forever...VIDEO
( | 01.07.2007 | 14603 hits  | 0 R)

  Remember Sembene Ousmane - Hommage au grand Africain
( | 28.06.2007 | 18280 hits  | 1 R)

  La France blocque la Réfection des routes à Douala
( | 27.06.2007 | 11269 hits  | 0 R)

  Tout le monde est Bakoko ! par Suzanne KALA LOBE
( | 26.06.2007 | 23471 hits  | 1 R)

  Hommage: Un monument pour Um Nyobe
( | 26.06.2007 | 15335 hits  | 0 R)

  Une inébranlable conviction sur notre destin, par Shanda Tonme
( | 25.06.2007 | 18899 hits  | 2 R)

  Sanaga-Maritime Edéa: L’élite en équipe pour le sport
( | 25.06.2007 | 13886 hits  | 0 R)

  BAKASSI : Découvrez la péninsule - Discover the Peninsula
( | 19.06.2007 | 13838 hits  | 0 R)

  Cinéma : "The making of" du film "Le don involontaire" de Serge Alain Noa
( | 15.06.2007 | 13825 hits  | 0 R)

  Combat: La singulière chronique d’Eyoum’a Ntoh
( | 15.06.2007 | 12107 hits  | 0 R)

  Au Fil du WOURI ... et nous sommes Heureux.
( | 15.06.2007 | 8633 hits  | 0 R)

  Ousmane Sembène, panafricaniste et pionnier du cinéma africain, est mort
( | 11.06.2007 | 17697 hits  | 0 R)

  Kaba Days Are Here; By Poubum Lamy Ney
( | 04.06.2007 | 16989 hits  | 0 R)

  Spectacle : Concert anniversaire d´Universal de Sylvain Nkom
( | 03.06.2007 | 12126 hits  | 0 R)

  Urbanisation : Une stratégie pour étendre Douala en examen
( | 02.06.2007 | 11591 hits  | 0 R)

  ECRANS NOIRS 2007 - Bienvenue au CamerWood
( | 01.06.2007 | 15076 hits  | 0 R)

  ECRANS NOIRS 2007 - Le Festival: Bassek ba Kobhio, Jean Pierre Bekolo, Cyrille Masso
( | 01.06.2007 | 12372 hits  | 0 R)

  L´HORREUR, L´HORREUR : DIX MILLIONS DE MORTS?
( | 31.05.2007 | 14680 hits  | 0 R)

  Portrait: Gottlieb Lobe Monekosso
( | 30.05.2007 | 12551 hits  | 0 R)

  La paranormal n’est pas particulier à l’Afrique
( | 25.05.2007 | 11914 hits  | 0 R)

  SAWANITE : entre le front du refus et la tentation d’adhérer
( | 20.05.2007 | 18340 hits  | 2 R)

  S. E. M. Mbella Mbella, nouvel Ambassadeur du Cameroun à Paris, reçoit les artistes musiciens camerounais
( | 20.05.2007 | 13200 hits  | 0 R)

  Kumba Traditional Council Want GRA Land Refunded. By Olive Ejang Tebug, PostNewsLine.
( | 10.05.2007 | 13590 hits  | 0 R)

  Le Père Engelbert Mveng: Commémoration. Pionnier de l´Egyptologie avec Ngom Gilbert, Dika Akwa, Obenga et C.A. Diop.
( | 08.05.2007 | 36492 hits  | 1 R)

  Douala : Un patrimoine culturel riche, ville d´art et d´histoire
( | 05.05.2007 | 16575 hits  | 0 R)

  Discographie: Le premier cri de Roots Racines Mianga
( | 05.05.2007 | 11925 hits  | 0 R)

  Pourquoi le Cameroun n’a pas décrété un deuil national ?
( | 04.05.2007 | 14829 hits  | 1 R)

  Henri DIKONGUÉ - Missodi Africa Tour 2007
( | 04.05.2007 | 13947 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte d’un citoyen du chef-lieu du département de la Sanaga maritime au ministre de la Santé Publique. Par Mangwe ma Yongui Nikita*
( | 03.05.2007 | 15994 hits  | 0 R)

  Richard Bona parle du Peuple Sawa, Ngondo, Makossa.
( | 02.05.2007 | 17913 hits  | 0 R)

  Cameroun: Drame aérien à Douala. 114 Morts. Pas de Deuil National. Confusion et Médiocrité
( | 01.05.2007 | 24079 hits  | 3 R)

  Association: "Agir ensemble en Sanaga-Maritime" (Agir SM)
( | 01.05.2007 | 14681 hits  | 0 R)

  Toups Bebey est le directeur artistique d’un festival qui se tient au Gabon.
( | 01.05.2007 | 14593 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks