Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
28.09.2006

Bana Ba Nyué de Adrien Eyango 

C’est un film de famille. Une histoire bien racontée et mise à l’écran. Le film “ Bana Ba Nyué ” (qui signifie “ Les orphelins ”) de Toussaint Adrien Eyango est à la conquête du public camerounais. Après Douala, Wouri, il y a quelques jours, Yaoundé a découvert cette œuvre cinématographique au Centre culturel français, le 23 septembre.

Il s’agit de l’histoire de la famille Dina Moto. Cohéritier de son défunt père, l’homme d’affaires est installé dans une grande ville du Cameroun. Père d’enfants d’une paisible famille, il essaye d’apporter un soutien à ses aînés Eyoum Moto et Ndome Moto qui vivent au village natal, à une quinzaine de kilomètres de la ville.

Dina Moto vit l’adversité de son frère Eyoum Moto et de sa sœur Ndome Moto. Malgré la générosité dont il fait preuve à leur endroit. Ils décident d’attenter à sa vie, dans l’espoir d’accaparer ses biens et ceux de la famille.

Dina Moto, marié et père de trois garçons et une petite fille, est chrétien pratiquant. Ses frères croient plutôt aux marabouts et à la sorcellerie. Rentrant d’un séjour au village, Dina Moto et son épouse meurent dans un accident de circulation. Les enfants sont orphelins. Et doivent goûter à la rudesse de la vie. L’aîné des fils Dina Moto prend en main la gestion du patrimoine familial. Malheureusement, il doit faire face à l’adversité de son oncle et de sa tante. Il tient néanmoins bon. Jusqu’à ce que sa tante Ndome Moto organise l’enlèvement de sa petite sœur, qui sera retrouvée après de nombreuses recherches par la police.

Film de société

Une histoire aussi simple, qui n’avait plus fait depuis longtemps l’objet d’un film au Cameroun. Le public redécouvre ainsi à l’image du film “ Badiaga ” de Dikongue Pipa ou encore “ Pousse-Pousse ” de Daniel Kamwa, une réalisation qui s’inscrit dans la vie quotidienne des gens simples de chez nous. Ce n’est pas un film policier. Pour le cinéaste – critique, Arthur Si Bita, “ il s’agit d’un travail soigné sur le plan de la thématique et qui peut prêter à confusion. ” Le réalisateur s’attarde sur l’enquête des policiers à retrouver la petite fille enlevée par sa tante. Histoire de redonner une image positive de la police camerounaise, corrompue. Fidèle à sa logique spirituelle, Toussaint Adrien Eyango accorde une grande place à Dieu qui suscite et crée la résistance dans les personnages principaux en proie à la malfaisance.

Sur le plan technique, la qualité des images laisse indifférent. Le réalisateur a pris soin, malgré la modicité des moyens, de recourir aux services des meilleurs monteurs et directeurs photos de la place. Les cadrages peuvent être discutables.

Adrien Eyango a tourné ce film avec sa famille, c’est-à-dire sa femme et ses enfants et des proches parents. Seuls les rôles de la tante Ndome Moto, et l’oncle Eyoum Moto ont été interprétés par des comédiens professionnels que sont Bounya Epée Geneviève et Edimo. Seul regret de ce film qui inspire émotion : la répétition de certaines actions qui ont tendance à saturer le spectateur. Le message principal c’est le courage que doivent avoir des orphelins dans la vie.
Toussaint Adrien Eyango n’est pas à sa première caméra. Il compte en effet à son actif des fictions dont “ Le devoir ”, réalisé en 2003 et “ Le repentir actif ”, une fiction documentaire sortie en 2004. En chantier “ Mon deuxième papa ” et “ Difficulté d’être africain ”, des fictions qui sortiront en 2007.



Par Jean François CHANNON
Le 26-09-2006
 

Source:  | Hits: 10533 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 15987 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 17726 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 18658 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 16224 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 14443 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 14212 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 13462 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 13314 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 84432 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 25508 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 19756 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 16458 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 22858 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 24208 hits  | 1 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 12744 hits  | 0 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 12721 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 18673 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 17318 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 18050 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 21969 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 24848 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 18280 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 14333 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 15616 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 12262 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 24435 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 41640 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 14385 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 25001 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 17155 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 17129 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 15553 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 20363 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 18316 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 15736 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 15704 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 12973 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 13372 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 16179 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 15997 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 14354 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 13919 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 13755 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 13430 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 13223 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 13157 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 12240 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 19778 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 19307 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 17800 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks