Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
30.07.2005

Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO 

Préface

Le grand père de Joël Kondo Ebele était le cousin tribal de mon père Isaac Moume-Etia, premier écrivain camerounais. Son cousin, Kondo Ebele Ekwe, est un des tous premiers commerçants camerounais qui firent le commerce d´import-export dans les règles internationales.

Il me plait de constater que, outre les fleurons du commerce, mon neveu Joël Kondo Ebele s´intéresse également à la littérature et à la recherche. Chez nous on dit : " Tiki Si Mala o Bedimo ", ce qui veut dire : les bonnes actions ne s´éteingnent pas.

Voilà donc dans leurs tombes Eitel Kondo Ebele et Isaac Moume- Etia contents de voir que l´un de leurs rejetons allie les fleurons de leurs deux génies. Je dis donc " Essimo ! Essimo ! Essimo ! " comme le cri totémique des Deido qui veut dire " Hourra ! "

J´offre ma collaboration pour que ce livre soit historiquement et ethnologiquement scientifique, pour qu´il soit au dessus des sensibilités claniques subjectives. Par exemple, les Bell sont les Bonanjô car Doo n´est que le petit-fils du géniteur Njô Que Bonakou n´est pas Kouo, que c´est Kou à Mapoka qui fit dire Kouo.

Que c´est BonEbele et non Bon Ebela, car la synérèse vient de Ebele à Kayé.
Que les datations que j´ai données sont issues de la recherche en partant d´autres consignées par des navigateurs ou écrivains européens de l´époque.
Je n´ai pas touché au style de l´auteur sauf pour supprimer les africanismes criards.

L. Moume Etia
Historien


Avant Propos

Il convient que, quelque soit la petite part qu´une personne prend dans l´histoire de son pays, cela doit être reconnu, car même le Seigneur Jésus-Christ ne fut heureux qu´après avoir guéri dis infirmes (lépreux) ; ils lui en furent reconnaissants.
M. David Mbanga Eyombwan, l´auteur du livre en duala, doit être remercié et même encouragé pour son sérieux, son intelligence et l´amour qu´il a mis à nous faire le récit de l´histoire de la vie du Roi Bell Rudolf Duala Manga et de son secrétaire bien aimé Adolf Ngosso Din, Ui ont tant œuvré pour notre pays.

LE travail que nous allons faire aujourd´hui devra être gravé à tout jamais dans le cœur de nos enfants, afin qu´ils connaissent et maîtrisent parfaitement les coutumes de chez nous, afin que nul n´oublie ces deux héros, comme étant des lampes qui essayèrent de sortir notre peuple de l´obscurité et de l´ignorance, bien que leur vie finisse dans la tragédie.
Les remerciements du peuple Douala iront aussi aux amis et frères du roi, à savoir : TOKOTO ESOME, MISSIPO MULOBI, MASIO EYANGO, EKANDA EPANYA, KUELE NDUMBE, NDUMBE KUM, Lobe MANGA (Priso), Pasteur MODI DIN , NJEMBELE EKWE, DIN MANGA, MUEN ETOA et les chefs Kofi et Njala qui partagèrent tous ses secrets et sa lutte. N´eût été l´aide du tout-Puissant, tous devaient être exécutés le même jour pour ce peuple qu´ils aimaient passionnément.
L´écriture de notre livre en langue duala se justifie par le souci de garder l´authenticité de l´histoire, afin qu´aucune bribe des paroles prononcées ne soit déformées, ni encor moins oubliée.
Nous souhaitons que ce livre, très important pour notre histoire, soit lu sérieusement par tous ceux et celle qui veulent bien la connaître et la transmettre à leurs enfants, afin que, de génération en génération, nul ne l´oublie.

Prince Réné Duala Manga Bell


Note sur l´auteur

Né à Paris le 1er mars 1960, de père Deido (Douala) et de mère Akwa (Douala), Joël KONDO a manifesté très tôt un goût prononcé pour la recherche historique en général, et la généalogie, en tant que science et des familles de son pays, en particulier.
Diplômé d´études approfondies de droit international à l´université de Paris II en 1984, il travail depuis le 02 juin 1987 à la Socarto à Douala au poste de chef du service du personnel. La célébration du 30ème anniversaire de la mort de Rudolf DUALA MANGA BELL lui donne l´opportunité de publier cet ouvrage, axé sur la traduction de la pièce "Ngum´a Jemea" de David MBANGA EYOMBWAN.

Il nous plaît de vous le présenter ici sous le terme générique de chercheur


Note de l´auteur

Nul n´est prophète dans son pays, dit l´adage. Après feu IWIYE KALA LOBE en 1978 (" Rudolf Duala Manga Bell Héros de la résistance douala "), mon (aîné) confrère David Mbanga Eyombwa a eu le mérite de publier à L´imprimerie Moderne " NGUM´A JEMEA " : Rudolf Duala Manga Bell " le 24 Juin 1992.
Outre l´engouement suscité par ce petit livre qui a, entre autres, inspiré la pièce de théâtre à succès et " Tete Ekombo ", best seller musical de Ben Decca, l´éditeur nous a prévenus de quelques dangers de son ouvrage, notamment la question de la " pertinence du choix d´une langue nationale plutôt qu´une langue officielle, l´évaluation du risque d´une diffusion confidentielle et, par voie de conséquence, le risque d´exclusion d´une grande partie du public national, voire international, et même le rejet de sa part "

C´est pour pallier cette injustice que j´ai eu le sentiment qu´il fallait traduire cette épopée en français afin, d´une part, d´atteindre le plus grand nombre et, d´autre part, d´apporter ma modeste contribution à une nouvelle approche de la culture Sawa en général, et Duala en particulier.
Moi-même, Duala de la 12è génération, mon père Ebénezer Ebele Kondo (5è génération Deido, 11è de Duala) vit le jour à Bonateki-Deido le 31 novembre i931.

D´après la généalogie que nous publions plus loin dans ce livre, mon véritable nom douala (EWALE : ancêtre éponyme de ma tribu) est donc KONDO EBELE KONDO EBELE EKWE EBELE à kaye epee kwane ngiye moulobe à EWALE. Je fus pourtant baptisé sous le doux prénom de Joël, et c´est ainsi que l´on m´appelle Joël KONDO. Mon arrière-grand-père NGIYE, fils de MOULOBE à EWALE était l´oncle direct de NJI à MASSE MOULOBE (EWALE), l´ancêtre des BELL. Je sui donc aussi un parent de la 8è génération de DUALA MANGA BELL.
En remontant plus loin la généalogie, nous retrouvons MBEDI (les BONA MBEDI) et MBONGO, descendants des BAKOTA au CONGO. C´est du moins ce qui est généralement admis aujourd´hui par nos auteurs les plus crédibles : MOUME-ETIA, DIKA AKWA, KALA LOBE et NDOUMBE MOULONGO. EPEE à MOUME ETIA TANGA à EBELE qui est un Deido de la 5è génération est aussi mon oncle paternel. Je le remercie de sa collaboration.

"Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur ; dès à présent - Oui, dit l´esprit - qu´ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent " (Ap 14, 13).

L´insertion d´une vie et d´une œuvre exemplaires dans l´histoire d´un pays méritent des éloges pour plusieurs raisons :
- permettre aux plus jeunes de connaître l´histoire de leurs pays ;
- stimuler l´émulation en ce sens que l´on éveille en ces camerounais le goût et la curiosité pour cette matière que ne devait totalement ignorer l´homme moderne ;
- combler les vides et les lacunes constitué par l´absence d´ouvrages rigoureux et appropriés.
- A cet égard, la vie et la mort de Rudolf Duala Manga Bell, bien que tombées dans le domaine public depuis longtemps, restent un exemple éloquent pour nous les Camerounais d´aujourd´hui. L´actualité la plus récente du pays, avec les occupations de Bakassi et d´une partie du Nord, est là pour le démontrer magistralement. Une récente promotion de l´EMIA (Ecole Militaire Inter Armes) est venue fort à propos nous rappeler le rôle historique de DUALA Manga Bell et Martin Paul Samba, morts dans le même combat pour la libération du Cameroun. Grâce soit rendus au Président de la République pour une initiative qui permet du reste une commémoration annuelle de nos martyrs. Le procès Douala Manga Bell, relaté ici sous forme théâtrale, ne peut se comprendre que s´il est placé dans un contexte historique et constituée de généalogies des Douala, des populations de la côte et de la famille royale Bell en particulier.
- Dans la conclusion de notre ouvrage, nous ferons une synthèse sur la place de Duala Manga Bell dans l´histoire de Douala et donc de notre pays, en essayant d´actualiser le plus tôt possible le sujet.
 

Source:  | Hits: 12923 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  The JENGU Cult
( | 14.11.2005 | 26975 hits  | 0 R)

  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 12872 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 14737 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 15587 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 13379 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 11756 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 11623 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 10818 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 10759 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 73167 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 21964 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 16904 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 13168 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 19682 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 20940 hits  | 1 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 10484 hits  | 0 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 10430 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 15333 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 14357 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 15096 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 18170 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 21342 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 15022 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 11511 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 12632 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 10041 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 21215 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 37683 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 11668 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 21171 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 14181 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 14189 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 12605 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 17825 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 15816 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 12824 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 12450 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 10287 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 10750 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 13381 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 11621 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 11325 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 11205 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 10855 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 10795 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 10635 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 9906 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 17054 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 16735 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 14163 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks