Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
Mr
Samuel Eboua


  Actualité(6)
  Profil complêt
  Rubriques(5)
  Downloads(0)
  Galeries d' images(0)
  Audios(0)
  Vidéos(0)

01.04.2007

Les Forces Armées des Etats-Unis et de la France dans le Golfe de Guinée 

Sécurisation maritime : Américains et Français se bousculent dans le golfe de Guinée

Des éléments de la marine des Etats-Unis, de la France et du Cameroun ont effectué mercredi un Passex (exercice d’opportunité) dans les eaux territoriales camerounaises.

Les eaux camerounaises, à partir du port de Limbe, étaient en pleine effervescence mercredi 21 mars. En haute mer, des marins américains, français et camerounais ont passé plusieurs heures à échanger des expériences en matière de sécurisation maritime, de reconnaissance des lieux, de sauvetage et de détection. Un Passex (exercice d’opportunité) effectué par trois bâtiments de guerre : la frégate américaine Uss Kauffman Ffg 59 (arrivée au Cameroun lundi 19 mars ; stationnée en pleine mer, à deux nautiques – quatre kilomètres – du lieu d’embarcation au port de Limbe), le navire français l’aviso “ Commandant l’Herminier ” (en escale au Cameroun du 16 au 21 mars ; en partance pour Libreville-Owendo au Gabon) et le patrouilleur camerounais Jabame.

“ Vous savez que nous nous partageons les eaux du golfe de Guinée et les mêmes frontières maritimes avec le Gabon, Sao Tome et Principe, la Guinée Equatoriale, le Nigeria et d’autres pays de la sous région. Et il y a beaucoup de trafics dans ces eaux. Il est donc question de sécurisation maritime dans le golfe de Guinée. Surtout du champ pétrolifère. C’est pourquoi les Etats-Unis et la France viennent nous aider dans ce sens-là. Ils ont des techniques sophistiquées à nous apprendre ”, confie le capitaine de vaisseau (colonel) camerounais Ferdinand Ndzomo, commandant la base navale de Limbe. L’officier supérieur conduit dans cette opération seize de ses compatriotes officiers de la marine, venus des bases navales de Douala, Limbe, Kribi, et de l’Etat major de la marine à Yaoundé.

Positionnement

Les déclarations du capitaine de vaisseau Ferdinand Ndzomo sont confirmées par nombre de marins américains et français interrogés par Le Messager. Commandant Chris Rhoden, (commandant de l’Uss (United states ship) Kauffman Ffg 59) et le capitaine de corvette Fabrice Berthelot (commandant l’aviso “ Commandant l’Herminier ”) pensent par ailleurs que les présences américaine et française dans les eaux du golfe de Guinée réduiront considérablement, entre les pays concernés, les conflits et autres situations de crises venant du non respect des frontières maritimes où de pillages dans les eaux. “ Américains et Français poursuivent les mêmes objectifs de prévention dans la zone, il est normal qu’ils coopèrent ensemble ”, précise le document de présentation du bâtiment de guerre français.

Malgré ces assurances, certains officiers sous anonymat disent leur scepticisme. “ De nombreuses expertises ont démontré que le golfe de Guinée est riche en pétrole non encore exploité. La France ne voit pas d’un bon œil la percée américaine dans ce golfe. C’est pourquoi, chaque fois qu’ils le pourront, les Français viendront dès qu’ils apprendront que les Américains y ont fait escale ”, déclare un officier. Ce dernier va plus loin en révélant que : “ Les deux navires de guerre américains et français n’avaient pas rendez-vous à Limbe pour un Passex. C’est sur place qu’ils ont décidé de collaborer pour des exercices à trois avec les Camerounais. ”

Invités mercredi dernier par l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun, les journalistes et autres hommes de médias ne se sont pas limités à vivre le Passex. Ils ont, sous la houlette du jeune marin américain Mathew Meehan (guide), visité tous les coins et recoins de l’Uss Kauffman Ffg 59. Avec un équipage de 220 marins, ce bâtiment de guerre construit en 1987 vaut, à en croire son commandant, cinquante milliards de francs Cfa. Il ne naviguera plus en 2017.

Par Honoré FOIMOUKOM
Le Messager
 

Source:  | Hits: 20163 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Et si Nkongsamba vous était contée
( | 20.11.2007 | 33284 hits  | 0 R)

  Carrières: Lejeune Mbella Mbella, Michèle Ebonguè, .....
( | 24.01.2007 | 30664 hits  | 0 R)

  Hommage: Un film sur la vie de Samuel Eboua
( | 21.08.2006 | 23467 hits  | 0 R)

  SAMUEL EBOUA : UNE DECENNIE AVEC LE PRESIDENT AHIDJO
( | 12.05.2006 | 22306 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 21049 hits  | 0 R)






Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks