Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
20.03.2007

Bobby James Nguimè : Le testament du makossa était une malicieuse copie de mon initiative. 

Après tant d´années d´absence, qu´est ce qui peut bien justifier votre présence ces jours-ci au Cameroun?

Le Cameroun, c´est avant tout mon pays. Disons qu´il y a quatre mois j´ai été victime d´un grave accident de circulation à Paris, qui m´a entraîné dans un profond coma. Après ma convalescence, j´ai pris la résolution de venir me reposer au pays et mettre un terme aux rumeurs. Parti du Cameroun il y a bien longtemps, c´était aussi normal de revenir me ressourcer auprès des miens. C´est bon pour le moral. Hormis tout ceci, je suis en pourparlers avec des amis pour la réalisation de quelques projets. De temps en temps, je peux rencontrer des amis pour des soirées de musique.

Vous parlez de projets à réaliser, c´est quoi exactement?

En qualité d´artiste musicien, il y a toujours quelque chose à partager avec les autres. Les projets en question sont toujours en étude malgré leurs avancées. Il s´agit beaucoup plus de l´encadrement des jeunes pour la redynamisation de notre musique. Il n´est un secret pour personne que notre musique se meurt. Il serait honteux que nous croisions les bras. De toutes les façons le moment venu, vous saurez concrètement de quoi il est question dans ce projet de redynamisation de notre musique.

Quelles idées faites-vous de la musique camerounaise de nos jours?

J´ai toujours gardé une oreille attentive sur les œuvres de mes compatriotes. La musique camerounaise connaît en ce moment de sérieux problèmes et cela à tous les niveaux. Tel un malade, elle a besoin d´une assistance médicale appropriée au risque de la voir disparaître complètement. De nos jours, les génies se font de plus en plus rares, il n´y a plus d´originalité dans les compositions. Tout le monde préfère copier ailleurs et ramener des sonorités parfois étrangères à notre culture, pas pour l´enrichissement de soi, mais pour se faire de l´argent. Ce manque d´originalité se traduit par des textes vides sans message apparent. Heureusement, quelques-uns font la différence et sortent du lot.

N´est-ce pas la raison pour laquelle vous aviez pensé au concept "La bible du makossa" dans les années 90?

Effectivement, c´était pour remettre le makossa sur les rails. Issu d´une famille de musiciens, tout petit je rêvais de mettre un jour toutes les musiques camerounaises sur un seul et même support. Devenu grand, ce rêve était plus qu´un impératif au regard des difficultés que rencontrait le makossa à se maintenir au hit parade. C´est d´ailleurs au Cameroun que j´ai fait la première maquette en compagnie de mon frère aîné, le regretté Pablo Ekambi, Yves Mbimbé Lobé. Au niveau de l´écoute, cette " bible " a bien marché et a rappelé à beaucoup le bon vieux temps du makossa. Ce qui m´a obligé de mettre sur le marché quatre autres volumes. Malheureusement, personne n´a voulu s´en inspirer. Puis, j´ai été découragé par "Le testament du makossa" qui était une malicieuse copie de mon initiative.

Cet album, dit-on, a été en son temps piraté à grande échelle.

Eh oui, c´est ça l´autre calamité de la musique camerounaise et "La bible du makossa" en a véritablement souffert. Ce pernicieux mal contribue énormément à la déperdition de l´artiste camerounais ce d´autant plus que rien n´est fait pour le combattre. Les artistes, sur le terrain, essayent de se battre, mais ils ne sont pas soutenus par l´Etat. Ce laxisme donne libre cours aux pirates qui opèrent en toute quiétude.

Ça fait une quinzaine d´années que vous vivez en France, qu´est ce que vous y faites exactement?

Je fais de la musique en tant que professionnel, c´est d´ailleurs la raison pour laquelle j´ai décidé un jour de partir du Cameroun. Je vis exclusivement de cette musique ce qui me permet de beaucoup voyager à travers le monde dans le cadre des concerts. Depuis tout ce temps, j´ai eu l´opportunité de prêter mes talents à quelques grands noms de la musique africaine et mondiale, comme Salif Keita, Papa Wemba, Meiway… Outre ces talents, je travaille jour et nuit dans des studios en qualité d´arrangeur.

Quels sont vos nouveaux chantiers dans la musique?

En ce moment, j´ai près de soixante-dix chansons dans presque tous les rythmes du monde, jazz, funk, Rn´B, makossa… Autant de variétés, parce que je fais dorénavant de la musique professionnelle et c´est important pour moi de maîtriser les rythmes d´ailleurs. La musique, c´est un excellent moyen d´intégration. Pour être plus concret, je prépare actuellement un double album qui sortira cette année. Ca fait neuf ans que j´évolue dans l´ombre, alors que je suis un auteur-compositeur.
 

Source:  | Hits: 12362 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Alexandre DOUALA MANGA BELL
( | 10.08.2007 | 20779 hits  | 0 R)

  Que represente le roi-martyr Duala Manga Bell pour le Peuple Sawa ?
( | 06.08.2007 | 14650 hits  | 0 R)

  Achille MBEMBE démonte le mensonge de Sarkosy sur l´Afrique (suite)
( | 01.08.2007 | 14584 hits  | 0 R)

  Achille MBEMBE démonte le mensonge de Sarkosy sur l’Afrique
( | 01.08.2007 | 14698 hits  | 0 R)

  Portrait: Kaïssa Doumbe Moulongo Sylvie
( | 01.08.2007 | 19838 hits  | 0 R)

  "Appel à la Jeunesse Africaine" par Théophile Obenga
( | 30.07.2007 | 18328 hits  | 0 R)

  EDEA: Menace sur le projet d’extension d’Alucam
( | 18.07.2007 | 11425 hits  | 0 R)

  Franklin Boukaka, le poète assassiné en 1972. Immortel Boukaka: Rumba engagée, Poésie musicale et Panafricanisme
( | 16.07.2007 | 27668 hits  | 0 R)

  Ebenezer KOTTO ESSOME : l’homme et son rêve d’Afrique
( | 16.07.2007 | 22035 hits  | 0 R)

  Portrait: Laurent ESSO
( | 16.07.2007 | 13482 hits  | 0 R)

  Douala: une Exposition de 8 Photographes
( | 15.07.2007 | 11042 hits  | 0 R)

  Nguéa Laroute démarre sa tournée européenne. Videos et Interview
( | 09.07.2007 | 22317 hits  | 0 R)

  La Pagode: Le palais royal transformé en centre d’affaires
( | 09.07.2007 | 13728 hits  | 0 R)

  Juillet 1902. Mpondo Akwa, chef de la délégation du NGONDO au Reich Allemand
( | 07.07.2007 | 16596 hits  | 0 R)

  Ngondo 1991: Remember EKE EBONGUE
( | 03.07.2007 | 16692 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : une chaîne d’unité à redorer
( | 03.07.2007 | 12611 hits  | 0 R)

  Um Nyobé: Cet autre hommage à Mpondol
( | 01.07.2007 | 22934 hits  | 1 R)

  Manu Dibango forever...VIDEO
( | 01.07.2007 | 14993 hits  | 0 R)

  Remember Sembene Ousmane - Hommage au grand Africain
( | 28.06.2007 | 18733 hits  | 1 R)

  La France blocque la Réfection des routes à Douala
( | 27.06.2007 | 11625 hits  | 0 R)

  Tout le monde est Bakoko ! par Suzanne KALA LOBE
( | 26.06.2007 | 24122 hits  | 1 R)

  Hommage: Un monument pour Um Nyobe
( | 26.06.2007 | 15778 hits  | 0 R)

  Une inébranlable conviction sur notre destin, par Shanda Tonme
( | 25.06.2007 | 19420 hits  | 2 R)

  Sanaga-Maritime Edéa: L’élite en équipe pour le sport
( | 25.06.2007 | 14302 hits  | 0 R)

  BAKASSI : Découvrez la péninsule - Discover the Peninsula
( | 19.06.2007 | 14245 hits  | 0 R)

  Cinéma : "The making of" du film "Le don involontaire" de Serge Alain Noa
( | 15.06.2007 | 14206 hits  | 0 R)

  Combat: La singulière chronique d’Eyoum’a Ntoh
( | 15.06.2007 | 12489 hits  | 0 R)

  Au Fil du WOURI ... et nous sommes Heureux.
( | 15.06.2007 | 8910 hits  | 0 R)

  Ousmane Sembène, panafricaniste et pionnier du cinéma africain, est mort
( | 11.06.2007 | 18074 hits  | 0 R)

  Kaba Days Are Here; By Poubum Lamy Ney
( | 04.06.2007 | 17434 hits  | 0 R)

  Spectacle : Concert anniversaire d´Universal de Sylvain Nkom
( | 03.06.2007 | 12465 hits  | 0 R)

  Urbanisation : Une stratégie pour étendre Douala en examen
( | 02.06.2007 | 11949 hits  | 0 R)

  ECRANS NOIRS 2007 - Bienvenue au CamerWood
( | 01.06.2007 | 15471 hits  | 0 R)

  ECRANS NOIRS 2007 - Le Festival: Bassek ba Kobhio, Jean Pierre Bekolo, Cyrille Masso
( | 01.06.2007 | 12705 hits  | 0 R)

  L´HORREUR, L´HORREUR : DIX MILLIONS DE MORTS?
( | 31.05.2007 | 15145 hits  | 0 R)

  Portrait: Gottlieb Lobe Monekosso
( | 30.05.2007 | 12897 hits  | 0 R)

  La paranormal n’est pas particulier à l’Afrique
( | 25.05.2007 | 12306 hits  | 0 R)

  SAWANITE : entre le front du refus et la tentation d’adhérer
( | 20.05.2007 | 18804 hits  | 2 R)

  S. E. M. Mbella Mbella, nouvel Ambassadeur du Cameroun à Paris, reçoit les artistes musiciens camerounais
( | 20.05.2007 | 13642 hits  | 0 R)

  Kumba Traditional Council Want GRA Land Refunded. By Olive Ejang Tebug, PostNewsLine.
( | 10.05.2007 | 13961 hits  | 0 R)

  Le Père Engelbert Mveng: Commémoration. Pionnier de l´Egyptologie avec Ngom Gilbert, Dika Akwa, Obenga et C.A. Diop.
( | 08.05.2007 | 37194 hits  | 1 R)

  Douala : Un patrimoine culturel riche, ville d´art et d´histoire
( | 05.05.2007 | 17172 hits  | 0 R)

  Discographie: Le premier cri de Roots Racines Mianga
( | 05.05.2007 | 12323 hits  | 0 R)

  Pourquoi le Cameroun n’a pas décrété un deuil national ?
( | 04.05.2007 | 15284 hits  | 1 R)

  Henri DIKONGUÉ - Missodi Africa Tour 2007
( | 04.05.2007 | 14397 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte d’un citoyen du chef-lieu du département de la Sanaga maritime au ministre de la Santé Publique. Par Mangwe ma Yongui Nikita*
( | 03.05.2007 | 16460 hits  | 0 R)

  Richard Bona parle du Peuple Sawa, Ngondo, Makossa.
( | 02.05.2007 | 18501 hits  | 0 R)

  Cameroun: Drame aérien à Douala. 114 Morts. Pas de Deuil National. Confusion et Médiocrité
( | 01.05.2007 | 24857 hits  | 3 R)

  Association: "Agir ensemble en Sanaga-Maritime" (Agir SM)
( | 01.05.2007 | 15115 hits  | 0 R)

  Toups Bebey est le directeur artistique d’un festival qui se tient au Gabon.
( | 01.05.2007 | 15033 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks