Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
12.09.2005

... du " JENGU " au " NGONDO "... 

Dès l´aube des temps le JENGU était considéré comme étant une divinité du « Monde Sawa ». Mais qu´est-ce que le JENGU ? Selon la tradition orale, et d´après Léopold Moumé-Etia, le JENGU est une divinité des eaux.
Notons qu´ils nous est difficile d´expliquer dans sa profondeur le mot « JENGU », lui donner un sens exact et de parler d´une manière plus claire de son origine.

Croyance
En parlant de Miengu, il s´agit des êtres « aquatiques » vénérés par les côtiers ; des êtres difformes par rapport à nous. Presque tout le Sawa rend culte à ces êtres.

Fondation
La société JENGU a vu le jour grâce à certaines circonstances, qui d´ailleurs ont provoqué la création du vase rituel. Pour assurer l´équilibre du peuple, la société JENGU a eu à jouer un rôle très capital. Elle a eu pour rôle d´assurer la vie politique et économique des populations. Elle a aussi joué le rôle de dynamisateur, c´est à dire qu´elle transmettait au Ngondo toutes ses énergies pendant ses mouvements difficiles. La société JENGU avait une force, une forte puissance. Elle servait à la médécine. Elle avait aussi pour rôle, l´initiation des jeunes (filles et garcons).
Selon Léopold Moumé-Etia, le JENGU était le plus puissant Isango de la côte camerounaise. Il formait avec les « Sociétés d´âges » et le Ngondo, l´ossature de la société Duala.

Représentation Matérielle
D´après la tradition orale, c´est à partir d´une dispute entre un ancêtre et sa femme JENGU que le vase fut fabriqué. Il était interdit à l´homme d´insulter (ou de porter des injures) à sa femme JENGU. Mais, un jour, après s´être ennivré, il se mit à insulter sa femme, ce qui provoqua la rupture du mariage. La femme emporta dans l´eau deux de leurs quatre enfants. Les deux autres qui restaient, bénéficaient des services de leur mère. Ils recevaient tout ce qu´ils demandaient. Et c´est ce qui aurait provoqué la préparation du vase rituel que l´on descendait dans l´eau pour témoigner la reconnaissance à cette mère généreuse le jour de la grande cérémonie.
Tous les côtiers ou presque se servent de la croyance aux Miengu, mais peuvent faire la liturgie JENGU que les seuls JEBALE. Le vase est préparé pour rendre les Miengu prospères.

Manifestation et Adhésion
L´initiation réservée aux adolescents des deux sexes, consistait en l´apprentissage de la langue sous la direction des grands maîtres (initiés ou illuminés). La connaissance de cette langue était très nécessaire pour la transmission des messages réservés aux seuls initiés. Pendant la manifestation JENGU, dit Moummé-Etia, un culte est rendu à la divinité. Le jeunes filles à l´âge de la puberté et les jeunes femmes rentrent en transe. Elles chantent et dansent les mélodies de JENGU.

Sacrifices
On offrait des aliments crus aux Miengu pour solliciter leur aide dans plusieurs domaines. Il s´git par exemple de la pêche : celle-ci devait être fructueuse. On sollicitait aussi des Miengu une forte progéniture, le succès dans toutes sortes d´entreprises.
En outre, trois pots d´argile sont aussi offerts, mis déposés en triangle. Ils contiennent des plantes diverses. Enfin, une pièce d´étoffe est aussi offerte aux Miengu, tout ceci, pour inciter ces derniers à rester pacifiques.

Autres cérémonies
Pour la société JENGU, selon la tradition orale et d´après Moummé-Etia, il y a une autre cérémonie non connue de la plupart des Duala (Sawa), c´est le Ngondo de minuit ou « Ngond´a bulu ».
De nos jours, ce culte aux Miengu est rendu avec presque la même rigueur mais sans sacrifices humains. Il est tenu rigoureusement secret et se pratique uniquement de nuit en lieu peu accessible.
Nous soulignons aussi que le JENGU avait en son sein un noyau très puissant censé connaître tous les secrets. Il est composé de trois dégrés ou classes. Mais c´est le premier dégré formé des « gradés » (personnes importantes, mystiquement parlant ) qui avait accès aux secerts de l´association.


Evolution
La société JENGU, dans son évolution n´a pas échappé aux diverses difficultés. C´est ainsi que le 22.10.1879 , le chef Mikano Bulu, prenait la ferme décision de ne plus être à la tête de ladite société, et décida de jetter à l´eau tous les instruments qui servaient du culte.
Les raisons qui auraient poussées le chef Mikano Bulu à prendre cette décision ne sont presque pas connues. Nous osons croire qu´il aurait failli vu le poids de ces responsabilités, et de tout ce que cette société a comme implication, sachant qu´elle était une puissance qui formait l´ossature bien après avec le Ngondo. Mais ceci n´est qu´une hypothèse parmi tant d´autres. Pour Léopold Moumé-Etia, le chef Mikano Bulu aurait été forcé par les missionnaires à abandonner cette pratique « idolâtre, incompatible avec la foi en Dieu, le dispensateur de tous le biens, le créateur de toutes choses (y compris le JENGU, si jamais il existe) ». Malgré l´abolition spectaculaire du culte, la croyance aux divinités de l´eau subsiste jusqu´à nos jours.
La société JENGU s´est « habillée de la croyance du Ngondo ». Mais, malgré le fait qu´elle se soit « fondue » dans le Ngondo avec son « tout » culturel, elle reste le plus ancien mouvement du peuple Sawa. La société JENGU est aussi vieille que le peuple Duala ; le Ngondo n´étant qu´un produit de l´évolution. Jusqu´avant la fondation du Ngondo en 1814, le JENGU existait pour les Sawa.

Mais qu´est-ce qui a amené le JENGU à s´habiller de la carapace du Ngondo?
Il serait d´abord mieux de noter que tous ces deux mouvements côtiers n´étaient composés que de mêmes individus. Ceux du JENGU étaient les mêmes ou presque, formant le cercle du Ngondo pour donner à ce dernier toute la force souhaitée.
Le Ngondo, amené par les évènements à dépasser le stade de la règlementation du commerce, devait épouser d´autres formes (juridique, politique) pour défendre avec force les intérêts du peuple Duala et même de toutes les populations intérieures.
C´est à cette période d´évolution que le Ngondo héritera de « tout » du JENGU et devin par la suite un mouvement à caractère réligieux. Ce qui est à noter c´est que malgré le fait que le JENGU, par ses éléments ait influencé le Ngondo, ce dernier l´emporte par le nom. Tous ces deux mouvements se retrouvent sous le couvert d´une seule appelation : le « NGONDO » Pourquoi ? C´est tout simplement parce qu´actuellement, c´est pendant les grandes manifestations du Ngondo qu´on sert les éléments du JENGU (préparation du vase rituel, sa descente dans l´eau par le grand initié, un fils noble JEBALE, sans oublier les chants et danses JENGU, etc…)
Le peuple Duala, par souci d´avoir un mouvement de force pouvant lutter pour l´intérêt de tous, s´est vu obligé d´unir toutes ses forces en une seule et dans un seul mouvement, le Ngondo. Notons ici que l´aide sans égal que la société JENGU n´avait cessé d´apporter au Ngondo pendant ses luttes, particulièrement à celle contre l´oppresseur, reflète encore aujourd´hui l´esprit d´entraide et d´union. La société JENGU, aujourd´hui existe encore, mais dans le Ngondo et sans plus d´éclats.


Pasteur NDOUMBE NDOUMBE


Le NJEE

Le NGOUA

 

Source:  | Hits: 24524 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(4)

PLUS DE NOUVELLES


  How has Christianity changed? Nigerian pastors spread into Cameroon
( | 26.04.2007 | 12820 hits  | 0 R)

  Dibombari: Yvonne Ngo Mbebga - Combattre l’exode rural par la culture
( | 22.04.2007 | 13536 hits  | 0 R)

  Jacqueline Ikollo Ndoumbè Ekambi. Une Sawa consacrée “Mafo” à l’Ouest
( | 17.04.2007 | 16825 hits  | 0 R)

  Historique de la littérature Camerounaise. Yoshua Dibundu, Martin Itondo, Mumé Etia, Benjamin Matip, Sengat Kuo, Mongo Beti, etc...
( | 15.04.2007 | 35946 hits  | 0 R)

  La Sanaga Maritime en ébullition
( | 12.04.2007 | 19057 hits  | 0 R)

  Bonépoupa: Affrontements sanglants à répétition pour "Litige foncier"
( | 11.04.2007 | 18131 hits  | 0 R)

  EBAMBA: Pour sauver l´héritage des fils du Wouri
( | 07.04.2007 | 26105 hits  | 3 R)

  Le mémorandum des Sawas du Wouri à l’Etat
( | 06.04.2007 | 15383 hits  | 0 R)

  Photos souvenirs
( | 05.04.2007 | 23542 hits  | 0 R)

  Remembering Africans in the Nazi Camps - Theo Wonja, Mpondo Akwa, Adolf Ngoso Din, Martin Dibobe
( | 05.04.2007 | 21299 hits  | 0 R)

  SANAGA-MARITIME PRES DE 80 ORDINATEURS REMIS AUX ETABLISSEMENTS SCOLAIRES
( | 03.04.2007 | 12034 hits  | 0 R)

  Les Forces Armées des Etats-Unis et de la France dans le Golfe de Guinée
( | 01.04.2007 | 18577 hits  | 0 R)

  Africa - Where the Next US Oil Wars Will Be
( | 01.04.2007 | 15514 hits  | 0 R)

  Culture: Un festival international à Bafia dans le Mbam
( | 30.03.2007 | 15438 hits  | 0 R)

  Le Festival KATE de Bomono ba Mbenguè
( | 29.03.2007 | 14406 hits  | 0 R)

  Il y a 200 ans été abolie la traite transatlantique
( | 27.03.2007 | 10642 hits  | 0 R)

  Marinette Ndomè Dikoum, née Dinde : REBONDISSEMENT et NOUVELLES REVELATIONS
( | 27.03.2007 | 28490 hits  | 1 R)

  Bill Akwa Betote - la Photo, son Tempo
( | 22.03.2007 | 14880 hits  | 0 R)

  Samuel Nja Kwa: Journaliste et Photographe
( | 22.03.2007 | 14831 hits  | 0 R)

  PERE PIERRE MEINRAD HEBGA (PHILOSOPHE ET THEOLOGIEN CAMEROUNAIS)
( | 21.03.2007 | 22630 hits  | 0 R)

  Esotérisme commercial: Voici comment les clients de la ’’33’’ financent les sectes
( | 21.03.2007 | 53471 hits  | 0 R)

  Père Meinrad HEBGA: La magie, la sorcellerie, la superstition
( | 21.03.2007 | 20758 hits  | 0 R)

  MUSIQUE - Revue de Presse
( | 20.03.2007 | 17625 hits  | 0 R)

  La première édition des marmites d’or se prépare.
( | 20.03.2007 | 15827 hits  | 0 R)

  Moni Bilè: Parcours - Artiste, Musicien
( | 20.03.2007 | 14907 hits  | 0 R)

  Bobby James Nguimè : Le testament du makossa était une malicieuse copie de mon initiative.
( | 20.03.2007 | 13949 hits  | 0 R)

  Le vrai makossa revient "Aladji Touré Master Class"
( | 16.03.2007 | 15899 hits  | 0 R)

  Roger Milla dédicace son livre "L`épreuve de ma foi"
( | 16.03.2007 | 14169 hits  | 0 R)

  DUTA, Biennale des Arts Visuels en Afrique centrale
( | 13.03.2007 | 16371 hits  | 0 R)

  Lions : Womé Nlend se retire définitivement
( | 12.03.2007 | 15463 hits  | 0 R)

  SOCIETE : Sawanité, une certaine idée de l’humanisme
( | 12.03.2007 | 12880 hits  | 0 R)

  Sawa Village : Le grand Restaurant Africain de Francfort.
( | 11.03.2007 | 15677 hits  | 0 R)

  Von Kamerun nach Babelsberg: Die Geschichte des Schauspielers Louis Brody
( | 09.03.2007 | 31595 hits  | 1 R)

  Schwarz sein und deutsch dazu
( | 09.03.2007 | 15000 hits  | 0 R)

  Prince Douala Manga Bell : chef supérieur du canton Bell : “ Tous les chefs Bassa veulent Samson ”
( | 08.03.2007 | 16989 hits  | 0 R)

  Kribi: Les chefs de village réclament des dédommagements
( | 08.03.2007 | 15382 hits  | 0 R)

  Origine de la Journée internationale de la femme : 08 mars
( | 08.03.2007 | 10816 hits  | 0 R)

  Massao 2007: Les "gos", la radio et le Massao
( | 07.03.2007 | 15374 hits  | 0 R)

  L’Université de Yaoundé I se souvient de Francis Bebey
( | 07.03.2007 | 14490 hits  | 0 R)

  GHANA 50 ANNIVERSARY
( | 06.03.2007 | 17374 hits  | 0 R)

  Fête commémorative des Batanga
( | 01.03.2007 | 20462 hits  | 0 R)

  L’île de Manoka, chef-lieu de l’arrondissement éponyme regroupe une vingtaine d’îlots
( | 28.02.2007 | 18183 hits  | 0 R)

  Noah of the Bible was a Black Man
( | 25.02.2007 | 11445 hits  | 0 R)

  The Lost Prophet of the Bible "Enoch The Ethiopian"
( | 24.02.2007 | 20832 hits  | 0 R)

  Le Livre des Secrets d´Enoch
( | 24.02.2007 | 17093 hits  | 0 R)

  Moïse l’Africain: La vérité voilée sur l´Africain qui a inspiré le monothéisme occidental
( | 22.02.2007 | 26788 hits  | 0 R)

  Yabassi (Nkam): la conférence des chefs traditionnels Ngan Nkam s´organise
( | 21.02.2007 | 18544 hits  | 0 R)

  Les Bassas du Wouri s’opposent à une succession aux forceps.
( | 21.02.2007 | 11687 hits  | 0 R)

  Kribi : Le maire et le député se déchirent
( | 19.02.2007 | 17483 hits  | 0 R)

  Mount Cameroon Race of Hope:FCFA 130 Million Disbursed
( | 16.02.2007 | 18225 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks