Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
De :  Dr. Menessier Ngalle paul      (21.12.2005)

Construire le concept de la Sawanité 


LES CLES DU CONCEPT (d`un Sawanaute)

La place m’est heureuse à vous y rencontrer, il m’est en l’occurrence évident que si j avais le choix du support pour vous communiquer ce que je considère comme un  paradigme nouveau et urgent

Je n’aurais peut être pas fait mieux que cette plate forme virtuelle qui nous est offerte par la bénévole dévotion des administrateurs  de peuples sawa.com
Comment résister à la tentation  de répondre absolument  aux grandes mutations que subie notre environnement sans courir le risque de se sentir coupable au moins  en partie des naufrages et dérives que nous vivons aujourd’hui
Comment ne pas reconnaître que notre planète traverse aujourd’hui un processus de transformation irréversible

Comment demeurer captif  du moi et de l’orgueil au moment oÚ la notion  de groupe et de grands ensembles se conceptualise à tout prix,
La formulation des concepts  requiert un exercice dialectique rigoureux et rationnel mais il n’est ni prétentieux ni osé de s’en approcher, aujourd’hui les concepts fleurissent partout ils prolifèrent dans tous les domaines même les plus étranges , certains sont  l’aboutissement logique de quelque mécanismes intelligents qui dynamisent le fonctionnement de la société, d’autres sont simplement la résultante de quelques compromis absolus et arbitraires  inventés soit pour valoriser ceux à quoi ils se rapportent soit dans le pire des cas protéger et défendre des groupes d’intérêt plus ou moins nobles .En  effet  tout ce qui précède n’a rien d’absurde d’ailleurs c’aurait été une grave illusion de croire que la notion de concept puisse échapper à la polysémie au moment même ou l’on parle d’avantage du choc des civilisations et le conflit des valeurs qu’elles sous-entendent

Fort heureusement s’il existe un minimum de consensus  sur la notion de concept c’est  bien grâce à l’ensemble des définitions jusqu’ici parues dans  les dictionnaires édités et agrées par l’académie française, une rapide incursion dans la dernière édition  de cette prestigieuse convention lexicale permet de cerner en mage de plusieurs  aspects définitionnels un sens des plus simple et plus complet. Elle nous append alors qu’un concept est une définition de l esprit permettant de rendre explicite un ensemble stable de caractère communs désigné par un signe verbal, c est dans ce contexte que sont certainement nés la négritude  l’african personnalisé, la mélanité la créolité l’afro centrisme ou les affrictudes.etc etc..
Mais ce  qui rend cette définition assez intéressante c’est qu elle réussi à schématiser en trois idées maîtresses ce que devrait être un concept

1) un esprit
2) une communion de caratere identifiables
3) L’appréhension du tout a travers  avec une ou des expressions

L esprit :

Il s’agit ici d’un ensemble de pensés  ou alors des manières de pensés qui permettent de se reconnaître ou de se distinguer au sein d’une société
Que l on soit cartésien ou non l’activité de pensée caractérise l’espèce humaine par son ascension à un système évolué capable  de symbolisations parfois très complexes.

Parmi tous les systèmes de protection dont dispose l’être humain il y a l’activité de pensée c’est elle qui permet de se représenter un objet de le sortir du néant et d’en faire une possession

Le peuple sawa a fait preuve d’une grande force de pensé dans l’histoire, faisant survivre la langue douala et toutes les langues satellites sawa à l impérialisme culturel avant pendant et  après la colonisation, il s’est d’ailleurs enrichi au contact de la civilisation occidentale de nouvelles énergies et d’instruments modernes pour valoriser son patrimoine culturel, cette dynamique s’est consolidée par une forte création artistique au lendemain des indépendances c’est donc à priori une société pensante.
Mais si la pensée sawa est plus interpellée aujourd’hui  qu’hier c’est qu’une réflexion globale  est urgente et indispensable sur des objets exprimés spontanément par le grand sawa tout entier comme les moteurs du rayonnement du mouvement sawa à travers le monde

Ce pendant je souhaite me rassurer au préalable  qu’il  n’y a pas un objet majeur reconnu comme thème central devant animer le débat dans le peuple sawa aujourd’hui c’est pour cette unique raison que je me sens obligé d’interpeller à ce sujet son altesse le prince Réné Bell, Professeur Kangue Ewane, Professeur Koum’a Ndoumbe III, Ebenizer Njoh Mouelle etc. etc. mais aussi vous  Mesdames et messieurs, membres et sympathisants du peuple sawa à travers le monde

Y a t il un problème sawa au Cameroun en Afrique ou dans le monde ? Serions nous par hasard une minorité fragile avec une âme endormie dans laquelle somnolent quelques saints désirs ou légitimes revendications que les générations actuelles  spécialement les jeunes  ne connaissent point ?
Nous avons  vu au Cameroun certains grands groupes ethniques ou culturels revendiquer  certaines causes très souvent dans la douceur mais aussi quelques fois avec violence

Pourtant il est et ce me semble fort remarquable que le peuple sawa n’a jamais versé dans un panier de revendications  quelconques en dehors de celles qu’il hérite de droit et de nature.

Ce pendant et comme  il est possible que je me trompe  je ne serais pas assez prétentieux au point d’exiger une réaction de vous tous qui avez été interpellés, en revanche je serais heureux d’aprécier votre compassion à mon ignorance

En retournant donc à  l évidence, notre activité de penser est vivement sollicitée à s’exercer en faveur des questions fondamentales qui sont aussi les problèmes généraux de l’espace sawa ou le sawaland

D’amblée, redéfinir clairement l’espace sawa en tenant  compte que seule la culture est le véritable critère d’identification du grand sawa, c’est à la fois un principe et un procédé scientifique confirmé à travers les études du prince Dika Akwa

Une idée du développement

Le Sawaland n’est pas un monde à part mais fait partie de ce grand Kamerun dont il est en droit d’attendre un réel projet de développent planifié, l’histoire est ce pendant révélatrice sur les limites et surtout sur les carences q’ont démontré tous les systèmes de developpement intégrés en Afrique appellant au passage la société civile à devenir à l’orée de ce troisième milénaire le protagoniste principal de son propre develeoppement
L’élite et le peuple sawa tout entier se doivent donc d’imaginer la modernité et la modernisation du Sawaland comme un  idéal collectif à realiser aujourd’hui ou demain par nous ou par les generations futures.
Prenant acte que l’accession à une grande parties des resources de developpemnt disponibles sur la planète passe absolument par les formes nouvelles de cooperation décentralisées, la création des organisations et associations de developpemt communautaire devient alors cruciale voir indispensable, c est un movement qu’il faut encourager mais surtout canaliser pour eviter de pagayer à contre sens dans la meme pirogue, l’ensemble peut être accompagné d’une série de slogans tel que… “Mboa o moi’a messè”etc etc, cette nouvelle approche du progrès nécéssite une imagination fertile et une solidarité collective, en somme une nouvelle énergie qu’il faut galvaniser au sein de la comunauté sawa à travers le monde c’est notre devoir à tous, chacun dans son perimettre d’influence

Peuplesawa.com nous offre à cet effet une occasion sans précédent pour inventer cette vision alternative et repondre anisi aux exigences que nous imposent les mutations du village global, c est la renaissance

Communion de Caractère

Ici j’essayerais simplement de developper ces quelques traits stables et communs qui font la difference entre les sawa et les autres
Très souvent j’ai entedu dire  à tort ou à raison “ le sawa c’est l’homme de la culture il vit traditionellement des fruits de la mer et de la terre, il incarne le charme l’élégance et la manière”

Mais je sais surtout que la sawa est un sensuel, un être affectif, humble passioné par l’art et les bonnes choses
Sawa c’est  toute une façon d’être: le  sawastyle un model qu’ on a vu s’exprimer et se confirmer au cour des annes 70 et donc l’illustre poète Eboa Lottin a rendu témoignage à travers certaines de ses oeuvres.

C est du sawastyle qu’est né le makossa ( synthèse des ritmes chantés et dansés sur la côte camerounaise) qui connu son éclosion gràce d’une part  au négrostyle donc les lettres de noblesse furent evidamment écrite par Le précuseur Nelle Eyoum suivi de François misse Ngho sale Djhon et plusieurs autres noms  et d’autres part grāce au blackstyle oύ l’on garde encore le souvenir des merveilles accomplies par Toto Guillaume,  Nkotti François, Emile Kangue, lobe Yves ,Ndedi Pierre et tous les autres  a tout ceci s ajoute les œuvres d art du celebrisime Francis Mbella

Le sawa est donc  gout, poésie ,coeur,  rythme art et joie de vivre ce qui démontre qu’il n’est pas dutout denuée de raison ou de reflexion comme des malheureuses langues sarmenteuses auraient voulue le faire entendre, la reflexion sawa ne s’appesantie pas sur des grands calculs economiques ou sur des projections qui frisent l’horizon en ignorant le bein être personnel et collectif pour lequel elles ont étés pensées mais plutot sur la facilitation de l’existence, la recherche du bien être social et collectif,  la pensé sawa n’est pas conflictuelle, elle n’est pas hiérachisante et conquérante mais plutot sympathique tolérante et dynamique c’est un model à part et qui a valoriser une existence. Le model sawa n’appauvrit pas mais embrasse le progrès avec une legitime tempérence qui s’ applique à cetains objets moins determinants.

Ce sont là des signes qui permirent au peuple sawa de sidentifier, de se reconnaitre, et ce sont ces meme signes qui nous permettrons de donner un sens plus honorable à notre présence dans ce mervielleux monde
SAWANITE

Cette approche qui n’est autre qu’un dessin partiel de l’identité culturelle sawa redefinie ainsi les frontières d’une entité donc le contenu peut bien aller au dela du contenant c’est d’ailleurs pour cela que je n’ai pas été surpris de voir un chinois chanter le makossa de même que je ne me suis  pas senti ridicule quand tchapda reussi à intepréter toutes les chansons de sally nyolo alors que je n’en connais aucune

De passage à Rome l’année dernière, j’ai apprécié avec orgueil le festival du koki et ndolè organisé par notre compatriote Odile Ngoh Likenk originaire d’Eseka, je suis autant satisfait des nouvelles qui nous parviennent sur la journée gastronomique camerounaise organisée par mr Ngamaleu Janvier de nice ou le menu principale est ndolè et poulet DG
Qu’on l’accepte ou non le besoin de sawaniser  pour mieux véhéculer est induscutable : le concept est donc en marche

A l’huere ou la culture devient une véritable source de decollage économique nous ne pouvons que nourrir l’espoir que cette nouvelle donne ne soit pas attaquée ou étouffé dans l’oeuf

J’en appelle à vous tous, membres et sympatisants du peuple sawa à travers le monde chacun de vous detien une clé  ouvrons ensemble la grande porte qui conduit à la sawanité

Nous pourrons tout perdre, mais à coup sur ceci nous restera
Puissent les fruits tenir la promesse des fleurs

Paul Menessier
sawamicalement

- Un Sawanaute -


Contact:

www.multimediamenessier.com

Mbanga Japoma, la nouvelle cité
(14.01.2009)

Biens Africains Mal Acquis (BAMA) - Projet pour les recouvrer
(20.12.2007)

MAAFA: Reparations for slavery
(20.12.2007)

SAWA BEACH
(05.08.2005)

l`Axe Routier BONEPOUPA - YABASSI
(02.07.2005)

Problématique de la construction au Cameroun: Le cas des échafaudages
(26.06.2005)

Blockeis Produktion in Douala
De :  Mr Dikobe Metusala      (22.05.2005)


Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks