Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
19.02.2010

Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY 

Chez les Sawa, la Miss n´est pas seulement une belle femme. Elle doit avoir d´autres atouts. Quand on la voit sur les photos, jolie, souriante et rayonnante, on imagine forcément qu´elle a fait montre de sa beauté et de son charme pour monter sur le podium. Si cela vaut pour nombre de Miss ici ou là, l´élection de Miss Ngondo, elle, n´est pas ouverte à la première fée venue. Il ne suffit pas d´avoir de belles dents blanches et un physique de mannequin pour prétendre à ce titre. Il faut encore être suffisamment imprégnée des traditions Sawa et savoir faire usage de ses mains.

Le concours Miss Ngondo est une élection purement traditionnelle. L´heureuse élue est en quelque sorte à la fois un mannequin, une artiste et une bonne ménagère. En un mot, une femme accomplie. Chaque année, chaque canton Sawa présente entre quatre à six filles (Tolè) à ce concours. Au cour d´une première sélection, une seule fille par canton est admise à compétir en finale.

Peuplesawa est allé à la rencontre de l´une de ces Miss pour vous…

****

PEUPLESAWA: EBENYE BONNY (Miss ngondo 2002) vue par elle meme
Pouvez vous vous présenter aux Sawanautes?

EBENYE BONNY:
Je suis mademoiselle Rita-Olivia Ebenye Bonny; âgée aujourd´hui de 26 ans; miss Ngondo 2002.
 
PEUPLESAWA: Que représente le Ngondo pour vous ?

EBENYE BONNY:
Le Ngondo pour moi est une fête traditionnelle qui rassemble tout le peuple sawa (sans distinction), afin que l´on n´oublie point la tradition, malgré la mondialisation et l´influence des développements technologiques que connaît le monde entier aujourd´hui. Et que nous nous rappelions de ces pionniers qui ont oeuvré pour nous trouver une place de choix dans notre pays.

PEUPLESAWA: Vous avez été élue Miss Ngondo 2002
Quelles sont les raisons qui vous ont passée à participer à ce concours?

EBENYE BONNY:
pour vous dire sincèrement, je ne me suis pas inscrite moi-même à la compétition. Je vais vous raconter ma petite histoire:  A cette époque-là, moi j´étais encore étudiante à l´Université de Buéa (où je suivais mes études de Droit). Donc un jour je reçois le coup de fil de mon père qui me demandait de venir passer le week-end à Douala, parce que je dois commencer des répétitons avec un groupe d´ESSEWE, pour la compétition de l´élection Miss Ngondo. Avant ce jour, je n´allais au Ngondo que le Dimanche de clôture de la cérémonie, sur les berges du wouri; je voulais juste faire comme les autres sawa, et après assister au Carnaval. Donc j´ai essayé de riposter contre mon père, mais le "mal" était déjà fait, il m´avait déjà inscrite, et envoyé la fiche au comité d´organisation de l´élection dans notre canton (Bèlè-bèlè). Il sait que je ne suis pas une lâcheuse, et que je déteste perdre; donc là j´étais dos au mûr! c´est ainsi que je me suis entraînée, on était déjà à deux semaines de la compète! A partir de là, je me suis sentie obligée de gagner cette compétion; donc voilà!

PEUPLESAWA: Que représente le fait d´être Miss Ngondo ?

EBENYE BONNY
: Pour moi, c´est un honneur premièrement, parce que je suis une élue dans un peuple; en plus, je veux être un élément motivant les autres jeunes filles qui auraient envie de se présenter. Qu´elles voient que être miss Ngondo ne signifie pas qu´on est une ratée ds la société; et que la jeunesse a également sa place dans notre tradition. On se dit toujours que c´est une affaire de vieux, alors que ce n´est pas ça du tout! les vieux doivent bien léguer ce qu´ils savent aux autres, et c´est toujours mieux que l´on s´y mette assez tôt, pour bien assimiler ce qu´on apprend.

PEUPLESAWA: En quoi avez-vous été ambassadrice de la Beauté et de la Culture Sawa en 2002. Quelles actions concrètes avez-vous accomplies ?

EBENYE BONNY:
En 2002, j´avais 18 ans et j´étais étudiante hors de Douala; je dois vous avouer que je me conssacrais beaucoup plus à mes études. Et ma marraine Sita Ndomè le respectait bien. Je n´étais pas toujours disponible à aller où on avait besoin de moi. Il faut avouer également qu´à cette époque, on n´attribuait pas de rôle véritable à "l´étoile polaire" (c´est ce que signifie EYOMBWE) du ngondo; donc on s´emmelait tous les pattes, sans savoir ce que je dois ou ne dois pas concrètement faire! Et moi ca m´arrangeait un peu, je l´avoue! (rires). Mais à l´approche du ngondo, j´ai quand même coaché les autres filles qui se présentaient dans les différents cantons.

PEUPLESAWA: Pouvez vous nous décrire les différentes étapes qui articulent la nomination de la Miss Ngondo ?

EBENYE BONNY:
Miss Ngondo, c´est pas une nomination, mais une élection comme celle des autres miss dans le monde entier.
Tout commence dans les cantons d´où nous sommes issues. Il y a une première élection, pour déterminer quelle est la fille qui représentera le canton à la grande soirée du ngondo. La miss doit être capable de donner son arbre généalogique (côté paternel et maternel), savoir danser l´essèwè et le sèkèlè, être apte également à l´art culinaire sawa (comme à l´époque de nos grand-parents), et aussi avoir une grande culture générale, parce qu´une autre articulation de cette compétion est la partie moderne, où au-delà de la beauté physique de la miss, on doit s´assurer qu´elle est capable de représenter le Ngondo sous d´autres cieux. donc voir ce qu´elle a dans la tête.
Après que celle-ci soit élue miss dans son canton, elle va donc compétir contre les miss des autres cantons; les épreuves sont pratiquement les mêmes à quelques modifications près; et après délibération du jury, on proclame les résultats, et tout le monde découvre qui est la nouvelle miss ngondo!

PEUPLESAWA: Votre arbre généalogique …?

EBENYE BONNY:
Du coté de mon père, je suis née de: Bonny Moukilo-Moukil´Ekallé-Ekall´a Bonny-Bonny Moukil-Moukil´Ebang-Ebang´a Samè-Sam´a Dibanga-Dibanga´ Makoubè-Makoub´a Tombè-Tomb´Eyango-Eyangoa´ Mangallè-Mangalla´ Malè-Mal´a Mbèdi-Mbèd´a Mbongo-Mbongo´a Mbeh-Mbèh a´ Kota- Kota´ Manga- Manga ma Ngonga à Bon´a Mukil´Ebang à Djéballè Bèlè bèlè.
 
Du côté de ma mère, je suis née de: Edaked´a Dibundjè-Dibundj´a Tukudu- Tudukud´a ndoumbè- Ndoumb´a Jangwa-Jangwa´ Bèdi-Bèdi ba Dooh-Dooh la Makongo- Makongo ma Njoh-Njoh a´ masè- Masè m´Ewalè- Ewal´a Mbèdi- Mbèd´a Mbongo- Mbongo´a Mbeh-Mbèh´a Kota-Kota´ Manga- Manga ma ngonga à Bona´ jangwa, à Bonendalè Bèlè Bèlè.


PEUPLESAWA: De mauvaises langues font état de “pressions” de tout genre que les candidates subissent tout au long de cette compétition. Qu´en est-il exactement?

EBENYE BONNY
: Des pressions!? moi je n´en ai pas subies en tout cas! peut-être parce que même pendant ma préparation à l´élection je n´étais pas sur Douala. Mais même mes autres consoeurs ne m´en ont jamais parlé, donc je pense qu´une fois de plus, ce sont des cancans!

PEUPLESAWA: De Miss Ngondo à l´heure actuelle ….Quel parcours?

EBENYE BONNY:
Quel parcours.... bon! à l´époque j´avais 18 ans et aujourd´hui j´en ai 26; j´ai terminé mes études de droit à Buéa, pour en entamer d´autres en Ressources Humaines à l´ENSET de douala; aujourd´hui je suis employée au FNE en qualité de conseiller emploi. Je pense que c´est tout!

PEUPLESAWA: Les Miss Ngondo sont désormais regroupées au sein d´une association (ASMINGO - Association des Miss Ngondo) crée par Miss Florence Kwin (Miss Ngondo 1999) que nous saluons au passage. Etes-vous membre de cette association?

EBENYE BONNY:
l´ASMINGO est une vieille idée d´une autre miss Ngondo (MOUKOKO Calixte), qui a été concrétisée par Florence et d´autres miss encore. et bien sûr que je suis membre "très active" de ladite association! Nous oeuvrons pour la société en général, et pour la société sawa en particulier. Nous essayons de combler les lacunes que nous avons accumulées pendant la période de notre élection, et rehausser et péréniser également l´image de la miss ngondo et de la FEMME dans son ensemble. Nous avons des projets de création d´emplois pour nos soeurs. Nous sommes une jeune association, mais nous avançons à pas de géants.

PEUPLESAWA: Quels sont les rapports que vous entretenés avec les autres Miss ?

EBENYE BONNY:
Nous sommes de très bonnes amies et soeurs. On ressent toujours un plaisir immense à nous retrouver, lors de nos réunions. C´est un lien fort qui nous unit toutes. Nous sommes comme des enfants d´un même père, je pense.

PEUPLESAWA: Avez-vous un avis à émettre à propos de peuplesawa.com ?

EBENYE BONNY
: Bonne initiative, si celle-ci peut nous aider à mieux nous faire connaître (le peuple sawa), et faire en sorte que tous nos enfants puissent discuter des problèmes de notre société, où qu´ils soient. Allez de l´avant!

PEUPLESAWA: Quelle message avez-vous la communauté en ce dédut d´année?

EBENYE BONNY: Je souhaite que toute notre communauté soit unie et solidaire, ce n´est qu´ainsi que nous avancerons. Si nous regardons tous dans la même direction, nous atteindrons la pleinitude plus tôt que si chacun regardait ses propres intérêts.

PEUPLESAWA VOUS REMERCIE DE DU TEMPS ACCORDE A CET ENTRETIEN
 
EBENYE BONNY: Je vous remercie également pour votre intérêt !

 

 

Source:  | Hits: 26151 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Est-ce possible de parier à des matchs de foot en ligne ?
( | 15.10.2021 | 13297 hits  | 0 R)

  Dibiye le nde njangi. Alexandre EWANDE.
( | 10.08.2014 | 35703 hits  | 0 R)

  Ruth Kotto se confie
( | 05.01.2014 | 36264 hits  | 0 R)

  Kalenda 2014
( | 27.12.2013 | 34468 hits  | 0 R)

  Qui sont les Banen ?
( | 11.11.2013 | 42541 hits  | 0 R)

  Décès du KING DEIDO ESSAKA EKWALLA ESSAKA
( | 03.10.2013 | 40842 hits  | 0 R)

  Iconoclasme Pathologique: les cas Nelson Mandela et Cheikh Anta Diop
( | 18.09.2013 | 37156 hits  | 0 R)

  Sawa Beach relancé
( | 16.09.2013 | 28870 hits  | 0 R)

  Nelson Mandela: Le Visionnaire mal compris
( | 08.09.2013 | 27781 hits  | 0 R)

  Banque Centrale de la Diaspora : un élément de solution aux problèmes de l’Afrique Noire
( | 09.08.2013 | 28398 hits  | 0 R)

  UNIVERSITES DU PETROLE ET FUTUR DE L’AFRIQUE NOIRE
( | 02.08.2013 | 28220 hits  | 0 R)

  LE GRAND SOMMET - DE LA JEUNESSE D’EDEA - SAMEDI 27 JUILLET 2013
( | 15.07.2013 | 27436 hits  | 0 R)

  Notre devoir de MÉMOIRE à l´occasion du 42ème anniversaire du décès de Ernest Ouandié
( | 15.01.2013 | 29739 hits  | 0 R)

  Les dessous du complot contre le Mali : L’étape cruciale de la 3ème guerre mondiale a déjà commencé
( | 14.01.2013 | 33701 hits  | 1 R)

  Hommage à Raymond Kotto Touah, par Gaston Ntouba
( | 06.01.2013 | 28437 hits  | 0 R)

  Lettre de Philippe Bouvard à François Hollande
( | 06.01.2013 | 26390 hits  | 0 R)

  Le Prince René Douala Bell passe le flambeau
( | 06.12.2012 | 31045 hits  | 0 R)

  Essai sur les origines, l´histoire, le parcours et l´oeuvres du Prince René Dualla Manga Bell ( 22/02/1927-06/11/2012)
( | 02.12.2012 | 36101 hits  | 0 R)

  Ngondo 2012
( | 28.11.2012 | 31542 hits  | 0 R)

  Dynastie Bélè Bélè: De Ndoumbe Lobè à René Manga Bell
( | 12.11.2012 | 38140 hits  | 0 R)

  Sa Majesté le Prince Réné DOUALA MANGA BELL est décédé.
( | 07.11.2012 | 30588 hits  | 0 R)

  La Pensée Africaine: Essai sur L´Universisme philosophique de Mbog Mbassong
( | 01.10.2012 | 26026 hits  | 0 R)

  J-J Ekindi interpelle Philemon Yang au sujet de l´implantation de l´usine Dangote
( | 04.07.2012 | 29263 hits  | 0 R)

  La Route Douala-Yabassi: Bitumage strictement interdit !!!!
( | 03.07.2012 | 38204 hits  | 0 R)

  Lettre aux Chefs Sawa
( | 03.07.2012 | 28380 hits  | 0 R)

  Hommage au Père Eric de Rosny
( | 05.03.2012 | 31470 hits  | 0 R)

  Lettre du Pr. Kum’a Ndumbe III au Synode Général de l’Eglise Evangélique du Cameroun 2012
( | 02.03.2012 | 36768 hits  | 0 R)

  Calendrier Africain "KALENDA 2012" en Duala - Français - Swahili
( | 04.12.2011 | 30436 hits  | 0 R)

  Manu Dibango : "J´ai grandi entre Halléluia et le début de Soul Makossa"
( | 17.11.2011 | 31520 hits  | 0 R)

  15. Novembre 1884 - 15 Novembre 2011. Berlin 126 ans après
( | 17.11.2011 | 27132 hits  | 0 R)

  Appel à l’intelligentsia européenne et nord-américaine. Pr. Kum’a Ndumbe III
( | 09.10.2011 | 30016 hits  | 0 R)

  LE XXIE SIECLE SERA-T-IL AFRICAIN ? Axelle Kabou
( | 09.10.2011 | 27290 hits  | 0 R)

  Libya: The real war starts now By Pepe Escobar
( | 06.10.2011 | 45466 hits  | 0 R)

  Libération de l´Afrique : Nécessite d´une Armée Révolutionnaire !
( | 20.09.2011 | 33755 hits  | 0 R)

  RACISME: Une Camerounaise tabassée pendant son rapatriement forcé
( | 15.09.2011 | 28978 hits  | 0 R)

  Propositions pour un Modèle de Nouvelle Gouvernance des Sawas
( | 11.07.2011 | 31806 hits  | 0 R)

  Lettre Ouverte d´un Africain au Président Obama et à Sarkozy
( | 28.06.2011 | 30319 hits  | 0 R)

  The Boycott France Campaign Reaches the Caribbean - Les crimes de la France contre les Noirs
( | 11.06.2011 | 29032 hits  | 0 R)

  Malimba: L´administration néocoloniale fait le hold-up sur les chefferies traditionnelles Sawa. Par Moukoudi César
( | 15.05.2011 | 34075 hits  | 0 R)

  La chose est de retour.
( | 14.04.2011 | 27812 hits  | 0 R)

  Le rôle des Askaris dans les invasions de l’Afrique. Par Brother Metusala Dikobe
( | 07.04.2011 | 31460 hits  | 0 R)

  President Obama Gets His Groove Back By Attacking Africans - Cynthia McKinney
( | 07.04.2011 | 30272 hits  | 0 R)

  Et si l´Afrique refusait le développement ? La suite ... Axelle Kabou
( | 06.04.2011 | 27063 hits  | 0 R)

  Les Chefs Dualas et la Politique Internationale au XIXe Siècle
( | 01.04.2011 | 31561 hits  | 0 R)

  Célébré au Panthéon, Aimé Césaire demeure un rebelle irrécupérable
( | 01.04.2011 | 27446 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte à la nouvelle génération consciente et patriote
( | 01.04.2011 | 26136 hits  | 0 R)

  LES MENSONGES DE LA GUERRE DE L’OCCIDENT CONTRE LA LIBYE
( | 29.03.2011 | 25941 hits  | 0 R)

  L´Union africaine : ce projet européen ? Axelle Kabou
( | 25.03.2011 | 26464 hits  | 0 R)

  "Cri aux Africains !" Tribune d’Adame Ba Konaré, historienne et ex-Première dame du Mali
( | 24.03.2011 | 25901 hits  | 0 R)

  Psycho-Slavery: Black Boys, White Female Teachers & The Rise of A.D.H.D.
( | 13.03.2011 | 27679 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks