Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
06.10.2006

Le Pasteur LOTIN SAME 

L´ Eglise Baptiste Camerounaise, dite Native Baptist Church, première congrégation réligieuse, a été créée en 1845 par le missionnaire Alferd SAKER.


Native Baptist Church

L´ Eglise Baptiste Camerounaise a vu son appelation suivre les changements politiques qui ont affecté le Cameroun tout au long de son histoire.
Initialement appelée Native Baptist Church (Eglise Baptiste des natifs ou enfants du pays) par les Anglais, cette communauté est devenue Eglise Baptiste Camerounaise (E.B.C) à la colonisation francaise après avoir été l´Einge Borena Baptisen à l´époque allemande, vers les années 1891 (…)
De 1845 à 1917 d´autres missionnaires arrivées au Cameroun : Missions de Paris (France), de Bâle (Suisse) et Allemande entreprirent de regrouper tous les Baptistes. Malheureusement, les querelles de clocher- si on ose dire - provoquèrent la scission des communautés et partant l´indépendance de la Native Baptist Church.
Devenue autonome en 1888, la N.B.C obtint son indépendance de haute lutte en 1921 sous la direction de LOTIN SAME.


LOTIN SAME

Sous le poids des représailles perpétuées par la Mission Evangélique de Paris, le N.B.C connut beaucoup de tracasseries jusqu´en 1932 date à laquelle le Pasteur LOTIN SAME, persévérant et soutenu par la communauté parvint à obtenir à nouveau l´autorisation de réouvrir les temples après un procès qui dura plus de deux ans. Le culte inaugural célébré à l´ Eglise Baptiste des Blancs de Bonalembé par le Pasteur Roussillon fut couronné de succès.
Les œuvres et les créations du Pateur LOTIN SAME ne suffiraient pas à être citées dans un simples article; loin s´en faut :
ü Renovation liturgique qui tienne compte de la sensibilité africaine des paroissiens
ü Composition de cantiques (quelques centaines) sous forme de « Ngoso Chretien », plus beaux les uns des autres. En voici un qui puise les références, comme les autres dans les saintes écritures :

A MOTO, NJA NU LOM WA
WUNJA MUNA NIAMA
NU MA BAMBE MBA MIUNA ?

SANGO NYA BOSANGI
NDE A MA PULE MO
A M PULA JA TEN
O LEE NYOLO
NONGO SO
A LANE
WUNJA MO
A LANE
KA NA YE NO NU SANGO
NONGO, A LA PENDA ETITI


Emprisomment et Excommunication

Les missionnaires européens firent des pieds et des mains pour briser l´élan créateur électrique de LOTIN SAME, avec le concours de l´administration coloniale. Ils n´y sont pas parvenus…par la grâce de Dieu.
Le différend entre le Pasteur LOTIN SAME et la Mission de Paris portait sur des sujets de déontologie chrétienne. Entre autres, on lui reprochait d´accepter la polygamie des chrétiens dans l´Eglise. Sur ce pint précis LOTIN SAME retorquait qu´on n´est pas chrétien uniquement par ses œuvres, mais aussi et surtout par la grace. Il partait du principe qu´il fallait prendre ses campatriotes tels qu´ils étaient polygames, certes, mais qu´on pouvait néanmoins les amener à Dieu. Il appuyait son raisonnement sur le Christ lui-même, qui a dit « qu´il était venu chercher ceux qui étaient perdus », et qui est allé vers vers les Pharisiens, les Paiens et les Pécheurs afin de les tirer vers Dieu.
Ne trouvant pas d´arguments, les missionnaires blancs cherchèrent l´alibi et accusèrent LOTIN SAME d´exercice d´activités lucratives.

En fait de quoi vivait-il exactement ?
La direction de la Native Baptiste Church avait été confiée à LOTIN SAME sans lui donner les moyens. En fait, il lui fallait trouver des sources de financement de son œuvre quelque part. Pour ce faire, sa famille monta un société d´exploitation forrestière à Loum. C´est de là qu´il tirait sa « manne », puisque ne recevant de subsides de personne. Et cet argent , loin de garnir sa poche, était investi, mis au service de cette œuvre incommensurable. En quelque sorte, le nerf de la guerre…
Cet esprit d´« indépendance » de LOTIN SAME était percu par les autorités coloniales comme exemple pour les populations. On lui colla l´étiquette de natinaliste du fait qu´il menait un combat acharné pour le bien-être des individus, de ses campatriotes. Ce nationaliste doit donc être vu ou pris au sens large de noble du terme. Tel se présentait le « rebelle » qu´il fallait à tout pris éliminer et dont l´excomunication et l´emprisonnement ne furent pas les moindres…

Au moment de célébrer, en cette fin d´année, le quarante cinquième anniversaire de sa mort nous sommes unamines pour dire que le Cameroun tout entier est en droit de s´en orgueillir de compter un homme de la trempe de LOTIN SAME parmi les figures marquante de son histoire.



Par Charles EKAMBI
d´après les extraits de l´Apercu de M. Mpah Mpondo Black

Source : Infos Ngondo Dec-91
 

Source:  | Hits: 41967 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(2)

PLUS DE NOUVELLES


  Saviez-vous que BAKASSI, aujourd´hui occupé par les Nigérians signifie en Douala "ils ont accueili" ?
( | 17.07.2005 | 31047 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2002 sur les berges du Wouri
( | 15.07.2005 | 23252 hits  | 0 R)

  UNE ETUDE SUR LES PIROGUES DOUALA
( | 13.07.2005 | 25163 hits  | 1 R)

  Léopold Moume Etia n’est plus
( | 12.07.2005 | 26297 hits  | 0 R)

  CONTEXTE HISTORIQUE GÉNÉRAL DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 1890-1960
( | 12.07.2005 | 25478 hits  | 0 R)

  SAWA TOURISME !
( | 11.07.2005 | 18803 hits  | 0 R)

  Masosomanambè” : Le calendrier qui déterre l’histoire des Sawa
( | 10.07.2005 | 36479 hits  | 4 R)

  Ngondo : Deux nouveaux hommes pour de nouveaux défis
( | 06.07.2005 | 25055 hits  | 0 R)

  Sam Mbende : le spectacle… contenu
( | 30.06.2005 | 20772 hits  | 0 R)

  Traité germano-duala : 120 années de controverse. Reflexions Kum-mouelle-nsame-ntone.
( | 18.06.2005 | 36381 hits  | 3 R)

  Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol
( | 09.06.2005 | 29920 hits  | 2 R)

  Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III
( | 09.06.2005 | 28051 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : Les chemins de l’Union
( | 05.06.2005 | 19679 hits  | 0 R)

  Massao 2005 : On attend Coco Mbassi…
( | 06.05.2005 | 24101 hits  | 0 R)

  Le Mpooh
( | 01.05.2005 | 25681 hits  | 2 R)

  Recit du sacre du roi Dika Akwa III
( | 09.04.2005 | 24683 hits  | 0 R)

  André Nganguè : Un patriarche à l’antenne
( | 18.01.2005 | 28851 hits  | 0 R)

  Tradition: Le Ngondo dévoile son calendrier
( | 01.01.2005 | 19346 hits  | 0 R)

  Ngondo: Sous le vase sacré
( | 28.12.2004 | 19732 hits  | 0 R)

  Musique : Le bon jus de Coco
( | 06.12.2004 | 24274 hits  | 0 R)

  Miss Ngongo 20XX
( | 26.10.2004 | 24284 hits  | 0 R)

  Spectacle en vue :Coco Mbassi revient
( | 22.10.2004 | 23752 hits  | 0 R)

  Léopold Moume-Etia, 1913-2004 :Une page de l’histoire du Cameroun est tournée
( | 16.07.2004 | 31757 hits  | 0 R)

  Littoral : Moukoko Mbonjo reçoit l’onction du ngondo
( | 18.03.2004 | 33694 hits  | 1 R)

  Africavenir: Un trésor culturel à Bonabéri
( | 17.01.2004 | 29035 hits  | 2 R)

  Grandeurs et travers du Ngondo.
( | 05.12.2003 | 19067 hits  | 0 R)

  ACTIVITES & PROGRAMME
( | 25.11.2003 | 21426 hits  | 0 R)

  LETTRE DU PRESIDENT DU NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 20979 hits  | 0 R)

  BILAN du NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 20791 hits  | 0 R)

  Ngondo : La délégation de Douala fait escale à Yaoundé.
( | 10.11.2003 | 20519 hits  | 0 R)

  African Cults: Sangoma & Nganga
( | 01.01.1970 | 52135 hits  | 0 R)

  Charismatique: René Douala Manga Bell
( | 01.01.1970 | 33468 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 29382 hits  | 0 R)

  Dits et écrits de UM NYOBE
( | 01.01.1970 | 27785 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Message de Prospérité et de Fécondité
( | 01.01.1970 | 26867 hits  | 0 R)

  Pierre Valéry Lobé Békombo est allé rejoindre Doumbe Djengué
( | 01.01.1970 | 26728 hits  | 0 R)

  Programme NGONDO 2008
( | 01.01.1970 | 22378 hits  | 0 R)

  Haïti : Souffrance, chaos et dignité !
( | 01.01.1970 | 21705 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks