Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
20.05.2007

S. E. M. Mbella Mbella, nouvel Ambassadeur du Cameroun à Paris, reçoit les artistes musiciens camero 

L’initiative prise par son excellence a été saluée comme une divine providence par tout le monde. Parce que l’art, la culture, occupent une place importante dans toute société, et pour que cet art puisse avoir un certain rayonnement, les artistes doivent être dans les conditions meilleures. C’est dans ce cadre que M. Mbella Mbella serait entrain de mettre en place un vaste cadre de concertation, pour promouvoir la culture Camerounaise.

Il est 12heures, dans le dix-huitième arrondissement de Paris, au 48, rue Stephenson, non loin du fameux marché Château Rouge. Et à cet espace, se déroule une réunion d’un autre genre.

De quoi s’agit-il ? De la culture. Oui, il s’agit de la culture camerounaise, et parce que la musique occupe une place importante dans la culture, l’Ambassadeur à préféré commencer par les artistes Musiciens. Ceux qui nous font vibrer, qui nous éclairent, sont là: à l’instar de Guillaume Toto, Manulo Ngimè, Sallé John, Pierre Didi Tchakounté, André Marie-Talla, Mama Wandja, Chantal Ayissi, Annie Anzouer, K-Tino, Douleur, Aladji Touré, Sergeo Polo, Georges Ekwa, Ayissi le Duc, Sissi Dipoko, Ptizoé, Diboué Black, le bassiste Richard Epéssè, le producteur Eyabé Kwédi et bien d’autres.

La réunion commence par une minute de silence en la mémoire de certains artistes décédés; suivra l’hymne national qui est entonné par Sissi Dipoko. Juste après, le nouvel Ambassadeur entre en scène, accompagne de son staff, du Consul Général au chef du Protocole, jusqu’à l’attaché Culturel.

Voilà bientôt quatre mois que le nouvel ambassadeur est installé en France, et il s’agit là de sa première réunion publique avec les artistes. Dans un premier temps, il a voulu se faire connaître auprès d’eux, cerner leurs problèmes, mieux les connaître. C’est ainsi que chaque participant à cette réunion aura à se présenter auprès de l’Ambassadeur, qui se présentera à son tour et présentera son équipe.

L’ordre du jour portera essentiellement sur deux points: Le dialogue de proximité que le nouvel Ambassadeur souhaite mettre en place, et un échange avec les artistes.

Dans son discours fort de symboles avec beaucoup d’élégance, Monsieur Mbella Mbella évoqua la place importante que l’art occupe dans toute société ; la musique étant l’art le plus rependu, il souhaite œuvrer dans la consolidation et la représentation de celle-ci. Dans cette optique, les artistes et lui doivent mener ensemble des réflexions pour pouvoir déjà améliorer leurs conditions de vie, créer des évènements, raffermir les relations avec la France, Créer un mécanisme fonctionnel d’appui de soutien. Monsieur l’ambassadeur note également que la culture du dialogue et de tolérance demeure un label de représentation.

Dans la création de son cadre de concertation, cinq autres corps à rencontrer ont été cités tels que: Les médias de la diaspora camerounaise, les étudiants, parce que la jeunesse est le fer de lance d’un pays, les opérateurs économiques, les sportifs, les présidents d’associations.

Une fois ce décor planté, l’ambassadeur a été fortement applaudit. Il régnait dans la salle beaucoup de joie et d’émotion, parce que le Cameroun, par le biais de son Ambassade était entrain de renouer une relation de proximité avec son peuple, et avec ses ambassadeurs.

Le deuxième acte de cette rencontre: Prise de parole des artistes pour présenter leurs suggestions sur la manière de collaborer avec l’Ambassadeur, et de présenter leurs problèmes.

Malgré les nombreuses prises de paroles, nous avons noté très peu de propositions et de suggestions, simplement parce que les prises de paroles étaient orientées vers d’autres artistes, ce qui fait croire à un œil externe que nos artistes ont beaucoup de problèmes entre eux, voire de problèmes d’ego.

Il y a eu tout de même des interventions lumineuses de quelque uns comme Toguy, qui disaient à ses frères et collègues qu’ils ont choisi un métier, qui n’est pas facile certes, mais qu’il fallait assumer ce choix et se prendre au sérieux; fin de citation. Intervention très applaudie. K Tino, Chantal Ayissi ont été dans tout un autre registre, celui de la tradition, «nous avons les ainés, appuyons nous sur eux, même si des fois ils font des erreurs». Chantal elle était dans l’unité, celui du Cameroun et non de Béti, Bassa ou Duala... Et à chaque fois, l’Ambassadeur, avec une finesse extrême recadrait les débats, entre ceux qui disaient comme Aladji Touré que les artistes musiciens doivent bien apprendre leur métier et Longué Longué qui pense lui que cela n’est pas nécessaire de savoir lire une note, la musique est un don, il souhaite plutôt voir Douleur, Chantal Ayissi chanter sur la chaîne de télévision M6 par exemple.

On a failli sortir du cadre de concertation, heureusement que, en bon diplomate, Monsieur Mbella Mbella était là pour rappeler l’objectif premier de leur rencontre.

En guise de conclusion, le diplomate a souligné que les problèmes évoqués seront étudiés par son équipe, qui travaillera en synergie avec un bureau qui servira de lien, et un comité d’artistes. Par contre, le problème de la piraterie souligné, a-t-il dit, n’est pas qu’un problème Camerounais. Il est mondial, et que nous ne devons pas oublier que nous sommes (Camerounais-Artistes) ambassadeurs du Cameroun partout où on se trouve.

La réunion s’est terminée comme elle avait commencé par l’Hymne national cette fois-ci entonné par K-Tino.

Les artistes ont eu droit à une photo de famille avec son Excellence. Il s’en est suivie une réception.

Les choses vont-elles bientôt bouger a Paris? Just wait and see. Le nouvel Ambassadeur dit être un homme de principes et de résultats. Nous le verrons très souvent, a-t-il dit, s’adressant au futur comité d’artistes: «Vous aurez des rapports à me présenter».

C´est clair, le Cameroun regorge des talents qui ne peuvent pas s’exprimer parce qu’ils n’ont pas de soutien, ou encore parce que la diplomatie camerounaise ne se fait ni entendre ni voir. On ne peut qu´esperer que le nouvel Ambassadeur et sa jeune et dynamique equipe viennent y changer quelque chose...

© Jean-Jacques Essombe, Cameroon-Info.Net
 

Source:  | Hits: 26246 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Saviez-vous que BAKASSI, aujourd´hui occupé par les Nigérians signifie en Douala "ils ont accueili" ?
( | 17.07.2005 | 32867 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2002 sur les berges du Wouri
( | 15.07.2005 | 25052 hits  | 0 R)

  UNE ETUDE SUR LES PIROGUES DOUALA
( | 13.07.2005 | 26668 hits  | 1 R)

  Léopold Moume Etia n’est plus
( | 12.07.2005 | 27698 hits  | 0 R)

  CONTEXTE HISTORIQUE GÉNÉRAL DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 1890-1960
( | 12.07.2005 | 26678 hits  | 0 R)

  SAWA TOURISME !
( | 11.07.2005 | 20077 hits  | 0 R)

  Masosomanambè” : Le calendrier qui déterre l’histoire des Sawa
( | 10.07.2005 | 38075 hits  | 4 R)

  Ngondo : Deux nouveaux hommes pour de nouveaux défis
( | 06.07.2005 | 26534 hits  | 0 R)

  Sam Mbende : le spectacle… contenu
( | 30.06.2005 | 22052 hits  | 0 R)

  Traité germano-duala : 120 années de controverse. Reflexions Kum-mouelle-nsame-ntone.
( | 18.06.2005 | 37648 hits  | 3 R)

  Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol
( | 09.06.2005 | 31421 hits  | 2 R)

  Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III
( | 09.06.2005 | 29568 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : Les chemins de l’Union
( | 05.06.2005 | 21037 hits  | 0 R)

  Massao 2005 : On attend Coco Mbassi…
( | 06.05.2005 | 25596 hits  | 0 R)

  Le Mpooh
( | 01.05.2005 | 27126 hits  | 2 R)

  Recit du sacre du roi Dika Akwa III
( | 09.04.2005 | 26179 hits  | 0 R)

  André Nganguè : Un patriarche à l’antenne
( | 18.01.2005 | 30356 hits  | 0 R)

  Tradition: Le Ngondo dévoile son calendrier
( | 01.01.2005 | 20606 hits  | 0 R)

  Ngondo: Sous le vase sacré
( | 28.12.2004 | 21008 hits  | 0 R)

  Musique : Le bon jus de Coco
( | 06.12.2004 | 25720 hits  | 0 R)

  Miss Ngongo 20XX
( | 26.10.2004 | 25640 hits  | 0 R)

  Spectacle en vue :Coco Mbassi revient
( | 22.10.2004 | 25202 hits  | 0 R)

  Léopold Moume-Etia, 1913-2004 :Une page de l’histoire du Cameroun est tournée
( | 16.07.2004 | 33390 hits  | 0 R)

  Littoral : Moukoko Mbonjo reçoit l’onction du ngondo
( | 18.03.2004 | 35552 hits  | 1 R)

  Africavenir: Un trésor culturel à Bonabéri
( | 17.01.2004 | 30663 hits  | 2 R)

  Grandeurs et travers du Ngondo.
( | 05.12.2003 | 20304 hits  | 0 R)

  ACTIVITES & PROGRAMME
( | 25.11.2003 | 22813 hits  | 0 R)

  LETTRE DU PRESIDENT DU NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 22304 hits  | 0 R)

  BILAN du NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 22200 hits  | 0 R)

  Ngondo : La délégation de Douala fait escale à Yaoundé.
( | 10.11.2003 | 21907 hits  | 0 R)

  African Cults: Sangoma & Nganga
( | 01.01.1970 | 54013 hits  | 0 R)

  Charismatique: René Douala Manga Bell
( | 01.01.1970 | 35150 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 30935 hits  | 0 R)

  Dits et écrits de UM NYOBE
( | 01.01.1970 | 29221 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Message de Prospérité et de Fécondité
( | 01.01.1970 | 28330 hits  | 0 R)

  Pierre Valéry Lobé Békombo est allé rejoindre Doumbe Djengué
( | 01.01.1970 | 28126 hits  | 0 R)

  Programme NGONDO 2008
( | 01.01.1970 | 23674 hits  | 0 R)

  Haïti : Souffrance, chaos et dignité !
( | 01.01.1970 | 23159 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks