Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
20.05.2007

S. E. M. Mbella Mbella, nouvel Ambassadeur du Cameroun à Paris, reçoit les artistes musiciens camero 

L’initiative prise par son excellence a été saluée comme une divine providence par tout le monde. Parce que l’art, la culture, occupent une place importante dans toute société, et pour que cet art puisse avoir un certain rayonnement, les artistes doivent être dans les conditions meilleures. C’est dans ce cadre que M. Mbella Mbella serait entrain de mettre en place un vaste cadre de concertation, pour promouvoir la culture Camerounaise.

Il est 12heures, dans le dix-huitième arrondissement de Paris, au 48, rue Stephenson, non loin du fameux marché Château Rouge. Et à cet espace, se déroule une réunion d’un autre genre.

De quoi s’agit-il ? De la culture. Oui, il s’agit de la culture camerounaise, et parce que la musique occupe une place importante dans la culture, l’Ambassadeur à préféré commencer par les artistes Musiciens. Ceux qui nous font vibrer, qui nous éclairent, sont là: à l’instar de Guillaume Toto, Manulo Ngimè, Sallé John, Pierre Didi Tchakounté, André Marie-Talla, Mama Wandja, Chantal Ayissi, Annie Anzouer, K-Tino, Douleur, Aladji Touré, Sergeo Polo, Georges Ekwa, Ayissi le Duc, Sissi Dipoko, Ptizoé, Diboué Black, le bassiste Richard Epéssè, le producteur Eyabé Kwédi et bien d’autres.

La réunion commence par une minute de silence en la mémoire de certains artistes décédés; suivra l’hymne national qui est entonné par Sissi Dipoko. Juste après, le nouvel Ambassadeur entre en scène, accompagne de son staff, du Consul Général au chef du Protocole, jusqu’à l’attaché Culturel.

Voilà bientôt quatre mois que le nouvel ambassadeur est installé en France, et il s’agit là de sa première réunion publique avec les artistes. Dans un premier temps, il a voulu se faire connaître auprès d’eux, cerner leurs problèmes, mieux les connaître. C’est ainsi que chaque participant à cette réunion aura à se présenter auprès de l’Ambassadeur, qui se présentera à son tour et présentera son équipe.

L’ordre du jour portera essentiellement sur deux points: Le dialogue de proximité que le nouvel Ambassadeur souhaite mettre en place, et un échange avec les artistes.

Dans son discours fort de symboles avec beaucoup d’élégance, Monsieur Mbella Mbella évoqua la place importante que l’art occupe dans toute société ; la musique étant l’art le plus rependu, il souhaite œuvrer dans la consolidation et la représentation de celle-ci. Dans cette optique, les artistes et lui doivent mener ensemble des réflexions pour pouvoir déjà améliorer leurs conditions de vie, créer des évènements, raffermir les relations avec la France, Créer un mécanisme fonctionnel d’appui de soutien. Monsieur l’ambassadeur note également que la culture du dialogue et de tolérance demeure un label de représentation.

Dans la création de son cadre de concertation, cinq autres corps à rencontrer ont été cités tels que: Les médias de la diaspora camerounaise, les étudiants, parce que la jeunesse est le fer de lance d’un pays, les opérateurs économiques, les sportifs, les présidents d’associations.

Une fois ce décor planté, l’ambassadeur a été fortement applaudit. Il régnait dans la salle beaucoup de joie et d’émotion, parce que le Cameroun, par le biais de son Ambassade était entrain de renouer une relation de proximité avec son peuple, et avec ses ambassadeurs.

Le deuxième acte de cette rencontre: Prise de parole des artistes pour présenter leurs suggestions sur la manière de collaborer avec l’Ambassadeur, et de présenter leurs problèmes.

Malgré les nombreuses prises de paroles, nous avons noté très peu de propositions et de suggestions, simplement parce que les prises de paroles étaient orientées vers d’autres artistes, ce qui fait croire à un œil externe que nos artistes ont beaucoup de problèmes entre eux, voire de problèmes d’ego.

Il y a eu tout de même des interventions lumineuses de quelque uns comme Toguy, qui disaient à ses frères et collègues qu’ils ont choisi un métier, qui n’est pas facile certes, mais qu’il fallait assumer ce choix et se prendre au sérieux; fin de citation. Intervention très applaudie. K Tino, Chantal Ayissi ont été dans tout un autre registre, celui de la tradition, «nous avons les ainés, appuyons nous sur eux, même si des fois ils font des erreurs». Chantal elle était dans l’unité, celui du Cameroun et non de Béti, Bassa ou Duala... Et à chaque fois, l’Ambassadeur, avec une finesse extrême recadrait les débats, entre ceux qui disaient comme Aladji Touré que les artistes musiciens doivent bien apprendre leur métier et Longué Longué qui pense lui que cela n’est pas nécessaire de savoir lire une note, la musique est un don, il souhaite plutôt voir Douleur, Chantal Ayissi chanter sur la chaîne de télévision M6 par exemple.

On a failli sortir du cadre de concertation, heureusement que, en bon diplomate, Monsieur Mbella Mbella était là pour rappeler l’objectif premier de leur rencontre.

En guise de conclusion, le diplomate a souligné que les problèmes évoqués seront étudiés par son équipe, qui travaillera en synergie avec un bureau qui servira de lien, et un comité d’artistes. Par contre, le problème de la piraterie souligné, a-t-il dit, n’est pas qu’un problème Camerounais. Il est mondial, et que nous ne devons pas oublier que nous sommes (Camerounais-Artistes) ambassadeurs du Cameroun partout où on se trouve.

La réunion s’est terminée comme elle avait commencé par l’Hymne national cette fois-ci entonné par K-Tino.

Les artistes ont eu droit à une photo de famille avec son Excellence. Il s’en est suivie une réception.

Les choses vont-elles bientôt bouger a Paris? Just wait and see. Le nouvel Ambassadeur dit être un homme de principes et de résultats. Nous le verrons très souvent, a-t-il dit, s’adressant au futur comité d’artistes: «Vous aurez des rapports à me présenter».

C´est clair, le Cameroun regorge des talents qui ne peuvent pas s’exprimer parce qu’ils n’ont pas de soutien, ou encore parce que la diplomatie camerounaise ne se fait ni entendre ni voir. On ne peut qu´esperer que le nouvel Ambassadeur et sa jeune et dynamique equipe viennent y changer quelque chose...

© Jean-Jacques Essombe, Cameroon-Info.Net
 

Source:  | Hits: 26239 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  International Women´s Day 2011 (Sister Nyangon is honoured)
( | 11.03.2011 | 30603 hits  | 0 R)

  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 27924 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 29211 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 26984 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 27599 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 31683 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 35054 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 30847 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 31707 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 30890 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 30687 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 34309 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 31560 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 33168 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 28876 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 27647 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 30105 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 36091 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 26963 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 24427 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 33512 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 36551 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 33181 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 32370 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 31833 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 27900 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 36279 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 26018 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 28396 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 31365 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 31531 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 31376 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 29258 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 27241 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 30384 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 30929 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 24809 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 31587 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 24761 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 32498 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 27969 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 36659 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 31195 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 25458 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 30112 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 27427 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 39029 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 30785 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 36361 hits  | 2 R)

  LE PEULE DUALA
( | 15.02.2010 | 44535 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks