Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


09.07.2007

La Pagode: Le palais royal transformé en centre d’affaires 

Du 5 au 13 août 2007, la communauté belloise a commémoré le 93e anniversaire de l’exécution du roi Rudolf Duala Manga Bell. Alors que son patrimoine est altéré.

Depuis 1936, soit 50 ans déjà que sur initiation de la communauté Belle Belle, l’on commémore chaque année la mort de Rudolf Duala Manga. “ Tet’ekombo 2007 ”, a encore rendu hommage à cet homme exécuté par les Allemands. Avec lui, ses compagnons de combat (Ngosso Ding, Martin Paul Samba, Madolla) pendus le même jour (8 août 1914) et de ses plus proches collaborateurs. Pour que le Cameroun tout entier se souvienne des martyrs morts pour la patrie. Dommage que la cérémonie soit encore réduite à la communauté belloise, mieux Sawa. Pourtant ce martyr est l’un des premiers nationalistes africains. Car, son combat n’était pas celui d’un chef de communauté, mais celui de la défense de l’intégrité nationale. A ce titre, il a été élevé au rang de héros national en 1985 par le président de la République en reconnaissance de la justesse de son combat. Il n’en demeure pas moins que son histoire et son œuvre sont rentrées dans le patrimoine culturel camerounais. En témoigne aussi les livres d’histoire qui l’ont révélé aux jeunes générations. Présentant une fresque émouvante de la vie et de la mort de l’un de ses nationalistes les plus valeureux. En mettant en exergue ses exploits, son courage, sa bravoure pour le montrer en exemple et immortaliser son combat.

Malheureusement sur le terrain on se rend bien compte que le patrimoine légué par Rudolph Duala Manga Bell n’est ni identifié, ni restauré, ni préservé et ni valorisé comme le veut le décret N°98/003 du 8 janvier 1998, portant organisation du ministère de la Culture et précisant les missions de la direction du patrimoine culturel. Ils stipulent que cette dernière est chargée, conformément à l’article 24, dudit décret entre autres “ du suivi des opérations d’identification, de restauration, de préservation et de promotion du patrimoine culturel. ” Il est resté une simple affaire du canton Bell, mieux de la communauté Sawa.

Abandonné aux orties

Pourtant l’un des symboles de ce court règne (1908-1914) du roi Rudolf Duala Manga Bell (12e de la dynastie), mais à l’immense héritage, est la Pagode. Située en plein cœur de Bonanjo où on trouve quelques bâtiments remarquables datant de la colonisation. C’est dans cette résidence royale que l’administration allemande est venue le capturer et l’emmener manu militari au camp miliaire allemand en territoire Bell (Bonanjo). Nous étions alors le 10 mai 1914, Rudolf Duala Manga Bell est arrêté à Douala sous l’inculpation “ de haute trahison et incitation à la rébellion.” C’est dans ce camp que va se dérouler le procès sommaire de 3 heures de temps. Il est présidé par le juge Niedrmeyer. La Cour le déclare coupable et le condamne à mort par pendaison. Il sera exécuté samedi 8 août 1914 à 16 heures et enterré dans le cimetière indigène (bois des singes). Il en va de même de son secrétaire Adolf Ngosso Din.

Le palais royal du chef Duala. Construit en 1905 par les Allemands, est la de résidence au roi des Bell, Auguste Manga Ndumbè (père de Rudolf Manga Bell), en est l’architecte et le propriétaire de la Pagode à Bonanjo. Elle a été habitée par deux rois Bell uniquement, Rudolf Manga Bell et son père Auguste Manga Ndumbè (1897-1908).

La Pagode est l’un des bâtiments les plus emblématiques de la ville de Douala tant pour son histoire que pour sa qualité architecturale. La dénomination Pagode vient de l’écrivain français Louis Ferdinand Destouches, plus connu sous son nom de plume de Louis Ferdinand Céline qui a séjourné à Douala de 1916 à 1917 et qui désignera ainsi cette résidence royale dans son roman “ Voyage au bout de la nuit. ”

Depuis 1920, elle est occupée par différents locataires. Même si elle demeure la propriété de la famille royale. A ce jour, elle est devenue un centre des affaires, que plusieurs opérateurs économiques occupent. La façade principale est occupée par un centre de massage et de rééducation (Kinecam), son aile droite est occupé par le Café des arts, l’aile gauche est occupé par une agence de voyage (Sdv voyage) et à l’arrière un centre médical privé et une société d’envoi et de réception de courrier à international. Le hall de cette Pagode a été aménagé par Marilyne Duala Bell (l’une des petites-filles de Duala Manga Bell), pour servir d’espace culturelle de référence, dénommé doual’art. Il propose et appuie la mise en œuvre des politiques artistiques et culturelles municipales. Initiateur et noyau d’un réseau de créateurs contemporains d’Afrique centrale, doual’art propose également son expertise à d’autres villes de la sous-région.

Par Mathieu Nathanaël NJOG
Le 22-08-2007
 

Source: Le messager | Hits: 31009 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Belka Tobis : parle de son Cool Assiko, Concerts et DVD
( | 15.02.2007 | 41676 hits  | 0 R)

  Jean Jacques Elangué: Entretiens avec Jean Jacques ESSOMBE, Cameroon-Info.Net
( | 14.02.2007 | 30933 hits  | 0 R)

  Youpwe: La qualité du poisson camerounais remise en cause
( | 14.02.2007 | 25721 hits  | 0 R)

  Black History Month 2007 (BHM)
( | 12.02.2007 | 34980 hits  | 0 R)

  Manu Nominé aux Victoires de la Musique 2007
( | 11.02.2007 | 29552 hits  | 0 R)

  NKOTTI François et son FOMARIC. Un des héritiers des pionniers du Makossa que sont Nellé Eyoum, Manfred Ebanda et Guillaume Mouellé
( | 10.02.2007 | 38325 hits  | 4 R)

  Decouvrez EBONYL, une BD faite par un groupe de jeunes Sawa
( | 10.02.2007 | 32373 hits  | 0 R)

  Drums Dikoume - na mea nde longue: Meilleur Makossa groove 2006
( | 10.02.2007 | 30766 hits  | 0 R)

  Christian Essawe Eyobo: Les Camerounais ont 230 milliards Fcfa à gagner
( | 08.02.2007 | 30024 hits  | 0 R)

  CHEIKH ANTA DIOP, OU L´HONNEUR DE PENSER par Jean-Marc ELA
( | 06.02.2007 | 35466 hits  | 0 R)

  Douala : Un carnaval pour les Bonapriso
( | 06.02.2007 | 33122 hits  | 0 R)

  La force publique - Mercenariat Noir pendant les Razzias Nègrières
( | 02.02.2007 | 31554 hits  | 0 R)

  Février 2007 : Le "Moi(s) contre la Françafrique"
( | 02.02.2007 | 24977 hits  | 0 R)

  LES LANGUES AFRICAINES ET LE NÉO-COLONIALISME EN AFRIQUE FRANCOPHONE Mongo BETI
( | 31.01.2007 | 42668 hits  | 1 R)

  POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES (Hougan Akounaatona)
( | 28.01.2007 | 39439 hits  | 0 R)

  Réponse à l’article POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES, du kamite Hougan Akounaatona
( | 27.01.2007 | 38870 hits  | 0 R)

  Yaphet Frederick Kotto
( | 26.01.2007 | 67552 hits  | 1 R)

  Jean Bikoko "Aladin"
( | 26.01.2007 | 39090 hits  | 0 R)

  Black Code: Promulgated by Louis XIV in 1685, the Black Code ruled the black men slavery
( | 25.01.2007 | 39857 hits  | 0 R)

  Culture : Les "Nkamois" ont leur festival
( | 25.01.2007 | 37865 hits  | 1 R)

  Le Code noir (1685)
( | 25.01.2007 | 35297 hits  | 0 R)

  Bwapé, un îlot de Manoka, abandonné par l´administration
( | 25.01.2007 | 24511 hits  | 0 R)

  Carrières: Lejeune Mbella Mbella, Michèle Ebonguè, .....
( | 24.01.2007 | 48977 hits  | 0 R)

  LIMBE: NAUFRAGE, Près de 60 (soixante) disparus
( | 24.01.2007 | 24945 hits  | 0 R)

  Music of Cameroon
( | 17.01.2007 | 50419 hits  | 0 R)

  Ciné Club Afrique : Le Silence de la forêt de Didier Ouenangaré et Bassek Ba Kobhio
( | 17.01.2007 | 37062 hits  | 0 R)

  La danse camerounaise d’hier à aujourd’hui, par Tony Mefe
( | 17.01.2007 | 36578 hits  | 0 R)

  Jean Dikoto Mandengué : auteur compositeur et bassiste Camerounais.
( | 17.01.2007 | 32718 hits  | 0 R)

  Joseph Nzo Ekangaki
( | 10.01.2007 | 42360 hits  | 0 R)

  L`Histoire de Baba Simon: de son vrai nom Simon Mpecké,
( | 10.01.2007 | 36254 hits  | 0 R)

  MUSIQUE: PELE-MELE - Des désaccords et plagiats
( | 09.01.2007 | 38235 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com chante !
( | 04.01.2007 | 47179 hits  | 3 R)

  LA SAWANITE A L´AUBE DE 2007 - UNE ANNEE DE GRACE
( | 04.01.2007 | 39742 hits  | 1 R)

  Manu Dibango compose la musique de Kirikou
( | 03.01.2007 | 40214 hits  | 0 R)

  MUSIQUE CAMEROUNAISE - Une chronologie de Suzanne Kala-Lobè
( | 03.01.2007 | 35844 hits  | 0 R)

  Sawanité , Grand Sawa, Pacte des Générations : Une année fructueuse, un espoir pour demain
( | 29.12.2006 | 30388 hits  | 0 R)

  SAWANITE, un an déjà ! un concept, une aventure, un succès
( | 29.12.2006 | 37572 hits  | 2 R)

  KALENDA 2007
( | 29.12.2006 | 25799 hits  | 0 R)

  Film: Assassinat de Felix Moumié
( | 27.12.2006 | 38083 hits  | 0 R)

  Florence Titty-Dimbeng : Faire rayonner la musique africaine
( | 27.12.2006 | 39342 hits  | 0 R)

  Spectacle : Georges Seba éblouit la Guadeloupe
( | 27.12.2006 | 29777 hits  | 0 R)

  M.E.Y. Souvenons-nous !
( | 21.12.2006 | 34547 hits  | 0 R)

  Daniel EYANGO NDOUMBE est décédé à l`âge de 92 ans
( | 20.12.2006 | 50476 hits  | 1 R)

  Videos Ngondo 2006 et Blackexploitation
( | 19.12.2006 | 34903 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : les vainqueurs fêtés chez le Mincom
( | 18.12.2006 | 27334 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Results
( | 18.12.2006 | 26935 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : Un appel à l’unité des chefs sawa
( | 18.12.2006 | 26881 hits  | 0 R)

  Dans les secrets du Mpo’o
( | 13.12.2006 | 49626 hits  | 1 R)

  Une nouvelle et irrésistible victoire de la pirogue de course
( | 09.12.2006 | 33040 hits  | 0 R)

  LE NGONDO : UN HERITAGE CULTUREL ET TRADITIONNEL
( | 07.12.2006 | 34380 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks