Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


12.06.2006

La dernière partition de Ebanda Manfred 

Yaoundé, le 16 septembre 2003
© Cameroon-Info.Net


L’artiste souffrait des douleurs gastriques

L’un des créateurs du Makossa s’en est allé , rejoignant ainsi ses compagnons de route, Nelle Eyoum, Epée Mbende et les autres. Agé de 70 ans, le chanteur est pris d’un malaise au niveau du ventre, le 29 août 2003. Il est aussitôt transporté à l’hôpital de Bonassama à Douala. Après avoir reçu des soins, Ebanda Manfred rentre chez lui à Bodjongo. Mais, son état se complique davantage et on l’amène cette fois-ci à l’hôpital Ad Lucem. Le diagnostic révèle que son état nécessite une intervention chirurgicale. Retour à l’hôpital Cebec de Bonabéri où il décède quelques instants avant l’opération.

Fils de Bonakoum, une grande chefferie du canton Bèlè Bèlè, Ebanda Manfred a commencé sa carrière musicale très jeune. Des tournée musicales hors des frontières camerounaises dans les années 80, lui ont permis de se faire une réputation. Il a joué en duo avec son ancienne épouse Villa Vienne. Pendant des décennies, ils ont offert aux mélomanes des mélodies originales, abordant les thèmes de la vie. Il avait fait de la guitare son instrument favori. Le titre « Amio », qui a connu plusieurs interprétations, avec d’autres morceaux lui ont valu une carrière musicale considérable. Il s’éteint aujourd’hui, méconnu des jeunes artistes camerounais, tant le chanteur était discret. Salut, l’artiste.

Yvette Mbogo


Le créateur d’Amio a été conduit à sa dernière demeure samedi dernier à Bodjongo

Le village de Bodjongo n’avait jamais connu pareille affluence. Samedi dernier, une foule nombreuse s’est déplacé pour rendre un dernier hommage mérité à l’un des précurseurs du makossa au Cameroun. Les artistes, peu nombreux il faut le souligner, étaient tout de même représentés par quelques monstres sacrés du makossa . En un coup d’œil, on a pu noter la présence de Nkotti François, Joe Mboule, Guy Lobe, Jr Nelson, Charly Nelle, Sam Mbende, Marco Mbella, et Beko Sadey, Nadia Ewande, ainsi que Françoise Grenet, la première productrice de Grâce Decca.

A travers le témoignage des artistes dont on est en droit de penser qu’ils étaient les plus concernés du fait que le défunt était l’un des leurs, la mort de Ebanda Manfred constitue incontestablement une grande perte pour ceux d’entre eux qui sont restés fidèles au makossa authentique. Joe Mboule s’est dit " affligé par la disparition brutale de Manfred Ebanda . Je le connaissait personnellement pour avoir travaillé avec lui pendant cinq ans. Il m’a lassé l’impression d’un sage épris de tranquillité. Il était très profond et croyait en Dieu. Sur le plan musical, il était un très bon guitariste. Avec Mouelle Sosso Jean, Epée Mbende Richard et Nelle Eyoum, il a été le précurseur du makossa, et le dernier à tirer sa révérence "

Jr Nelson qui est de la jeune génération a, quant à lui, estimé que le patriarche laisse la nouvelle vague orpheline. " Personnellement, il m’a beaucoup marqué. C’est quelqu’un sur qui on pouvait compter. Ils savait placer les mots à leur place. " Pour sa part, Marco Mbella nous a confié que cet homme de culture devait servir de modèle aux jeunes générations. " Il avait le sens de l’humilité, il était très effacé tout en laissant les traces de son passage. Voyez comment il a occupé le devant de la scène jusqu’à sa mort. "

Pour finir, les artistes ont servi à leur illustre aîné le traditionnel " jam " à la veillée du vendredi à samedi. C’est un concert du musique qui a réuni une vingtaine de musiciens, sur initiative de François Nkotti, en collaboration avec Marco Mbella et Beko Sadey. Ainsi, Ebanda Dooh Manfred, né le 2 décembre 1935 à Douala, agent comptable retraité de l’OAPI, s’en va, laissant une veuve, huit enfants et cinq petits enfants.

Benjamin LISSOM LISSOM
[15/09/2003]Cameroon Tribune






Dernières heures d’Ebanda Manfred

Le créateur de la célèbre chanson "Amio" avait des douleurs au ventre.

Pris de malaise vendredi dernier, Ebanda Manfred se plaint de problèmes gastriques. Il est transporté à l’hôpital de Bonassama où il reçoit des soins.
Se croyant soulagé, il rentre chez lui à Bodjongo. Mais son état se complique, et le chanteur est admis cette fois-ci à l’hôpital Ad Lucem. Son état, qui nécessite une intervention chirurgicale, l’amène de nouveau à être transféré à l’hôpital Cebec de Bonabéri. Agé de 70 ans, il décède quelques minutes avant l’opération.

Ebanda Manfred a très tôt commencé sa carrière en duo avec son ancienne épouse Villa Vienne, décédée l’année dernière. L’un des meilleurs duos que la scène camerounaise ait jamais connu, un duo qui offrait des mélodies composées dans ce makossa authentique et sans artifices. Un peu plus tard, il devient une référence pour la musique de la côte. On le situe dans le prolongement des têtes couronnées comme Lobe Lobe Ramo. Auteur de la grosse création "Amio", qui a connu plusieurs versions répertoriées et déclarées, Ebanda Manfred est à classer au Panthéon des créateurs du makossa, comme Nelle Eyoum, Epee Mbende et autres.

Ce digne fils de Bonakoum de Bonabéri de la grande chefferie Bèlè Bèlè, ne sera presque pas connu des jeunes générations. Il écrit pour certains musiciens en l’occurrence de Bebey Manga, devenue une grande chanteuse grâce au fameux " Amio ". Cette vieille gloire de la musique Sawa, a connu une carrière musicale réussie. Féru de guitare, il en fait son instrument favori. Des tournées musicales, il en a fait beaucoup dans les années 80. Ancien employé de banque, à la SCB Crédit
Lyonnais, Ebanda Manfred, malgré sa réputation, était un homme discret et réservé.
 

Source:  | Hits: 33727 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Aimé CÉSAIRE (25 juin 1913 - jeudi 17 avril 2008)
( | 12.04.2008 | 31815 hits  | 0 R)

  Entretiens avec Aimé Césaire 1
( | 12.04.2008 | 31697 hits  | 0 R)

  Entretiens avec Aimé Césaire 2
( | 12.04.2008 | 29895 hits  | 0 R)

  Entretiens avec Aimé Césaire 3
( | 12.04.2008 | 29679 hits  | 0 R)

  Discours sur le Colonialisme de Aimé Césaire: Plaidoyer intemporel …contre la Domination et le Racisme
( | 07.04.2008 | 43784 hits  | 0 R)

  Meinrad Hebga : " Emancipation d`églises sous tutelle ou Essai sur l`ère post-missionnaire "
( | 06.04.2008 | 32358 hits  | 0 R)

  AFRICOM et EUFOR : le quadrillage en douceur de l’Afrique
( | 02.04.2008 | 37193 hits  | 0 R)

  MAMI WATA: TRUE ORIGINS OF THE VODOUN RELIGION
( | 02.04.2008 | 35661 hits  | 0 R)

  Religions et Spiritualité du monde Noir: Partie 1 : Catholicisme, Protestantisme et Islam
( | 01.04.2008 | 33493 hits  | 0 R)

  Religions et Spiritualité du monde Noir: Partie 2 : Vaudou, Candomblé, Santeria et syncrétisme religieux.
( | 01.04.2008 | 32901 hits  | 0 R)

  GRAND SAWA: Du bon usage de la SAWANITE
( | 16.03.2008 | 38090 hits  | 0 R)

  Mamy wata: arreter la déraison capitaliste qui tue la mer
( | 15.03.2008 | 30207 hits  | 0 R)

  Crise sociale : Le peuple camerounais révolté et les deux bourgeoisies
( | 15.03.2008 | 37431 hits  | 2 R)

  Emeutes au Cameroun: le rapport de l’ACAT Littoral et de la MDDH (à lire impérativement)
( | 11.03.2008 | 26416 hits  | 0 R)

  50 Years After Chinua Achebes "Things Fall Apart"
( | 09.03.2008 | 36131 hits  | 0 R)

  Nécrologie: Meinrad Hebga fut honoré de son vivant
( | 08.03.2008 | 41636 hits  | 1 R)

  EPEE MOUDIO - né le 25 avril 1934, décédé le 17 Mai 2006
( | 07.03.2008 | 45967 hits  | 0 R)

  What is behind the unrest in Cameroon?
( | 07.03.2008 | 26204 hits  | 0 R)

  Bilan des émeutes: plus d´une centaine de tués (d´après ACAT)
( | 02.03.2008 | 27289 hits  | 0 R)

  Yaounde Elite Declare Ethnic Cleansing
( | 02.03.2008 | 25690 hits  | 0 R)

  PENDA EKOKA interpelle les chefs SAWA….
( | 22.02.2008 | 46224 hits  | 2 R)

  Esclavagisme et racisme anti-Noir; Par Ambroise KOM
( | 17.02.2008 | 36709 hits  | 0 R)

  Hommage: Michel Kingue, Auteur–Compositeur–Interprète (1933 - 2007)
( | 10.02.2008 | 38822 hits  | 1 R)

  Succession Soppo Priso : Un empire de 1000 milliardrs Fcfa dans la brousaille
( | 07.02.2008 | 49196 hits  | 0 R)

  NSA´A du WOURI: ORIGINE, MIGRATION ET INSTALLATION
( | 02.02.2008 | 43666 hits  | 0 R)

  RAPPORT SUR LE MAQUIS OSENDE AFANA : Sud-Est Cameroun: 1er Septembre 1965 – 15 Mars 1966
( | 31.01.2008 | 47195 hits  | 1 R)

  Présentation de deux ouvrages : TETEE et NTÔÑ DISEE
( | 25.01.2008 | 42195 hits  | 1 R)

  1962, écrits prophétiques d’Ernest Ouandié: Citoyens libres ou esclaves?
( | 15.01.2008 | 33770 hits  | 0 R)

  Technology is the Root of All Evil - by Dr. Philip Emeagwali
( | 14.01.2008 | 37356 hits  | 0 R)

  Say No to AFRICOM - by Danny Glover
( | 14.01.2008 | 36493 hits  | 0 R)

  Nimele Bolo (version en ligne / Online version)
( | 08.01.2008 | 35899 hits  | 0 R)

  Sawa people on the move ...
( | 07.01.2008 | 48691 hits  | 0 R)

  NKAM - Pierre Titi plaide pour le développement
( | 07.01.2008 | 35595 hits  | 0 R)

  Bebe Manga, Were-Were Liking Gnepo, Isnebo Fadah Kawtal et le Ballet national du Cameroun enflamment Kumasi
( | 07.01.2008 | 34138 hits  | 0 R)

  Ambroise Mbia: Le festival mondial des arts nègres (Fesman)
( | 07.01.2008 | 31305 hits  | 0 R)

  LIVRE: Le Défi-Ecrins de vie de Ngand´a Kwa par Honoré Njimé
( | 07.01.2008 | 30918 hits  | 0 R)

  January 15, 1971- UPC Leader, Ernest Ouandie executed
( | 06.01.2008 | 42177 hits  | 0 R)

  Les LIONS dans la peau de l’ORYX en 1965
( | 06.01.2008 | 38482 hits  | 0 R)

  Sawa Mboa Report: News from an Afrocentric View
( | 06.01.2008 | 29511 hits  | 0 R)

  Mort de Antoine Logmo Nnyb. Décès de David Bernard Diwah Wondjamouna
( | 05.01.2008 | 38335 hits  | 0 R)

  CAN 2008, le Ghana et le Panafricanisme
( | 03.01.2008 | 36035 hits  | 0 R)

  André EYOUM EYOUM, wumse na mussango, na dube na di mende pete o jenene
( | 27.12.2007 | 36453 hits  | 0 R)

  Tom Yom’s est mort
( | 26.12.2007 | 33816 hits  | 0 R)

  Manu Dibango, Massao à "l´enfant prodige", de retour au Mboa.
( | 25.12.2007 | 29297 hits  | 0 R)

  Manu Dibango: Le cinquantenaire de musique du père du "Soul Makossa" célèbré au Cameroun
( | 14.12.2007 | 39063 hits  | 1 R)

  Francis Kinguè, îcone de la musique camerounaise. Manu aime les bonnes choses…
( | 12.12.2007 | 46828 hits  | 0 R)

  SAWANITE: Pr Njoh Mouelle ou le refus des usages compassés
( | 10.12.2007 | 34309 hits  | 0 R)

  Remember Simon Tchobang Tchoya "Tcho-Tcho"
( | 07.12.2007 | 40357 hits  | 0 R)

  François Doumbè Léa : Ex Lion Indomptable
( | 07.12.2007 | 36673 hits  | 0 R)

  Pourquoi le système éducatif occidental est inapproprié pour les enfants d’origine africaine
( | 05.12.2007 | 33683 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks