Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
09.06.2005

Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol 

“Réunir des Assises générales tous les 2 ans. Construire le plus tôt possible une case royale pour la chefferie des Bonambela. Créer un conseil économique et social,...”, telles sont quelques-unes des résolutions prises, lors des Assises générales du canton Akwa (Bonambela). Pour cette réunion exceptionnelle, la première du genre depuis plus de 50 ans, le king Akwa, chef supérieur du canton des Bonambela, a battu le rappel de ses troupes. Les fils et filles Akwa, les forces vives, les notables et intellectuels, sans oublier les femmes, ont répondu présent au rendez-vous qu’ils avaient avec leur histoire.
A 10 heures, l’arrivée très solennelle du King Din Dika Akwa III, vêtu d’un somptueux pagne, d’une chemise blanche et entouré de sa garde rapprochée, allait marquer l’ouverture des travaux, après une courte prière pour invoquer l’esprit saint et l’intonation de l’hymne des Bonambela.
Le Dr. Ekambi inspirateur et un des principaux artisans de ces assises pouvait alors rappeler l’ordre du jour, en deux points essentiels : “Le compte rendu de la tournée effectuée par le chef supérieur Din Dika Akwa III à travers les 20 villages qui forment le canton Bonambela, mais aussi dans les grandes villes du Cameroun et en France. Regrouper toutes les initiatives capables d’aider au redressement et rayonnement des Bonambela”.

Unité

Dans son allocution, le souverain des Bonambela, chaleureux dans le ton mais déterminé, a exhorté ses sujets à tout mettre en oeuvre pour préserver l’héritage du canton, dans l’unité : “Nous sommes réunis pour n’en faire qu’un, tenus de conserver notre patrimoine, notre héritage”, a-t-il souligné avant d’expliquer : “Aujourd’hui, les chefs ne peuvent plus gérer seuls les chefferies. Les temps ont changé(...). J’ai fait un recensement des fils et filles de Bonambela et leurs qualifications, leurs compétences. Parce que les plus hautes sphères du pouvoir me sollicitent souvent pour envoyer des dossiers pour tel ou tel poste de responsabilité. Malheureusement, on trouve rarement des fils et filles du canton Akwa qui correspondent aux profils. En répertoriant les compétences et qualifications, on pourra mieux répondre à cette demande”.

Des intentions louables, fruits d’un périple utile que Din Dika Akwa III a effectué d’octobre 2002 à octobre 2003 dans son fief, au Cameroun et à Paris, à la fois pour toucher du doigt les préoccupations des ressortissants du canton Bonambela et pour mieux se faire connaître auprès d’eux. Il en est revenu avec la conviction profonde qu’il faut engager une réflexion sincère pour trouver les moyens et voies nécessaires, afin d’aider le canton et la communauté Akwa à assurer sa promotion socio-économique et culturelle. On peut alors comprendre les réactions plutôt favorables de l’assemblée, à l’issue de cette grande première : “Je suis soulagé. Nous avons enfin chez les Bonambela, un souverain qui montre clairement qu’il veut passer de la parole aux actes, en recherchant la promotion de la solidarité entre les fils et filles du canton. C’est un chef supérieur éclairé qui a mis le développement du canton au coeur de son action”, confie Guillaume Epée Dikobo, membre de l’Ordre national des experts comptables du Cameroun. Même sentiment chez Noé Njoh Ngoubè, conseiller municipal à la mairie de Douala Ier et opérateur économique : “Je retiens d’abord que nous avons enfin un chef rassembleur. Une assemblée générale, comme celle que nous venons de vivre peut concrètement apporter la paix et la reconnaissance du canton Akwa. J’ai l’impression que Din Dika Akwa est le premier chef qui cherche vraiment à travailler dans l’intérêt supérieur des Bonambela.”
Reste à régler certains conflits, nourris et entretenus par la cupidité de ceux des fils et filles du canton qui pensent d’abord à se remplir l’estomac, en bradant des terres aux populations venues d’ailleurs. Tout comme le bras de fer quasi permanent avec les pouvoirs publics qui tendent à nommer à tout vent des chefs traditionnels alors qu’ils devraient être désignés dans leur fief, par leurs sujets.
 

Source:  | Hits: 26717 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(2)

PLUS DE NOUVELLES


  International Women´s Day 2011 (Sister Nyangon is honoured)
( | 11.03.2011 | 25382 hits  | 0 R)

  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 23199 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 23938 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 22293 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 22729 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 26028 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 29693 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 25732 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 26285 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 26080 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 24676 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 28363 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 25921 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 27271 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 23982 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 22452 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 24128 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 29742 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 21892 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 19955 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 28046 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 30409 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 27722 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 27148 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 26224 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 22480 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 30422 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 21207 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 23507 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 25795 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 26040 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 24267 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 23929 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 22091 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 25180 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 25124 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 20258 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 26211 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 20287 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 26539 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 22918 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 30372 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 25186 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 20863 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 24876 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 22984 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 33986 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 25770 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 30218 hits  | 2 R)

  LE PEULE DUALA
( | 15.02.2010 | 37929 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks