Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      


15.07.2007

Douala: une Exposition de 8 Photographes 


Exposition - Douala, vu par huit

L’exposition photos “Douala, vu par 8 regards de photographes” ouverte il y a deux mois au Ccf de Douala, a fermé jeudi dernier, avec son lot de mystères.

C’est plus d’une cinquantaine de tableaux photographiques qui ont été rangés le 15 juillet, après deux mois de présence significative sur les murs de la salle de lecture du centre culturel Blaise Cendrars de Douala. Des photos réalisées par huit photographes de la capitale économique, et qui présentent au public, les disparités de leur ville. Les “ visages ” de la ville en somme. Tant ces “ visages ” sont d’une part, l’expression visuelle des personnages filmés dans des circonstances autant douloureuses que gaies, et, d’autre part, l’expression du déséquilibre social des populations de cette ville.

Avant la fermeture de l’exposition, lesdits tableaux ne cessent de susciter de l’admiration. A l’image en premier des photos de Constantin Ledes qui présentent “ les oubliés de la cité ”, tel que lui même les qualifie. Une sorte de voile levé sur l’univers des multiples fous qui pullulent dans la ville. Chacun gardant sa particularité, dans son quotidien. Comme ce fou éternellement assis, le regard vide, à côté de la clôture du stade Mbappé Lépé, à Akwa. Tout à côté, ce sont les photos réalisées par Léopold Magloire Yando, qui est allé tutoyer quelques séances d’exorcisme, désormais courantes dans les quartiers de la ville. Imposition des mains et scènes de prières à l’endroit des malades qui sont dans une attitude plus ou moins compatissante. Des scènes extraordinaires et éprouvantes, tant la hargne des parents qui accompagnent les malades et celle des exorcistes à vouloir en finir, s’y lisent. Des pleureurs aux visages hideux s’en mêlent à leur tour. Et c’est là aussi l’un des mystères de l’exposition. Le travail proposé par Alain Wambo Géovani amuse autant qu’il irrite. Représenter des personnages ainsi n’est ni volonté de ceux-ci, encore moins un montage comme certains visiteurs le supposaient. Simplement, explique le commissaire de l’exposition, “ des images volées ” aux personnes en peine pour restituer exactement la réalité. Celle-ci étonne d’ailleurs par l’exactitude et la netteté des postures.

Amalgame
“L’au-delà de Douala”, le pan proposé par Nicolas Eyidi, relève quant à lui du surréalisme. Des histoires de fantômes. Doit-on comprendre son travail? Des photos réelles réalisées avec des personnages vivants dans certains cimetières de la ville. Des personnages en mouvement, tout de blanc vêtus, la tête de chacun couverte d’un capuchon qui fait office d’épouvantail. Une présentation au grand jour, de la vie nocturne de ces sites tranquilles, mais redoutés et pleins d’histoires. A l’image de celle qui fait état des fantômes qui sortent de leur tombe, dès la tombée de la nuit pour se livrer à de multiples activités aux côtés des vivants.

La vie nocturne toujours, mais cette fois entre vivants, c’est le travail de Patrick Wokmeni. Le jeune photographe exorcise la prostitution par des images captivantes. Une mise à nu du quartier New Bell où sévit le fléau. Il donne à voir des images de scènes inattendues et révoltantes. Sa logique est simple : “ faire parler les prostituées” qui semblent dire aux visiteurs, “ nous le faisons, mais, ce n’est pas bon ” ”. L’ensemble est un amalgame d’insolites, de surprises, de nervosité, de frustrations qui allient originalité et esthétique, doté d’une force. Celle de l’image telle que rendue. Parmi les différents visiteurs qui se sont alternés dans la salle, la présence des personnes photographiées a été fortement saluée.

L’exposition “ Douala, vu par … 8 regards de photographes, est, selon le service culturel du Ccf de Douala, une sorte de suite au stage photo organisé il y a un an par cette institution. L’initiative vise à professionnaliser davantage les photographes et les amener à développer leur imagination créatrice et marquer l’histoire qui s’écrit aussi par ces images inhabituelles.
Nicolas Eyidi, l’un des exposants, en est satisfait. Pour lui, “ c’est l’occasion de dire aux gens qu’il y a plusieurs façons de voir et de concevoir une photo en alliant imagination et réalité ”.

Louis Blaise Ongolo
 

Source: La Nouvelle Expression | Hits: 24663 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 34350 hits  | 0 R)

  Saviez-vous que BAKASSI, aujourd´hui occupé par les Nigérians signifie en Douala "ils ont accueili" ?
( | 17.07.2005 | 40589 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2002 sur les berges du Wouri
( | 15.07.2005 | 30947 hits  | 0 R)

  UNE ETUDE SUR LES PIROGUES DOUALA
( | 13.07.2005 | 32208 hits  | 1 R)

  Léopold Moume Etia n’est plus
( | 12.07.2005 | 33877 hits  | 0 R)

  CONTEXTE HISTORIQUE GÉNÉRAL DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 1890-1960
( | 12.07.2005 | 32388 hits  | 0 R)

  SAWA TOURISME !
( | 11.07.2005 | 25190 hits  | 0 R)

  Masosomanambè” : Le calendrier qui déterre l’histoire des Sawa
( | 10.07.2005 | 45477 hits  | 4 R)

  Ngondo : Deux nouveaux hommes pour de nouveaux défis
( | 06.07.2005 | 32986 hits  | 0 R)

  Sam Mbende : le spectacle… contenu
( | 30.06.2005 | 27198 hits  | 0 R)

  Traité germano-duala : 120 années de controverse. Reflexions Kum-mouelle-nsame-ntone.
( | 18.06.2005 | 43853 hits  | 3 R)

  Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol
( | 09.06.2005 | 37439 hits  | 2 R)

  Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III
( | 09.06.2005 | 35536 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : Les chemins de l’Union
( | 05.06.2005 | 26235 hits  | 0 R)

  Massao 2005 : On attend Coco Mbassi…
( | 06.05.2005 | 32715 hits  | 0 R)

  Le Mpooh
( | 01.05.2005 | 33045 hits  | 2 R)

  Recit du sacre du roi Dika Akwa III
( | 09.04.2005 | 32206 hits  | 0 R)

  André Nganguè : Un patriarche à l’antenne
( | 18.01.2005 | 37126 hits  | 0 R)

  Tradition: Le Ngondo dévoile son calendrier
( | 01.01.2005 | 25835 hits  | 0 R)

  Ngondo: Sous le vase sacré
( | 28.12.2004 | 26167 hits  | 0 R)

  Musique : Le bon jus de Coco
( | 06.12.2004 | 31711 hits  | 0 R)

  Miss Ngongo 20XX
( | 26.10.2004 | 31336 hits  | 0 R)

  Spectacle en vue :Coco Mbassi revient
( | 22.10.2004 | 31005 hits  | 0 R)

  Léopold Moume-Etia, 1913-2004 :Une page de l’histoire du Cameroun est tournée
( | 16.07.2004 | 40547 hits  | 0 R)

  Littoral : Moukoko Mbonjo reçoit l’onction du ngondo
( | 18.03.2004 | 42615 hits  | 1 R)

  Africavenir: Un trésor culturel à Bonabéri
( | 17.01.2004 | 36602 hits  | 2 R)

  Grandeurs et travers du Ngondo.
( | 05.12.2003 | 25305 hits  | 0 R)

  ACTIVITES & PROGRAMME
( | 25.11.2003 | 28378 hits  | 0 R)

  LETTRE DU PRESIDENT DU NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 27861 hits  | 0 R)

  BILAN du NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 27608 hits  | 0 R)

  Ngondo : La délégation de Douala fait escale à Yaoundé.
( | 10.11.2003 | 27001 hits  | 0 R)

  African Cults: Sangoma & Nganga
( | 01.01.1970 | 61792 hits  | 0 R)

  Charismatique: René Douala Manga Bell
( | 01.01.1970 | 42479 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 37979 hits  | 0 R)

  Dits et écrits de UM NYOBE
( | 01.01.1970 | 35596 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Message de Prospérité et de Fécondité
( | 01.01.1970 | 34508 hits  | 0 R)

  Pierre Valéry Lobé Békombo est allé rejoindre Doumbe Djengué
( | 01.01.1970 | 34325 hits  | 0 R)

  Haïti : Souffrance, chaos et dignité !
( | 01.01.1970 | 29248 hits  | 0 R)

  Programme NGONDO 2008
( | 01.01.1970 | 29041 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks