Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
03.09.2005

Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa 

Artiste, le fils du poète disparu ne veut pas être comparé à son père.

Il n’a pas accompagné Tom Yom’s, Bébé Manga, Annie Anzouer et Dinaly qui ont élevé leurs voix pour rendre un hommage mémorable à feu Eboa Lotin au cinéma le Wouri à Douala le 7 octobre dernier. Au cinéma Abbia de Yaoundé, le 14 octobre 2005, ce n’est pas lui non plus qui était sous les feux de la rampe. Cependant, le fils aîné de Emmanuel Eboa Lotin, Henri Lottin n’est pas déçu. D’une voix enrouée, mais ferme, il confie : "Je ne suis pas encore prêt". Dans cette phrase, apparemment anodine, mais lourde de sens, Henri Lottin met tout ce qui a guidé ses actions avant et après le décès de son père.
Quand l’auteur de Bessombè, Mbemb’a mot’a sawa, Martine, Ekon, etc., qui faisait voyager ses notes aux extrémités du sarcasme agrémenté avec son légendaire rire tonitruant, décède le 6 octobre 1997, Henri n’a que 10 ans. Il rêvait de grandir auprès de ses parents. Le sort en a décidé autrement. Il devait se forger un nouveau destin.

D’abord celui d’être un homme. Puis, celui d’héritier du fils d’Eboa Lotin et du petit-fils du Révérend pasteur Adolf Lotin’a Samé. " Je vous avoue que ce n’est pas évident. Tom m’a demandé si je pouvais jouer avec eux, j’ai dit non ! Car une fois qu’on décline mon identité, les gens sont toujours prêt à faire des comparaison. Par principe d’ailleurs je ne joue aucune chanson d´Eboa Lotin. Je n’ai pas besoin des sarcasmes. Je dois diriger une famille de sept personnes et à 22 ans, c’est suffisamment absorbant ", confie Henri Lottin, dans la voix duquel on perçoit quelques pointes de rage.
Sûr qu’il a de la rage. Oui, mais celle de s’affirmer en tant qu’homme, pas comme le fils de tel. Bien qu’il dise sentir la pression de ce que les premiers noms de sa lignée ont apporté dans la musique camerounaise, il dit avec fermeté "vouloir devenir artiste-musicien". Ce qui fait de Henri Lottin un jeune homme au programme très serré. Il doit gérer les activités financières de la famille, suivre ses cours de 2ème année de sciences économiques à l’université de Douala et travailler ses instruments de musique : piano, basse et guitare sèche. Il a 40 h de cours de musique par semaine, auxquelles il ajoute 5h d’harmonie musicale, de technique de guitare et de chant.

Du haut de son mètre 90, Henri explique que "contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas mon père qui m’a amené à la musique, c’est Henri Dikongué à qui je veux d’ailleurs ressembler. Mes autres influences sont Richard Bona et Georges Benson". Pour le moment, il n’y a que sa famille, l’orchestre de l’université, l’Eglise, ses amis et quelques réguliers de cabarets qui profitent du magnifique jeu de guitare du fils d´Eboa Lotin, qui a plusieurs fois accompagné le feu Cyril Effala. Perfectionniste, il voudrait proposer autre chose pour se démarquer de son père. C’est dans cet esprit qu’il travaille depuis un an à la réalisation d’un album avec une amie qui sera uniquement composé de balades et de quelques airs de jazz. Le public devra encore attendre un moment, car les sonorités égrenées doivent d’abord donner satisfaction à Henri Lottin. Un trait de caractère qu’il tient d’Emmanuel Eboa Lotin : " Papa était très drôle, mais il avait horreur de la saleté et du désordre. Quand il composait, il nous envoyait chez notre mère pour avoir le calme, ou il se réfugiait dans un chalet au pied du Mont Cameroun. De cette période sortaient toujours de beaux textes et des mélodies mémorables. C’est cet amour et le respect pour le travail bien fait qu’il m’a communiqué". Même si Henri ne veut pas être comparé à son géniteur, il ne peut pas nous empêcher d’attendre fermement la sortie de son premier album.

Marion Obam
 

Source: Mutations | Hits: 21256 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Belka Tobis : parle de son Cool Assiko, Concerts et DVD
( | 15.02.2007 | 27743 hits  | 0 R)

  Jean Jacques Elangué: Entretiens avec Jean Jacques ESSOMBE, Cameroon-Info.Net
( | 14.02.2007 | 20258 hits  | 0 R)

  Youpwe: La qualité du poisson camerounais remise en cause
( | 14.02.2007 | 16710 hits  | 0 R)

  Black History Month 2007 (BHM)
( | 12.02.2007 | 22579 hits  | 0 R)

  Manu Nominé aux Victoires de la Musique 2007
( | 11.02.2007 | 18579 hits  | 0 R)

  NKOTTI François et son FOMARIC. Un des héritiers des pionniers du Makossa que sont Nellé Eyoum, Manfred Ebanda et Guillaume Mouellé
( | 10.02.2007 | 27105 hits  | 4 R)

  Decouvrez EBONYL, une BD faite par un groupe de jeunes Sawa
( | 10.02.2007 | 21176 hits  | 0 R)

  Drums Dikoume - na mea nde longue: Meilleur Makossa groove 2006
( | 10.02.2007 | 19948 hits  | 0 R)

  Christian Essawe Eyobo: Les Camerounais ont 230 milliards Fcfa à gagner
( | 08.02.2007 | 19031 hits  | 0 R)

  Douala : Un carnaval pour les Bonapriso
( | 06.02.2007 | 22838 hits  | 0 R)

  CHEIKH ANTA DIOP, OU L´HONNEUR DE PENSER par Jean-Marc ELA
( | 06.02.2007 | 22180 hits  | 0 R)

  La force publique - Mercenariat Noir pendant les Razzias Nègrières
( | 02.02.2007 | 20191 hits  | 0 R)

  Février 2007 : Le "Moi(s) contre la Françafrique"
( | 02.02.2007 | 15644 hits  | 0 R)

  LES LANGUES AFRICAINES ET LE NÉO-COLONIALISME EN AFRIQUE FRANCOPHONE Mongo BETI
( | 31.01.2007 | 28680 hits  | 1 R)

  POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES (Hougan Akounaatona)
( | 28.01.2007 | 26307 hits  | 0 R)

  Réponse à l’article POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES, du kamite Hougan Akounaatona
( | 27.01.2007 | 26960 hits  | 0 R)

  Yaphet Frederick Kotto
( | 26.01.2007 | 50389 hits  | 1 R)

  Jean Bikoko "Aladin"
( | 26.01.2007 | 25351 hits  | 0 R)

  Culture : Les "Nkamois" ont leur festival
( | 25.01.2007 | 25158 hits  | 1 R)

  Black Code: Promulgated by Louis XIV in 1685, the Black Code ruled the black men slavery
( | 25.01.2007 | 23352 hits  | 0 R)

  Le Code noir (1685)
( | 25.01.2007 | 22297 hits  | 0 R)

  Bwapé, un îlot de Manoka, abandonné par l´administration
( | 25.01.2007 | 15208 hits  | 0 R)

  Carrières: Lejeune Mbella Mbella, Michèle Ebonguè, .....
( | 24.01.2007 | 34810 hits  | 0 R)

  LIMBE: NAUFRAGE, Près de 60 (soixante) disparus
( | 24.01.2007 | 15697 hits  | 0 R)

  Music of Cameroon
( | 17.01.2007 | 33491 hits  | 0 R)

  La danse camerounaise d’hier à aujourd’hui, par Tony Mefe
( | 17.01.2007 | 24914 hits  | 0 R)

  Ciné Club Afrique : Le Silence de la forêt de Didier Ouenangaré et Bassek Ba Kobhio
( | 17.01.2007 | 24317 hits  | 0 R)

  Jean Dikoto Mandengué : auteur compositeur et bassiste Camerounais.
( | 17.01.2007 | 21376 hits  | 0 R)

  Joseph Nzo Ekangaki
( | 10.01.2007 | 28669 hits  | 0 R)

  L`Histoire de Baba Simon: de son vrai nom Simon Mpecké,
( | 10.01.2007 | 23858 hits  | 0 R)

  MUSIQUE: PELE-MELE - Des désaccords et plagiats
( | 09.01.2007 | 25627 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com chante !
( | 04.01.2007 | 33081 hits  | 3 R)

  LA SAWANITE A L´AUBE DE 2007 - UNE ANNEE DE GRACE
( | 04.01.2007 | 26532 hits  | 1 R)

  Manu Dibango compose la musique de Kirikou
( | 03.01.2007 | 26640 hits  | 0 R)

  MUSIQUE CAMEROUNAISE - Une chronologie de Suzanne Kala-Lobè
( | 03.01.2007 | 23347 hits  | 0 R)

  Sawanité , Grand Sawa, Pacte des Générations : Une année fructueuse, un espoir pour demain
( | 29.12.2006 | 19521 hits  | 0 R)

  SAWANITE, un an déjà ! un concept, une aventure, un succès
( | 29.12.2006 | 25416 hits  | 2 R)

  KALENDA 2007
( | 29.12.2006 | 16743 hits  | 0 R)

  Film: Assassinat de Felix Moumié
( | 27.12.2006 | 25033 hits  | 0 R)

  Florence Titty-Dimbeng : Faire rayonner la musique africaine
( | 27.12.2006 | 25478 hits  | 0 R)

  Spectacle : Georges Seba éblouit la Guadeloupe
( | 27.12.2006 | 20143 hits  | 0 R)

  M.E.Y. Souvenons-nous !
( | 21.12.2006 | 22098 hits  | 0 R)

  Daniel EYANGO NDOUMBE est décédé à l`âge de 92 ans
( | 20.12.2006 | 36078 hits  | 1 R)

  Videos Ngondo 2006 et Blackexploitation
( | 19.12.2006 | 20735 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : les vainqueurs fêtés chez le Mincom
( | 18.12.2006 | 17290 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Results
( | 18.12.2006 | 16892 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : Un appel à l’unité des chefs sawa
( | 18.12.2006 | 16737 hits  | 0 R)

  Dans les secrets du Mpo’o
( | 13.12.2006 | 33573 hits  | 1 R)

  Une nouvelle et irrésistible victoire de la pirogue de course
( | 09.12.2006 | 20947 hits  | 0 R)

  LE NGONDO : UN HERITAGE CULTUREL ET TRADITIONNEL
( | 07.12.2006 | 22384 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks