Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
09.06.2005

Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III 


Images et commentaires d´un événement historique
Voir la GALERIE !

27 octobre 2001 à Douala, l´histoire retiendra sans doute cette date comme celle d´un événement majeur pour la ville de Douala. Ce jour là, fut sacré au trône le XIe souverain de la dynastie des Akwa, Sa majesté DIN DIKA AKWA III.
L´événement avait été préparé depuis plusieurs mois. Pour la communauté Akwa (encore appelée Bonambela), située au cœur de la capitale économique du Cameroun, la cérémonie était placée sous le signe d´un grand moment historique, et ce rendez-vous comme un nouveau départ dans la vie de leur groupe social. Elle ne fut guère déçue.
Les résultats furent au-delà des attentes les plus optimistes.

Dès l´aube, une foule immense et colorée, d´hommes, de femmes et d´enfants de toutes provenances et de toutes générations (photo 1), nourrie depuis plusieurs semaines par un impressionnant concert médiatique, allait littéralement envahir les Berges du Fleuve Wouri, redessinées et réaménagées pour la circonstance par des mains expertes afin de conférer faste et solennité à l´espace et au temps. Chaque participant était secrètement habité par la ferme détermination d´être à la fois le spectateur d´un fait rare et singulier (la dernière cérémonie du genre a eu lieu à Douala, il y a plus d´un demi-siècle, en 1935 !) et le témoin privilégié auprès des générations futures.

L´élite de la République, toutes catégories confondues, a solennellement répondu présent à ce rendez-vous de la ... monarchie : (photo 2) au premier rang desquels le Président de la Cour Suprême, Son Excellence Monsieur Alexis DIPANDA MOUELLE, le Ministre de la Défense, Son Excellence Monsieur Laurent Esso, accompagné d´une belle brochette d´Officiers Généraux récemment promus de l´Armée Camerounaise, autorités administrative locales (MM le Gouverneur, le Préfet, les Sous-Préfets, les Maires etc...), autorités économiques (nombreux Directeurs Généraux de sociétés), autorités religieuses (dont son Eminence le Cardinal de l´Eglise Catholique, le Président de l´´EBC, le Grand Iman de Douala) (photo 3), autorités diplomatiques, etc...

Les pairs du King Akwa, les souverains traditionnels, ont naturellement auréolé de leur présence l´acte du jour. Toutes les aires géo-culturelles du Cameroun Traditionnel sont là :
Lamibés du Nord-Cameroun (photo 5),
Leurs Majestés de Lamido de Garoua, le Lamido de Ngaoundéré, le Lamido de Demsa), rois de l´Ouest-Cameroun,


Leurs Majestés le Sultan, Roi des Bamouns (photo 6),
Le Chef Supérieur Bandjoun (photo 7) et
Le Chef Supérieur Bana (photo 8)
La Reine des Ewondo et des Bene (photo 9),
Les Paramount Chiefs du Sud-Ouest (photo 9)

Au-delà du triangle national, c´est l´Afrique Traditionnelle qui a voulu célébrer le nouveau King Akwa. Une foule médusée scande l´arrivée de Son Altesse Royale Esther KAMATARI, Princesse du Burundi, (photo 14) et de Sa Majesté KPODEGBE TOYI DJIGLA, Roi d´ALLADA au Bénin, Président en exercice du Conseil Supérieur des Rois d´Afrique (photo 15).

Cette présence significative de l´Afrique est relayée par l´importante participation des communautés africaines installés à Douala qui ont tenu, ce jour là, à affirmer leur insertion réussie dans cette terre d´accueil : fortes délégations nigériane, centrafricaine, togolaise, béninoise, senégalaise, malienne, etc... Certaines communautés sont même appuyées par des groupes de danses de leur pays d´origine (photo 16 et 17).

Quant aux Akwa proprement dits, acteurs principaux de la fête, ils ont simplement fait une véritable démonstration de force. Inondant les lieux des couleurs chatoyantes de leur pagne traditionnel (dominé par le rouge, frappé de leurs armoiries et inauguré pour la circonstance), ils semblaient vouloir proclamer aux yeux de tous, leur... renaissance (photo 18).
Ils sont là, retenant leur souffle dans la contemplation de ce jour tant rêvé et dans l´attente de leur nouveau King.

Celui-ci arrive sur la place par ce fleuve Wouri, chargé d´histoire, au milieu d´un somptueux décor nautique. La barque du roi, entourée d´une flottille de pirogues, fend les eaux du fleuve vers la rive dans un concert de sons et de couleurs, saluée par tous les navires à quai (photo 19).
Il est effectivement là, le Roi, en provenance du MBANYA, (Douala-Nord), sanctuaire des Rois Akwa où les ritualistes viennent d´achever l´acte premier du Sacre, c´est à dire sa partie ésotérique. Ce sont ces érudits de la tradition qui vont conduire le nouveau King dans la hutte, aménagée sur les berges, d´où il sortira une quarantaine de minutes plus tard pour se prêter au deuxième acte, celui de la remise publique des attributs du pouvoir.

Introduit dans son podium sous une salve d´acclamations d´un public debout, le nouveau souverain est installé sur le siège royal par le grand ritualiste (photo 20), le patriarche Kingu´a Kwa Mpedi Mwa Ngand´a Kwa, prestigieux gardien de la tradition sacrale chez les Bonambela.
Il y reçoit successivement un chasse-mouches, symbole de la paix, un coupe-coupe, symbole de la guerre et une hotte fixée sur son dos, symbole de la transcendance que requiert le poids de sa charge.
Main levée, les Bonambela peuvent alors fièrement entonner leur hymne pour saluer l´avènement de Sa Majesté DIN DIKA AKWA III.
Celui-ci prononce son discours du trône, largement applaudi, où il appelle son peuple au rassemblement, à l´union, à la solidarité sans faille et à la tolérance mutuelle afin de relever les défis du présent et du futur.
Il donne également lecture du premier décret royal : l´instauration à compter du 16 décembre 2002 d´une journée du souvenir à la mémoire du défunt King DIKA MPONDO, résistant au pouvoir colonial allemand, mort en déportation en 1916.
Dès lors, se succèdent au podium, les Chefs de villages Akwa et les pairs du nouveau souverain, les premiers venus lui faire allégeance, les seconds pour lui exprimer félicitations, encouragements et solidarité.
La cérémonie se termine dans la liesse générale par un large bain de foule et une grandiose procession des Bonambela à travers la ville (photo 21).

Ce publi-reportage est inspiré de la plaquette intitulée "Image de la fête" publié après les cérémonies du Sacre de sa majesté DIN DIKA AKWA III.

Réalisé/mis en ligne par: www.douala-net.info
 

Source:  | Hits: 24985 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 21195 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 18859 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 18701 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 18801 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 21432 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 17966 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 21426 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 18714 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 17803 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 22632 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 20589 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 18217 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 26424 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 23815 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 16742 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 26830 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 23779 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 25779 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 20144 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 29201 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 33261 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 31976 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 20031 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 19820 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 26536 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 25000 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 24112 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 38560 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 32155 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 35415 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 20121 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 43043 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 38470 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 27497 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 27178 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 26749 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 26250 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 25409 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 25270 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 25179 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 24926 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 16690 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 26969 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 32551 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 21177 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 20055 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 27550 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 23121 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 14826 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 18310 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks