Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
05.08.2006

Tet´Ekombo n´est plus 

Le Procès de Duala Manga Bell et de Adolf Ngosso´a Din se déroule au camp militaire allemand en territoire Bell (Bonajo). Le juge Niedermeyer préside la cour. Hermann Röhm, l´administrateur du district de Douala est présent.

Il est 17 H 00, Rudolf Duala Manga est le premier à comparaître. Après la lecture de l´acte d´accusation de haute trahison, Rudolf Duala Manga plaide non coupable. Le juge Niedermeyer invoque l´épisode des émissaries envoyés par Rudolf Duala Manga et ses contacts frequents à Duala avec Martin Paul Samba et Madola pour étayer son accusation de haute trahison.

Rudolf Duala Manga assume dignement sa demarche. A travers ses émissaries il a souhaité sensibiliser les kamerounais sur les abus des colons allemands. Quant aux rencontres avec Matin Paul Samba et Madola elles se justifient par les reflexions qu´ils mènent ensemble sur l´avenir du Kamerun.

Le juge Niedermeyer lui oppose les propos accablants du sultan Njoya de Foumban. Rudolf Duala Manga met en doute la retranscription des propos du sultan qui ne s´exprime pas en allemand. En juriste avisé, Rudolf Duala Manga s´interroge ironiquement sur l´absence de ce témoin capital au procès. Il s´interroge également sur l´absence des preuves matérielles. Il n´est pas là pour se défendre. Il est là pour incriminer le racisme et l´arbitraire du système colonial; il est là pour entretenir l´espérence des kamerounais.

L´administrateur Herrmann Röhm intervient au cours du procès pour proposer un arrangement ultime à Rudolf Duala Manga. Herrmann Röhm invoque leur amitié et leur camaderie pour justifier son initiative. Ce qui est proposé à Rudolf Duala Manga c´est l´argent et de la liberté contre l´acceptation de l´expropriation. Indigné par le chantage de son ancien condisciple à l´Université de Bonn, le refus de Rudolf Duala Manga est catégorique. Herrmann Röhm brandit les menaces de mort qui pèse sur Rudolf Duala Manga au regard de la gravité de l´accusation. Il souligne les bienfaits que Rudolf Duala Manga peut légitimement attendre de la vie à son âge (42 ans) et dans sa position sociale (Chef de la communauté Bell). Il ne parvient pas à arracher le consentement de Rudolf Duala Manga pour l´expropriation des communautés Duala.

Le Procès se poursuit avec la comparution d´Adolf Ngosso´a Din accusé d´être sorti sans autorisation du territoire et de complicité de haute trahison.

Adolf Ngosso´a Din plaide également non coupable dans une attitude digne, résignée et solidaire de Rudolf Duala Manga.

Peu avant 20 H 00, la Cour se retire pour délibérer. A 20 H 00, la Cour regagne le prétoire et rend son verdict:

"La Cour déclare Rudolf Duala Manga Bell coupable de Haute trahison. Elle le condamme à mort par pendaison. Il sera excécuté demain samedi 8 août 1914 à 16 heures et enterré dans le cimétière indigène"

"La Cour déclare Adolf Ngosso Din coupable de Haute trahison. Elle le condamme à mort par pendaison. Il sera excécuté demain samedi 8 août 1914 à 16 heures et enterré dans le cimétière indigène"

"Ce jugement est sans appel !"


Le procès a duré trois heures d´horloge.

Le 8 août 1914, Rudolf Duala Manga et Adolf Ngosso´a Din sont pendus dans la cour du poste de police allemande à Bonanjo en fin d´après midi. La ville de Duala est pétrifiée.

“Ces Allemands ” ont réellement excécuté la sentence! Ils l´ont fait en territoire Bell, publiquement. “Tet´Ekombo” n´est plus ! Il est privé de deuil. Sa sépulture au cimétiére indigene de “ New Bell ” est négligée, bâclée. Le traumatisme de ce sacrilege afflige tous les kamerounais du district de Duala. Mais la ville est tranquille, silencieuse, “morte”. Aucune velléité de soulèvement. L´objectif est atteint. La théâtralisation de l´exécution de Rudolf Duala Manga a valeur d´example et d´avertissemnt en ces temps de guerre.

La description du procès s´inspire de la reconstitution effectuée par David Mbanga Eyoumbwa, Ngum’a Jéméa ou foi inébranlable

© La quête de libération politique au Cameroun 1884-1984, p.[27..29]  Bouopda Pierre Kamé
 

Source:  | Hits: 22757 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(2)

PLUS DE NOUVELLES


  Saviez-vous que BAKASSI, aujourd´hui occupé par les Nigérians signifie en Douala "ils ont accueili" ?
( | 17.07.2005 | 18888 hits  | 0 R)

  Le Ngondo 2002 sur les berges du Wouri
( | 15.07.2005 | 13238 hits  | 0 R)

  UNE ETUDE SUR LES PIROGUES DOUALA
( | 13.07.2005 | 15960 hits  | 1 R)

  CONTEXTE HISTORIQUE GÉNÉRAL DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 1890-1960
( | 12.07.2005 | 15960 hits  | 0 R)

  Léopold Moume Etia n’est plus
( | 12.07.2005 | 15236 hits  | 0 R)

  SAWA TOURISME !
( | 11.07.2005 | 10487 hits  | 0 R)

  Masosomanambè” : Le calendrier qui déterre l’histoire des Sawa
( | 10.07.2005 | 23965 hits  | 4 R)

  Ngondo : Deux nouveaux hommes pour de nouveaux défis
( | 06.07.2005 | 14307 hits  | 0 R)

  Sam Mbende : le spectacle… contenu
( | 30.06.2005 | 12470 hits  | 0 R)

  Traité germano-duala : 120 années de controverse. Reflexions Kum-mouelle-nsame-ntone.
( | 18.06.2005 | 26157 hits  | 3 R)

  Dika Akwa III - Les Bonambela amorcent l’envol
( | 09.06.2005 | 19218 hits  | 2 R)

  Le Sacre d´un Roi: Dika Akwa III
( | 09.06.2005 | 16817 hits  | 0 R)

  Grand Sawa : Les chemins de l’Union
( | 05.06.2005 | 11242 hits  | 0 R)

  Massao 2005 : On attend Coco Mbassi…
( | 06.05.2005 | 13962 hits  | 0 R)

  Le Mpooh
( | 01.05.2005 | 15798 hits  | 2 R)

  Recit du sacre du roi Dika Akwa III
( | 09.04.2005 | 13983 hits  | 0 R)

  André Nganguè : Un patriarche à l’antenne
( | 18.01.2005 | 17674 hits  | 0 R)

  Tradition: Le Ngondo dévoile son calendrier
( | 01.01.2005 | 10566 hits  | 0 R)

  Ngondo: Sous le vase sacré
( | 28.12.2004 | 11327 hits  | 0 R)

  Musique : Le bon jus de Coco
( | 06.12.2004 | 14064 hits  | 0 R)

  Miss Ngongo 20XX
( | 26.10.2004 | 14598 hits  | 0 R)

  Spectacle en vue :Coco Mbassi revient
( | 22.10.2004 | 13715 hits  | 0 R)

  Léopold Moume-Etia, 1913-2004 :Une page de l’histoire du Cameroun est tournée
( | 16.07.2004 | 19286 hits  | 0 R)

  Littoral : Moukoko Mbonjo reçoit l’onction du ngondo
( | 18.03.2004 | 21830 hits  | 1 R)

  Africavenir: Un trésor culturel à Bonabéri
( | 17.01.2004 | 18991 hits  | 2 R)

  Grandeurs et travers du Ngondo.
( | 05.12.2003 | 10704 hits  | 0 R)

  ACTIVITES & PROGRAMME
( | 25.11.2003 | 12293 hits  | 0 R)

  LETTRE DU PRESIDENT DU NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 12111 hits  | 0 R)

  BILAN du NGONDO 2002
( | 25.11.2003 | 12049 hits  | 0 R)

  Ngondo : La délégation de Douala fait escale à Yaoundé.
( | 10.11.2003 | 11947 hits  | 0 R)

  African Cults: Sangoma & Nganga
( | 01.01.1970 | 37310 hits  | 0 R)

  Charismatique: René Douala Manga Bell
( | 01.01.1970 | 20788 hits  | 0 R)

  Dits et écrits de UM NYOBE
( | 01.01.1970 | 17651 hits  | 0 R)

  Les Sawa réclament le site où le Ngondo serait né
( | 01.01.1970 | 17391 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Message de Prospérité et de Fécondité
( | 01.01.1970 | 16050 hits  | 0 R)

  Pierre Valéry Lobé Békombo est allé rejoindre Doumbe Djengué
( | 01.01.1970 | 15690 hits  | 0 R)

  Programme NGONDO 2008
( | 01.01.1970 | 13267 hits  | 0 R)

  Haïti : Souffrance, chaos et dignité !
( | 01.01.1970 | 11656 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks