Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
14.02.2011

Regards: La Grammaire de la Révolte 

Moubarak: démissionné! Ben Ali: démissionné. Il n’a pas fallu plus de deux expériences pour que les observateurs du monde de Davos, se mettent à spéculer sur les nouveaux paradigmes de la révolution.

De France 24 à CNN, les nouveaux maitres penseurs dela révolution, s’appelaient la rue : singe particulier duquel on ne peut tirer que des références multiples ! La rue : vaste sphère éphémère, qui empile des mythes et d’idées, faisant croire à tous ceux et à toutes celles qui veulent le changement sans trop y croire qu’il suffit de la rue pour bouleverser la donne.

La rue : autre paradigme de ces 20 dernières années sur le continent, qui n’a pas pu ou su réinventer les concepts de la révolution, pour donner à l’Afrique de nouveaux possibles. Brusquement, à travers tous les médias, il aura suffi que la rue tonne, pour qu’elle ait une légitimité, un savoir-faire pour pousser les peuples à changer leurs aujourd’hui pour d’autres lendemains.

La grammaire de la révolte fait sens. Les imbrications de la gestuelle populaire obligent les observateurs à caractériser le mouvement social. Il y a ceux qui parlent de révolution. D´autres qui suspendent leurs plumes à la révolte des mots. Mais de qui s´agit-il-t-il ? Faut-il théoriser ? Caractériser ? Analyser ? Peut-on d´autres analyses en se contentant de comparaisons structurelles et parfois anecdotiques?

De nombreux intellectuels africains ont pris position en mélangeant les paradigmes et en se cantonnant dans une sorte de populisme mal inspiré (Gaston Kelman, Achille Mbembé, Célestin Monga).Prenant leurs rêves pour leurs réalités. Sans rien faire !ll leur suffisait de se féliciter de ce que la rue a fait ailleurs, pour croire que cela allait déclencher quelque chose ici... Mais ? Quelle erreur ! Certes, la rue a fait tomber Ben Ali. Elle aurait contribué à faire tomber Moubarak. Et si Paul Biya n’y prendre garde il va tomber à son tour, dans les mailles du filet de " l´inéluctable"! Comme si les changements sociaux étaient prescrits et prédestinés, en somme une logique de l’évolutionnisme de Darwin, une fiction incompréhensible.

Les regards de cette semaine ont du mal à se concentrer sur une actualité faite de soubresauts imprévisibles et indicibles ; de redites en même temps que de révisions historiques inédites. Au moment où ces Regards sont écrits, il y a deux évènements qui sont mis bout à bout comme une mise en perspective de ce qui fait la compréhension des faits sociologiques ... En effet on se demande souvent : comment cela a-t-il pu être possible ? De quels ressorts s´agit-il ? Qui sont les acteurs ? Eh bien dans l´actualité camerounaise, il y a des évènements qui sont des cas d´école. Le 11 février était déclaré la fête de la jeunesse : la ville de Douala par exemple a vibré sous les pas de nombreuses associations qui disent n’avoir rien à faire avec le Rdpc ou le Renouveau. Puis dans le même mouvement il y a eu la démission de Moubarak : celui-ci décide de remettre le pouvoir à son vice-président tandis que l’armée veille au grain. Enfin, il y a eu le discours enregistré du chef de l´Etat, qui quel que soit le lieu où il se trouve a eu tort d´enregistrer son discours en ces temps périlleux! Le contexte est au dialogue et il lui faut faire preuve malgré ses 80 ans, de sa capacité à innover, inventer d´autres possibles, bref, d´être dans l´air du temps... Il n’en fera rien et plombe dans les mots et les maux : l´inertie devient une sorte de logorrhée, une crise qui mine le système et entretient l´inertie! La syntaxe devient autre. La grammaire des mots titube sous le poids de la réalité. Les mots éclatent comme des balles. Les flèches sont décochées de part et d´autre. Paul Biya est-il déjà fatigué ? Mais au fond qui sont-ils ces jeunes ? De quoi rêvent-ils ? A quoi s’accrochent-ils ? De cela personne ne s’en préoccupe ! Les discours sont distillés avec les sempiternelles reproches et les autres justifications, mais rien ne filtre sur la société camerounaise : où en est-elle ? Qu’attend-elle ? Que pensent les jeunes de ce conservatisme hybride et ambiant ?

Les mots de la jeunesse n’arrivent plus à entraver les maux. Ils se construisent en une grammaire complexe où la syntaxe de la révolte a du mal à devenir un programme de changement. La réalité suit son cours. Et la jeunesse, qui n´est qu´un concept voire une catégorie qui représente des aspirations plusieurs visions et une étape de toute civilisation, a du mal à voir quelle est son entité. Son fondement et sa particularité historique en ce 21ième siècle.

Ah, si jeunesse savait ! S´écria le poète... Où sont les jeunes ? Qui sont les jeunes ? Que veulent-ils ? Est-on jeune parce que qu’on est dépossédé de toute responsabilité ou est-on, jeune parce qu’on a l’âge requis pour la majorité civique ? Les questions de définition fusent de partout. Le problème du Cameroun demeure. Les activistes sur tous les supports médias ont essayé de rameuter les émeutes. Ils ont essayé de faire croire qu’il y avait matière à voir.

Mais le temps passe. Et les partis politiques ont multiplié les Conférences de Presse. Comme le Sdf, le 10 février 2011. Comme Paul Biya, avec son discours à la Nation du moins à son fer de lance, le 11 février 2011. Et enfin, Comme le Manidem de Abanda Kpama : le 13 février 2011, à la veille de la fête des amoureux en Occident.

Pourtant ailleurs les mots de la révolte ont égrené une syntaxe de la contestation que d’aucuns s´accorde à réécrire comme la grammaire de la révolution. Brusquement, les paradigmes se télescopent. Les mots s´échauffent. La rue scande un ensemble de signes que seuls les analystes veulent interpréter. Mais a-t-elle vraiment le bon tempo ? Elle récite. Elle crie. Elle explose. La révolution est-elle simplement, une injonction de la rue ? La grammaire de la révolte a sa syntaxe. Elle a ses mots. Et les maux de la société ne peuvent être réduits à cette simple grammaire. Souvent quand le peuple descend dans la rue, il croit en avoir fini avec l´ordre établi. Mais a-t-i réussi à dépoussiérer l´ordre ancien qui l´enserre dans une gangue conventionnelle parfois incommensurable ? Toute la question est là ! Les effets éphémères d´un mouvement d´humeur ne sauraient suffire à signer l´acte de feu d´une révolution !
 

Source: La Nouvelle Expression | Hits: 18181 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Entretiens avec Aimé Césaire 2
( | 12.04.2008 | 13132 hits  | 0 R)

  Entretiens avec Aimé Césaire 3
( | 12.04.2008 | 12545 hits  | 0 R)

  Discours sur le Colonialisme de Aimé Césaire: Plaidoyer intemporel …contre la Domination et le Racisme
( | 07.04.2008 | 23305 hits  | 0 R)

  Meinrad Hebga : " Emancipation d`églises sous tutelle ou Essai sur l`ère post-missionnaire "
( | 06.04.2008 | 15646 hits  | 0 R)

  MAMI WATA: TRUE ORIGINS OF THE VODOUN RELIGION
( | 02.04.2008 | 19285 hits  | 0 R)

  AFRICOM et EUFOR : le quadrillage en douceur de l’Afrique
( | 02.04.2008 | 17600 hits  | 0 R)

  Religions et Spiritualité du monde Noir: Partie 1 : Catholicisme, Protestantisme et Islam
( | 01.04.2008 | 16596 hits  | 0 R)

  Religions et Spiritualité du monde Noir: Partie 2 : Vaudou, Candomblé, Santeria et syncrétisme religieux.
( | 01.04.2008 | 17235 hits  | 0 R)

  GRAND SAWA: Du bon usage de la SAWANITE
( | 16.03.2008 | 18172 hits  | 0 R)

  Mamy wata: arreter la déraison capitaliste qui tue la mer
( | 15.03.2008 | 13853 hits  | 0 R)

  Crise sociale : Le peuple camerounais révolté et les deux bourgeoisies
( | 15.03.2008 | 18308 hits  | 2 R)

  Emeutes au Cameroun: le rapport de l’ACAT Littoral et de la MDDH (à lire impérativement)
( | 11.03.2008 | 12104 hits  | 0 R)

  50 Years After Chinua Achebes "Things Fall Apart"
( | 09.03.2008 | 16817 hits  | 0 R)

  Nécrologie: Meinrad Hebga fut honoré de son vivant
( | 08.03.2008 | 21922 hits  | 1 R)

  EPEE MOUDIO - né le 25 avril 1934, décédé le 17 Mai 2006
( | 07.03.2008 | 23989 hits  | 0 R)

  What is behind the unrest in Cameroon?
( | 07.03.2008 | 12374 hits  | 0 R)

  Bilan des émeutes: plus d´une centaine de tués (d´après ACAT)
( | 02.03.2008 | 13280 hits  | 0 R)

  Yaounde Elite Declare Ethnic Cleansing
( | 02.03.2008 | 11776 hits  | 0 R)

  PENDA EKOKA interpelle les chefs SAWA….
( | 22.02.2008 | 23601 hits  | 2 R)

  Esclavagisme et racisme anti-Noir; Par Ambroise KOM
( | 17.02.2008 | 17092 hits  | 0 R)

  Hommage: Michel Kingue, Auteur–Compositeur–Interprète (1933 - 2007)
( | 10.02.2008 | 19376 hits  | 1 R)

  Succession Soppo Priso : Un empire de 1000 milliardrs Fcfa dans la brousaille
( | 07.02.2008 | 29784 hits  | 0 R)

  NSA´A du WOURI: ORIGINE, MIGRATION ET INSTALLATION
( | 02.02.2008 | 22245 hits  | 0 R)

  RAPPORT SUR LE MAQUIS OSENDE AFANA : Sud-Est Cameroun: 1er Septembre 1965 – 15 Mars 1966
( | 31.01.2008 | 23971 hits  | 1 R)

  Présentation de deux ouvrages : TETEE et NTÔÑ DISEE
( | 25.01.2008 | 20679 hits  | 1 R)

  1962, écrits prophétiques d’Ernest Ouandié: Citoyens libres ou esclaves?
( | 15.01.2008 | 16563 hits  | 0 R)

  Technology is the Root of All Evil - by Dr. Philip Emeagwali
( | 14.01.2008 | 17812 hits  | 0 R)

  Say No to AFRICOM - by Danny Glover
( | 14.01.2008 | 16826 hits  | 0 R)

  Nimele Bolo (version en ligne / Online version)
( | 08.01.2008 | 19268 hits  | 0 R)

  Sawa people on the move ...
( | 07.01.2008 | 22665 hits  | 0 R)

  Bebe Manga, Were-Were Liking Gnepo, Isnebo Fadah Kawtal et le Ballet national du Cameroun enflamment Kumasi
( | 07.01.2008 | 17510 hits  | 0 R)

  NKAM - Pierre Titi plaide pour le développement
( | 07.01.2008 | 16139 hits  | 0 R)

  Ambroise Mbia: Le festival mondial des arts nègres (Fesman)
( | 07.01.2008 | 14621 hits  | 0 R)

  LIVRE: Le Défi-Ecrins de vie de Ngand´a Kwa par Honoré Njimé
( | 07.01.2008 | 14150 hits  | 0 R)

  January 15, 1971- UPC Leader, Ernest Ouandie executed
( | 06.01.2008 | 22452 hits  | 0 R)

  Les LIONS dans la peau de l’ORYX en 1965
( | 06.01.2008 | 19783 hits  | 0 R)

  Sawa Mboa Report: News from an Afrocentric View
( | 06.01.2008 | 13770 hits  | 0 R)

  Mort de Antoine Logmo Nnyb. Décès de David Bernard Diwah Wondjamouna
( | 05.01.2008 | 18030 hits  | 0 R)

  CAN 2008, le Ghana et le Panafricanisme
( | 03.01.2008 | 16976 hits  | 0 R)

  André EYOUM EYOUM, wumse na mussango, na dube na di mende pete o jenene
( | 27.12.2007 | 19956 hits  | 0 R)

  Tom Yom’s est mort
( | 26.12.2007 | 17941 hits  | 0 R)

  Manu Dibango, Massao à "l´enfant prodige", de retour au Mboa.
( | 25.12.2007 | 13595 hits  | 0 R)

  Manu Dibango: Le cinquantenaire de musique du père du "Soul Makossa" célèbré au Cameroun
( | 14.12.2007 | 20326 hits  | 1 R)

  Francis Kinguè, îcone de la musique camerounaise. Manu aime les bonnes choses…
( | 12.12.2007 | 25070 hits  | 0 R)

  SAWANITE: Pr Njoh Mouelle ou le refus des usages compassés
( | 10.12.2007 | 16534 hits  | 0 R)

  Remember Simon Tchobang Tchoya "Tcho-Tcho"
( | 07.12.2007 | 21544 hits  | 0 R)

  François Doumbè Léa : Ex Lion Indomptable
( | 07.12.2007 | 19806 hits  | 0 R)

  Pourquoi le système éducatif occidental est inapproprié pour les enfants d’origine africaine
( | 05.12.2007 | 15368 hits  | 0 R)

  Ngondo 2007 prolongé au 08.Dec : Les Miengu recommandent l´unité Sawa
( | 03.12.2007 | 18384 hits  | 0 R)

  Peuple Sawa, Tous à L´unisson. Sawa Ancestors Predict Blessings For 2008
( | 03.12.2007 | 15929 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks