Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
12.01.2006

Le BANEKA comme langue standard MBO par...... ETAME EWANE 

Le sobriquet MBOKOKI, utilisé par les allogènes pour désigner tous les autochtones de la région, du fait que le KOKI est le principal met des MBO, témoigne de l´unicité ethnique du rameau.



I- Introduction

Toute ethnie soucieuse de sauvegarder son unité et sa personnalité s´investit résolument en permanence, dans le raffermissement de sa culture. La langue, objet du présent exposé s´inscrit en bonne place dans ce contexte intégratif, du fait qu´elle est l´instrument par excellence de communication entre les personnes appartenant à la même communauté ethnique.
C´est dans ce cadre du règne de la culture, et de la pérennisation de celle-ci. que le dialecte BANEKA a été retenu pour servir de langue standard à tout le peuple MBO, d´où l´appellation de MBO-STANDARD. Plusieurs étapes ont conduit à ce choix ; à savoir :
La délimitation géographique et l´identitication des sous-groupes dialectaux Le choix du dialecte BANEKA comme la langue des MB0 en général
Et, le développement pratique de la langue MBO unique.

II- Délimitation géographique et identification des sous-groupes dialectaux

Les MBO, repartis dans trois provinces du pays (Sud-Ouest, Littoral et Ouest), relève d´un ensemble ethnique généralement connu sous le nom de LUNDU-MBO, et englobant deux rameaux :OROKO et MBO. Selon RICHARSON(1957) et les chercheurs de I´ORSTOM , le rameau MBO compte dix-huit dialectes plus identifiés comme : Balong, Babong. Bafaw. Bakossi, Bakaka, Baneka, Bassossi, Bafun, Balondo. Elung. Manehas, Manengouba, Miengge, Muamenam, Mwambo, Ninong, Nkongho et Sambo.
Fort de toutes ces données, la première carte du rameau MBO incluant le groupe OROKO a été mise au point et publiée en 1980. Cette carte a résulté d´un travail conjoint des professeurs ETAME EWANE et NGOULA Vincent (historien et géographe), avec le concours conceptuel et logistique de l´Honorable ZO EKA NGAKI. La deuxième édition a eu lieu en 1986 par les mêmes auteurs. En 1995, cette deuxième a été reprise par ABANGES, une association très dynamique des étudiants et élèves des facultés et grandes écoles du pays, ressortissants de I´ensemble des sous-groupes du rameau MBO. L´apparition de l´édition de 1980 constitue, jusqu´à nos jours, un important évènement qui continue à jouer un rôle de premier plan dans la prise de conscience de l´ethnie MBO tout entière, aujourd´hui communément appelee l´Ethnie NGONSONGO.
Pour se fixer sur l´appellation MBO, la reflexion a été objective et réaliste. Les trois chercheurs ci-dessus sont partis du constat que dans chacun des sous-groupes, comme le montre le tableau ci-dessous. les ressortissants utilisent la même racine du mot qui designe le PAYS où l´HABITAT.


DIALECTE                              PAYS HABITAT

BABONG                                MBO
BALONG                                MBOH
BAFAW                                 MBOE
BAKOSSI                               MBWOG
BAKAKA                                MBO
BANEKA                                MBO
BASSOSSI                              MBVO
BAFUN                                 MBO
BALONDO                               MBO
ELUNG                                 MBWOG
MANEHAS                               MBO
MANENGOUBA                            MBO
MIENGGE                               MBVO
MUAMENAM                              MBWOG
MWAMBONG                              MBWOG
NINONG                                MBWOG
NSONGHO                               MBO
SAMBO                                 MBO


Si lon considère ici les trois premières lettres de la structure syllabique. Le mot MBO vient en tête avec 61 %, suivi de MBWOG (27%) et de MBVO
(11%). Le regroupement par ces trois classes de prononciation se présente de lu manière suivante :


MBO
BABONG, BALONG,BAKAKA, BAFAW, BANEKA, BAFUN, BALONDO, MANEHAS, MANENGOUBA, NSONGHO, SAMBO

MBWOG
BAKOSSI, ELUNG, MUAMENAM, MWAMBONG, NINONG

MBVO
MIENGGE, BASSOSSI

III - Le chois du dialecte BANEKA comme langue des MBO en général

Une fois la phase de délimitation et d´identification terminée, l´étape suivante a consisté à étudier la nature linguistique des différents sous-groupes. Après un examen judicieux, le dialecte BANEKA a été finalement retenu pour deux raisons, sans qu´un seul BANEKA ait participé au choix.
Premièrement, le BANEKA offre une richesse lexicale incomparable. On y retrouve un nombre plus important de mots qui font la différence dans I´expression dialectale des dix-huit sous-groupes. Cependant, cette différence lexicale, qui relève plutôt de la dispersion géographique des populations, ne présente sur Ie plan pratique aucune difficulté de communication de fond entre les locuteurs de ces sous-groupes.
Deuxièmement, le rayonnement de l´ensemble du rameau a eu lieu autour du massif manengouba, au flanc duquel se situe NKONGSAMBA la capitale et le symbole de I´unité des NGOSONGO. Le sobriquet MBOKOKI, utilisé par les allogènes pour désigner tous les autochtones de la région, du fait que le KOKI est le principal met des MBO, témoigne de l´unicité ethnique du rameau.

IV- Le développement de la langue MBO

Cette phase a été caractérisée par la mise au point de deux ouvrages et d´un journal qui sont :

LISEZ ET ECRIVEZ LA LANGUE MBO
PETITE GRAMMAIRE DE LA LANGUE MBO
ELIMTIL MBO (le journal)

Tout comme pour la carte géographique en 1980, c´était pour la première fois en 1981 que les MBO se dotaient d´une langue écrite, et pouvaient s´exprimer dans cette langue à travers un organe spécifique de presse écrite. Ces réalisations très favorablement accueillies par l´ensemble du peuple MBO, ont pu avoir lieu grâce à un apport soutenu de la SIL(Société Internationale Linguistique) basée à Yaoundé.
C´est l´occasion de rendre hommage aux dirigeants de cette société au Cameroun, et plus particulièrement au couple Robert et Sylvia HEDINGER (paix à l´âme de cette dernière) grâce au développement duquel le syllabaire et la grammaire omt pu voir le jour. Ceci, avec líndéfectible soutien de l´Honorable ZO EKA NGAKI. Celui-ci, par souci de l´intégration linguistique des MBO avait préféré faire abandonner la poursuite de l´écriture MIENGGE (le MBO spécifique de NGOUTI) qui était pourtant très développé à l´époque.
Dans cette évolution, la nécessité d´avoir dans l´équipe au moins un originaire de BANEKA s´est par la suite fait sentir, pour la mise en forme pratique des deux ouvrages et du journal. C´est dans ce cadre que l´appel a été fait à Mr. Ekandjoum Joseph qui, transporté à Yaoundé, a travaillé étroitement avec le couple HEDINGER.
Après un moment de somnolence circonstancielle, les activités linguistiques MBO viennent de reprendre.
Le syllabaire et la grammaire sont en cours de révision, et l´idée de traduire la bible en MBO refait de plus en plus surface. Mais il revient avant tout aux dignitaires du rameau , que sont les chefs traditionnels, de souteni concrètement ces initiatives fructueuses, dans un élan d´intégration culturelle de tout le peuple NGONSONGO.

KOUPE 98
 

Source:  | Hits: 19970 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 12741 hits  | 0 R)

  Espoir en l´Afrique !! Par Francis Bebey
( | 19.09.2006 | 16074 hits  | 0 R)

  HOMMAGE AU PROFESSEUR NJOH MOUELLE
( | 19.09.2006 | 15801 hits  | 0 R)

  UPC: Union des Populations du Cameroun
( | 15.09.2006 | 14983 hits  | 0 R)

  UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES
( | 13.09.2006 | 15486 hits  | 0 R)

  La crise du Muntu (Monga-Mbembé-Eboussi Boulaga)
( | 07.09.2006 | 15983 hits  | 0 R)

  UM NYOBE, héros national, Assassiné ce 13 Septembre 1958
( | 06.09.2006 | 28337 hits  | 8 R)

  Me Black Yondo parle
( | 06.09.2006 | 16390 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobe
( | 06.09.2006 | 16266 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobè, Précurseur des Indépendances Africaines Avait Prévenu !
( | 06.09.2006 | 16129 hits  | 0 R)

  11 SEPTEMBRE 2001 : CINQ ANS APRES (par Sam Ekoka Ewande)
( | 06.09.2006 | 16097 hits  | 0 R)

  Cameroun : la guerre d’indépendance oubliée
( | 06.09.2006 | 15418 hits  | 0 R)

  Le " NGOSO " : Origines de l´" ESSEWE "
( | 01.09.2006 | 14386 hits  | 0 R)

  Les racines africaines de la musique noire d’aujourd’hui.
( | 30.08.2006 | 25542 hits  | 1 R)

  JO TONGO
( | 29.08.2006 | 20714 hits  | 0 R)

  The Highlife Music, predecessor of modern African Music
( | 29.08.2006 | 22793 hits  | 1 R)

  The story of Highlife
( | 29.08.2006 | 16817 hits  | 0 R)

  The Rebirth of Highlife
( | 29.08.2006 | 10133 hits  | 0 R)

  ETIENNE MBAPPÉ - another great Cameroonian bass player
( | 28.08.2006 | 12471 hits  | 0 R)

  BAKASSI, GUERRE OU PAIX ?
( | 24.08.2006 | 17078 hits  | 0 R)

  BAKASSI: LA FIN DE L’OCCUPATION MILITAIRE (Sam Ekoka Ewande)
( | 23.08.2006 | 13344 hits  | 0 R)

  Hommage: Un film sur la vie de Samuel Eboua
( | 21.08.2006 | 19656 hits  | 0 R)

  TRAGEDIE DU LAC NYOS - 20 ANS APRES : NE PAS OUBLIER
( | 20.08.2006 | 18997 hits  | 0 R)

  KEMIT Conference: SURVIVANCE DE L’EGYPTE PHARAONIQUE DANS LA TRADITION AFRICAINE
( | 20.08.2006 | 17229 hits  | 0 R)

  1986: Hundreds gassed in Cameroon lake disaster
( | 20.08.2006 | 10484 hits  | 0 R)

  Le Nigeria remet officiellement la péninsule de Bakassi au Cameroun
( | 15.08.2006 | 16827 hits  | 1 R)

  Tradition, invention and history The case of the Ngondo (Cameroon)
( | 11.08.2006 | 11890 hits  | 0 R)

  Germany pays for colonial errors in Namibia
( | 10.08.2006 | 16505 hits  | 1 R)

  Le “ Ngondo ” et la “ Civilisation de la croix ”
( | 09.08.2006 | 23693 hits  | 1 R)

  Evocation de la vie et de l´exécution du nationliste camerounais
( | 09.08.2006 | 16058 hits  | 0 R)

  Résistance Sawa : La force du souvenir
( | 08.08.2006 | 15655 hits  | 0 R)

  Georgette L. Kala-Lobè en Solo pour Douala Manga Bell
( | 07.08.2006 | 23379 hits  | 1 R)

  Bialati ba 1500 Mina. Dictionnaire des noms propres Sawa
( | 07.08.2006 | 18456 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo n´est plus
( | 05.08.2006 | 22689 hits  | 2 R)

  Douala: Ville et Histoire - René GOUELLAIN
( | 31.07.2006 | 21545 hits  | 0 R)

  Rudolf Douala Manga Bell, premier opposant à l´Apartheid
( | 31.07.2006 | 18439 hits  | 0 R)

  Rudolf Doualla Manga Bell: propriété familiale?
( | 31.07.2006 | 16511 hits  | 0 R)

  Douala autrefois - Michel Viallet
( | 29.07.2006 | 24446 hits  | 0 R)

  Douala un siècle en images - Jacques SOULILLOU
( | 28.07.2006 | 19918 hits  | 0 R)

  Vivre à Douala L´imaginaire et l´action dans une ville africaine en crise - Gilles SERAPHIN
( | 27.07.2006 | 20455 hits  | 0 R)

  Douala: Croissance et servitudes - Guy MAINET
( | 26.07.2006 | 23979 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolf Duala Manga Bell,martyr de la liberté ...Joël KONDO
( | 25.07.2006 | 26111 hits  | 1 R)

  Ngum’a Jéméa ou foi inébranlable, de David Mbanga Eyombwan
( | 22.07.2006 | 38030 hits  | 0 R)

  Sawanité: l’appel du large ou la rencontre avec nos cousins d’outre Campo
( | 19.07.2006 | 21196 hits  | 1 R)

  Hommage à Rudolf Duala Manga Bell
( | 19.07.2006 | 16821 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo
( | 19.07.2006 | 15634 hits  | 0 R)

  SAWANITE: LA PART DES FEMMES
( | 18.07.2006 | 17222 hits  | 1 R)

  Ce fut le 12 juillet 1884
( | 14.07.2006 | 16949 hits  | 2 R)

  La Renaissance Panafricaine par Thabo Mbeki
( | 14.07.2006 | 15843 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: AVANT PROPOS
( | 14.07.2006 | 13709 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks