Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
13.09.2006

UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES 

ANICET EKANE
“UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES”

Le président du Manidem (Mouvement africain pour la nouvelle Indépendance et la démocratie) fait une lecture de l’anniversaire de la mort de Ruben Um Nyobé, le 13 septembre 1958.

Que représente, à vos yeux, la date du 13 septembre ?

Le 13 septembre 1958, j’avais à peine 7 ans. Donc, je n’ai pas pu mesurer, en tant que jeune garçon, l’importance de cette nouvelle qui est tombée dans le pays. Mais, puisque je me suis engagé à l’Upc assez jeune, à 22-23 ans, chaque fois qu’on évoque Um Nyobe, on évoque la ténacité, le courage, l’esprit d’initiative, le don de soi et le patriotisme. Et tous ceux qui aiment ce pays, qui se battent pour qu’il change, pour que les richesses reviennent en priorité à ses populations, pour que le pays soit plus juste sur le plan social, pour qu’il soit libre, indépendant véritablement, cette date représente en fait la consécration de la mauvaise politique de la France vis-à-vis de notre peuple. D’une façon systématique, la France a adopté une ligne de conduite qui consiste à décapiter le mouvement révolutionnaire par le sommet. Ça a été le cas avec Um Nyobe, Ouandié, Moumié, etc. avec bien sûr l’aval des dirigeants camerounais. Cette date consacre en fait la démarche de la France qui, au contraire d’autres puissances colonisatrices comme l’Angleterre, n’a jamais voulu que vivent les chefs révolutionnaires. Même quand le rapport de force était en faveur de la France, elle les a éliminés. Ils sont allés tuer Moumié à l’étranger ; ils ont arrêté Ouandié en 1970, le maquis était pratiquement fini, mais ils l’ont quand même fait fusiller.

Où en est le combat de Um Nyobé 48 ans après sa mort ?

Je dis souvent qu’un peuple ou une jeunesse ne peut pas vivre sans repères. Nous avons la chance que les Um Nyobé et les Ouandié sont des repères pour nous. C’est-à-dire des lumières qui nous éclairent par rapport à ce que nous faisons aujourd’hui. Et Um Nyobé est l’un de ces repères fondamentaux de toute la lutte des patriotes camerounais. Jusqu’à aujourd’hui, l’on se réfère à lui, Ouandié et consorts pour voir l’immensité du don de soi que ces dirigeants révolutionnaires ont donné par rapport à notre pays. Donc, le combat de Um Nyobe continue, puisque nous sommes là. Nous sommes de dignes successeurs de cet illustre héros ; et nous disons dans le dernier journal du parti que les hommes et les femmes qui ne revendiquent pas leurs droits n’ont que des devoirs. Et celui qui n’a que des devoirs est un esclave. Et les Um Nyobe nous ont appris à refuser d’être esclaves et nous invitons les Camerounais à se soulever face à ce régime pour arrêter d’être des esclaves. Pendant la campagne électorale de 2004, nous disions et nous continuons à dire que tout dépend d’eux. S’ils veulent être comme des moutons qu’on mène à l’abattoir et qui présentent leur tête, tant pis. Par contre, s’ils veulent en sortir, voyez le prix de notre libération et de notre développement, il faut qu’ils se soulèvent contre ce régime de mafieux et de braqueurs des caisses de l’Etat.

Propos recueillis par
Publié le 12-09-2006
La Nouvelle Expression

----------------------------------------------------------------

IL Y A 48 ANS, RUBEN UM NYOBE

Le 13 septembre est le jour où le Cameroun a perdu en 1958, la plus grande figure de son histoire de l’après-guerre. Et s’il y a un jour qui mérite d’être porté sur le calendrier républicain comme Journée nationale, c’est bien le 13 septembre. Mais, cela ne se fera pas sous le régime néocolonial en place, allergique à la véritable histoire nationale de notre pays. Les patriotes et les citoyens avertis de ce pays peuvent envisager d’ores et déjà les choses dans ce sens.

Nous nous sommes organisé ce jour à Ebolowa, sur invitation de La Nationale, pour nous retrouver dans le cadre d’un dîner souvenir, à la mémoire du grand disparu. Nous serons avec Um puisque les invités auront le privilège d’entendre sa voix, je veux dire un extrait de son discours du 17 décembre 1952 à l’Onu. La première fois qu’un Camerounais s’adressait au monde entier pour exposer nos principales revendications nationales, à savoir la Réunification et l’Indépendance du Cameroun. Pendant ce temps, la plupart de ceux qui dirigent ce pays depuis l’indépendance s’alignaient lâchement derrière le colonisateur pour chanter sa chanson hostile à notre autodétermination.

Notre pays marche sur la tête depuis l’indépendance puisque sa gestion a été confiée à des individus qui n’y ont jamais réfléchi, après qu’aient été écartés de la scène, par la violence, des personnes comme Um Nyobé qui non seulement ont posé le problème, mais se sont battues pour notre autodétermination. Ces patriotes ont été assassinés les uns après les autres comme Um Nyobé en 1958, comme Félix Moumié en 1960, comme Ernest Ouandié en 1971. Elles ont bien mérité de la patrie et c’est la raison pour laquelle nous devons notre reconnaissance et notre respect.

Abel Eyinga
Publié le 12-09-2006
La Nouvelle Expression
 

Source:  | Hits: 15711 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Belka Tobis : parle de son Cool Assiko, Concerts et DVD
( | 15.02.2007 | 19945 hits  | 0 R)

  Jean Jacques Elangué: Entretiens avec Jean Jacques ESSOMBE, Cameroon-Info.Net
( | 14.02.2007 | 14626 hits  | 0 R)

  Youpwe: La qualité du poisson camerounais remise en cause
( | 14.02.2007 | 11666 hits  | 0 R)

  Black History Month 2007 (BHM)
( | 12.02.2007 | 16078 hits  | 0 R)

  Manu Nominé aux Victoires de la Musique 2007
( | 11.02.2007 | 12958 hits  | 0 R)

  NKOTTI François et son FOMARIC. Un des héritiers des pionniers du Makossa que sont Nellé Eyoum, Manfred Ebanda et Guillaume Mouellé
( | 10.02.2007 | 20773 hits  | 4 R)

  Decouvrez EBONYL, une BD faite par un groupe de jeunes Sawa
( | 10.02.2007 | 14775 hits  | 0 R)

  Drums Dikoume - na mea nde longue: Meilleur Makossa groove 2006
( | 10.02.2007 | 13781 hits  | 0 R)

  Christian Essawe Eyobo: Les Camerounais ont 230 milliards Fcfa à gagner
( | 08.02.2007 | 13128 hits  | 0 R)

  Douala : Un carnaval pour les Bonapriso
( | 06.02.2007 | 16837 hits  | 0 R)

  CHEIKH ANTA DIOP, OU L´HONNEUR DE PENSER par Jean-Marc ELA
( | 06.02.2007 | 15364 hits  | 0 R)

  La force publique - Mercenariat Noir pendant les Razzias Nègrières
( | 02.02.2007 | 13834 hits  | 0 R)

  Février 2007 : Le "Moi(s) contre la Françafrique"
( | 02.02.2007 | 10314 hits  | 0 R)

  LES LANGUES AFRICAINES ET LE NÉO-COLONIALISME EN AFRIQUE FRANCOPHONE Mongo BETI
( | 31.01.2007 | 20983 hits  | 1 R)

  POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES (Hougan Akounaatona)
( | 28.01.2007 | 18734 hits  | 0 R)

  Réponse à l’article POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES, du kamite Hougan Akounaatona
( | 27.01.2007 | 20470 hits  | 0 R)

  Yaphet Frederick Kotto
( | 26.01.2007 | 41596 hits  | 1 R)

  Jean Bikoko "Aladin"
( | 26.01.2007 | 17997 hits  | 0 R)

  Culture : Les "Nkamois" ont leur festival
( | 25.01.2007 | 18416 hits  | 1 R)

  Black Code: Promulgated by Louis XIV in 1685, the Black Code ruled the black men slavery
( | 25.01.2007 | 16215 hits  | 0 R)

  Le Code noir (1685)
( | 25.01.2007 | 15559 hits  | 0 R)

  Bwapé, un îlot de Manoka, abandonné par l´administration
( | 25.01.2007 | 9928 hits  | 0 R)

  Carrières: Lejeune Mbella Mbella, Michèle Ebonguè, .....
( | 24.01.2007 | 26673 hits  | 0 R)

  LIMBE: NAUFRAGE, Près de 60 (soixante) disparus
( | 24.01.2007 | 10678 hits  | 0 R)

  Music of Cameroon
( | 17.01.2007 | 25107 hits  | 0 R)

  La danse camerounaise d’hier à aujourd’hui, par Tony Mefe
( | 17.01.2007 | 18293 hits  | 0 R)

  Ciné Club Afrique : Le Silence de la forêt de Didier Ouenangaré et Bassek Ba Kobhio
( | 17.01.2007 | 17485 hits  | 0 R)

  Jean Dikoto Mandengué : auteur compositeur et bassiste Camerounais.
( | 17.01.2007 | 14715 hits  | 0 R)

  Joseph Nzo Ekangaki
( | 10.01.2007 | 21278 hits  | 0 R)

  L`Histoire de Baba Simon: de son vrai nom Simon Mpecké,
( | 10.01.2007 | 17022 hits  | 0 R)

  MUSIQUE: PELE-MELE - Des désaccords et plagiats
( | 09.01.2007 | 19251 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com chante !
( | 04.01.2007 | 25648 hits  | 3 R)

  LA SAWANITE A L´AUBE DE 2007 - UNE ANNEE DE GRACE
( | 04.01.2007 | 19211 hits  | 1 R)

  Manu Dibango compose la musique de Kirikou
( | 03.01.2007 | 19481 hits  | 0 R)

  MUSIQUE CAMEROUNAISE - Une chronologie de Suzanne Kala-Lobè
( | 03.01.2007 | 15983 hits  | 0 R)

  Sawanité , Grand Sawa, Pacte des Générations : Une année fructueuse, un espoir pour demain
( | 29.12.2006 | 13323 hits  | 0 R)

  SAWANITE, un an déjà ! un concept, une aventure, un succès
( | 29.12.2006 | 18453 hits  | 2 R)

  KALENDA 2007
( | 29.12.2006 | 11728 hits  | 0 R)

  Film: Assassinat de Felix Moumié
( | 27.12.2006 | 17691 hits  | 0 R)

  Florence Titty-Dimbeng : Faire rayonner la musique africaine
( | 27.12.2006 | 17566 hits  | 0 R)

  Spectacle : Georges Seba éblouit la Guadeloupe
( | 27.12.2006 | 14795 hits  | 0 R)

  M.E.Y. Souvenons-nous !
( | 21.12.2006 | 14778 hits  | 0 R)

  Daniel EYANGO NDOUMBE est décédé à l`âge de 92 ans
( | 20.12.2006 | 27893 hits  | 1 R)

  Videos Ngondo 2006 et Blackexploitation
( | 19.12.2006 | 14493 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : les vainqueurs fêtés chez le Mincom
( | 18.12.2006 | 11542 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Results
( | 18.12.2006 | 11484 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : Un appel à l’unité des chefs sawa
( | 18.12.2006 | 10999 hits  | 0 R)

  Dans les secrets du Mpo’o
( | 13.12.2006 | 25079 hits  | 1 R)

  Une nouvelle et irrésistible victoire de la pirogue de course
( | 09.12.2006 | 14146 hits  | 0 R)

  LE NGONDO : UN HERITAGE CULTUREL ET TRADITIONNEL
( | 07.12.2006 | 15772 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks