Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
06.10.2006

La classe de l’oncle Tom 

Musicien, chanteur, auteur compositeur, manager… une carrière riche pour " le blanc de Dibombari ".

En revisitant il y a quelques semaines les grands classiques du répertoire d’Eboa Lotin, André Eyoum Eyoum, plus connu sous le nom de Tom Yom’s, a rappelé au grand public quel grand artiste il est, au-delà de son image " people " d’aujourd’hui et de son actualité de manager du label RTM. Il y a bien longtemps en effet, que " l’américain de Dibombari " ne nous avait plus régalés de sa voix chaude et toute en nuance, qui lui a valu un succès phénoménal dans les années 90. Pourtant, c’est beaucoup plus tôt que commence à se construire la carrière de ce monstre sacré du Makossa. Vers 1965 précisément, lorsque le petit André, alors âgé de 8 ans, suit sa grande sœur chaque semaine à la chorale. Il en nourrit un vif intérêt pour la musique que les concerts d’Albert Brucks, donnés à son village de Dibombari vont alimenter à suffisance. Dès le lycée, il fréquente les orchestres de cabarets à Douala. La mort de son père Etome (d’où découle le " Tom " de son nom d’artiste) en 1973 va marquer un tournant décisif, puisque n’ayant plus de revenus pour ses études, il envisage de vivre de sa passion : la musique.

Malgré un talent déjà reconnu à cette époque, tout ne se fera pas tout de suite. Tom Yom’s commence à Limbé un long périple qui va l’amener tour à tour au Nigeria, en Côte d’Ivoire, au Togo ou encore au Ghana, avec à chaque étape, son lot d’expériences musicales qui devait contribuer à le mûrir. Il raconte cette anecdote vécue dans le grand cabaret " Phoenicia " à Lagos, où Miriam Makeba vint un jour lui prendre le micro des mains, pour interpréter la chanson " Malaika ". " Elle pleurait en chantant, se souvient-il. Et ça m’a beaucoup marqué ". Lorsqu’il enregistre son premier 33 tours, il fera une reprise personnalisée de cette chanson. A sa sortie, le disque rencontre un grand succès à Abidjan. Deux ans plus tard, un deuxième album sort, travaillé à Londres et Tom décide de rejoindre le Cameroun, où il n’est pas encore très connu. Raison pour laquelle après un court séjour, il repart en globe-trotter, croisant sur sa route des Stevie Wonder, Michael Jackson, et même Youssou N’Dour et Mory Kanté avec qui il enregistre une compil’ dont il ignore si elle fut jamais mise sur le marché.

Toujours est-il que son second retour au Cameroun sera gagnant, avec l’album " Time " et son titre " Djanga Nylon ", encore présent dans les esprits. A partir de là, il enchaîne les succès et les tubes, en faisant même des arrangements pour d’autres artistes comme le groupe Zangalewa, Annie Anzouer ou Franck Bell. A la fin des années 90, ses collections " Age d’or " font fureur, avec des duos mémorables. Et si ses dernières productions souffriront de la montée des musiques congolaises ou de sa nouvelle vie à la tête de RTM — créée pour soutenir et promouvoir des jeunes artistes — Tom Yom’s peut aujourd’hui se prévaloir d’une carrière aussi riche que polyvalente, faite de hauts et de bas… comme pour tous les grands artistes.

Eric ELOUGA
CT.[18/01/2006]
 

Source: Cameroun tribune | Hits: 15755 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Espoir en l´Afrique !! Par Francis Bebey
( | 19.09.2006 | 15452 hits  | 0 R)

  HOMMAGE AU PROFESSEUR NJOH MOUELLE
( | 19.09.2006 | 15293 hits  | 0 R)

  UPC: Union des Populations du Cameroun
( | 15.09.2006 | 14542 hits  | 0 R)

  UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES
( | 13.09.2006 | 14944 hits  | 0 R)

  La crise du Muntu (Monga-Mbembé-Eboussi Boulaga)
( | 07.09.2006 | 15410 hits  | 0 R)

  UM NYOBE, héros national, Assassiné ce 13 Septembre 1958
( | 06.09.2006 | 27739 hits  | 8 R)

  Me Black Yondo parle
( | 06.09.2006 | 15878 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobe
( | 06.09.2006 | 15717 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobè, Précurseur des Indépendances Africaines Avait Prévenu !
( | 06.09.2006 | 15606 hits  | 0 R)

  11 SEPTEMBRE 2001 : CINQ ANS APRES (par Sam Ekoka Ewande)
( | 06.09.2006 | 15541 hits  | 0 R)

  Cameroun : la guerre d’indépendance oubliée
( | 06.09.2006 | 14934 hits  | 0 R)

  Le " NGOSO " : Origines de l´" ESSEWE "
( | 01.09.2006 | 13940 hits  | 0 R)

  Les racines africaines de la musique noire d’aujourd’hui.
( | 30.08.2006 | 25090 hits  | 1 R)

  JO TONGO
( | 29.08.2006 | 20148 hits  | 0 R)

  The Highlife Music, predecessor of modern African Music
( | 29.08.2006 | 22150 hits  | 1 R)

  The story of Highlife
( | 29.08.2006 | 16284 hits  | 0 R)

  The Rebirth of Highlife
( | 29.08.2006 | 9785 hits  | 0 R)

  ETIENNE MBAPPÉ - another great Cameroonian bass player
( | 28.08.2006 | 12036 hits  | 0 R)

  BAKASSI, GUERRE OU PAIX ?
( | 24.08.2006 | 16611 hits  | 0 R)

  BAKASSI: LA FIN DE L’OCCUPATION MILITAIRE (Sam Ekoka Ewande)
( | 23.08.2006 | 12911 hits  | 0 R)

  Hommage: Un film sur la vie de Samuel Eboua
( | 21.08.2006 | 18965 hits  | 0 R)

  TRAGEDIE DU LAC NYOS - 20 ANS APRES : NE PAS OUBLIER
( | 20.08.2006 | 18551 hits  | 0 R)

  KEMIT Conference: SURVIVANCE DE L’EGYPTE PHARAONIQUE DANS LA TRADITION AFRICAINE
( | 20.08.2006 | 16732 hits  | 0 R)

  1986: Hundreds gassed in Cameroon lake disaster
( | 20.08.2006 | 10055 hits  | 0 R)

  Le Nigeria remet officiellement la péninsule de Bakassi au Cameroun
( | 15.08.2006 | 16404 hits  | 1 R)

  Tradition, invention and history The case of the Ngondo (Cameroon)
( | 11.08.2006 | 11531 hits  | 0 R)

  Germany pays for colonial errors in Namibia
( | 10.08.2006 | 16083 hits  | 1 R)

  Le “ Ngondo ” et la “ Civilisation de la croix ”
( | 09.08.2006 | 23058 hits  | 1 R)

  Evocation de la vie et de l´exécution du nationliste camerounais
( | 09.08.2006 | 15558 hits  | 0 R)

  Résistance Sawa : La force du souvenir
( | 08.08.2006 | 15154 hits  | 0 R)

  Georgette L. Kala-Lobè en Solo pour Douala Manga Bell
( | 07.08.2006 | 22672 hits  | 1 R)

  Bialati ba 1500 Mina. Dictionnaire des noms propres Sawa
( | 07.08.2006 | 17816 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo n´est plus
( | 05.08.2006 | 22099 hits  | 2 R)

  Douala: Ville et Histoire - René GOUELLAIN
( | 31.07.2006 | 21050 hits  | 0 R)

  Rudolf Douala Manga Bell, premier opposant à l´Apartheid
( | 31.07.2006 | 17867 hits  | 0 R)

  Rudolf Doualla Manga Bell: propriété familiale?
( | 31.07.2006 | 15934 hits  | 0 R)

  Douala autrefois - Michel Viallet
( | 29.07.2006 | 23816 hits  | 0 R)

  Douala un siècle en images - Jacques SOULILLOU
( | 28.07.2006 | 19419 hits  | 0 R)

  Vivre à Douala L´imaginaire et l´action dans une ville africaine en crise - Gilles SERAPHIN
( | 27.07.2006 | 19980 hits  | 0 R)

  Douala: Croissance et servitudes - Guy MAINET
( | 26.07.2006 | 23484 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolf Duala Manga Bell,martyr de la liberté ...Joël KONDO
( | 25.07.2006 | 25229 hits  | 1 R)

  Ngum’a Jéméa ou foi inébranlable, de David Mbanga Eyombwan
( | 22.07.2006 | 33530 hits  | 0 R)

  Sawanité: l’appel du large ou la rencontre avec nos cousins d’outre Campo
( | 19.07.2006 | 20614 hits  | 1 R)

  Hommage à Rudolf Duala Manga Bell
( | 19.07.2006 | 16258 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo
( | 19.07.2006 | 15129 hits  | 0 R)

  SAWANITE: LA PART DES FEMMES
( | 18.07.2006 | 16834 hits  | 1 R)

  Ce fut le 12 juillet 1884
( | 14.07.2006 | 16558 hits  | 2 R)

  La Renaissance Panafricaine par Thabo Mbeki
( | 14.07.2006 | 15293 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: AVANT PROPOS
( | 14.07.2006 | 13236 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: Demande de participation
( | 14.07.2006 | 13072 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks