Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
27.12.2006

Florence Titty-Dimbeng : Faire rayonner la musique africaine 












L’ancienne choriste de Manu Dibango parle de sa participation au Balafon Gabon Music Awards.
Propos recueillis par Jules Romuald Nkonlak


On vous a vu aux côtés du comité d’organisation des Balafon Gabon Music Awards. Comment vous êtes vous retrouvée dans ce projet?

Je travaille dans l’organisation de spectacles et d’évènements depuis un certain nombre d’années, après avoir été moi-même sur la scène avec de nombreux artistes. Ma rencontre avec Ernest Coovi Adjovi, créateur et organisateur des Kora, m’a permis de pousser plus loin mon désir de faire de la scène musicale africaine un pôle d’excellence tout en conservant nos valeurs culturelles, de pouvoir rayonner à travers le monde en ayant pour appui le continent.

Nous vivons dans une époque où la communication est non seulement un outil mais également une arme fantastique lorsqu’elle est bien utilisée. Lorsque le Gabon a décidé de mettre en place ses propres Awards de la musique, un ami, Eric Benquet producteur et créateur du label de Hip Hop Eben Entertainement, a proposé ma candidature auprès des décideurs de cet événement pour lequel j’ai été retenue.

Quel a été exactement votre rôle?

Mon rôle a été de mettre tout le projet en place. Dans sa forme administrative, avec l’élaboration des conditions de participation pour tous les artistes, producteurs, managers et distributeurs, la mise et place et le suivi du jury. Dans sa forme artistique, avec la création des visuels, du trophée, monter toute la soirée de gala. Le travail avec les médias locaux et internationaux, la diffusion sur le satellite de la soirée de gala du 25 novembre 2006.

Pour ce faire, j’ai eu le concours sur place des personnes ressources telles que Angèle Assele, talentueuse artiste qu’on ne présente plus, Blandine Gnambault Indassy, la directrice adjointe des programmes à la RTG1, et surtout Léa Dabany, maître d’œuvre du projet par le biais de sa structure évènementielle L’agence.GA que j’ai le plaisir aujourd’hui de piloter…
De plus, j’ai trouvé un écho plus que favorable auprès des artistes dit "anciens " qui ont été un soutien majeur durant toute la préparation de cette manifestation. Et parmi ces anciens, il y a Pierre Akendengué, Patience Dabany, Pierre Claver Zeng, Mackjoss, Hilarion Nguéma… J’ai coordonné et exécuté toute la manifestation, du début à la fin.

Comment avez-vous trouvé cette première édition ?

Il est difficile d’être juge et partie. Les choses n’ont pas été aussi évidentes qu’elles ne le paraissent aujourd’hui: il a fallu se battre contre des idées reçues, contre la fronde de certains artistes pour lesquels ce projet était déjà voué à l’échec. Cependant, je peux dire avec une certaine fierté que cette première édition a été une réussite, non seulement par la soirée de gala mais par l’espoir qu’elle suscite auprès des artistes. Un pays tout entier s’est mobilisé pour fêter ses artistes avec le concours du Président de la République du Gabon qui a personnellement voulu cette manifestation, du gouvernement par le biais du ministre de la Culture, Pierre Marie Dong, à qui je tiens à rendre hommage ici, car cet homme politique était aussi un artiste et un homme de culture, un cinéaste. Il avait à cœur cette première édition de Balafon qu’il n’a pas pu voir et ne verra jamais car il est aujourd’hui décédé.

Des moyens énormes m’ont été donnés avec la plus grande société d’équipement technique qui existe aujourd’hui en Afrique : Iris Com International et d’un point de vue logistique grâce à la Fondation Albertine Amisa Bongo, les deux partenaires de la manifestation.

Peut-on s’attendre à écouter des voix gabonaises lors de la prochaine édition du Massao, dont vous vous occupez de la programmation ?

Une des particularités de Balafon est de donner aux artistes gabonais une exposition internationale, car les musiques du Gabon sont très peu connues à l’extérieur de ce pays. C’est ainsi le comité de Balafon a invité quelques opérateurs culturels de différents pays du continent, afin qu’ils viennent se rendre compte par eux-mêmes de la richesse de cette musique de sorte qu’ils puissent à l’avenir inviter les artistes gabonais à leurs différents festivals. C’est à cette faveur que le festival Massao a été invité et permettra, à un certain nombre d’artistes gabonaises, de participer à la prochaine édition 2007 de Massao

Où en est-on justement avec les préparatifs du Massao?

Les préparatifs sont bien avancés et, à ce jour, nous finalisons les différents partenariats. Cette étape terminée, nous serons en mesure de dévoiler la programmation définitive du Massao 2007.
 

Source:  | Hits: 17378 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Belka Tobis : parle de son Cool Assiko, Concerts et DVD
( | 15.02.2007 | 19696 hits  | 0 R)

  Jean Jacques Elangué: Entretiens avec Jean Jacques ESSOMBE, Cameroon-Info.Net
( | 14.02.2007 | 14504 hits  | 0 R)

  Youpwe: La qualité du poisson camerounais remise en cause
( | 14.02.2007 | 11539 hits  | 0 R)

  Black History Month 2007 (BHM)
( | 12.02.2007 | 15934 hits  | 0 R)

  Manu Nominé aux Victoires de la Musique 2007
( | 11.02.2007 | 12863 hits  | 0 R)

  NKOTTI François et son FOMARIC. Un des héritiers des pionniers du Makossa que sont Nellé Eyoum, Manfred Ebanda et Guillaume Mouellé
( | 10.02.2007 | 20616 hits  | 4 R)

  Decouvrez EBONYL, une BD faite par un groupe de jeunes Sawa
( | 10.02.2007 | 14584 hits  | 0 R)

  Drums Dikoume - na mea nde longue: Meilleur Makossa groove 2006
( | 10.02.2007 | 13594 hits  | 0 R)

  Christian Essawe Eyobo: Les Camerounais ont 230 milliards Fcfa à gagner
( | 08.02.2007 | 12973 hits  | 0 R)

  Douala : Un carnaval pour les Bonapriso
( | 06.02.2007 | 16636 hits  | 0 R)

  CHEIKH ANTA DIOP, OU L´HONNEUR DE PENSER par Jean-Marc ELA
( | 06.02.2007 | 15210 hits  | 0 R)

  La force publique - Mercenariat Noir pendant les Razzias Nègrières
( | 02.02.2007 | 13650 hits  | 0 R)

  Février 2007 : Le "Moi(s) contre la Françafrique"
( | 02.02.2007 | 10196 hits  | 0 R)

  LES LANGUES AFRICAINES ET LE NÉO-COLONIALISME EN AFRIQUE FRANCOPHONE Mongo BETI
( | 31.01.2007 | 20773 hits  | 1 R)

  POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES (Hougan Akounaatona)
( | 28.01.2007 | 18563 hits  | 0 R)

  Réponse à l’article POUR EN FINIR AVEC NOS ETHNIES, du kamite Hougan Akounaatona
( | 27.01.2007 | 20293 hits  | 0 R)

  Yaphet Frederick Kotto
( | 26.01.2007 | 41303 hits  | 1 R)

  Jean Bikoko "Aladin"
( | 26.01.2007 | 17820 hits  | 0 R)

  Culture : Les "Nkamois" ont leur festival
( | 25.01.2007 | 18244 hits  | 1 R)

  Black Code: Promulgated by Louis XIV in 1685, the Black Code ruled the black men slavery
( | 25.01.2007 | 16051 hits  | 0 R)

  Le Code noir (1685)
( | 25.01.2007 | 15400 hits  | 0 R)

  Bwapé, un îlot de Manoka, abandonné par l´administration
( | 25.01.2007 | 9801 hits  | 0 R)

  Carrières: Lejeune Mbella Mbella, Michèle Ebonguè, .....
( | 24.01.2007 | 26449 hits  | 0 R)

  LIMBE: NAUFRAGE, Près de 60 (soixante) disparus
( | 24.01.2007 | 10547 hits  | 0 R)

  Music of Cameroon
( | 17.01.2007 | 24877 hits  | 0 R)

  La danse camerounaise d’hier à aujourd’hui, par Tony Mefe
( | 17.01.2007 | 18083 hits  | 0 R)

  Ciné Club Afrique : Le Silence de la forêt de Didier Ouenangaré et Bassek Ba Kobhio
( | 17.01.2007 | 17330 hits  | 0 R)

  Jean Dikoto Mandengué : auteur compositeur et bassiste Camerounais.
( | 17.01.2007 | 14557 hits  | 0 R)

  Joseph Nzo Ekangaki
( | 10.01.2007 | 21094 hits  | 0 R)

  L`Histoire de Baba Simon: de son vrai nom Simon Mpecké,
( | 10.01.2007 | 16852 hits  | 0 R)

  MUSIQUE: PELE-MELE - Des désaccords et plagiats
( | 09.01.2007 | 19115 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com chante !
( | 04.01.2007 | 25524 hits  | 3 R)

  LA SAWANITE A L´AUBE DE 2007 - UNE ANNEE DE GRACE
( | 04.01.2007 | 19051 hits  | 1 R)

  Manu Dibango compose la musique de Kirikou
( | 03.01.2007 | 19320 hits  | 0 R)

  MUSIQUE CAMEROUNAISE - Une chronologie de Suzanne Kala-Lobè
( | 03.01.2007 | 15835 hits  | 0 R)

  Sawanité , Grand Sawa, Pacte des Générations : Une année fructueuse, un espoir pour demain
( | 29.12.2006 | 13208 hits  | 0 R)

  SAWANITE, un an déjà ! un concept, une aventure, un succès
( | 29.12.2006 | 18288 hits  | 2 R)

  KALENDA 2007
( | 29.12.2006 | 11599 hits  | 0 R)

  Film: Assassinat de Felix Moumié
( | 27.12.2006 | 17455 hits  | 0 R)

  Spectacle : Georges Seba éblouit la Guadeloupe
( | 27.12.2006 | 14658 hits  | 0 R)

  M.E.Y. Souvenons-nous !
( | 21.12.2006 | 14596 hits  | 0 R)

  Daniel EYANGO NDOUMBE est décédé à l`âge de 92 ans
( | 20.12.2006 | 27622 hits  | 1 R)

  Videos Ngondo 2006 et Blackexploitation
( | 19.12.2006 | 14345 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : les vainqueurs fêtés chez le Mincom
( | 18.12.2006 | 11410 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Results
( | 18.12.2006 | 11360 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 : Un appel à l’unité des chefs sawa
( | 18.12.2006 | 10847 hits  | 0 R)

  Dans les secrets du Mpo’o
( | 13.12.2006 | 24798 hits  | 1 R)

  Une nouvelle et irrésistible victoire de la pirogue de course
( | 09.12.2006 | 13952 hits  | 0 R)

  LE NGONDO : UN HERITAGE CULTUREL ET TRADITIONNEL
( | 07.12.2006 | 15644 hits  | 0 R)

  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 13093 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks