Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
30.03.2007

Culture: Un festival international à Bafia dans le Mbam 

La ville de Bafia, située à 121 km de Yaoundé, sur la route de l´Ouest, abrite depuis mardi dernier la troisième édition du festival international du théâtre pour le développement (Fithed). A l´ouverture, les troupes gabonaise (Théâtre Express) et tchadienne (Le Ballet du Tchad) étaient déjà sur les lieux. Les organisateurs ont annoncé l´arrivée des troupes d´autres pays tels que la Côte-d´Ivoire, la Guinée Equatoriale, le Bénin, le Togo ou la République Centrafricaine. "Ce festival vise la formation et la promotion de la culture, particulièrement du théâtre. Il vise également à créer un espace d´expression au service des professionnel de l´art et un espace d´échange entre les professionnels de la culture et le public " a expliqué Brigitte Massan à Biroko, directrice du festival pour qui il s´agit de faire du théâtre une source de revenus pour les jeunes en proie à l´oisiveté tout en le rapprochant des populations rurales. D´ailleurs, outre les spectacles, le Fithed a prévu des espaces carrefours, qui sont des moments d´échanges.

Le thème du 3ème festival porte sur " la contribution du théâtre pour la communication et le développement par la culture en Afrique ". Lors de la cérémonie d´ouverture au rond point "ancien Djoumba" où auront lieu tous les spectacles jusqu´à samedi 31 mars, le représentant du ministère de la Culture a relevé l´importance du théâtre dans le développement. "L´art théâtral apparaît comme une activité génératrice des revenus au regard des différents métiers, qui gravitent autour. Notamment le maquilleur, le costumier, l´éclairagistes", a-t-il dit avant de préciser que ce festival est digne d´intérêt, car "il rentre dans le cadre de la stratégie sectorielle mise en place par le ministère de la Culture".

L´ouverture du Fithed a coïncidé avec la célébration de la journée mondiale du théâtre. Et c´est la ville de Bafia que les représentants camerounais de l´institut international du théâtre ont choisie pour passer le message portant sur le théâtre et la paix.

Outre les différentes troupes attendues, la compagnie Labyman 7 de la directrice du festival participe à la production des spectacles, accompagne les initiatives des populations qui visent la promotion de la culture. La particularité de la ville de Bafia est la production des spectacles en plein air. Trois spectacles sont prévus tous les soirs, précédés d´une animation du chansonnier, doublé des talents d´humoriste Boli Bolingo. Sont attendus ce soir sur les planche du rond point ancien Djoumba, le théâtre des coulisses de la République du Congo, le Concours de circonstance et Tabonka du Cameroun.
Jean-Fidèle NZiengui Nzamba, le coordinateur du festival international de théâtre au Gabon (Fithega) dit être venu prêter main forte au Fithed avec sa troupe de théâtre Express. "Le théâtre camerounais s´est fait une place non négligeable. C´est le pays qui a le plus de festivals en matière de théâtre. Ce qui illustre son engouement pour cet art", a-t-il confié. Le Gabonais révèle qu´il est en prospection au Cameroun aux fins de retenir quelques troupes qui pourraient prendre part à la troisième édition du Fithega.

Le Fithed est une initiative de la compagnie Labyman 7 créée en 1994 par Brigitte Massan à Biroko, plus connue par le public camerounais comme "Bertha La Folle". Rôle que cette talentueuse comédienne a joué avec succès dans un téléfilm diffusé à la télévision nationale au début des années 90. Pour tenir ce rendez-vous aux moyens modestes, elle dit avoir bénéficié de l´apport d´une élite du coin, en plus de ses propres fonds. L´une des institutions internationales dont le logo se trouve sur les pancartes "n´a pas encore apporté sa contribution", a-t-elle confié. En retour, le public de Bafia, dès les premières heures du festival, est nombreux autour des planches.

================

Huit pays à l’assaut des plateaux de Bafia

La ville de Bafia met la dernière main sur les préparatifs de la 3ème édition du festival international de théâtre pour le développement de la culture (Fithed), qui se déroulera du 25 au 31 mars 2007.


“ Les Perçus Nomades ”, “ les Nga’a du camer ”, le “ Théâtre Express ” du Gabon, “ Yéléman ”, “ Atelier théâtre de Rio Muni” (Guinée E.), “ les Tongolos ”… Ce sont autant des troupes et compagnies de théâtre invitées à la 3ème édition du Fithed. A Bafia, l’événement est au cœur des débats. Les spectacles seront joués en plein air.

Initié par la compagnie Labyman 7 du Cameroun, le festival international de théâtre pour le développement de la culture (Fithed), a pour ambition de servir au public, le fruit du travail des hommes de théâtre qui se sont engagées dans le combat pour la revitalisation du théâtre camerounais et africain. Le public appréciera la densité et la vivacité d’une nouvelle dynamique de la mise en scène. “ La ville de Bafia est déjà parée aux sons et couleurs des grandes fêtes africaines. L’événement sera fortement ancré dans le registre des traditions populaires. “ Contribution du théâtre à la communication et au développement par la culture en Afrique est le thème retenu pour l’édition de cette année ” confie Brigitte Massan à Biroko, le président du comité d’organisation.

Huit pays dont : le Gabon, le Togo, la Cote d’Ivoire, le Tchad, la Guinée Equatoriale, le Congo, le Bénin et le Cameroun rivaliseront d’adresse. L’occasion sera donnée au théâtre africain de dévoiler son immense diversité. Les animations culturelles, les espaces carrefour, des représentations classiques, dramatiques et contemporaines seront au menu. Les organisateurs soutiennent que, le choix de la ville de Bafia, se justifie par le paysage artistique et l’ensemble des spécificités faisant de ce chef-lieu du département du Mbam et Inoubou, l’une des villes les plus cosmopolites du Cameroun. Et ainsi un point de chute et des rencontres entre plusieurs cultures. “ C’est un festival de rupture, dont l’une des principales motivations, est de désengorger les grandes métropoles de Yaoundé et Douala. Nous allons à la conquête des publics de la périphérie, qui n’ont pas la chance de vivre des meilleures attractions ” enchaîne Brigitte Massan à Biroko.

Symbiose entre les rofessionnels de l’art et le public

Le Fithed est l’une des priorités que s’est fixée la compagnie Labyman 7 depuis sa création en 1994. La promotion du théâtre, la création d’un espace d’expression au service des professionnels de l’art et de la culture et la mise sur pied d’un cadre d’échange entre lesdits professionnels et les publics cibles en sont quelques articulations. A cela, il faut ajouter, la promotion et la valorisation des productions intellectuelles par l’art du spectacle, l’épanouissement des professionnels de l’art et de la culture.
La compagnie entend aussi créer une synergie autour des problèmes interculturels, créer un espace du donner et du recevoir entre les professionnels des arts et les spectateurs, susciter une prise de conscience des populations sur les problèmes qui gangrènent leur quotidienneté. Il s’agit de fédérer les initiatives populaires capables d’aider à la promotion et à la revalorisation de la culture dans tous les domaines artistiques et culturels. 
 

Par Souley ONOHIOLO
Le 20-03-2007

 

Source:  | Hits: 17032 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Espoir en l´Afrique !! Par Francis Bebey
( | 19.09.2006 | 20115 hits  | 0 R)

  HOMMAGE AU PROFESSEUR NJOH MOUELLE
( | 19.09.2006 | 19448 hits  | 0 R)

  UPC: Union des Populations du Cameroun
( | 15.09.2006 | 18430 hits  | 0 R)

  UM NYOBE NOUS A APPRIS A REFUSER D’ETRE ESCLAVES
( | 13.09.2006 | 19535 hits  | 0 R)

  La crise du Muntu (Monga-Mbembé-Eboussi Boulaga)
( | 07.09.2006 | 19752 hits  | 0 R)

  UM NYOBE, héros national, Assassiné ce 13 Septembre 1958
( | 06.09.2006 | 32667 hits  | 8 R)

  Me Black Yondo parle
( | 06.09.2006 | 20725 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobe
( | 06.09.2006 | 20294 hits  | 0 R)

  11 SEPTEMBRE 2001 : CINQ ANS APRES (par Sam Ekoka Ewande)
( | 06.09.2006 | 20193 hits  | 0 R)

  Ruben Um Nyobè, Précurseur des Indépendances Africaines Avait Prévenu !
( | 06.09.2006 | 20033 hits  | 0 R)

  Cameroun : la guerre d’indépendance oubliée
( | 06.09.2006 | 19519 hits  | 0 R)

  Le " NGOSO " : Origines de l´" ESSEWE "
( | 01.09.2006 | 17701 hits  | 0 R)

  Les racines africaines de la musique noire d’aujourd’hui.
( | 30.08.2006 | 29234 hits  | 1 R)

  JO TONGO
( | 29.08.2006 | 25452 hits  | 0 R)

  The Highlife Music, predecessor of modern African Music
( | 29.08.2006 | 28086 hits  | 1 R)

  The story of Highlife
( | 29.08.2006 | 20790 hits  | 0 R)

  The Rebirth of Highlife
( | 29.08.2006 | 12920 hits  | 0 R)

  ETIENNE MBAPPÉ - another great Cameroonian bass player
( | 28.08.2006 | 15789 hits  | 0 R)

  BAKASSI, GUERRE OU PAIX ?
( | 24.08.2006 | 20271 hits  | 0 R)

  BAKASSI: LA FIN DE L’OCCUPATION MILITAIRE (Sam Ekoka Ewande)
( | 23.08.2006 | 16482 hits  | 0 R)

  Hommage: Un film sur la vie de Samuel Eboua
( | 21.08.2006 | 23869 hits  | 0 R)

  TRAGEDIE DU LAC NYOS - 20 ANS APRES : NE PAS OUBLIER
( | 20.08.2006 | 22270 hits  | 0 R)

  KEMIT Conference: SURVIVANCE DE L’EGYPTE PHARAONIQUE DANS LA TRADITION AFRICAINE
( | 20.08.2006 | 21200 hits  | 0 R)

  1986: Hundreds gassed in Cameroon lake disaster
( | 20.08.2006 | 13044 hits  | 0 R)

  Le Nigeria remet officiellement la péninsule de Bakassi au Cameroun
( | 15.08.2006 | 20046 hits  | 1 R)

  Tradition, invention and history The case of the Ngondo (Cameroon)
( | 11.08.2006 | 14819 hits  | 0 R)

  Germany pays for colonial errors in Namibia
( | 10.08.2006 | 19743 hits  | 1 R)

  Le “ Ngondo ” et la “ Civilisation de la croix ”
( | 09.08.2006 | 28848 hits  | 1 R)

  Evocation de la vie et de l´exécution du nationliste camerounais
( | 09.08.2006 | 20009 hits  | 0 R)

  Résistance Sawa : La force du souvenir
( | 08.08.2006 | 19811 hits  | 0 R)

  Georgette L. Kala-Lobè en Solo pour Douala Manga Bell
( | 07.08.2006 | 28648 hits  | 1 R)

  Bialati ba 1500 Mina. Dictionnaire des noms propres Sawa
( | 07.08.2006 | 23166 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo n´est plus
( | 05.08.2006 | 28078 hits  | 2 R)

  Douala: Ville et Histoire - René GOUELLAIN
( | 31.07.2006 | 25381 hits  | 0 R)

  Rudolf Douala Manga Bell, premier opposant à l´Apartheid
( | 31.07.2006 | 22597 hits  | 0 R)

  Rudolf Doualla Manga Bell: propriété familiale?
( | 31.07.2006 | 21064 hits  | 0 R)

  Douala autrefois - Michel Viallet
( | 29.07.2006 | 28073 hits  | 0 R)

  Douala un siècle en images - Jacques SOULILLOU
( | 28.07.2006 | 23543 hits  | 0 R)

  Vivre à Douala L´imaginaire et l´action dans une ville africaine en crise - Gilles SERAPHIN
( | 27.07.2006 | 24186 hits  | 0 R)

  Douala: Croissance et servitudes - Guy MAINET
( | 26.07.2006 | 27883 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolf Duala Manga Bell,martyr de la liberté ...Joël KONDO
( | 25.07.2006 | 32453 hits  | 1 R)

  Ngum’a Jéméa ou foi inébranlable, de David Mbanga Eyombwan
( | 22.07.2006 | 50404 hits  | 0 R)

  Sawanité: l’appel du large ou la rencontre avec nos cousins d’outre Campo
( | 19.07.2006 | 26102 hits  | 1 R)

  Hommage à Rudolf Duala Manga Bell
( | 19.07.2006 | 21426 hits  | 0 R)

  Tet´Ekombo
( | 19.07.2006 | 19918 hits  | 0 R)

  SAWANITE: LA PART DES FEMMES
( | 18.07.2006 | 20906 hits  | 1 R)

  Ce fut le 12 juillet 1884
( | 14.07.2006 | 20724 hits  | 2 R)

  La Renaissance Panafricaine par Thabo Mbeki
( | 14.07.2006 | 20297 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: AVANT PROPOS
( | 14.07.2006 | 17533 hits  | 0 R)

  EXCEL NGOH NI NSONGO 2006: Demande de participation
( | 14.07.2006 | 17506 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks