Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
14.09.2005

Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué 

Le souci de tout peuple africain étant de maintenir son autorité, d´assurer la politique juridique et économique du pays, et de sauvegarder le patrimoine, de faire respecter les lois et les règles sociales, en assurant la sécurité des populations, en protégeant les faibles les gens de la tribu des Bakoko ne se sont pas démarqués de cette ligne qui veut que chacun se dote d´un élément de sécurité. C´est pourquoi ils ont créé le Njée, une association d´hommes, un gouvernement. Le Njée n´était ni une société sécrète, ni une société réligieuse à sa création. Le Njée est devenu une société sécrète par la force des choses, même comme cela ne se faisait pas publiquement sentir. Le Njée se voulait un mouvement d´hommes adultes, une association de gastronomie. Mais il fut considéré, à tort, comme une société sécrète.

Rôle
Le Njée, dans la tribu des Mpôh, jouait un rôle très capital, d´ailleurs, comme toute autre société traditionnelle. La promulgation d´une loi ou la mise à mort des détracteurs de la loi sur le plan juridique était de son ressort, ceci avec le concessus des chefs de l´association. Bref nous pouvons dire, que la mission quasi difficile du Njée était d´instruire les différends, d´assurer la vie politique et économique du peuple, de « manger » ses victoires, de faire respecter la loi, d´assurer le respect et la sécurité des biens et d´autrui, etc…

Représentation matérielle
Pour garder secret l´identité du Njée et pour éviter l´indiscrétion, on a fait au Njée une grande case. Cette dernière servait pour les grandes manifestations ; c´est là qu´on jouait du tam-tam pour appeler le Njée. Sur l´éthique du respect de la loi, il était scrupuleusement interdit aux femmes de connaître l´identité du Njée. La femme ne devait en aucun cas savoir que le Njée est un homme initié à cet effet. Pour les femmes, il devait rester un esprit extraordinaire, un être maléfique habitant sous terre et ne pouvant sortir que quand on avait besoin de lui.

Adhésion
Le Njée était une association d´hommes. « Tous les enfants mâles de la tribu des Mpôh de 12 à 14 ans étaient membres de l´assocition ». Il fallait passer par le stade initiatique pour apprendre le secret du Njée. Tout membre de cette association pouvait prétendre au titre de chef, à une condition : payer une centaine d´objets.
Tout homme désireux (noble, esclave, étranger) pouvait être membre du Njée (sauf les femmes), l´essentiel étant de connaître sa langue officielle (sécrète).

Manifestation
Le Njée se manifestait par une grande fête gastronomique populaire. Le tribunal se déroulait des jours et des nuits durant où l´on mangeait à sa siété.

Autre cérémonie : La cérémonie dite de « l´expiation »
Le jour de l´expiation (ou de la mise à mort du coupable), il se passait tout un cérémonial ; tout ceci pour confier au Njée toute sa puissance. Son langage consistait à utilise des expressions qui n´étaient pas accessibles aux non initiés.

Evolution
Nous savons que beaucoup de nos mouvements ont subi l´influence de la civilisation (de la culture européenne) et surtout celle de l´évangelisation. La pénétration de la civilisation européenne dans nos us et coutûmes a beaucoup contribué à la disparition de nos cultures et de nos croyances voire de nos traditions. Mais avant que le Njée ne « meurt » sur le plan de sa juridiction, ses membres, constatant que la peine de mort vidait déjà la tribu et qu´elle n´était plus possible à appliquer, éliminairent cette pratique. Le Njée adopte une nouvelle forme d´expiation (pas la moindre) qui consistait à faire recours au pouvoir d´une plante appelée « janga » ou oignon. Cette plante mystique, selon le Pasteur Théodore Emmanuel Ebobisse était confiée à une seule personne jugée noralement capable d´assurer cette responsabilité. Il lui était interdit d´en faire usage sans motif valable, sous peine de mort. Cette plante avait la faculté de rendre malade, de provoquer la mort et même de rendre la santé au coupable rependant.

Certains membres de nos associations, face à l´évangile, n´ont pas hésité à trahir ; d´autres l´on fait par vengeance ou par simple animosité. Le Njée, association d´hommes de la tribu Mpôh, n´a pas échappé à ce contact avec le courant extérieur ou à l´esprit de destruction qui habite certains individus. De nos jours, ce mouvement si cher aux Mpôh n´existe plus. Même si on le retrouve encore aujourd´hui, c´est sous forme insignifiante : c´est tout simplement une déformation et un essai de reconstitution, une simple imitation plus ou moins réussie. Le Njée a subi une fin plus ou moins brutale et comme bien d´autres de nos mouvements, il n´a pas évolué.

Les missionnaires menant un combat ardu contre les manifestations du paganisme ancien, portèrent un coup fatal sur le Njée et sur bien d´autres entre les années 1888 et 1899. Mais particulièrement pour le Njée, un chef converti au christianisme avoua publiquement qu´il était le Njée et que Njée n´était pas « Dieu ».

Pasteur NDOUMBE NDOUMBE



Le JENGU

Le NGOUA

 

Source:  | Hits: 14602 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  Le "Ngondo" en quête de développement
( | 02.12.2008 | 16303 hits  | 0 R)

  NGONDO 2008 : Le peuple Sawa s’invite à l’action
( | 01.12.2008 | 15417 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008 : Ce n’est pas seulement la fête
( | 26.11.2008 | 14406 hits  | 0 R)

  Ngondo 2008: Une caravane pour innover
( | 25.11.2008 | 15324 hits  | 0 R)

  Ngondo: BREVES
( | 20.11.2008 | 15917 hits  | 0 R)

  Miriam Makeba est décédée à la suite d´un concert effectué en Italie
( | 10.11.2008 | 16325 hits  | 1 R)

  Le groupe ESA, vous vous en souvenez ??? Il revient …
( | 06.11.2008 | 17892 hits  | 0 R)

  Muna Moto (L’enfant de l’autre), le film de Dikongue Pipa
( | 01.11.2008 | 20701 hits  | 0 R)

  Musique : “Essimo” la contestation en musique
( | 31.10.2008 | 17356 hits  | 0 R)

  Nécrologie : Hoïgen Ekwalla est décédé
( | 25.10.2008 | 34870 hits  | 0 R)

  La fin du néolibéralisme
( | 18.10.2008 | 14581 hits  | 0 R)

  Ubuntu - an African Philosophy (i am because we are)
( | 11.10.2008 | 46601 hits  | 1 R)

  Ubuntu definition is: a person is a person through other persons.
( | 11.10.2008 | 32840 hits  | 1 R)

  Ubuntu : Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes
( | 11.10.2008 | 23646 hits  | 1 R)

  Géo-économie mondiale : Un basculement stratégique | Octobre 2008 René Naba | Paris
( | 09.10.2008 | 21209 hits  | 0 R)

  André Ngangué : Le patriarche a définitivement rangé son micro
( | 10.09.2008 | 16880 hits  | 0 R)

  André Ngangué est mort !
( | 09.09.2008 | 16463 hits  | 0 R)

  Vie et Oeuvre de Ruben Um Nyobè
( | 05.09.2008 | 20397 hits  | 0 R)

  lettre d´un Sawanaute
( | 30.08.2008 | 20863 hits  | 1 R)

  Cameroon - Nigeria: A cultural festival to seal reconciliation
( | 27.08.2008 | 15608 hits  | 0 R)

  JO: Gwladys Epangue médaillée de bronze de taekwondo en -67 kg
( | 22.08.2008 | 15187 hits  | 0 R)

  Francoise Mbango Etone en OR - Bravo championne !
( | 17.08.2008 | 14605 hits  | 0 R)

  Le Pr. René Douala Manga Bell dénonce...et écrit au Président de la République
( | 14.08.2008 | 26398 hits  | 1 R)

  Obituary: Isaac Hayes dies at age 65
( | 11.08.2008 | 17097 hits  | 0 R)

  Africa n°1 Manu et Tito: Duo ecclectique de l´Historiographie de la Musique Africaine
( | 03.08.2008 | 18055 hits  | 0 R)

  Bonendalè : un carrefour artistique
( | 01.08.2008 | 21036 hits  | 0 R)

  Cameroon, Autopsy Of An Independance. answers on this taboo story during the colonial age
( | 01.08.2008 | 17235 hits  | 0 R)

  L’ORIGINE DU NOM TOTÉMIQUE DU PEUPLE BASSA/BASSOO
( | 19.07.2008 | 52995 hits  | 0 R)

  Une action de pérennisation de la civilisation Bakoko
( | 15.07.2008 | 19808 hits  | 0 R)

  Le cri de supplique des enfants de Lapiro: " S´il vous plaît, libérez notre père! "
( | 13.07.2008 | 18141 hits  | 0 R)

  Credo Mutwa presents: The True History of Africa
( | 06.07.2008 | 15936 hits  | 0 R)

  Livre: André FOUDA 1951-1980
( | 05.07.2008 | 19249 hits  | 0 R)

  Quand la France massacrait au Cameroun dans les années 60
( | 28.06.2008 | 21304 hits  | 0 R)

  Vidéo - Cameroun : autopsie d´une indépendance
( | 25.06.2008 | 17353 hits  | 0 R)

  Bonendale - d’un village chargé d’histoires
( | 19.06.2008 | 33493 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Ngoua
( | 15.06.2008 | 17447 hits  | 0 R)

  Les jalons posés à Yabassi
( | 13.06.2008 | 15946 hits  | 0 R)

  LE PEUPLE SAWA?
( | 02.06.2008 | 13174 hits  | 0 R)

  Neo-Colonialism, the Last Stage of imperialism, by Kwame Nkrumah, 1965
( | 25.05.2008 | 23446 hits  | 0 R)

  Egypte antique et Afrique noire: une parenté méconnue et occultée
( | 25.05.2008 | 23323 hits  | 0 R)

  OBSTACLES AU DIALOGUE NORD-SUD par Chinua ACHEBE
( | 25.05.2008 | 20435 hits  | 0 R)

  Le CLAN: formation traditionelle des Jeunes pendant la Colonisation
( | 16.05.2008 | 21588 hits  | 0 R)

  Histoire de la Musique Sawa
( | 16.05.2008 | 24081 hits  | 1 R)

  Patrice Ndedi Penda: Comment combattre la malédiction coloniale
( | 16.05.2008 | 20908 hits  | 0 R)

  CAMEROUN DU PROTECTORAT VERS LA DEMOCRATIE 1884 - 1992
( | 04.05.2008 | 18602 hits  | 0 R)

  Celestin Monga: Lettre ouverte à Lapiro (Lambo Pierre Roger)
( | 01.05.2008 | 14185 hits  | 0 R)

  Hommage de PeupleSawa à Aimé Césaire : le dernier des Mohicans s’en est allé
( | 18.04.2008 | 16442 hits  | 0 R)

  L´hommage d´Edouard Glissant à Aimé Césaire
( | 18.04.2008 | 12870 hits  | 0 R)

  Cameroun : Proposition pour un débat politique national du Monsieur Ngouo Woungly-Massaga alias Commandant Kissamba
( | 14.04.2008 | 12208 hits  | 0 R)

  Aimé CÉSAIRE (25 juin 1913 - jeudi 17 avril 2008)
( | 12.04.2008 | 15184 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks