Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
06.10.2006

Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin 

Pendant trente jours, du 14 septembre au 14 octobre 2005, les médias camerounais et étrangers rendent hommage à Eboa Lotin. Le poète, artiste et journaliste du quotidien nous a quittés le 6 octobre 1997, il y a huit ans. C’est la deuxième fois que Tom Yom’s organise cette commémoration, après celle de 2003.

“Papa était un père de famille ordinaire avec en plus cette exigence perfectionniste. Il n’aimait pas le travail approximatif. Ces conseils en tant que chef de famille allaient tous dans ce sens. ” Samuel, Cathy, Henri et les autres enfants de Eboa Lotin, le poète, musicien, mélodiste et artiste qui nous a quittés il y a huit ans évoquent le souvenir de leur père comme s’il était toujours parmi eux. Un artiste à qui Tom Yom’s rend un vibrant hommage, pour la deuxième fois depuis sa mort, le 6 octobre 1997. Dans cette optique, une série de manifestations sont organisées à Douala, ville d’où l’artiste pas toujours compris était originaire. Le point d’orgue des animations se situe les 7, 11 et 14 octobre. Avec deux spectacles complets les 7 et 14 octobre, Cinéma Le Wouri à Douala et Cinéma Abbia à Yaoundé, puis un symposium le 11 octobre au Centre culturel français de Yaoundé. Des manifestations qui seront précédées par plusieurs jours et semaines de communication intense, dans les différents supports médiatiques camerounais et étrangers, autour de la vie et l’œuvre du fils au pasteur Lotin’a Samè.

Sortir le poète de l’oubli
Il est l’un des rares auteurs compositeurs et artistes à avoir été régulièrement invité en Afrique et dans le monde pour des productions à la fois pour le grand public et les chefs d’Etat. De Bokassa 1er de Centrafrique en 1969 à Omar Bongo du Gabon, lors du deuxième anniversaire de la Rénovation en passant par Marien Ngouabi du Congo Brazzaville pour la naissance du Parti congolais du travail (Pct), sans oublier le président El Hadj Amadou Ahidjo de qui il a toujours reçu le soutien moral et matériel, Emmanuel Eboa Lotin très populaire au Congo Kinshasa (ex-Zaïre) et pas seulement parce qu’il chantait en Lingala, l’était tout autant au Bénin, en Côte d’Ivoire ou en Europe. Après sa première composition “ Mulema Mwam ” en 1962 qui lui vaut le premier prix Vicks, il débarque à Paris cinq ans plus tard en 1967 où il signe des contrats avec Philips et Satel. Sa trente troisième année de carrière, en 1994, coïncide avec la sortie de son double album Cd laser qui regroupe plusieurs de ses titres les plus écoutés à travers le monde.

L’artisan sculpteur et artiste ne sait pas alors que, comme Jésus-Christ dont il faisait sans cesse allusion dans ses oeuvres, de manière parabolique, il venait de passer l’une des plus belles années de sa vie. Il tirera sa révérence trois ans après, le 6 octobre 1997. Mais ses textes et sa musique restent d’une incroyable actualité. Rien d’étonnant dès lors que Tom Yom’s, que beaucoup considère comme le fils spirituel de Eboa Lotin, veuille le sortir de l’oubli : “ C’est un devoir de mémoire. Il n’est pas concevable qu’un artiste camerounais de la trempe d’Eboa Lotin dont les textes et la musique sont aussi purs, aussi profonds que la profondeur d’un océan, tombe peu à peu dans l’oubli. Ça participe du devoir de mémoire. ”



Par Jean-Célestin EDJANGUE
 

Source: Le messager | Hits: 28804 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(2)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 18601 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 16457 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 16343 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 16461 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 18902 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 15739 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 19093 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 16434 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 15491 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 20117 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 18232 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 15795 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 23711 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 21038 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 14563 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 23916 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 21122 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 22632 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 17436 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 26104 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 30731 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 28886 hits  | 2 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 17248 hits  | 0 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 17208 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 23446 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 21911 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 20928 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 34985 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 29074 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 31911 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 17903 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 39437 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 34959 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 24326 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 23914 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 23471 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 23243 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 22325 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 22133 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 22021 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 21849 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 14428 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 23584 hits  | 0 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 18929 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 17346 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 24697 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 20464 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 12616 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 16137 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 17809 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks