Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
06.10.2006

Le Pasteur LOTIN SAME 

L´ Eglise Baptiste Camerounaise, dite Native Baptist Church, première congrégation réligieuse, a été créée en 1845 par le missionnaire Alferd SAKER.


Native Baptist Church

L´ Eglise Baptiste Camerounaise a vu son appelation suivre les changements politiques qui ont affecté le Cameroun tout au long de son histoire.
Initialement appelée Native Baptist Church (Eglise Baptiste des natifs ou enfants du pays) par les Anglais, cette communauté est devenue Eglise Baptiste Camerounaise (E.B.C) à la colonisation francaise après avoir été l´Einge Borena Baptisen à l´époque allemande, vers les années 1891 (…)
De 1845 à 1917 d´autres missionnaires arrivées au Cameroun : Missions de Paris (France), de Bâle (Suisse) et Allemande entreprirent de regrouper tous les Baptistes. Malheureusement, les querelles de clocher- si on ose dire - provoquèrent la scission des communautés et partant l´indépendance de la Native Baptist Church.
Devenue autonome en 1888, la N.B.C obtint son indépendance de haute lutte en 1921 sous la direction de LOTIN SAME.


LOTIN SAME

Sous le poids des représailles perpétuées par la Mission Evangélique de Paris, le N.B.C connut beaucoup de tracasseries jusqu´en 1932 date à laquelle le Pasteur LOTIN SAME, persévérant et soutenu par la communauté parvint à obtenir à nouveau l´autorisation de réouvrir les temples après un procès qui dura plus de deux ans. Le culte inaugural célébré à l´ Eglise Baptiste des Blancs de Bonalembé par le Pasteur Roussillon fut couronné de succès.
Les œuvres et les créations du Pateur LOTIN SAME ne suffiraient pas à être citées dans un simples article; loin s´en faut :
ü Renovation liturgique qui tienne compte de la sensibilité africaine des paroissiens
ü Composition de cantiques (quelques centaines) sous forme de « Ngoso Chretien », plus beaux les uns des autres. En voici un qui puise les références, comme les autres dans les saintes écritures :

A MOTO, NJA NU LOM WA
WUNJA MUNA NIAMA
NU MA BAMBE MBA MIUNA ?

SANGO NYA BOSANGI
NDE A MA PULE MO
A M PULA JA TEN
O LEE NYOLO
NONGO SO
A LANE
WUNJA MO
A LANE
KA NA YE NO NU SANGO
NONGO, A LA PENDA ETITI


Emprisomment et Excommunication

Les missionnaires européens firent des pieds et des mains pour briser l´élan créateur électrique de LOTIN SAME, avec le concours de l´administration coloniale. Ils n´y sont pas parvenus…par la grâce de Dieu.
Le différend entre le Pasteur LOTIN SAME et la Mission de Paris portait sur des sujets de déontologie chrétienne. Entre autres, on lui reprochait d´accepter la polygamie des chrétiens dans l´Eglise. Sur ce pint précis LOTIN SAME retorquait qu´on n´est pas chrétien uniquement par ses œuvres, mais aussi et surtout par la grace. Il partait du principe qu´il fallait prendre ses campatriotes tels qu´ils étaient polygames, certes, mais qu´on pouvait néanmoins les amener à Dieu. Il appuyait son raisonnement sur le Christ lui-même, qui a dit « qu´il était venu chercher ceux qui étaient perdus », et qui est allé vers vers les Pharisiens, les Paiens et les Pécheurs afin de les tirer vers Dieu.
Ne trouvant pas d´arguments, les missionnaires blancs cherchèrent l´alibi et accusèrent LOTIN SAME d´exercice d´activités lucratives.

En fait de quoi vivait-il exactement ?
La direction de la Native Baptiste Church avait été confiée à LOTIN SAME sans lui donner les moyens. En fait, il lui fallait trouver des sources de financement de son œuvre quelque part. Pour ce faire, sa famille monta un société d´exploitation forrestière à Loum. C´est de là qu´il tirait sa « manne », puisque ne recevant de subsides de personne. Et cet argent , loin de garnir sa poche, était investi, mis au service de cette œuvre incommensurable. En quelque sorte, le nerf de la guerre…
Cet esprit d´« indépendance » de LOTIN SAME était percu par les autorités coloniales comme exemple pour les populations. On lui colla l´étiquette de natinaliste du fait qu´il menait un combat acharné pour le bien-être des individus, de ses campatriotes. Ce nationaliste doit donc être vu ou pris au sens large de noble du terme. Tel se présentait le « rebelle » qu´il fallait à tout pris éliminer et dont l´excomunication et l´emprisonnement ne furent pas les moindres…

Au moment de célébrer, en cette fin d´année, le quarante cinquième anniversaire de sa mort nous sommes unamines pour dire que le Cameroun tout entier est en droit de s´en orgueillir de compter un homme de la trempe de LOTIN SAME parmi les figures marquante de son histoire.



Par Charles EKAMBI
d´après les extraits de l´Apercu de M. Mpah Mpondo Black

Source : Infos Ngondo Dec-91
 

Source:  | Hits: 26726 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(2)

PLUS DE NOUVELLES


  Le trésor que l’Allemagne doit au Cameroun
( | 07.12.2006 | 12262 hits  | 0 R)

  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 11091 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 10737 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 11003 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 12960 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 11086 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 14186 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 11295 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 10647 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 14829 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 13009 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 10632 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 17906 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 14366 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 10026 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 17759 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 15464 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 15918 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 11899 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 19806 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 23406 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 22255 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 12066 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 11867 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 16543 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 15205 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 14622 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 27580 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 21360 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 24464 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 13112 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 31086 hits  | 1 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 17776 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 17008 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 16789 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 16688 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 15865 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 15740 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 15465 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 15103 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 9691 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 16734 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 21362 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 13885 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 11988 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 18335 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 14625 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 8379 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 11548 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 12024 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks