Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
05.01.2014

Ruth Kotto se confie 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 









Elle a hérité du répertoire musical de son frère, le regretté "Kotto Bass", qui a été et demeure une légende de la musique camerounaise et africaine. Elle est aujourd’hui une reine du Makossa. Sa voix d´ange est le reflet de sa simplicité cordiale. De son style vestimentaire raffiné, elle est radieuse et son chant nous fait rêver.

Bonjour, et merci de nous recevoir dans votre univers artistique.
Qui est réellement Ruth Kotto… ?

Bonjour, je tiens tout d’abord à vous dire merci du soin que vous m’accordez avec cette interview. Ruth Kotto, est une jeune Artiste Chanteuse et aujourd’hui productrice de musique. Originaire du Cameroun, j’ai débutée en tant que Choriste. Issue d’une famille d’artistes : en dehors du regretté Kotto Bass, dans le domaine ‘’audiovisuel’’, j’ai deux frères qui sont musiciens – Henri Kotto (qui est batteur), Titi Koko (Guitariste).

Quand Ruth Kotto n’est pas en train de chanter, que fait-elle ?

Quand je ne chante pas, je travaille. Je vais à mon boulot quotidiennement comme presque tout le monde. Et m’occupe aussi de ma petite famille !

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans la musique (chanson)… ?

Bah, Honnêtement je ne sais pas d’où cela m’est venu. Ça s’est révélé d’un coup. J’ai ressenti l’envie de chanter. Quand j’étais plus jeune, j’avais une folle envie de découvrir ce que c’était que l’art, je rêvais d’être styliste. Quelque temps plus tard, je me suis écartée de mon envie de stylisme pour laisser place à la Danse. J’ai monté un groupe quand j’étais encore au collège et dès qu’avec mon groupe on avait l’occasion on dansait et s’amusait sans plus.
J’ai commencé à Chanter grâce à mon défunt Grand-frère Kotto Bass. je le voyais tout le temps chanter, et travailler avec les noms de la musique qui était d’actualité à cette époque. Toutes les musiques à la mode au Cameroun étant si près de moi, sans vraiment le préméditer, je me suis retrouvé dans ce magnifique milieu artistique !

La plupart des personnes qui font dans la chanson, rêvent de faire aussi carrière dans le cinéma. Est-ce aussi le cas pour vous… ?

Je pense que oui. J’admets, que j’ai cette timide petite envie qui habite en moi. Je ne guète uniquement pas le grand cinéma. Juste le niveau de l’humour me satisfera, je pense … Dans tous les cas attendons pour voir…

Quand vous étiez plus jeunes, à part votre frère, quel artiste vous a inspirée ?

Il y en eut pas mal. Passionnée de musique je n’étais pas focalisée sur un artiste en particulier. Mais je peux dire que, chez les femmes : Bébé manga m’a beaucoup inspiré. Et par la suite chez les hommes Richard Bona.
Mais mon frère Kotto Bass reste le pilier de mes inspirations

Si un jour, vous deviez chanter avec un artiste camerounais, lequel serait-il…?

C’est compliqué, pour l’instant. Je ne peux pas me prononcer, car cette question demande une mûre réflexion ! Avant de chanter avec une personne, je pense qu’il faut avoir une affinité au moins qui rejoint nos travaux !
Le chanteur camerounais Tchap’s m’ a marqué ma personne et j’avais bien voulu chanter avec lui, parce je l’ai accompagné dans mes débuts de choriste et j’aimais bien ce qu’il faisait ! Malheureusement, il est parti bien avant (décédé).

Selon vous, quels seraient les vrais problèmes dont souffrent les artistes aujourd’hui au Cameroun ?

Je m’estime comme étant une personne très honnête. Soit je parle, soit je me tais.

Votre sincérité ne nous fera que du bien…

Les artistes Camerounais rencontrent beaucoup de problèmes sur le plan national et international. Le problème pourrait venir de nous car il est vrai que parfois nous manquons de discipline. Il nous faut faire preuve de professionnalisme en tout temps et en tout lieu pour être pris au sérieux.
Nous avons aussi un souci de gérance sur nos droits d’auteur. Mais attendons de voir ce qui va se passer après les élections qui viennent d’avoir lieu à la Socam.
Enfin je crois qu’il est temps que l’état prenne à bras le corps le problème de la piraterie pour que l’artiste retrouve la place dorée qui était la sienne avant. Et pour finir je crois qu’au Cameroun l’état ne développe pas assez de structures pour aider l’émancipation artistique. Il n’y a pas de conservatoire national de musique, pas assez de salles mythiques de spectacle, de cinéma, pas assez de salles pour des événements artistiques qui permettent à ceux qui aiment ce métier, de pouvoir le faire en toute grâce !

Le Cameroun s’est doté d’un nouveau président pour gérer les droits d’auteur. Que pouvez-vous souhaiter à Ndedi Eyango ?

Rire, Je crois qu’il faut donner la chance à tout un chacun et si Ndédi Eyango a été élu, Il faudrait lui laisser le soin d’exercer son mandat afin de voir ce qu’il peut nous offrir de beau ou de mieux.

Si vous étiez Ministre de la culture, qu’apporteriez-vous comme changement au sein de ce Ministère (s’il y a des changements à faire) … ?

Rire. Rire. Rire. Je pense que j’aurais à construire des projets pour mieux vendre la culture Camerounaise sur le plan national et à l’international ! Des projets autour de la peinture, la musique, le cinéma, l’art en général. Puisque l’art tout comme la culture sont générateurs de revenus. Ailleurs on parle en millions de dollars pourquoi pas dans l’art camerounais ? Le Cameroun est l’Afrique en miniature donc il y a de quoi amasser de l’argent en faisant mieux la promotion de notre culture. Maintenant ce n’est pas mon rôle donc je fais confiance à ceux qui gèrent l’art camerounais.

Avec quelles personnalités artistiques avez-vous déjà travaillé, dans le monde ?

Il va s’en dire que ça fait des années que je suis dans le métier. De choriste à chanteuse solo j’ai forcément travaillé avec beaucoup d’artistes de chez nous et d’ailleurs je vais vous citer : Césaria Evora,YRIAM MAKEBA, MANU DIBANGO (m’a fait l’honneur plusieurs fois dans son travail) , George Weiya, Werrason, OUMOU SANGARE, Monique Séka, Shala Muana, Joëlle Esso, Douleur, San fan thomas, Ben et Grace Decca, Ekambi Brillant, Tala André Marie, Nguéa Laroute et Ndedi Eyango(avec qui j’ai été en tournée en Chine) et bien d’autres.
Je vais juste dire que ça a été et c’est toujours un bonheur de travailler avec des confrères artistes

Parlez-nous de votre nouvel album … ?

Mon dernier Opus, s’intitule ‘’Bonam’’ en langue Duala du Cameroun qui veut dire la grâce ou la bénédiction en français. C’est un album à 8 titres, donc les compositions sont variées. Il a été réalisé par l’arrangeur camerounais Toto Guillaume qui a su m’amener à aller chercher plus loin dans mon inspiration et mes capacités vocales. J’espère que mes fans vont me suivre dans cette nouvelle aventure. J‘invite surtout tous vos lecteurs, mes fans et tous ceux aiment la culture à se procurer mon dernier opus. Ils vont y trouver des musiques d’ici et d’ailleurs. J’espère avoir réussi ce pari.
C’est un album que l’on classe dans la catégorie Word-music !

Quels messages, conseils voulez-vous partager avec vos fans et lecteurs ?

Je tiens à remercier tous ceux qui vont me lire via ce panel et réaffirmer mon amour pour tous ceux qui m’ont toujours soutenu et qui continuent à le faire par les biais des réseaux sociaux où ils n’hésitent jamais à m’envoyer des messages et me laisser des encouragements. Je leur suis reconnaissante car c’est eux qui me portent plus haut depuis toutes ces années. Je leur dédie ce nouvel album …

Ruth kotto

http://www.facebook.com/ruth.kotto

WWW.ruthkotto.fr

Paris, Janvier 2014

 

Source: Dikalo la Mboa Sawa | Hits: 26194 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 14196 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 14060 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 14278 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 16504 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 13714 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 17003 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 14289 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 13365 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 17897 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 16014 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 13567 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 21391 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 18586 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 12633 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 21283 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 18850 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 19839 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 15010 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 23399 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 28069 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 26173 hits  | 2 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 14990 hits  | 0 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 14925 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 20598 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 19207 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 18134 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 31775 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 26095 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 28813 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 15908 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 36056 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 31612 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 21525 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 21174 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 20596 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 20396 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 19576 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 19330 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 19213 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 19135 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 12515 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 20705 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 25549 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 16708 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 15067 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 22042 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 18091 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 10712 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 14099 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 15305 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks