Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
16.12.2009

Ngondo: une fête « laïque » camerounaise ou uniquement douala ? 

Si, dans le passé la période des festivités s’inscrivait dans l’espace d’une semaine calendaire, elle s’est étalée cette année sur deux semaines. Et on a vu s’y ajouter des manifestations telles qu’une course cycliste, un semi-marathon et un « street painting ». Le programme habituel a toujours comporté des conférences-débats, des journées gastronomiques et des foires-expositions qui ont surabondé cette fois-ci. Toujours est-il que la finale de lutte traditionnelle et celle de l’élection de la Miss Ngondo, tout comme l’immersion du vase sacré et la course des pirogues du dimanche de clôture, continuent de susciter le plus grand intérêt des populations

Année après année, édition après édition, on ne manque pas de remarquer des évolutions dont certaines commencent à créer quelque chose comme une dénaturation de cette célébration. Il s’agit de la place de plus en plus grande qui semble réservée à présent aux autorités administratives et aux invités d’honneur. Le Ngondo qui devait suivre son propre programme, en tenant compte de sa nature traditionnelle n’a pas hésité cette année à retarder le démarrage des cérémonies sur les berges du Wouri pour attendre l’arrivée du ministre de la culture et du gouverneur de Région. Le vase sacré qui descendait dans les profondeurs du fleuve au petit matin, se met à attendre et à attendre encore jusqu’aux environs 12 heures pour voir plonger l’officiant qui se rend à la rencontre des ancêtres ! Las d’attendre l’arrivée de ces autorités administratives, les officiants ont fait démarrer les cérémonies pour se sentir obligés de tout interrompre presque immédiatement, les sirènes annonçant l’arrivée de l’invitée d’honneur s’étant mis à retentir ! Beaucoup de gens n’ont pas du tout apprécié le fait de voir perturber de cette manière un rituel traditionnel.

On aura également remarqué que les griots de certaines chefferies invitées se sont fait rappeler discrètement à l’ordre au moment où ils commençaient à souffler dans leurs trompettes et à égrener les louanges de ceux qu’ils accompagnaient et qui avaient déjà pris leurs places d’honneur.

Tout cela n’est-il pas la préfiguration de ce que le Ngondo est appelé à devenir d’ici quelques années encore, c’est-à-dire une fête « laïque » camerounaise et non plus uniquement douala ? Peut-être verra-t-on alors disparaître le rituel du vase sacré et du message des ancêtres à aller recueillir dans les profondeurs des eaux du fleuve ? A moins de se dire que le nom du pays , Cameroun, ayant trouvé son origine ici-même, les ancêtres dont il est question chaque fois finissent par être considérés comme les ancêtres de tous les Camerounais !

Dernière remarque et non la moindre, dans ce même ordre d’idées : le Ngondo se fête de plus en plus loin de sa base. C’est ainsi que cette année, au mois d’Août, les Sawas qui vivent au Canada ont réussi à faire voyager vers leur pays d’accueil quelques chefs traditionnels pour une fête du Ngondo sur les rives du fleuve Saint Laurent ! De même, à Ngaoundéré, les Sawas se sont organisés pour fêter le Ngondo, tout à fait dans l’esprit de ce qu’avaient réussi avant eux les Sawas de Garoua, ou encore les Sawas de Yaoundé. Evidemment, dans ces manifestations loin des rives du fleuve Wouri à Douala, il ne saurait être question de faire une place à la cérémonie du vase sacré recueillant le message des ancêtres ! Les avis sont partagés quant à la pertinence ou la non-pertinence de cette externalisation du Ngondo. Mais, le fait est que le mouvement de transformation d’une tradition s’est mis en route !

Un mot sur la course des pirogues. Six pirogues d’envergures équivalentes ont pris le départ de la course 2009. Les Jebale ont fait enregistrer deux pirogues avec des pagayeurs tout de rouge vêtus. Le suspens créé par le fait que notre pirogue n’a pas gagné les deux dernières éditions n’a pas tenu ses promesses. Ceux qui attendaient une troisième défaite consécutive des Ewodis ont dû déchanter. La pirogue des Ewodis a repris sa place de numéro 1 en franchissant la ligne d’arrivée avec plus de 40 mètres d’avance sur l’une des pirogues des Jebalè. Ce qui a fait dire à l’annonceur des résultats de la course que les Ewodis sont « les brésiliens de l’eau » !

njohmouelle.org
 

Source:  | Hits: 12251 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 12263 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 12146 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 12286 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 14396 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 12216 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 15365 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 12552 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 11754 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 16083 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 14256 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 11775 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 19370 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 16587 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 11144 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 19209 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 16902 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 17564 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 13208 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 21288 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 25556 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 23894 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 13282 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 13210 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 18265 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 17079 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 16044 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 29313 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 23323 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 26269 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 14321 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 33282 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 28813 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 19384 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 18940 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 18319 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 18251 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 17400 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 17199 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 17037 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 16880 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 10898 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 18380 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 23085 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 15086 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 13340 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 19984 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 16047 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 9333 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 12630 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 13378 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks