Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
31.05.2007

L´HORREUR, L´HORREUR : DIX MILLIONS DE MORTS? 

Pendant une vingtaine d´années, les agents territoriaux, la force publique, et les milices armées des sociétés privées, allaient répandre la terreur dans les régions de l´Équateur, de l´Aruwimi, du Lomami, du Mai-Ndombe, de l´Itimbiri, de l´Uele, du Kasaï et de la Mongala. Esclavagisme, déportations, guerres, massacres, pillages, captures, emprisonnements et tortures étaient les moyens et les méthodes utilisés pour forcer la population à récolter le caoutchouc et à le livrer aux autorités coloniales. Selon certaines sources, des millions de Congolais allaient mourir à cause du régime mis en place par le roi Léopold II. Ce régime de terreur ne sera quasiment jamais dénoncé par les missionnaires catholiques qui participaient à la prétendue mission civilisatrice du roi. Pourtant de larges zones d´ombres subsistent encore sur cette période durant laquelle périrent 10 millions de Congolais selon Adam Hochschild . Adam Hoschschild s´appuyant sur les relevés démographiques, estime que la moitié de la population aurait disparu durant une vingtaine d´année. Cette estimation semble confirmée par des écrits officiels :

« En 1919, une commission officielle du gouvernement belge estima que, depuis l´époque où Stanley avait commencé à établir les fondations de l´Etat de Léopold, la population du territoire avait été réduite de moitié. Le commandant Charles Liebriechts, qui exerça de hautes fonctions au sein de l´administration de l´Etat Congo pendant la majeure de l´existence de ce dernier, parvint à la même conclusion en 1920. De nos jours le jugement qui fait le plus autorité est celui de Jan Vansina, professeur émérite d´histoire et d´anthropologie à l´université du WISCONSIN ; et sans doute le plus grand ethnographe actuel spécialisé dans les peuples du Bassin du Congo. Il fonde ses calculs sur d´innombrables sources locales de régions différentes : prêtres remarquant que le nombre de leurs ouailles étaient en nette diminution, traditions orales, généalogies, et bien d´autres. Son estimation est la même entre 1880 et 1920 la population du Congo a diminué de moitié. La moitié de quoi ? Les premières tentatives de recensement territorial ne firent effectuées que dans les années 1920, le décompte effectué donna comme résultat dix millions de personnes. Villages incendié, otages affamés, réfugiés terrifiés mourrant dans les marécages, ordre d´extermination ». Adam Hochschild, p.273 .

Dans un documentaire de la BBC réalisé par Mark Dummet, le professeur congolais Elikia Mbokolo reprend le même chiffre et fait état de dix millions de Congolais qui auraient disparu des statistiques.
Ce chiffre reste controversé et est lié à une interprétation des chiffres démographiques. Néanmoins il montre l´ampleur et l´ignomonie du régime mis en place par Léopold II.

«En 1986, le Kölniscje Zeitung fit paraître, en se référant à un «Belge jouissant d´une haute estime, un communiqué selon lequel 1308 mains coupés avaient été remises au tristement célèbre commissaire de district Léon Fievez en l´espace d´une seule journée». Le journal allemand publia cette nouvelle à deux reprises sans que l´état du Congo réagisse ou publie un démenti.»
(Jules Marchal, L´Etat Libre du Congo , L´Histoire du Congo, 1876-1900, tome I, p. 339).


«Chaque fois que le caporal s´en va chercher du caoutchouc, on lui donne des cartouches. Il doit rendre toutes celles non employés ; et pour chacune des cartouches brûlés il doit rapporté une main droite !.Pour prouver jusqu´où cela pouvait aller, (Roi) me dit qu´en six mois de temps ils avaient eux, l´Etat, sur la rivière Momboyo, tiré 6000 cartouches, ce qui voulait dire que 6000 personnes avaient été tuées ou mutilées. Cela veut dire plus de 6000, car on m´a dit à diverses reprises que les soldats tuaient fréquemment des enfants à coup de crosse » (Lagergen, Mission and State in Congo).

Adam Hochschild relie les causes de mortalité à des causes directes : meurtres de masse, assassinats,mais aussi à des causes indirectes liées au régime de terreur exercé par les vassaux de Léopold : famines, maladies, chute du taux de natalité.
« Presque toujours les maladies tuent davantage, et plus vite, lorsqu´elles s´attaquent à des populations sous-alimentées et traumatisées : les nazis et les soviétiques n´avaient pas besoin de gazs toxiques ou de pelotons d´exécution pour achever nombre de ceux qui sont morts dans leurs camps » (p. 271).
En 1929, le comité permanent du Congrès national de Belgique alerté par la diminution conséquente de la population et donc de la baisse du nombre de ´travailleurs´ déclara :
« Nous courrions le risque de voir un jour fondre et disparaître la population noire au point de nous trouver dans une sorte de désert ».
(The Native Problem in Africa cité par Adam Hochschild, p. 273-274).


Nombreux villages avaient été détruits, les populations traumatisées et affamées fuyaient dans une nature pour le moins hostile (forêts vierges, climat équatorial ou tropical, maladies infectieuses et parasitaires). Un missionnaire catholique qui travailla de longues années dans le district du lac Maï Ndombé, importante région productrice de caoutchouc remarqua la disparition de classe d´âge entière d´enfants : « A son arrivée en 1910, il fut surpris par l´absence quasi totale d´enfants âgés de sept à quatorze ans, bien qu´il n´y en eût beaucoup de plus âgés et de plus jeunes. Cela désignait la période 1896-1903, pendant laquelle, précisément, la campagne du caoutchouc battait son plein dans le district. A la même époque, un autre témoin se trouvait dans une région proche : Roger Casement, qui effectuait son voyage d´information. Selon son estimation, la population avait diminué de soixante pour cent. »(Ibid, p.271).

Pressafrique
 

Source:  | Hits: 17318 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 13572 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 13395 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 13553 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 15795 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 13161 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 16441 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 13703 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 12777 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 17299 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 15411 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 12915 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 20731 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 17936 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 12091 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 20572 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 18212 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 19062 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 14384 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 22643 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 27337 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 25420 hits  | 2 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 14354 hits  | 0 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 14333 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 19862 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 18496 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 17457 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 30871 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 25320 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 27930 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 15393 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 35073 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 30582 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 20818 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 20450 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 19804 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 19652 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 18802 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 18616 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 18456 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 18358 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 11943 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 19931 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 24669 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 16155 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 14477 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 21342 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 17461 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 10207 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 13563 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 14669 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks