Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
17.04.2007

Jacqueline Ikollo Ndoumbè Ekambi. Une Sawa consacrée “Mafo” à l’Ouest 

































L’épouse du souverain des Bonendalè II, a été faite Reine-mère (Mafo) en avril dernier, à la chefferie Foto (Dschang) par nombre de chefs traditionnels de l’Ouest. Un titre honorifique qui vient rehausser le charisme de l’initiatrice du festival de Bonendalè.

Mafo est le titre de reine donné aux femmes de la communauté Bamiléké de l’Ouest Cameroun. Il est porté soit comme héritage -une fille, femme ou bru qui succède à sa (reine) mère ou belle-mère-, soit par reconnaissance à celles des femmes qui se sont distinguées positivement par leur bravoure dans un domaine donné. Dans ce dernier cas, le titre honorifique de Mafo ne se limite plus aux seules ressortissantes (naissance ou par alliance) de l’Ouest.

Depuis le 30 avril, Jacqueline Ikollo, fille d’un notable de la famille Bonakouamouang (Douala), mariée à un Bonendalè (village situé à quelques encablures de Douala, lieu d’implantation de l’abattoir, après la zone industrielle de Bonabéri) porte fièrement ce titre qui lui a été gracieusement donné par une chefferie de l’Ouest. Une reconnaissance aux actions qu’elle pose aussi bien dans sa communauté qu’à l’Ouest, particulièrement à Dschang. Mais surtout, grâce aux liens qu’elle a su tisser avec cette communauté dès sa tendre enfance. “Ma maman (Mme Marthe Ekambi) était l’une des premières femmes politiques de ce pays, raconte-t-elle. Dans les années 60, elle a été pendant 20 ans, présidente de l’Ofunc. Quand elle allait aux meetings, c’est papa Tino (Dschang) qui me berçait alors que je n’étais qu’un bébé”. Grâce donc à ce ressortissant de l’Ouest qui travaillait chez le couple Ekambi, les liens d’amitié se sont tissés entre les deux communautés, au point où la descendance Ekambi aura un deuxième village à Dschang. Et une fois dans la vie active, la reine de Bonendalè n’a pas oublié sa ‘seconde mère’, papa Tino. “J’ai parrainé la mise sur pied de la bibliothèque de Dschang… ”

Etudes primaires

Agée de 47 ans, la reine de Bonendalè est ingénieur géologue et conseiller financier. Après des études primaires au Cameroun, elle se rend en France où elle passe son baccalauréat et s’inscrit à l’université de Tours. Son mariage avec Moïse Ikollo (qu’elle connaît depuis le lycée) l’obligera à se rendre au Canada où elle s’inscrit à l’école polytechnique de Montréal. C’est d’ailleurs dans cette université qu’elle obtient son diplôme d’ingénieur. Elle va d’ailleurs faire deux années de marketing financier qui lui valent le titre de conseiller financier. “J’ai travaillé au Canada comme consultante chez Geomex international et comme conseiller financier dans l’une des plus grandes compagnies financières ‘London life and greatwest’ ”.
En 1999, elle retourne au Cameroun “J’ai dû démissionner pour suivre mon mari qui venait occuper ses fonctions de chef traditionnel alors qu’il avait été intronisé depuis 1984, pendant qu’il était encore à l’école… ” De retour au pays, la reine de Bonendalè II pense qu’elle a un rôle important à jouer aux côtés de son époux. D’autant plus qu’elle a, à ses côtés, un mari qui la qualifie de “reine-mère éclairée, vaillante, généreuse au grand cœur… ” Pour elle, son époux est son premier fan. Elle crée un Gic (groupe d’initiative commune) qui s’occupe de la promotion de la femme et du développement rural notamment.

A travers ce Gic, elle s’attaque aux travaux de la route qui mène dans son village “ J’ai commencé par la route puisqu’elle n’existait pas. C’était juste une piste cabossée. A mon humble avis, les routes sont primordiales pour le développement d’un peuple, d’un village ou d’un pays… Nous espérons que nous aurons une route goudronnée un jour. En attendant, les successifs délégués à la Cud l’entretiennent ”. En outre, elle a réalisé un forage d’eau potable avec l’appui du fonds canadien d’initiatives locales. Sa plus récente œuvre est une bibliothèque de près de 600 ouvrages, offerte à la jeunesse du coin. Depuis 8 ans, elle organise le festival de Bonendalè ou fête des femmes au village “pour mobiliser la gent féminine et la conscientiser au développement communautaire”. En 2005, elle a reçu l’ambassadeur américain, dans le cadre de ce festival. Cette année, elle ouvre les portes aux hommes, car “le développement ne peut se faire sans les hommes”

Le cri des femmes

En marge de ses multiples occupations à la chefferie de Bonendalè II, la reine est l’une des membres actives du mouvement féministe le Cri des femmes qui veut la parité homme-femme au parlement. Le Cri revendique également le paiement d’un salaire par l’Etat aux femmes au foyer puisqu’elles participent au développement de ce pays.
La reine de Bonendalè II est elle-même femme au foyer. “Avec mes multiples occupations, je n’ai pas le temps d’avoir un emploi. Je travaille dans le développement communautaire. J’organise mon travail, et j’ai le temps de m’occuper de mes enfants ”. Bien entendu, elle fait le tour du monde pour avoir des partenaires dans le seul but de sortir son village de la misère. “Au mois de mars, j’ai fait le Canada, les Etats-unis, puis la France où j’ai créé, avec les anciennes camarades, l’association ‘Bonendalè kiele’”. Jacqueline Ikollo est mère de deux enfants.

F. N. L.
La Nouvelle Expression


Le Projet KALATI

 

Source:  | Hits: 16120 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 12922 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 12787 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 12963 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 15138 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 12729 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 15910 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 13139 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 12260 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 16733 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 14849 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 12342 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 20122 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 17288 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 11658 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 19934 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 17626 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 18342 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 13823 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 22003 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 26496 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 24787 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 13853 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 13801 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 19125 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 17817 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 16814 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 30111 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 24547 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 27168 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 14886 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 34232 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 29773 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 20154 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 19746 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 19122 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 19040 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 18172 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 17939 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 17783 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 17698 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 11444 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 19214 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 23905 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 15635 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 14010 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 20710 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 16802 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 9801 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 13101 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 14067 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks