Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
06.01.2013

Hommage à Raymond Kotto Touah, par Gaston Ntouba 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Photo: Ntouba et Kotto (droite)

HOMMAGE A Raymond Baudelaire Kotto TOUAH

Auteur compositeur, directeur technique de la célèbre chorale d´Hommes de Deido et du chœur mixte dénommé MEY (Makom m´Essesse Yehova). Il était certainement le doyen des derniers chefs d´orchestre dans la direction des Chœurs d’ Ensemble musicaux religieux de forme dévotionnelle et grégorien.

Une véritable légende et le dernier témoin de la grande époque des sorciers des podiums, une époque où seules l´authenticité, la compétence, et la fidélité aux maîtres, avaient droit de cité. Tout le contraire de nos jours, où le patrimoine musical est tombé dans les mains d´une doxa d´opportunistes à tout crin.

C´était un artiste de haute valeur et orfèvre de la direction des chœurs à la gestuelle harmonieuse. Cette figure emblématique de la scène musicale et des podiums était aussi un grand rassembleur et fédérateur des talents.

‘Muledi’ Kotto était peu sensible aux feux de la rampe, il n´aimait pas les mondanités. L´image que l´on garde de lui, c´est celle d´un phare d´humanité irradiant au-delà des frontières de son art grâce à une bonhomie et une vérité de ton sans nulle autre pareille.

C´était un homme extraordinaire, jovial, d´un contact chaleureux, aimable et accueillant, doté d’un vaste talent musical inspirant le plus vif respect. Il ne manquait jamais de saluer tout le monde sur son passage. Il était très généreux pour la passion musicale au point de soutenir occasionnellement le groupe à l´aide de ses propres et modestes deniers !



Sur le plan musical, Muledi Kotto était un chef d´orchestre d´une haute compétence. Particulièrement exigeant, il était très scrupuleux, travaillant dans les moindres détails avec chacun des choristes et notamment les Ténors, son Pupitre vocal d´origine.

Il prêtait une intense attention aux moindres inflexions et montrait une totale maîtrise de son art. Une très forte personnalité qui en imposait grâce à ses connaissances fort étendues. Il exerçait son métier avec infiniment de classe et d´élégance, ce qui lui valut d’être très apprécié et respecté de l’ensemble des choristes et du clergé.

C´était un lecteur affiné de la partition, qui m´a donné le privilège de chanter sous sa direction sur les bancs des célèbres chorales d´Hommes et MEY de Deido Nazareth. Je garde de lui le souvenir d´un grand homme menant avec sagesse, bienveillance et fermeté toute sa troupe qu´il dirigeait avec talent. J´en ai éprouvé le plus grand plaisir. Il était fort exigeant avec lui-même et il exigeait toujours le meilleur de chacun de ses chanteurs. Il nous permettait, nous membres de la chorale, de nous sentir en confiance et rassurés, tout en donnant le meilleur de nous même.

En musicien raffiné, cet homme de coeur d´une suprême courtoisie, connaissant parfaitement chacun de ses choristes et savait admirablement réaliser d´harmonieuses distributions de rôle.
Sa voix et son émission vocale avaient beaucoup de mordant. Animé d´un certain sens de l´humour, il dirigeait ainsi nos répétitions dans une ambiance chaleureuse et d’un accueil amical aux retardataires. Une attitude qui recueillait toute la confiance et l´estime de tous. Cet état d´esprit se répercutait sur l´ensemble du groupe qui formait une véritable famille. Outre l´admiration, nous lui portions une respectueuse affection.

Cet homme charmant et très disponible aura consacré sa vie entière à sa passion. Et il est décédé sur la route de sa passion. Nous étions tous sous le choc et plongés dans la plus grande consternation à l’annonce de son décès, survenu le 15 septembre 2012 dans cet horrible accident de circulation.

Sa disparition a plongé le monde musical des chorales liturgiques dans une indicible et inconsolable tristesse, nous privant ainsi d’une personnalité de tout premier plan qui avait une réelle vision d’avenir. Son extrême amabilité et sa grande courtoisie faisant de lui ce qu’il convient d’appeler, Un grand Monsieur !

Mon hommage au maestro est peut-être tardif, mais il lui est indéniablement dû, en hommage à une existence toute entière consacrée à la musique et à sa foi chrétienne. Cette photo prise lors de son dernier voyage en France et retrouvée dans mes fichiers, vient ouvrir un tiroir plein de souvenirs, de si beaux et intenses souvenirs…

Je m´incline devant tes incommensurables qualités de coeur. Merci, Maître, mais tu nous a quittés trop tôt.

Gaston Ntouba Essomè
5 Janvier 2013

 

http://video.ak.fbcdn.net/hvideo-ak-frc1/v/723363_305064299614147_29367_n.mp4?oh=580584f64935fcd846597478dc36c01d&oe=50EA9445&__gda__=1357552418_e40d815457ff5b6c3cb5554b6e1f885e">Video des Obseques

http://peuplesawa.com/fr/bngallery2.php?galerie=200&dia=1&img=aaa&vip=0">Galerie Photos des Obsèques

Source : José jean René Mambo Moussio

Compil et mise en page: Brother Metusala Dikobe 

 

Source: Dikalo la Mboa Sawa | Hits: 18805 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  le rideau est tombé sur les cérémonies du Ngondo 2006
( | 06.12.2006 | 12922 hits  | 0 R)

  Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS
( | 04.12.2006 | 12787 hits  | 0 R)

  Ngondo : Le vase sacré attend recevoir le message ancestral
( | 30.11.2006 | 12963 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006 Kicks Off by. Joe Dinga Pefok, PostNewsLine
( | 29.11.2006 | 15138 hits  | 0 R)

  Interview du Chef Supérieur Deido Essaka Ekwalla Essaka
( | 18.11.2006 | 12729 hits  | 0 R)

  Origine du Ngondo
( | 15.11.2006 | 15910 hits  | 0 R)

  Ngondo: Espoir d´une jeunesse déracinée.
( | 15.11.2006 | 13139 hits  | 0 R)

  Ngondo 2006: Le Programme officiel
( | 15.11.2006 | 12260 hits  | 0 R)

  LA VEILLEE DU NGONDO
( | 14.11.2006 | 16733 hits  | 0 R)

  LE NGONDO.....par Maître DOUALA MOUTOME
( | 14.11.2006 | 14849 hits  | 0 R)

  La célébration du Ngondo
( | 14.11.2006 | 12342 hits  | 0 R)

  LE NGONDO - Le Paradis Tabou - Autopsie d´une culture assassinée - Ebele Wei ( Valère EPEE)
( | 12.11.2006 | 20122 hits  | 3 R)

  Temoignage: Ces pionniers qui s’en vont
( | 11.11.2006 | 17288 hits  | 0 R)

  LE BOURBIER IVOIRIEN (par Sam Ekoka Ewande)
( | 08.11.2006 | 11658 hits  | 0 R)

  Initiatives : le pied du Dr Paul Ngallè Menessier à l’étrier
( | 30.10.2006 | 19934 hits  | 2 R)

  ACTION de GRACE du Dr. MENESSIER
( | 30.10.2006 | 17626 hits  | 1 R)

  SAMUEL EBANDA II - Le muezzin de la culture camerounaise gravement malade
( | 29.10.2006 | 18342 hits  | 0 R)

  NJO LEA : LE REVE BRISE
( | 26.10.2006 | 13823 hits  | 0 R)

  Eugène Njo-Léa : Au bout d’une triste prolongation…
( | 25.10.2006 | 22003 hits  | 4 R)

  LE “KABA NGONDO” - exposition "Lambo la tiki" Douala
( | 24.10.2006 | 26496 hits  | 0 R)

  PEUPLE SAWA: avant de passer à l´action - TROISIEME FEUILLE DE ROUTE
( | 22.10.2006 | 24787 hits  | 2 R)

  Aftermath of the Trial
( | 22.10.2006 | 13853 hits  | 0 R)

  Epilogue
( | 22.10.2006 | 13801 hits  | 0 R)

  Mpondo´s Reply
( | 19.10.2006 | 19125 hits  | 0 R)

  The Charges
( | 19.10.2006 | 17817 hits  | 0 R)

  Dr. Levi´s Defense
( | 19.10.2006 | 16814 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Overview of the Legal Context
( | 16.10.2006 | 30111 hits  | 2 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Background to the Trial
( | 16.10.2006 | 24547 hits  | 0 R)

  The Story of Mpondo Akwa (1905): Dr. Moses Levi of Altona defending Prince Mpondo from Kamerun
( | 12.10.2006 | 27168 hits  | 1 R)

  Moukouri Manga Bell : L’opposant à la retraite
( | 12.10.2006 | 14885 hits  | 0 R)

  Adolf Lotin Same, fondateur de la 1ère Eglise Africaine au Cameroun
( | 07.10.2006 | 34232 hits  | 1 R)

  Le Pasteur LOTIN SAME
( | 06.10.2006 | 29773 hits  | 2 R)

  Rires et larmes pour Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 20154 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin comme vous ne l’avez pas connu : Protais Ayangma : l’écorché vif que j’aimais
( | 06.10.2006 | 19746 hits  | 0 R)

  Hommage à un poète bantou: Eboa Lotin chroniqueur du quotidien
( | 06.10.2006 | 19122 hits  | 0 R)

  Hommage à EBOA LOTIN, poète, artiste et journaliste
( | 06.10.2006 | 19040 hits  | 0 R)

  Réaction sur l´article "Le Pasteur Lotin Same"
( | 06.10.2006 | 18172 hits  | 0 R)

  Eboa Lotin, neuf ans déjà
( | 06.10.2006 | 17939 hits  | 0 R)

  La classe de l’oncle Tom
( | 06.10.2006 | 17783 hits  | 0 R)

  Hommage appuyé à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 17698 hits  | 0 R)

  L´Intérieur de la nuit - Léonora Miano
( | 06.10.2006 | 11444 hits  | 0 R)

  Suzanne Kala Lobé : Il tournait ses souffrances en dérisions
( | 06.10.2006 | 19214 hits  | 0 R)

  Rires et larmes pour un poète bantou : Trente jours pour rendre hommage à Eboa Lotin
( | 06.10.2006 | 23905 hits  | 2 R)

  COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA
( | 04.10.2006 | 15635 hits  | 0 R)

  ENCORE ET TOUJOURS LE HAPPENING; par Sam Ekoka Ewande
( | 04.10.2006 | 14010 hits  | 0 R)

  Christine Njeuma: Cameroon´s Pioneer Female Pilot
( | 28.09.2006 | 20710 hits  | 0 R)

  Sarah Etonge, one of the greatest Sawa woman athletes
( | 28.09.2006 | 16802 hits  | 0 R)

  Bana Ba Nyué de Adrien Eyango
( | 28.09.2006 | 9801 hits  | 0 R)

  L’Ecole Maternelle est le Cimetière de nos Cultures et Langues
( | 27.09.2006 | 13101 hits  | 0 R)

  Sawanité : La rentrée
( | 24.09.2006 | 14067 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks