Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
20.12.2005

L´Origine des Peuples NGOH ET NSONGO ...........Par Pr. Vincent Ngoula 

La population du sous-ensemble NGOH et NSONGO est incluse dans l´ensemble OROKO-NGOH ; cet ensemble OROKO-NGOH est inclus dans le sous-groupe SAWA, lequel sous-groupe SAWA fait partie du groupe BANTOU.

Les ethnies du sous-ensemble NGOH et NSONGO ont la même culture et parlent des dialectes semblables. Elles forment donc un groupe uni culturellement et linguistiquement. C´est pourquoi les chercheurs pendant l´époque coloniale, tentèrent de les inclure dans un groupe.
Le premier de ces chercheurs fut Mme Dugast qui dans son inventaire ethnique du Sud-Cameroun de 1949, inclut les ethnies de cet ensemble dans un groupe BAKUNDU. Mais malheureusement les PONGO et les MBO ne figuraient pas dans ce groupe.

Le deuxieme chercheur dans la chronologie fut M. Guthrie qui en 1953 classa dans son groupe LUNDU-MBO les ethnies de cet ensemble. Mais les PONGO etaient toujours absents dans ce classement et les ABO et BALONG n´y figuraient pas.
Le troisième chercheur enfin fut le linguiste I. Richardson qui en 1956 inclut dans un groupe MBO les ethnies de l´ensemble. Mais les trois ethnies citées précédemment étaient exclues de ce groupe.

• Un nom regroupant toutes les ethnies de notre region etait donc nécessaire ; c´est dans ce cadre que se sont mobilisés les chefs traditionnels du Département du Moungo pour adopter le nom NGOH-NSONGO qui est reconnu par tous les membres du groupe. Nous saluons vivement cet evenement et nous adressons nos remerciements les plus sincères aux chefs traditionnels du Département du Moungo.
• L´aire du groupe NGOH-NSONGO recouvre le Moungo, le Koupé et Manengouba, la plus grande partie du Département de la Mémé, le Nord du Département de Fako et les franges occidentales des Arrondissements de Santchou et de Kékem.

S´agissant de l´origine du peuple NGOH-NSONGO. les versions divergent selon qu´elles émanent de la tradition orale ou des oeuvres scientitiques.
Selon la tradition orale, NGOH et NSONGO qui etaient des frères, sont les fondateurs des peuples de la region.
NGOH habitait au sommet du Mont Manengouba, plus precisement à la caldeira d´Eboga. Un jour qu´il allait à la chasse, il trouva une jeune fille du nom de Sumédiang qu´il épousa. Puis arriva une certaine Ngotengang dont la peau était recouverte de gale. Ngotengang parcourait la region à la recherche de l´assistance. Partout où elle passait, on lui refusait l´asile. NGOH et sa femme furent les premiers à 1´accueillir.

La nuit venue, elle leur delivra un secret : la région connaîtra un cataclysme ; vous serez les seuls rescapés. Le secret délivré, Ngotengang disparut. Le cataclysme se produisit. NGOH et sa femme furent les seuls rescapés.

Après le cataclysme, le couple s´installa définitivement à MWEKAN, sur le versant occidental du Mont Manengouba. De leur union, NGOH et Sumédiang eurent douze enfants :

1. Le premier enfant fut ASOMENGOE, ASOMENGOE quitta son père pour s´installer définitivement à ELOM. Il eut cinq enfants. Ces cinq enfants sont les fondateurs des clans MBOG-MUT, MUETUG, MUETAN, MUANGUE et MWASUNDEM chez les southerns BAKOSSI.

2. Le deuxième enfant fut ANONGOE. ANONGOE fut le fondateur des NNINONG.

3. Le troisième enfant fut MBONGOE. MBONGOE fut le fondateur des MWAMBONG.

4. Le quatrième enfant fut NGEMEINGOE. NGEMENGOE fut le fondateur des NGUEMINGU à Bangem.

5.Le cinquième enfant fut ABONGOE. ABONGOE fut le fondateur des BASSOSSI dans l´Arrondissement de NGUTI.

6. Le sixième enfant fut NGUBENGOE. NGUBENGOE fut le fondateur des NHIA. Les NHIA habitent à Poola, Muabi, Mbat et Ekambeng.

7. Le septième enfant fut MENAMENGOE. MENAMENGOE fut le fondateur des MOUAMENAM.

8. Le huitième enfant fut NGELENGOE. NGELENGOE fut le fondateur des ELUNG à Mouanguel.

9. Le neuvième enfant fut MUKUNDANGOE. MUKUNDANGOE quitta MWEKAN et traversa le fleuve Mungo avant d´aller s´installer près de Kumba. Il est le fondateur des BAKUNDU.

10. Le dixième enfant fut SUMENGOE. SUMENGOE quitta son père et s´installa définitivement à MBOASUM. II eut quatre enfants. Ces quatre enfants sont les fondateurs des ethnies suivantes : MBO, BAFAW, ABO et BALONG.

11. Le onzième enfant fut EHAS NGOE. EHAS NGOE fut le fondateur des MANEHAS.

12. Le douzième enfant fut NKA´NGOE. NKA´NGOE fut le fondateur des BANEKA.

En ce qui concerne NSONGO, celui-ci eut cinq enfants :

1. Le premier enfant fut BAKA-NSONGO. BARA-NSONGO fut le fondateur des BAREKO

2. Le deuxime enfant fut YON-NSONGO. YON-NSONGO fut le fondateur des BAYON.

3. Le troisième enfant fut NKA´NSONGO. NKA´NSONGO fut le fondateur des BAKAKA.

4. Le quatrième enfant fut PONGO-NSONGO ; PONGO-NSONGO fut le fondateur des PONGO.

5. Le cinquieme enfant fut BONG-NSONGO ; BONG-NSONGO fut le fondateur des BABONG.

D´ après les chercheurs, la population de la region provient de deux courants migratoires :

Le premier courant serait de direction Sud -Nord : des peuples auraient quitte le Congo au XVIIIe siècle ; ils auraient atteint les côtes camerounaises en suivant d´abord la vallée du Congo et en longeant ensuite la côte atlantique ; des côtes camerounaises, ils auraient émigré à l´interieur du pays ; certains auraient poussé leurs escortes vers le rebord meridional du plateau Bamiléké.

Le second courant migratoire serait de direction Est-Ouest : d´autres peuples auraient quitté le Congo en longeant d´abord la rive occidentale de la Sangha et en passant ensuite par les regions des MAKA-NJEM, des BASSA, des BANEN avant d´atteindre le versant du Mont Manengouba. Il y aurait eu enfin mariage entre ces deux communautés. De ce metissage résulterait le groupe NGOH-NSONGO actuel.


Arbre Généalogique des NGOH & NSONGO


Source: Actes du KOUPE 98
[Premier festival Culturel et artistique NGOH et NSONGO , Nkongsamba les 27,28 et 29 Novembre 1998]
Recherche Bibliographique: Bertand NJOUME
 

Source:  | Hits: 22674 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  International Women´s Day 2011 (Sister Nyangon is honoured)
( | 11.03.2011 | 17365 hits  | 0 R)

  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 16399 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 16697 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 15501 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 15802 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 17710 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 21300 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 17969 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 18473 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 18641 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 16591 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 19721 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 18088 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 18804 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 16900 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 15460 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 16046 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 20821 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 14864 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 13884 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 19390 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 21739 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 19902 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 19133 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 18240 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 15236 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 21796 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 14646 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 16868 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 18030 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 18213 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 16812 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 16725 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 15505 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 17842 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 17161 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 14132 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 18707 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 13737 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 18047 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 16267 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 21467 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 17303 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 14317 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 17105 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 16586 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 25713 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 18485 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 22036 hits  | 2 R)

  LE PEULE DUALA
( | 15.02.2010 | 27894 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks