Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
04.12.2006

Le message du NGONDO 2006 - L’UNITE ENTRE TOUS LES CHEFS 























Amour et Unité au Ngondo

La fête traditionnelle du peuple sawa s’est achevée hier sur les berges du Wouri à Douala.

"Les chefs devraient être unis. Ils devraient transmettre des messages d’amour, d’unité dans les cantons. Il n’y a pas plus grand message que celui-là. Cette parole ne restera pas neutre… " Le message du vase sacré a été délivré hier en mi-journée sur les berges du Wouri, à Douala, à l’occasion de la fête du ngondo. Cette fois encore, des hordes d’habitants de la ville ont pris d’assaut la place des cérémonies. En grande tenue comme il se doit. Kaba ngondo et sandja rutilants. Malgré les obligations qui l’attendaient dans la capitale politique dans l’après-midi notamment, le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République a fait le déplacement. Présent dans l’une des tribunes, Laurent Esso a tenu à rehausser de sa présence la fête traditionnelle avant de reprendre la route pour Yaoundé.

Tous les fils et filles Sawa tenaient en effet à apporter du leur. Le thème du ngondo 2006, " paï o madiba " signifie " tous à l’action ". Une philosophie matérialisée par la pagaie dont on a pu apprendre pendant la cérémonie qu’elle est porteuse de bien des symboles. Instrument de navigation, elle est synonyme d’efforts, a une valeur pédagogique et peut être également une arme de guerre lorsqu’on la transforme en sagaie. La pagaie était partout hier. Peu après 11 heures, la pirogue sacrée, celle qui transporte le vase sacré, a subitement surgi sur les eaux, au beau milieu du fleuve. Une clameur a alors accueilli le plongeon du messager des Sawa vers les profondeurs ondines. Au bout de dix minutes passées sous l’eau, le messager a émergé. De nouveau salué par les populations, maintenant curieuses du contenu du vase sacré qui leur sera révélé après un passage par la case sacrée, faite de feuilles de palmiers et de fougères et édifiée au bord du fleuve.

C’est également de là que sortira le nouveau président du ngondo, celui qui interprétera le message du vase. Chef du canton Bakoko, il s’appelle Salomon Madiba Songue et exercera pendant les deux prochaines années. Comme avant lui, Mylor Mbappe Bwanga, chef des Bélé Bélé, qui lui a fraternellement passé le témoin. Tous les autres chefs traditionnels sawa, dans une tribune bien à eux, avec tous les attributs de leurs pouvoirs, sont venus témoigner de cet autre moment d’importance dans la vie de la communauté. Vieille de 300 ans, la fête du ngondo vise à réguler la vie de la cité, une dynamique qui vaudrait bien pour le pays tout entier. D’ailleurs, des chefs traditionnels et des dignitaires d’autres régions du pays se tenaient aux côtés de leurs homologues sawa. Tous ont assisté au succès de la pirogue Nkam Nkam qui s’impose décidément chaque année. Un ingrédient de la fête de l’eau qui a tourné au carnaval avec ces parades colorées des différents cantons, entre chants et danses.

Cameroun Tribune

============================

Il est environ 11h22 lorsque le messager émerge de l’eau. Dans l’attente, sur les berges du Wouri, le site grouille de monde. Des hommes habillés comme des gens d’une autre époque sillonnent. Feuilles secs, herbes et écorces d’arbres constituent leurs vêtements. Des bananiers, des papayers naturels poussent par endroit. Ce site de la capitale économique est devenu culturel et touristique. Des tentes sont érigés un peu partout sur le lieu dit de la base Elf. L’apothéose de ce dimanche 2 décembre marque l’harmonie d’une communauté avec elle-même, avec ses origines pour le bien-être des Sawa et du Cameroun tout entier.

Dans l’attente de l’immersion du messager envoyé dans l’eau à la rencontre des ancêtres qui délivreront un message à ce peuple de pêcheurs, les piroguiers gagnent le large. Comme tous les ans, à l’occasion de la célébration de la fête du Ngongo, les pirogues entrent en lice, ovationnées par de nombreux supporters. Ils sont quatre au total ; Nkam Nkam, Djébalé, Déïdo et Moungo.

Bien avant, une cérémonie a été organisée sur les lieux pour consacrer la passation de service entre le chef du Ngondo sortant, Mbappé Mbouanga Milord, du canton Bélébélè et le chef entrant, Michel Madiba Nsongué, du canton Bakoko. Ce dernier présidera durant deux ans aux destinérs de cette organisation culturelle qui, pendant douze mois, sera placé sous le thème : “ Paï ô Madiba ” (les pagaies dans l’eau). “ Dans un double jeu cosmique et rituel, le choix des éléments tels que l’eau, la pirogue, la pagaie traduit à souhait la trajectoire dans laquelle le Ngondo s’inscrit : celle du dynamisme, de l’action ”, disent ses organisateurs.

Le Wouri comme le Nil

Deuxième temps fort, l’immersion du messager de l’eau porteur cette fois-ci du message, une dizaine de minutes après. Ce message est placé dans une corbeille et acheminé dans la case sacrée construite pied dans l’eau. De cette case sacrée, le message est décrypté en présence des initiés et du président du Ngondo. L’actuel président sortira de la case habillé d’un pagne noué autour des hanches et fera le tour du propriétaire des lieux. Puis, vient le tour de la corbeille de sortir de ladite case. Elle est conduite devant la tribune des chefs traditionnels où le chef sortant la remet publiquement au chef entrant. Le message est alors porté à la connaissance de la foule. Les ancêtres recommandent : “ L’union des chefs traditionnels et la collaboration entre les chefs de second degré ”, traduit-on. C’est la joie dans l’assistance.

Cette joie devient une euphorie lorsque l’arrivée des piroguiers est annoncée. La foule se fait nombreuse une fois de plus sur la plage. Les applaudissements fusent de partout pour Nkam Nkam en tête de liste. Les motions de soutien symbolisés par les bras levés, les cris, les chants s’élèvent pour Djébalé en deuxième position. Le challenge est tout aussi grand entre Déïdo et Moungo. Le premier arrachera la troisième place au détriment de Moungo. “ Il y a donc une relation particulière entre le Ngondo et l’eau. L’eau élément rituel, élément purificateur, elle est inscrite dans le quotidien du Sawa. On ne peut imaginer le peuple sawa sans eau. Elle est le vivier dans lequel le sawa va chercher sa pitance. ”, disent les organisateurs. Le Wouri serait donc pour les Sawa ce qu’est le Nil pour les Egyptiens ; une histoire et une civilisation.

Mutations
 

Source:  | Hits: 11452 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  International Women´s Day 2011 (Sister Nyangon is honoured)
( | 11.03.2011 | 16063 hits  | 0 R)

  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 15224 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 15612 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 14436 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 14770 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 16542 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 19927 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 16855 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 17266 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 17465 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 15507 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 18322 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 16924 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 17487 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 15899 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 14543 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 14917 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 19409 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 13903 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 13070 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 18079 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 20268 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 18688 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 17916 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 16938 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 14214 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 20357 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 13672 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 15860 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 16803 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 17159 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 15728 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 15705 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 14538 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 16592 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 16012 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 13323 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 17428 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 12735 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 16750 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 15204 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 20010 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 15998 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 13440 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 15881 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 15556 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 24251 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 17254 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 20669 hits  | 2 R)

  LE PEULE DUALA
( | 15.02.2010 | 25730 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks