Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
02.06.2007

Urbanisation : Une stratégie pour étendre Douala en examen 

La Communauté urbaine vient de choisir certaines villes satellites pour cette expansion.
Lazare Kolyang
Mutations

En raison de la morphologie de la ville de Douala, de l’étroitesse de ses limites administratives (1000 m2), de son rythme élevé de développement, de ses effets d’attraction, la Communauté urbaine de Douala (Cud) vient de commettre une étude pour étendre le développement à certaines villes satellites de son aire métropolitaine, notamment Edéa, Dibombari, Mbanga, Ndjombé-Penja et Limbé, dont le rayonnement pourrait contribuer à favoriser une croissance dynamique de la capitale économique. Ces investigations porteraient principalement sur l’identification et l’analyse des échanges économiques entre ces villes satellites et Douala.

D’après les concepteurs de ce vaste plan d’urbanisation, les villes satellites ont été choisies suivant leur importance. Ainsi, Edéa, située à 65 kilomètres de Douala, est une ville industrielle par excellence. Les perspectives de développement de l’usine d’alumine du groupe Alcan laissent augurer d’une extension de ses capacités de production à près de 300.000 tonnes, au cours des années à venir. Il découle donc une complémentarité entre les activités industrielles des deux villes. La localité de Dibombari, quant à elle, accueille de plus en plus des industries de transformation qui requièrent de surfaces importantes. Cette position pourrait se renforcer les années à venir, à la faveur notamment de la construction d’un deuxième pont sur le fleuve Wouri qui facilitera les échanges et accéléra l’occupation des terrains urbanisables, sans contrainte majeurs attenants à la ville de Douala.

Située dans la province du Sud-Ouest, Limbé connaît le développement d’une agro-industrie diversifiée.

Les produits qui en déclouent sont exportés par le port de Douala. Les potentialités du site offrent également la possibilité d’y voir installer une cimenterie et surtout un port en eaux profondes. Dans ce cas, des liaisons routières et ferroviaires seront alors indispensables, affirme-t-on à la Cud, entre Limbé et Douala. Quant aux localités de Ndjombé, Penja et Mbanga, qui se trouvent dans le département du Moungo, elles se trouvent au cœur des complexes agro-industriels dont l’activité est centrée autour des cultures de rente (café, cacao, banane) et l’horticulture (ananas, poivre, papaye, etc). Cette zone pourrait alors accueillir des unités de transformation de produits cultivés localement.

L’élaboration de cette stratégie sera confiée à un bureau d’études spécialisé dans le domaine des projets urbains. Elle durera environ deux ans et sera jalonnée d’ateliers de restitution des résultats, d’enrichissement des analyses et de validation des choix.

===========
Développement urbain
La stratégie d’extension de Douala en débat

Un projet de développement prend en compte les localités de Limbé, Dibombari, Edéa, Penja, Njombé et Mbanga.

La ville de Douala, c’est 25 % du produit intérieur brut (Pib) de la Zone Communauté Cemac. Cette information a été communiquée le 28 juin 2007, au Cercle municipal de Douala. C’était à l’occasion d’un atelier sur l’élaboration d’une stratégie de développement de la ville de Douala et de son aire métropolitaine. Il s’agit d’un programme qui vise à améliorer la gouvernance urbaine, à renforcer l’attractivité et la compétitivité de la ville de Douala pour qu’elle soit capable d’attirer des investisseurs. Il s’agit également d’améliorer les conditions de vie des populations de la ville et de son aire métropolitaine qui s’étend aux localités d’Edéa, Dibombari, Limbé, Mbanga, Njombé et Penja.
Ce programme baptisé “ City Development Strategy ” (Cds) est financé avec l’appui conjoint du contrat de désendettement-développement (C2d), de la Banque mondiale et “ Cities Alliance ”, un programme international pour l’amélioration des conditions de vie en milieu urbain.
L’atelier de jeudi dernier a permis de savoir que c’est en février 2007 que la convention de financement a été signée avec “ Cities Alliance ”. Grâce à cet atelier, l’on en sait également un peu plus sur l’objet, les enjeux et le plan de mise en œuvre du Cds. Ainsi, l’objet consiste à donner une vision de la ville à moyen et à long termes avec un souci de protection de l’environnement ; et à s’arrimer à la stratégie nationale de réduction de la pauvreté.
Quant aux enjeux pour les municipalités, il s’agit, entre autres, d’apprécier et de consacrer les interactions entre Douala et ses villes satellites. La mise en œuvre de ce programme prévoit, pour sa part, une étude diagnostique, la définition des principaux axes stratégiques, l’élaboration du document de stratégie suivie de sa diffusion.

J.C.

La Nouvelle Expression

 

Source: Mutations | Hits: 11768 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  International Women´s Day 2011 (Sister Nyangon is honoured)
( | 11.03.2011 | 16104 hits  | 0 R)

  Race and Arab Nationalism in Libya by Glen Ford
( | 11.03.2011 | 15259 hits  | 0 R)

  Henriette Ekwè (Nyangon) primée aux Etats-Unis
( | 02.03.2011 | 15651 hits  | 0 R)

  Livre: COMMENT L´AFRIQUE EN EST ARRIVEE LA, par Axelle Kabou
( | 26.02.2011 | 14464 hits  | 0 R)

  Côte d´Ivoire - Le Panel de l´Union africaine propose de revenir aux Accords jamais respectés de Ouagadougou
( | 24.02.2011 | 14800 hits  | 0 R)

  Regards: La Grammaire de la Révolte
( | 14.02.2011 | 16577 hits  | 0 R)

  MISS NGONDO 2010: Ekambi Lobe
( | 12.02.2011 | 19963 hits  | 0 R)

  FOMARIC 2011: Hommage à Nkotti François
( | 09.02.2011 | 16897 hits  | 0 R)

  SCHISME DE 1814, MYTHE OU REALITE
( | 01.02.2011 | 17313 hits  | 1 R)

  CES ROIS DES BERGES DU WOURI
( | 01.02.2011 | 17503 hits  | 1 R)

  Who loves to hate Haiti? An interview with Haitian Activist Pierre Labossiere
( | 28.01.2011 | 15544 hits  | 0 R)

  COTE D´IVOIRE : L´EX REBELLE AB ACCUSE ! OUATTARA, SORO DANS LE COLLIMATEUR !
( | 13.01.2011 | 18366 hits  | 2 R)

  Kamerun: Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971)
( | 11.01.2011 | 16957 hits  | 0 R)

  L´imposture des Nations unies en Haïti et en Côte d´Ivoire
( | 09.01.2011 | 17530 hits  | 1 R)

  Et de quatre pour Samuel Eto’o Fils
( | 21.12.2010 | 15937 hits  | 0 R)

  Regards (sur la crise ivoirienne): En attendant le vote des bêtes sauvages...
( | 21.12.2010 | 14581 hits  | 0 R)

  Cote d´Ivoire: Face à l´impérialisme, l´avenir de l´Afrique se joue à Abidjan
( | 10.12.2010 | 14953 hits  | 0 R)

  Situation en Côte d´Ivoire: Déclaration et Appel du Bureau du Comité Directeur de l’UPC
( | 08.12.2010 | 19455 hits  | 1 R)

  Afrique, Colonisation: Invasion programmée de la Côte-d´Ivoire, par Aimé M. Moussy
( | 07.12.2010 | 13937 hits  | 0 R)

  Race as Biology is Fiction, Racism as a Social Problem is Real
( | 05.12.2010 | 13100 hits  | 0 R)

  Lettre ouverte au FESMAN III - par Rhode Bath-Schéba Makoumbou
( | 04.12.2010 | 18121 hits  | 0 R)

  Que sont devenues les anciennes Miss Ngondo ?
( | 04.12.2010 | 20316 hits  | 0 R)

  Le Ngondo, les sawa, l’Indépendance et la Réunification
( | 01.12.2010 | 18723 hits  | 0 R)

  PETIT-PAYS victime d’un coup monté. Un mandat d’arrêt contre Petit-Pays
( | 01.12.2010 | 17952 hits  | 0 R)

  L´HISTOIRE DU KABA -NGONDO
( | 01.12.2010 | 16975 hits  | 0 R)

  Le cinéaste Dikonguè Pipa - Les héros nationalistes honorés
( | 23.11.2010 | 14247 hits  | 0 R)

  Ngondo 2010: Foire, animations et gastronomie
( | 22.11.2010 | 20399 hits  | 0 R)

  la troisième édition du Festival Mondial des Arts Nègres
( | 04.11.2010 | 13699 hits  | 0 R)

  ACHILLE MBEMBE: POUR L´ABOLITION DES FRONTIÈRES HÉRITÉES DE LA COLONISATION
( | 03.11.2010 | 15888 hits  | 0 R)

  Gregory Isaacs, Jamaican reggae artist, dies at age 59
( | 30.10.2010 | 16845 hits  | 1 R)

  Calliste Ebenye: Le restaurant Sawa Village devient Mboa´su
( | 21.10.2010 | 17192 hits  | 0 R)

  Manu Dibango - Jean Serge Essous, qui était le maître ?
( | 15.10.2010 | 15768 hits  | 0 R)

  Thomas Eyoum ´a Ntoh: La longue agonie d´un chevalier de la plume
( | 16.09.2010 | 15736 hits  | 0 R)

  Charles Onana: L’Afrique centrale pourrait connaître le scénario rwandais
( | 16.09.2010 | 14573 hits  | 0 R)

  Hommage à Um Nyobé, 52 ans après !
( | 14.09.2010 | 16633 hits  | 1 R)

  Les migraines de la diaspora !
( | 28.08.2010 | 16046 hits  | 2 R)

  L’ultime Reconnaissance - Hommage à nos Hommes d´exception! Merci Pius NDJAWE
( | 06.08.2010 | 13355 hits  | 0 R)

  Décès jeudi de Jean Bikoko, l’un des doyens de la musique camerounaise
( | 22.07.2010 | 17463 hits  | 0 R)

  Le diagnostic d’un échec
( | 18.07.2010 | 12765 hits  | 0 R)

  Au-delà de la débâcle des Lions indomptables au Mondial 2010
( | 25.06.2010 | 16784 hits  | 1 R)

  La Halte du Cinquantenaire ! Par Charles MOUKOURI DINA MANGA BELL
( | 01.06.2010 | 15228 hits  | 0 R)

  Kessern aus Kamerun: Die Biografie eines schwarzen Crailsheimers (1896 - 1981)
( | 22.05.2010 | 20057 hits  | 1 R)

  L´indépendance, il y a 50 ans ! L´indépendance, depuis 50 ans ?
( | 17.05.2010 | 16034 hits  | 0 R)

  Indépendance, la désullision?
( | 27.04.2010 | 13470 hits  | 0 R)

  Cinquante ans de décolonisation africaine
( | 18.03.2010 | 15916 hits  | 0 R)

  Les circonstances de l`assassinat de UM Nyobe, par Louis Noé Mbengan
( | 18.03.2010 | 15594 hits  | 0 R)

  Chefferies traditionnelles du Littoral
( | 04.03.2010 | 24298 hits  | 0 R)

  Peuplesawa rencontre Miss EBENYE BONNY
( | 19.02.2010 | 17282 hits  | 0 R)

  Grand Sawa: Le retour aux démons du «qui perd gagne» dans les Chefferies de la région du Littoral
( | 18.02.2010 | 20701 hits  | 2 R)

  LE PEULE DUALA
( | 15.02.2010 | 25792 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks