Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
14.02.2009

Ambroise Mbia, une icône du théâtre au Cameroun! 

Ambroise Mbia, une icône du théâtre au Cameroun!
Par Ericien Pascal NGUIAMBA - 13/02/2009
Fondateur des RETIC, découvrez un comédien hors pair.

Après sa formation de comédien, metteur en scène, à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de la rue Blanche à paris, il est actuellement le fondateur des Rencontres Théâtrales Internationales du Cameroun.

Ambroise Mbia a un parcours atypique. Celui qui voit le jour le 27 juin 1943 à Yaoundé, est originaire du département de la Mefou et Akono dans la région du centre. Ambroise Mbia, devenu aujourd’hui une véritable référence en matière de théâtre au Cameroun et par ricochet en Afrique, ne rêvait pas d’exceller un jour dans ce secteur culturel. Car comme plusieurs autres parents de son époque, ceux d’Ambroise Mbia voulaient que leur fils devienne un haut cadre dans la fonction publique camerounaise. Mr Mbia Noah Ambroise et son épouse Ebene Catherine voulaient que leur petit garçon se forme dans le domaine de l’agriculture, un secteur qui, dans les années 1950-1960 était considéré comme le secteur d’avenir se souvient Ambroise Mbia.

En 1958, ses parents décident de l’envoyer en France pour y subir une formation dans une école d’agriculture. En 1960, il obtient son diplôme d’ingénieur en Agriculture. Quelques temps après, Ambroise Mbia apprends qu’une école de formation des ingénieurs d’agriculture a été créée au Cameroun. Il décide donc de changer de chemin car le marché du travail dans ce secteur pourrait être étroit. Je me suis dit que cette école formera autant de personnes comme moi. Alors il fallait que j’opte pour autre chose. se justifie t-il. Mais il précise, d’un ton sérieux qu’il est important pour un homme d’apprendre un métier et de se donner une ligne de conduite.
Ambroise Mbia décide donc de se lancer dans la culture, d’où son admission à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques de Théâtre de Paris. Il se spécialise dans la comédie et la mise en scène en 1961. La même année, il entre au Théâtre de France où il est pensionnaire jusqu’en mai 1968, cinq ans après l’obtention de son diplôme de comédien metteur en scène. Ambroise Mbia, motivé par sa passion, va se frayer un chemin et finit par s’imposer par son travail et son talent. « Pour Réussir dans la vie, il faut soigner son entrée et sa sortie dans ce que l’on fait. Etre sélectif et surtout beaucoup travailler » conseille t-il. Ambroise Mbia a également formé d’autres comédiens camerounais. « Étant encore en France je venais au Cameroun animer des stages de formation, notamment en 1967. J’ai formé les comédiens comme Daniel Ndo, Ndédi Penda, Salomon Tatmfo et bien d’autres encore ». Au cours de cet entretien qui se déroule dans les locaux du centre culturel français de Yaoundé, le comédien nous révèle qu’il est actuellement l’auteur de 48 pièces de théâtre, 37 mises en scène. Il a également participé dans 18 films, et se souvient encore de « un otage » sa toute première pièce théâtrale jouée avec Arletty comédienne française, en 1961. Cet homme qui ne fume pas et qui ne boit pas l’alcool, dit aussi avoir travaillé pour la radio et la télévision. Il a enregistré plus de 300 pièces de théâtre et fait les doublages et la synchronisation des films de Sydney Poitiers, et de Racines.

Marié et père de 10 enfants, Ambroise Mbia est un homme qui aime la nature. Ses heures perdues, sont consacrées aux activités agricoles et à l’élevage dans son village. Il aime manger tous les petits plats que lui préparent son épouse Marceline, sa mère, ou sa fille et joue de temps en temps à la guitare. Pour l’oncle d’Augustin Charles Mbia, et de Daniel Anicet Noah, journalistes bien connus des auditeurs et téléspectateurs camerounais, le théâtre un grand art. On comprend donc aisément les motivations de la création des Rencontres Théâtrales Internationales du Cameroun, (RETIC) rendues cette année à la 17ème édition (du 17 au 24 novembre 2009). Les RETIC bénéficient d’ailleurs du soutien du Chef de l’Etat du Premier Ministre Chef du gouvernement et du Ministère de la Culture. Ambroise Mbia précise que le prix Nobel de la paix Nigérian Wole Soyinka est membre d’honneur des RETIC.

Au ministère de la culture, il a occupé les fonctions de Directeur de la culture et de la cinématographie, Directeur du patrimoine, et coordonnateur de l’Ensemble National. Ambroise Mbia a par ailleurs été le secrétaire général de la deuxième édition du Festival Mondial des Arts Négro- Africains de Lagos au Nigeria en 1977. En outre il a été le président du Comité Artistique du Marché des Arts et du Spectacle Africain (MASA) d’Abidjan en côte d’Ivoire.

Actuellement Ambroise Mbia est membre du conseil d’administration de la Cameroon radiotélévision CRTV, expert de l’Observatoire des Politiques Culturelles en Afrique basé au Mozambique, et depuis janvier 2008, il a été nommé par le président Wade du Sénégal, président de la Commission Internationale des Manifestations du 3ème Festival des Arts Nègres de Dakar qui se tiendra du 1er au 21 décembre 2009.

© www.journalducameroun.com
Ambroise Mbia
 

Source:  | Hits: 16742 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 15021 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 16724 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 17735 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 15319 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 13554 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 13357 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 12578 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 12502 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 80582 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 24302 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 18829 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 15464 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 21825 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 23107 hits  | 1 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 11958 hits  | 0 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 11891 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 17573 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 16318 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 17081 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 20790 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 23666 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 17246 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 13399 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 14674 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 11511 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 23379 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 40126 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 13488 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 23759 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 16166 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 16139 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 14580 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 19528 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 17519 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 14755 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 14653 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 12082 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 12509 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 15170 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 15147 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 13432 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 13031 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 12966 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 12547 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 12458 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 12324 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 11477 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 18906 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 18473 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 16652 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks