Downloads   Galeries   Forums   Audios   Vidéos   Liens   Livre d´or   Partenaires   Contact   
  Accueil
  Actualité
  Régions/Peuples
  Historique
  Sawanité
  Le Ngondo
  Tourisme
  Littérature
  VIP
  F.A.Q
  Agendas
  Evénements
  Annonces
  Projets
  Communauté



      
06.01.2013

Hommage à Raymond Kotto Touah, par Gaston Ntouba 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Photo: Ntouba et Kotto (droite)

HOMMAGE A Raymond Baudelaire Kotto TOUAH

Auteur compositeur, directeur technique de la célèbre chorale d´Hommes de Deido et du chœur mixte dénommé MEY (Makom m´Essesse Yehova). Il était certainement le doyen des derniers chefs d´orchestre dans la direction des Chœurs d’ Ensemble musicaux religieux de forme dévotionnelle et grégorien.

Une véritable légende et le dernier témoin de la grande époque des sorciers des podiums, une époque où seules l´authenticité, la compétence, et la fidélité aux maîtres, avaient droit de cité. Tout le contraire de nos jours, où le patrimoine musical est tombé dans les mains d´une doxa d´opportunistes à tout crin.

C´était un artiste de haute valeur et orfèvre de la direction des chœurs à la gestuelle harmonieuse. Cette figure emblématique de la scène musicale et des podiums était aussi un grand rassembleur et fédérateur des talents.

‘Muledi’ Kotto était peu sensible aux feux de la rampe, il n´aimait pas les mondanités. L´image que l´on garde de lui, c´est celle d´un phare d´humanité irradiant au-delà des frontières de son art grâce à une bonhomie et une vérité de ton sans nulle autre pareille.

C´était un homme extraordinaire, jovial, d´un contact chaleureux, aimable et accueillant, doté d’un vaste talent musical inspirant le plus vif respect. Il ne manquait jamais de saluer tout le monde sur son passage. Il était très généreux pour la passion musicale au point de soutenir occasionnellement le groupe à l´aide de ses propres et modestes deniers !



Sur le plan musical, Muledi Kotto était un chef d´orchestre d´une haute compétence. Particulièrement exigeant, il était très scrupuleux, travaillant dans les moindres détails avec chacun des choristes et notamment les Ténors, son Pupitre vocal d´origine.

Il prêtait une intense attention aux moindres inflexions et montrait une totale maîtrise de son art. Une très forte personnalité qui en imposait grâce à ses connaissances fort étendues. Il exerçait son métier avec infiniment de classe et d´élégance, ce qui lui valut d’être très apprécié et respecté de l’ensemble des choristes et du clergé.

C´était un lecteur affiné de la partition, qui m´a donné le privilège de chanter sous sa direction sur les bancs des célèbres chorales d´Hommes et MEY de Deido Nazareth. Je garde de lui le souvenir d´un grand homme menant avec sagesse, bienveillance et fermeté toute sa troupe qu´il dirigeait avec talent. J´en ai éprouvé le plus grand plaisir. Il était fort exigeant avec lui-même et il exigeait toujours le meilleur de chacun de ses chanteurs. Il nous permettait, nous membres de la chorale, de nous sentir en confiance et rassurés, tout en donnant le meilleur de nous même.

En musicien raffiné, cet homme de coeur d´une suprême courtoisie, connaissant parfaitement chacun de ses choristes et savait admirablement réaliser d´harmonieuses distributions de rôle.
Sa voix et son émission vocale avaient beaucoup de mordant. Animé d´un certain sens de l´humour, il dirigeait ainsi nos répétitions dans une ambiance chaleureuse et d’un accueil amical aux retardataires. Une attitude qui recueillait toute la confiance et l´estime de tous. Cet état d´esprit se répercutait sur l´ensemble du groupe qui formait une véritable famille. Outre l´admiration, nous lui portions une respectueuse affection.

Cet homme charmant et très disponible aura consacré sa vie entière à sa passion. Et il est décédé sur la route de sa passion. Nous étions tous sous le choc et plongés dans la plus grande consternation à l’annonce de son décès, survenu le 15 septembre 2012 dans cet horrible accident de circulation.

Sa disparition a plongé le monde musical des chorales liturgiques dans une indicible et inconsolable tristesse, nous privant ainsi d’une personnalité de tout premier plan qui avait une réelle vision d’avenir. Son extrême amabilité et sa grande courtoisie faisant de lui ce qu’il convient d’appeler, Un grand Monsieur !

Mon hommage au maestro est peut-être tardif, mais il lui est indéniablement dû, en hommage à une existence toute entière consacrée à la musique et à sa foi chrétienne. Cette photo prise lors de son dernier voyage en France et retrouvée dans mes fichiers, vient ouvrir un tiroir plein de souvenirs, de si beaux et intenses souvenirs…

Je m´incline devant tes incommensurables qualités de coeur. Merci, Maître, mais tu nous a quittés trop tôt.

Gaston Ntouba Essomè
5 Janvier 2013

 

http://video.ak.fbcdn.net/hvideo-ak-frc1/v/723363_305064299614147_29367_n.mp4?oh=580584f64935fcd846597478dc36c01d&oe=50EA9445&__gda__=1357552418_e40d815457ff5b6c3cb5554b6e1f885e">Video des Obseques

http://peuplesawa.com/fr/bngallery2.php?galerie=200&dia=1&img=aaa&vip=0">Galerie Photos des Obsèques

Source : José jean René Mambo Moussio

Compil et mise en page: Brother Metusala Dikobe 

 

Source: Dikalo la Mboa Sawa | Hits: 18924 | Envoyer à des amis  ! | Imprimer ! | Réagir(0)

PLUS DE NOUVELLES


  " Bolo O Munja "
( | 10.11.2005 | 15109 hits  | 0 R)

  Léopold Moum’Etia: Un cheminot passionné d’histoire
( | 09.11.2005 | 16845 hits  | 0 R)

  Miss Ngondo 2005 Opened To Southwest
( | 25.10.2005 | 17824 hits  | 0 R)

  L´ EYOMBWE
( | 25.10.2005 | 15408 hits  | 0 R)

  Le NGUM: redoutable lutteur ou meilleur féticheur
( | 24.10.2005 | 13646 hits  | 0 R)

  DOUALA est promise à un bel avenir
( | 24.10.2005 | 13482 hits  | 0 R)

  Le NGUM : le combat
( | 24.10.2005 | 12673 hits  | 0 R)

  Le NGUM: Les techniques de combat
( | 24.10.2005 | 12588 hits  | 0 R)

  Apprendre le Duala
( | 23.10.2005 | 80862 hits  | 3 R)

  Bakossi Cultural and Development Association in the USA
( | 23.10.2005 | 24406 hits  | 2 R)

  Vive émotion dans la rue Dikoumè Bell, à Bali.
( | 23.10.2005 | 18911 hits  | 2 R)

  Le Mont Cameroun Bar: L´autre écurie des créateurs du Makossa
( | 23.10.2005 | 15566 hits  | 0 R)

  DAVUM Bar: Le berceau des Black Styl’s
( | 23.10.2005 | 21922 hits  | 1 R)

  MAKOSSA - LA RENAISSANCE
( | 22.10.2005 | 23195 hits  | 1 R)

  LE PHARAON INATTENDU.... par Thierry Mouelle II
( | 22.10.2005 | 12044 hits  | 0 R)

  EPASSA MOTO: Opéra classique camerounais
( | 22.10.2005 | 11992 hits  | 0 R)

  Une pirogue de course dans l´animation annuelle du Ngondo...par Pr. Ebenezer NJOH MOUELLE
( | 19.10.2005 | 17683 hits  | 0 R)

  Les funérailles de Julia; par Blaise N´Djehoya
( | 19.10.2005 | 16434 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Restaurer les droits de la veuve. par Pr. Stanislas Melone
( | 17.10.2005 | 17188 hits  | 0 R)

  Tradition et Modernité: Rites de Veuvage chez les Duala
( | 16.10.2005 | 20919 hits  | 0 R)

  Peuplesawa.com rend hommage à EBOA LOTIN
( | 04.10.2005 | 23787 hits  | 4 R)

  Identité : Rudolf Douala Manga Bell
( | 29.09.2005 | 17367 hits  | 0 R)

  Au temps où Sawa rimait avec Bolo
( | 28.09.2005 | 13503 hits  | 0 R)

  Instrument musical d´accompagnement: Le Muken
( | 24.09.2005 | 14768 hits  | 0 R)

  Quand les Chinois dansent l´Assiko!
( | 24.09.2005 | 11598 hits  | 0 R)

  Que signifie l´expression AMBASS BEY?
( | 17.09.2005 | 23488 hits  | 2 R)

  Paul SOPPO PRISO et l´Histoire des Hommes d’Affaires Camerounais
( | 16.09.2005 | 40269 hits  | 0 R)

  Croyance, Réligiosité, Société Sécrète : Le Njée ou Gué
( | 14.09.2005 | 13580 hits  | 0 R)

  ... du " JENGU " au " NGONDO "...
( | 12.09.2005 | 23875 hits  | 4 R)

  Henri Lottin : Plus Dikongué qu’Eboa
( | 03.09.2005 | 16274 hits  | 0 R)

  Plus SAWA qu´un BATANGA, il y a pas
( | 28.08.2005 | 16247 hits  | 0 R)

  Henriette Noëlle Ekwé : Nyangon, le militantisme à fleur de peau
( | 28.08.2005 | 14693 hits  | 0 R)

  " Evolution Culturelle, Dynamiques identitaires et Traditions ...." par Denise EPOTE DURAND
( | 26.08.2005 | 19619 hits  | 3 R)

  Djebale : L’île éternellement rebelle
( | 25.08.2005 | 17615 hits  | 3 R)

  Les Black Styl’s
( | 04.08.2005 | 14871 hits  | 0 R)

  L´IDENTITE CULTURELLE EN QUESTION
( | 01.08.2005 | 14759 hits  | 0 R)

  UN ESCLAVE LIBERATEUR
( | 01.08.2005 | 12166 hits  | 0 R)

  RESUME & INTRODUCTION
( | 31.07.2005 | 12597 hits  | 0 R)

  LA CHEFFERIE DE DEIDO
( | 30.07.2005 | 15279 hits  | 0 R)

  Le procès du Roi Rudolph Douala Manga Bell Martyr de la Liberté - Joel KONDO
( | 30.07.2005 | 15233 hits  | 0 R)

  Le Cameroun aujourd´hui - Anne Debel
( | 30.07.2005 | 13517 hits  | 0 R)

  Retour à Douala - Marie-Félicité Ebokéa
( | 30.07.2005 | 13113 hits  | 0 R)

  L´ORIGINE DES DEIDO d´après IDUBWAN BELE BELE (2)(I.B.B).
( | 30.07.2005 | 13058 hits  | 0 R)

  CHOC DES CULTURES
( | 30.07.2005 | 12631 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BONA LEMBE A DEIDO
( | 30.07.2005 | 12535 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE BAFOUM et LA GUERRE DE MBONJO
( | 30.07.2005 | 12410 hits  | 0 R)

  LE DEPART DE MADUBWALE
( | 30.07.2005 | 11556 hits  | 0 R)

  Francis Bebey: Un génie intégral et immortel
( | 26.07.2005 | 19012 hits  | 3 R)

  Miss Ngondo 2000 en vidéo !
( | 24.07.2005 | 18568 hits  | 5 R)

  Réaction sur l´article "Douala, ville d´Alfred Saker"
( | 20.07.2005 | 16788 hits  | 0 R)



   0 |  1 |  2 |  3 |  4 |  5 |  6 |  7 |  8 |  9 |  10 |  11 |  12 |  13 |  14 |  15 |      ... >|



Jumeaux Masao "Ngondo"

Remember Moamar Kadhafi

LIVING CHAINS OF COLONISATION






© Peuplesawa.com 2007 | WEB Technology : BN-iCOM by Biangue Networks